Les tubes en PVC pour les installations de plomberie

Le PVC a remplacé les différents métaux (plomb, acier) ou autres matériaux pour toutes les canalisations d’évacuation dans les installations de plomberie. On l’utilise également désormais au lieu de la fonte ou du grès pour les grosses canalisations. C'est un produit résistant, solide et durable, facile à mettre en œuvre.

Un outillage réduit

La mise en œuvre des tuyaux de PVC est assez simple et demande un outillage réduit
• scie à métaux
• coupe-tube
• abrasif, lime 
• colle spécifique
... et parfois chalumeau.

La préparation

Quels que soient son diamètre et son épaisseur, un tuyau en PVC peut être coupé avec un coupe-tube pour les diamètres jusqu'à 42 mm et à la scie à métaux au-delà. Il faut prendre des mesures exactes et réaliser un tracé précis ; la conception des raccords permet cependant un certain jeu. Pour écrire sur le PVC, utilisez une craie industrielle ou un marqueur. Pour faire des coupes droites, effectuez le tracé tout autour du tube, surtout pour les tuyaux de grand diamètre. Serrez le tube entre les mâchoires de l’étau (ou de l’établi-étau) dotées de mordaches et sciez en maintenant le tube de l’autre main pour éviter les vibrations.
Si vous avez de nombreuses coupes à effectuer, vous pouvez utiliser la scie circulaire en poste fixe, à condition de monter une lame spéciale pour PVC.

Les raccordements

Le raccordement des tuyaux en PVC se fait par collage, avec un ensemble de raccords (manchons, coudes, T, etc.) et différents accessoires permettant des réductions ou la liaison avec des tubes en cuivre. De nombreux accessoires (siphons, par exemple) sont aujourd’hui aussi en PVC.

Le collage

C’est le moyen le plus utilisé parce que le plus pratique et le plus rapide.
On se sert d’une colle spéciale pour tous les PVC, vendue en tube, en bidon ou en pot. Il s’agit d’une colle à froid, qui s’applique au pinceau et qui donne au raccord l’étanchéité d’une soudure sur un tube de plomb.
La colle permet cependant le démontage de l’installation (en forçant, on arrive à décoller assez facilement les tubes).

La méthode

Tout d’abord, dégraissez les parties à assembler à l’aide d’un chiffon propre imbibé de succédané de trichloréthylène. Pour que la colle adhère fortement, les pièces doivent être dépolies ; frottez au papier de verre, à la lime ou à la laine d’acier, de façon à griffer profondément la surface. Toujours à la lime ou au papier de verre, ébarbez les bords pour qu’ils soient nets. Appliquez un mince film régulier de colle avec l’embout du tube ou un pinceau, sur une seule des deux pièces. Placez ensuite le raccord sur le tube. La colle n’est pas à prise immédiate, ce qui permet de rectifier des erreurs de montage. On colle de cette manière les manchons simples ou réducteurs, les T de dérivation, les coudes, les croix, les cols-de-cygne. On peut aussi coller un tube sur un autre de diamètre inférieur, pour réaliser une réduction. En général, les canalisations de PVC sont raccordées au siphon des appareils (aussi en PVC) par collage.

Le cintrage

Un tube de PVC peut être cintré à chaud. Comme pour les tubes en cuivre, la difficulté consiste à éviter l’écrasement. La méthode de cintrage au sable est appropriée au PVC : remplissez le tube de sable fin et sec, bouchez les extrémités et chauffez prudemment au chalumeau ou à la lampe à souder l’endroit choisi, pour obtenir l’angle désiré. Le cintrage n’est pas très pratiqué pour le PVC, car le montage de raccords de dérivation est plus simple.

La fixation des conduits

Le parcours des tubes d’évacuation des eaux doit être tracé sur les murs. Utilisez un cordeau traceur. Mettez en place les colliers spéciaux destinés à fixer les tuyaux (lyre ou à visser) ; vissez les colliers à tige filetée, après perçage et tamponnage. Il faut prévoir une pente pour toutes les canalisations d’évacuation, quel qu’en soit le diamètre ; cette pente doit être au moins de 2 à 3 cm par mètre (mais, il vaut mieux prévoir 5 cm par mètre). L’installation doit intégrer des regards (bouchons vissables sur manchon) qui permettent de déboucher et de vidanger les tubes.

La prise de vidange universelle

Pour raccorder facilement et rapidement un appareil (machine à laver) sur une canalisation d’évacuation en PVC, vous pouvez utiliser une prise de vidange universelle. Celle-ci se compose d’un collier avec pas de vis qui se fixe sur la canalisation. Un outil de perçage se visse sur le collier : en tournant, une clé manœuvre deux lames qui entament le PVC. Notez que cet outil peut aussi servir à percer les tubes en cuivre. Vissez ensuite le raccord coudé qui sera prolongé d’un accessoire porte-tuyau, puis d’un tuyau souple relié à l’appareil. Le raccord coudé peut être remplacé par un autre élément de dérivation, en raccord droit. Retenez enfin que ce genre de prise peut aussi bien servir pour l'alimentation que pour l’évacuation d’un appareil.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les raccords de plomberie

Tous les tubes doivent être raccordés, qu’ils soient en cuivre, en PER ou en multicouche ou, pour les évacuations, en PVC. Les liaisons directes sont rares, et l’on utilise le plus souvent des manchons à braser ou à visser. Certains de ces raccords permettent une réduction ou la liaison avec des canalisations de nature et matériaux différents.

Les dernieres vidéos maison

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.