Maçonnerie à joint mince en mousse polyuréthane

Mon fils va bientôt faire construire et le maître d'œuvre lui propose, pour limiter les coûts, de monter les murs en briques avec joints fins à la mousse type Califix qui soit disant est plus résistant que la colle. Je ne vois nulle part des avis sur cette technique de montage sauf qu'un maçon portugais nous le déconseille fortement car si c'est mal posé ce peut être la catastrophe. Cela m'inquiète un peu. Merci pour votre avis
Valy

La réponse de Christian PESSEY sur la maçonnerie à joints minces

Calibric® et Califix®

Au vu de votre mail, il semble qu'il y ait une confusion entre les produits Calibric®, qui est un mortier à gâcher et Califix®, qui est un liant en mousse polyuréthane, prêt à l'emploi, deux produits destinés à l'assemblage des blocs en terre cuite rectifiées de la marque Terreal. 

Blocs de maçonnerie rectifiés

Concernant la maçonnerie en blocs rectifiée, qu'ils soient en terre cuite (Monomur) ou en béton, il s'agit d'une technique spécifique, qui demande une formation et une pratique particulière, sans laquelle des malfaçons peuvent être constatées, si ceux qui la pratique n'en ont pas les compétences. Il est surprenant que le maître d'œuvre la conseille pour "limiter le coût" de la construction, ce type de maçonnerie étant généralement plus onéreux que la maçonnerie traditionnelle. 

La maçonnerie à joints minces polyuréthane

Le produit que vous évoquez en "mousse"  (Califix® de chez Terreal) est un liant polyuréthane monocomposant prêt à l'emploi, présenté en cartouche sous pression, qui s'applique avec un pistolet à débit réglable. Il est associé à un nettoyant spécifique. Il est destiné uniquement au montage de briques rectifiées (type multialvéolaires verticales), de préférence de la même marque, pour des construction R + 1. Les avantages du produits sont la rapidité de mise en œuvre, la propreté du chantier, la rapidité de séchage (5 h). L'étanchéité à l'air et donc l'isolation thermique des joints qui en découlent sont aussi appréciables. L'application est plus simple qu'avec un mortier spécifique.

La maçonnerie à joints minces au mortier spécifique

La même marque (comme d'autres, par exemple Porotherm®) propose depuis longtemps un mortier (Calibric® pour Terreal) spécifique à gâcher, applicable avec chariot distributeur pour des briques de terre cuite multialvéolaires. C'est une technique parfaitement maîtrisée, mais qui demande, comme pour tous les blocs rectifiés, exige  une formation spécifique et des compétences appropriées.  


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Parpaing ou brique?

Je démarche les constructeurs pour une maison neuve et l'un d'entre-eux me propose de la construire en parpaing avec une bonne isolation au lieu de la brique. Pensez-vous que cela peut être judicieux ?

image

Construire en briques Monomur

La brique est l’un des matériaux les plus utilisés pour construire une maison. La brique dite « Monomur » est une brique creuse particulière, inventée dans les années 1970 pour répondre aux besoins de construction de maisons aux parois isolantes pour faire face à la crise pétrolière.

image

Comment enduire une brique monomur (BGV Thermo)

Ma maison va être construite en brique BGV Thermo. Quel méthode d'enduit doit-être appliqué: - enduit type allégé méthode frais sur frais? ou... - enduit avec sous couche préalable? Daniel

image

Briques collées ou briques maçonnées au mortier?

Nous envisageons de faire bâtir une maison par un constructeur, nous sommes dans le département de la Gironde, certains nous ont parlé de pose en "brique collée " ( en colle Califax si j ai bien compris ) plutôt que la pose en "brique maçonnée ". A-t-on assez de recul pour savoir la tenu , la fiabilité de cette pose "brique collée" ( j'avoue que ça m'inquiète un peu )? Que me conseillez-vous de choisir entre les deux ? Merci et bravo pour votre émission.

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

Les derniers conseils maison

image

L'abri de jardin : simple et efficace

Avec les beaux jours on sort dans le jardin et on s’aperçoit qu’on n’a rien pour ranger le matériel : chaises pliantes, desserte, BBQ, mais aussi outils de jardinage. Vous auriez bien besoin d’un abri de jardin que vous monterez éventuellement vous-même . MODÈLE SÉLECTIONNÉ

image

Choisir un store pour la véranda

La véranda est un espace très exposé au soleil et donc à la chaleur. Elle devient vite surchauffée et presque inutilisable en été, surtout si, comme souvent, elle est exposée plein sur. Différents types de stores peuvent éviter ce problème. 

image

À quoi sert le mortier bâtard?

Le mortier bâtard résulte du mélange de ciment et de chaux, de sable et d'eau. On obtient ainsi un mortier de haute qualité, plus solide que le mortier de chaux, plus facile à travailler et plus respirant que le mortier de ciment. LIVRE RECOMMANDÉ

image

L'éolienne domestique : pour l'eau et l'électricité

Les éoliennes "domestiques" c'est-à-dire celles visant à produire de l'électricité pour la maison ou à puiser l'eau pour celle-ci ou l'arrosage du jardin sont faciles à installer et à utiliser. Leur production est marginale, mais elles participent à la sobriété de la maison.

FIN DE LA PUBLICITÉ SUR RÉNO-INFO-MAISON.com

Pour répondre à la demande de plusieurs internautes fidèles, nous avons supprimé la publicité sur RÉNO-INFO-MAISON.com pour une meilleure lecture du site mais aussi pour souligner notre indépendance. Nous espérons que vous apprécierez cet effort qui n'est pas sans impact budgétaire. RÉNO-INFO-MAISON.com, C'EST + de 2000 FICHES CONSEILS, DES CENTAINES DE RÉPONSES À VOS QUESTIONS, SUR LA MAISON, SUR LA CONSTRUCTION, LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE MAIS AUSSI LE JARDINAGE. 

image

Faire un forage soi-même dans son jardin : taper un puits (mise à jour)

Autrefois, chaque jardin avait son puits, qui permettait son arrosage en toutes saisons (ou presque) et souvent l'alimentation en eau de la maison. La nappe phréatique se trouvant généralement à quelques mètres sous le niveau du sol, il était possible de récupérer l'eau avec un seau ou avec une pompe de surface. Les puits ont souvent été bouchés. Il existe une solution simple pour aller chercher l'eau, sans forage important: il est possible de "taper" un puits chez soi, sans grand équipement.  

La maçonnerie : à la base de la maison

Les matériaux de maçonnerie

On se demande souvent quel matériau de construction adopter pour la construction d’une maison : entre le parpaing de béton (ou bloc béton), les briques pleines, le briques creuses, les Monomur, les blocs de béton cellulaire, le maçon amateur s’interroge. Les pierres apparentes sont à la mode, mais l’enduit de façade lui apporte l’étanchéité.

La fissuration des maisons

C’est l’une des préoccupations de tous ceux et toutes celles qui ont une maison sur un sol argileux soumis au phénomène de retrait-gonflement. Les solutions existent mais sont onéreuses et rarement couvertes par l’assurance.