Les produits pour le bois

Matériau naturel s’il en est, le bois n’est pas une matière inerte comme le métal ou le plastique. Sans aller jusqu’à parler d’une vie du bois, on sait que du fait de sa structure même – des fibres ligneuses – il réagit aux variations de température et d’hygrométrie. Du fait de sa composition – la cellulose – il est convoité par de nombreux insectes qui y pondent leurs œufs pour que les larves s’en nourrissent pendant leurs phases de développement et de métamorphose. Enfin, on ne tire du bois tout le parti décoratif qu’il mérite qu’en le teintant et en le faisant briller.

Une gamme importante de produits permet de traiter et de mettre en valeur le bois. Ils font l’objet de rayons conséquents dans les rayons des grandes surfaces de bricolage, dans les drogueries et les magasins spécialisés, issus pour nombre d’entre eux des gammes professionnelles exploitées par les menuisiers et ébénistes.

Les produits de traitement

Ils visent essentiellement à protéger le bois contre les agressions des moisissures et des larves des insectes xylophages, mais aussi contre les rayons du soleil et les intempéries. Tous les produits devant être utilisés à l'intérieur doivent être en phase aqueuse, et bénéficiant si possible d'un éco-label.

  • Les produits d’imprégnation protègent le bois en profondeur contre l’humidité, les moisissures et les larves d’insectes. On les applique par trempage, par badigeonnage et éventuellement par injection.
  • Les lasures teintent légèrement le bois, le protègent contre les effets des rayons ultraviolets, contre l’humidité – elles sont hydrofuges –, les insectes et les moisissures.

Les vernis et les peintures

Ces deux types de produits ont pour double vocation de protéger – notamment à l’extérieur – et de décorer le bois, par un film protecteur totalement étanche ou micro-poreux qui laisse respirer le bois tout en empêchant la pénétration de l’humidité.

  • Les vernis forment un film transparent, incolore ou légèrement teinté, plus ou moins résistant suivant sa composition.
  • Les peintures ne sont rien d’autre que des vernis opaques colorés dans la masse par des pigments. Suivant leur composition, elles assurent une protection plus ou moins importante du bois qu’elles recouvrent.

Les produits de préparation et d’entretien

Ils peuvent être très différents suivant que le bois est neuf ou ancien.

  • Les bouche-pores (ou fondurs) servent à obturer les pores du bois neuf, pour éviter qu’il ne boive une grande partie des produits destinés à l’embellir ou à le protéger au moment où on les applique.
  • La pâte à bois sert à reboucher trous et fissures dans le bois. On l’applique à la spatule (couteau de peintre) et on la ponce, comme du bois, après séchage complet.
  • Les enduits servent à rendre la surface du bois aussi lisse que possible en vue de sa décoration. Après séchage, on les ponce avec un papier abrasif très fin et une cale à poncer.
  • Les décapants et décireurs permettent d’enlever la peinture, le vernis ou les couches de cire accumulées au fil des ans dans les pores du bois. Si un décapeur thermique peut être utilisé pour le décapage de la peinture ou du vernis, on utilise plus volontiers des produits décapants ou décirants chimiques (attention aux projections et aux vapeurs toxiques !).
  • La laine d’acier en association avec un décireur, permet de nettoyer le bois en profondeur (on l’utilise aussi pour décaper les objets en marbre ou métallique).
  • Les détachants font disparaître les traces laissées sur les bois vernis ou tachés.
  • Les éclaicisseurs permettent de redonner une teinte plus clair au bois.

Les produits d’embellissement

Ils visent à enrichir les qualités esthétiques naturelles du bois. Les lasures, les peintures et vernis, servant en priorité à sa protection peuvent aussi entrer dans cette catégorie.

  • Les huiles pour le bois permettent de nourrir et de teinter très légèrement certains d’entre eux dont on souhaite conserver l’aspect naturel, sans les cirer ni les vernir (c’est le cas, en particulier de quelques conifères nobles comme le teck et le cèdre rouge).
  • Les teintures permettent de soutenir ou de modifier la teinte naturelle d’un bois que l’on souhaite ensuite pouvoir cirer ou vernir.
  • La cire naturelle et l’encaustique (cire naturelle diluée à l'essence de térébenthine) servent à faire briller le bois, après application, séchage et lustrage. Les baumes sont des encaustiques contenant des additifs spéciaux renforçant l’éclat du brillant.
  • Le vernis au tampon est un vernis spécifique utilisé en ébénisterie, appliqué avec un tampon en coton et en laine.
  • La popote est également un produit d’ébénisterie utilisée pour rénover les vernis dégradés, dont elle fait disparaître les microrayures qui les ternissent.
  • La gomme-laque entre dans la composition de nombreux produits de patine. On l’utilise pour restaurer les meubles.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Le bois et ses dérivés

Le bois est parmi les matériaux de construction les plus anciens : facile à se procurer, aisé à mettre en œuvre, c’est aussi un excellent matériau de construction, durable, résistant, qui se travaille avec un minimum d’outils. Il procure en outre une excellente isolation – bien meilleure que la pierre ou le béton – et possède des qualités esthétiques qui le destinent à la décoration. Il est à l'origine de nombreux dérivés tels que la panneau de particules et le contreplaqué.

Les dernieres vidéos maison

image

Baromètre Qualitel 2020 (Attention debut du son à 3 minutes)

Le baromètre QUALITEL est une étude à la fois d’une ampleur et d’une robustesse inédites, mais surtout innovante avec la création du Qualiscore. Qualitel et Ipsos se sont donnés les moyens de fabriquer un instrument qui permet d’analyser de façon large et fine aussi bien les cibles que les sujets abordés.

image

C'est quoi un bon artisan ?

Jean-Christophe REPON a été élu , le 2 juillet 2020,  Président de la CAPEB , la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment, succédant ainsi au président Patrick LIÉBUS. Il est maître électricien à la tête d’une entreprise à Toulon dans le Var.

image

Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.

image

Doublage isolant des murs sans ossature : Optimax Habito®

La sortie d'un système de doublage isolant des murs sans ossature combinant le savoir-faire de Placo et d'Isover sans ossature a été accueilli avec enthousiasme tant par les professionnels que par les particuliers intéressé par la rénovation thermique des logement. Le détail du dispositif permet d'en mesurer le caractère révolutionnaire.  

image

La climatisation réversible

Dans cette vidéo, christian PESSEY fait le point sur la climatisation réversible et sur les offres de mensualisation proposées par ENGIE

Les derniers conseils maison

image

Maprimrenov : le barème des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMRENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

MAPRIMRENOV : LE BARÈME POUR BÉNÉFICIER DES AIDES

Jusqu’à présent réservée aux propriétaires occupants aux revenus modestes,   MaPrimeRénov' est désormais ouverte à l'ensemble des propriétaires depuis le 1 er  octobre 2020, et ce quels que soient vos revenus, que vous occupiez votre logement ou que vous le mettiez en location. MaPrimeRénov' est aussi accessible aux copropriétés pour les travaux dans les parties communes.

image

Quel type de fenêtre pour votre maison ?

Les fenêtres jouent un rôle à la fois esthétique et fonctionnel. Conçues pour éclairer l’intérieur des pièces à la lumière du jour, elles limitent le passage du froid, de la chaleur et des bruits. Ces dernières fonctions ont pris une importance croissante à cause du coût de l’énergie et de l’intensité des bruits en agglomération et près des routes, voies ferrées et aéroports à fort trafic.

image

Remplacer sa chaudière gaz, passer à la PAC ou à la PAC hybride gaz? Une priorité : l'isolation.

Nous avons une chaudière gaz de plus de 20 ans qu'il faut changer. Après renseignements et devis sur les chaudières gaz THPE nous avons des devis allant du simple au double , pour la même chaudière. Puis nous apprenons l’existence des PAC Air -Eau avec une entreprise qui nous dit que c'est intéressant financièrement , au delà de l'aspect écologique. Une autre entreprise nous dit que cela ne vaut pas la peine de passer du gaz à une PAC air -eau.  Puis en regardant sur votre site , nous prenons connaissance de la chaudière hybride.  Pourriez -vous nous éclairer car nous sommes dans le flou le plus total et ne savons plus à qui nous fier ? C'est une maison individuelle (de 1954) de 80m2, en région parisienne, non mitoyenne, sur 2 niveaux + sous-sol. Une douche, 4 personnes. Isolation intérieure faible épaisseur et double vitrage de + de 10 ans. Nous avons une facture gaz de 1400€ par an pour Chauffage et ECS. Greg

image

Eau de javel sur les tuiles : quels risques?

J'ai une une toiture en tuiles terre cuite et j ai appliqué de la javel dessus pour la première fois. Y a-t-il un risque pour ma toiture et si oui quelle solution appliquer? Nicolas

image

La ouate de cellulose : un isolant à base de papier

La ouate de cellulose est l'un des isolants les plus appréciés pour son caractère biosourcé et ses qualités isolantes, proches de celles des isolants minéraux. On l'utilise principalement en soufflage en vrac dans les combles perdus, mais aussi en panneaux semi-rigides à loger entre les chevrons de la toiture. Elle peut aussi être projetée sur des parois verticales ou sous des rampants.