Surveiller et entretenir la charpente

La charpente est une partie essentielle de la maison. C’est elle qui supporte de « chapeau » de votre habitation, autrement dit sa couverture. Tout fléchissement dû à la dégradation du bois peut avoir des conséquences funestes pour la maison tout entière.

Causes d'une dégradation de la charpente 

Elles sont multiples d’où l’intérêt d’une inspection régulière de l’état des bois. La dégradation et la fragilisation des bois de charpente peuvent provenir :
• d’une humidification consécutive à une fuite de couverture
• d’une attaque de champignons lignivores comme la redoutable mérule, liée à cette humidification
• d’une attaque d’insectes xylophages, de larves de capricornes, vrillettes et autres lychtus, ou d’insectes eux-mêmes, dont principalement les termites, plus exceptionnellement d’abeilles charpentières.

Comment prévenir ces attaques de la charpente

Tout d’abord en inspectant visuellement la couverture de l’extérieur : tout fléchissement du faîtage, tout creusement d’un pan de toiture doivent vous alerter. Inspectez aussi au moins une fois par la charpente par l’intérieur des combles si les bois sont accessibles. Ce n’est pas toujours facile si les combles sont aménagés ou s’il sont inaccessibles (cas des fermettes industrialisées ou « américaines ».
Si vous constatez des perforations du bois et de la sciure apparaissent sur le sol des combles, on est en présence d’attaques de larves d’insectes xylophages, autrement dit de « vers à bois ». Pas de panique si ce sont des piqûres minuscules : il s’agit de vrillettes qui ne risquent pas de fragiliser le bois avant très longtemps. C’est plus inquiétant s’il s’agit de trous de plus de 2 à 3 mm de diamètre, creusant des galeries parallèles à la surface du bois : ce sont alors des larves de capricornes, beaucoup plus fragilisantes pour le bois. Il va falloir agir.
Les termites, enfin, qui sous nos latitudes sont des insectes vivant sous la terre, atteignent rarement la charpente. Un général leurs dégâts ont été révélés bien avant qu’ils ne puissent atteindre la couverture. Si c’est malheureusement le cas, il y a urgence absolue à intervenir et vous êtes obligé de signaler cette infestation à la mairie.

Les traitements de charpente  sont assez faciles à appliquer : on procède par imprégnation ou injection de produits insecticides. Ils viennent rapidement à bout des intrus.

ATTENTION aux arnaques ! Des entreprises, souvent itinérantes (les fameuses camionnettes blanches, sans identification professionnelles, sillonnent le pays et tentent souvent de vous effrayer avec de pseudos infestations voir invasions de capricornes ou de termites. Elles se présentent généralement comme envoyées par la mairie : faites toujours intervenir une entreprise patentées, labellisée CTB-A+ qui saura vous conseiller utilement et qui, surtout, emploiera les bons produits, destructeurs des agresseurs du bois, mais sans effet sur l’environnement. 

Un site : www.ctabaplus.fr    

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

La toiture

Le toit d'une maison constitue la couverture de celle-ci : il la protège et abrite ses occupants des intempéries, à tel point que le mot a pris un sens figuré, au même titre d'ailleurs que "foyer", symbolisant le confort, sinon le réconfort que peut apporter la maison où l'on se sent "sous son toit".

Les dernieres vidéos maison

image

Les aides pour le chauffage au bois

Saviez-vous que vous que le  # chauffage  au  # bois  bénéficiait d'aides telles que le  # CITE  ? Le point avec le label  Flamme Verte  et  Christian Pessey  !

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.