Les tuiles

La tuile traditionnelle résulte de la cuisson de l'argile. Elle est rouge vif ou jaune orangé selon le gisement.
Depuis la seconde guerre mondiale est apparue la tuile "béton", teintée dans la masse, qui concurrence sérieusement la tuile traditionnelle en raison de ses qualités (non gélive, non poreuse, facile à trancher, de format régulier, etc.) et de son coût légèrement moindre.

Tuiles à emboîtement.

Ce sont les plus répandues car les plus simples à poser. Elles s'emboîtent les unes dans les autres, par un système de rainures. Selon le nombre de rainures; les tuiles sont à simple, double ou triple emboîtement. Elles comportent un talon qui permet de les accrocher au liteau. Leur fabrication industrielle et le recours à des moules stéréotypés les a fait nommer "tuiles mécaniques".

Dimensions

On distingue les tuiles "grand moule" et "petit moule". Pour les premières, comptez de 11 à 15 au m2, et de 21 à 23 pour les secondes.

Pose

L'écartement entre liteaux est précisé par le fabricant. On commence la pose par le bas. Il est parfois nécessaire de réaliser des coupes en bout de rangées. Selon les modèles, les joints sont alignés ou alternés.
Si la pente est importante, ou si la couverture est exposée, on effectue un pannetonnage: un certain nombre de tuiles sont accrochées aux liteaux à l'aide d'un fil de fer galvanisé. Il existe des éléments spéciaux pour le faîtage ainsi que pour les arêtes. On utilise aussi des tuiles de rive ainsi que des chatières. Certains fabricants proposent des demi-tuiles.

Tuiles plates

Ce sont les tuiles traditionnelles des régions du Nord. Les tuiles plates sont pourvues d'un ou deux talons qui permettent de les accrocher sur les liteaux.

Dimensions

On distingue entre grand moule et petit moule. Pour le grand moule, les éléments ont de 30 à 40 cm de long. Ils ont de 20 à 30 cm pour le petit moule.
L'épaisseur des tuiles se situe aux environs de 10 à 15 mm. Les formats sont au nombre de 3: rectangulaire pour les tuiles les plus classiques; en écaille (bord arrondi); gironnée (forme trapézoïdale).

Pose

Le recouvrement n'est jamais inférieur à 8 cm (il doit être calculé en fonction de la pente du toit et des indications du fabricant). Les tuiles plates sont posées à joints alternés (ce qui oblige à faire des coupes).
Dans les régions ventées, les tuiles sont fixées par clouage du talon, ou bien par un crochet, comme les ardoises.

Tuiles canal

Ce sont les héritières directes des tuiles mises au point et utilisées autrefois par les Romains, les toitures d'a|ors étant faites d'une succession alternée d'éléments creux (tegula) et plats (imbrix). La tuile canal actuelle (traditionnelle) n'est composée que d'une tegula, les éléments étant alternativement disposés dans un sens et dans l'autre. ll en existe une version à emboîtement. On appelle tuiles de courant, les éléments posés en-dessous, et tuiles de couvert, ceux placés à cheval sur les premières. Les tuiles canal ont une extrémité légèrement évasée.

Dimensions

La longueur varie de 30 à 50 cm (selon les impératifs du recouvrement). La largeur est de 16 à 21 cm (du côté évasé); l'épaisseur de 10 à 13 mm.

Pose

La pose traditionnelle se fait sur chevrons de section triangulaire. Les tuiles de courant sont directement posées sur les chevrons (partie resserrée vers le bas). Les tuiles de couvert sont simplement posées par-dessus (partie évasée vers le bas). Le recouvrement d'une rangée sur l'autre est de 15 cm.
Sur un voligeage jointif, les tuiles doivent être alignées et fixées à l'aide d'un mortier de chaux. Pour faciliter la pose, on emploie parfois des plaques de support ondulées spéciales en fibres-ciment. Ces plaques sont fixées sur les liteaux par clouage. Elles permettent de dispenser de la pose des tuiles de courant: on place uniquement les rangées de tuiles de couvert.

Éléments spéciaux

Pour tous les types de tuiles, les fabricants fournissent des faîtières rondes, des arêtiers ainsi que des abouts d'arêtier, des tuiles de rive et des abouts de rive.
Il est indispensable de prévoir une ventilation sous la toiture pour empêcher toute condensation. Le jeu existant entre les éléments de couverture étant insuffisant pour permettre cette aération, on utilise des tuiles spéciales, appelées "chatières", ou des sorties d'air, Pour la décoration en abouts de faîtière, on utilise parfois des éléments pointus (poinçons). Les tuyaux d'aération sont parfois raccordés à des éléments décoratifs, les lanternes. La plupart de ces éléments sont scellés sur les tuiles à l'aide de mortier de chaux.

 

 

 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Surveiller et entretenir la charpente

La charpente est une partie essentielle de la maison. C’est elle qui supporte de « chapeau » de votre habitation, autrement dit sa couverture. Tout fléchissement dû à la dégradation du bois peut avoir des conséquences funestes pour la maison tout entière.

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Repeindre la façade

En maintenant l’extérieur d’une maison en bon état, on préserve son étanchéité et sa qualité esthétique. Il est inutile de peindre les briques, mais si l’une d’entre elles est abîmée ou poreuse, il faut la remplacer avant que l’humidité ne se propage. Il est en revanche important de repeindre périodiquement les crépis avec une peinture façade microporeuse. Elle présente l’avantage de protéger la façade en empêchant l’eau et l’humidité de pénétrer, tout en laissant la maçonnerie respirer.

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .