Les tubes en PVC pour les installations de plomberie

Le PVC a remplacé les différents métaux (plomb, acier) ou autres matériaux pour toutes les canalisations d’évacuation dans les installations de plomberie. On l’utilise également désormais au lieu de la fonte ou du grès pour les grosses canalisations. C'est un produit résistant, solide et durable, facile à mettre en œuvre.

Un outillage réduit

La mise en œuvre des tuyaux de PVC est assez simple et demande un outillage réduit
• scie à métaux
• coupe-tube
• abrasif, lime 
• colle spécifique
... et parfois chalumeau.

La préparation

Quels que soient son diamètre et son épaisseur, un tuyau en PVC peut être coupé avec un coupe-tube pour les diamètres jusqu'à 42 mm et à la scie à métaux au-delà. Il faut prendre des mesures exactes et réaliser un tracé précis ; la conception des raccords permet cependant un certain jeu. Pour écrire sur le PVC, utilisez une craie industrielle ou un marqueur. Pour faire des coupes droites, effectuez le tracé tout autour du tube, surtout pour les tuyaux de grand diamètre. Serrez le tube entre les mâchoires de l’étau (ou de l’établi-étau) dotées de mordaches et sciez en maintenant le tube de l’autre main pour éviter les vibrations.
Si vous avez de nombreuses coupes à effectuer, vous pouvez utiliser la scie circulaire en poste fixe, à condition de monter une lame spéciale pour PVC.

Les raccordements

Le raccordement des tuyaux en PVC se fait par collage, avec un ensemble de raccords (manchons, coudes, T, etc.) et différents accessoires permettant des réductions ou la liaison avec des tubes en cuivre. De nombreux accessoires (siphons, par exemple) sont aujourd’hui aussi en PVC.

Le collage

C’est le moyen le plus utilisé parce que le plus pratique et le plus rapide.
On se sert d’une colle spéciale pour tous les PVC, vendue en tube, en bidon ou en pot. Il s’agit d’une colle à froid, qui s’applique au pinceau et qui donne au raccord l’étanchéité d’une soudure sur un tube de plomb.
La colle permet cependant le démontage de l’installation (en forçant, on arrive à décoller assez facilement les tubes).

La méthode

Tout d’abord, dégraissez les parties à assembler à l’aide d’un chiffon propre imbibé de succédané de trichloréthylène. Pour que la colle adhère fortement, les pièces doivent être dépolies ; frottez au papier de verre, à la lime ou à la laine d’acier, de façon à griffer profondément la surface. Toujours à la lime ou au papier de verre, ébarbez les bords pour qu’ils soient nets. Appliquez un mince film régulier de colle avec l’embout du tube ou un pinceau, sur une seule des deux pièces. Placez ensuite le raccord sur le tube. La colle n’est pas à prise immédiate, ce qui permet de rectifier des erreurs de montage. On colle de cette manière les manchons simples ou réducteurs, les T de dérivation, les coudes, les croix, les cols-de-cygne. On peut aussi coller un tube sur un autre de diamètre inférieur, pour réaliser une réduction. En général, les canalisations de PVC sont raccordées au siphon des appareils (aussi en PVC) par collage.

Le cintrage

Un tube de PVC peut être cintré à chaud. Comme pour les tubes en cuivre, la difficulté consiste à éviter l’écrasement. La méthode de cintrage au sable est appropriée au PVC : remplissez le tube de sable fin et sec, bouchez les extrémités et chauffez prudemment au chalumeau ou à la lampe à souder l’endroit choisi, pour obtenir l’angle désiré. Le cintrage n’est pas très pratiqué pour le PVC, car le montage de raccords de dérivation est plus simple.

La fixation des conduits

Le parcours des tubes d’évacuation des eaux doit être tracé sur les murs. Utilisez un cordeau traceur. Mettez en place les colliers spéciaux destinés à fixer les tuyaux (lyre ou à visser) ; vissez les colliers à tige filetée, après perçage et tamponnage. Il faut prévoir une pente pour toutes les canalisations d’évacuation, quel qu’en soit le diamètre ; cette pente doit être au moins de 2 à 3 cm par mètre (mais, il vaut mieux prévoir 5 cm par mètre). L’installation doit intégrer des regards (bouchons vissables sur manchon) qui permettent de déboucher et de vidanger les tubes.

La prise de vidange universelle

Pour raccorder facilement et rapidement un appareil (machine à laver) sur une canalisation d’évacuation en PVC, vous pouvez utiliser une prise de vidange universelle. Celle-ci se compose d’un collier avec pas de vis qui se fixe sur la canalisation. Un outil de perçage se visse sur le collier : en tournant, une clé manœuvre deux lames qui entament le PVC. Notez que cet outil peut aussi servir à percer les tubes en cuivre. Vissez ensuite le raccord coudé qui sera prolongé d’un accessoire porte-tuyau, puis d’un tuyau souple relié à l’appareil. Le raccord coudé peut être remplacé par un autre élément de dérivation, en raccord droit. Retenez enfin que ce genre de prise peut aussi bien servir pour l'alimentation que pour l’évacuation d’un appareil.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les raccords de plomberie

Tous les tubes doivent être raccordés, qu’ils soient en cuivre, en PER ou en multicouche ou, pour les évacuations, en PVC. Les liaisons directes sont rares, et l’on utilise le plus souvent des manchons à braser ou à visser. Certains de ces raccords permettent une réduction ou la liaison avec des canalisations de nature et matériaux différents.

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Comment se chauffer : les bonnes options

Beaucoup d’installations de chauffage central sont anciennes, consomment trop et mal. Le combustible n’est pas toujours bien choisi en fonction des besoins de la maison et des ressources locales. L’isolation des habitations est souvent insuffisante, et l’on ne prend pas toujours en compte l’intérêt qu’elle représente (en voyant les choses à moyen et à long terme). Les chaudières sont souvent trop puissantes pour le volume à chauffer ; la régulation est mal faite, les pièces sont trop chauffées, d’où un gaspillage d’énergie.

image

Radiateurs de chauffage électriques optimisés : comment les choisir?

Les radiateurs électriques ont été largement répandus dans les années "tout-électriques". Ils n'ont pas toujours bonne réputation, car ils sont considérés comme énergivores, d'utilisation coûteuse et synonymes d'inconfort. Pourtant, si les convecteurs peuvent aujourd'hui être "oubliés" (sauf dans des cas très précis), trois catégories de radiateurs peuvent être considérés comme "optimisés".  

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

L’installation de plomberie

Les canalisations de plomberie

L’installation sanitaire d’une maison ou d’un appartement comprend des canalisations d’alimentation en eau sous pression. Si les canalisations en plomb ont aujourd’hui disparue, les tubes en acier, les tubes en cuivre, assemblés par des raccords de plomberie mécanique ou soudés sont largement utilisés. Les tubes métalliques sont remplacés largement par des canalisations en polyéthylène (PER) ou par des canalisations multicouches. 

Les évacuations sanitaires

L’évacuation des eaux usées est assurée au niveau de l’installation intérieure par des tubes en PVC de différentes sections, en fonction du volume d’eau des appareils (évier, lavabo, baignoire, douche, bidet, W.-C.) assemblés par collage. Elles dirigent l’eau vers les installations d’assainissement : réseau public, fosse septique ou micro-station d’épuration.