Rénovation des volets en bois

La remise en état régulière des volets en bois tient de la corvée. Impossible d’y échapper tous les deux ou trois ans, surtout en site exposé, par exemple au bord de la mer. C’est pourquoi beaucoup préfèrent le PVC, l’aluminium, voire la résine. 

Règles de base pour la rénovation des volets

La règle de base est le décapage et le ponçage pour mettre le bois à nu. Les règles de bases consistent à travailler dans les meilleurs conditions :

déposer les volets. Ne jamais opérer à la verticale, car tout produit coulera sur le volet. Dans certains cas ; il faudra asperger les gonds de dégrippant quelques heures avant d’opérer.
travailler à l’horizontale en plaçant le volet entre deux tréteaux ni trop rapprochés, ni trop écartés.
protéger le sol sous le volet, idéalement avec une bâche de peintre.
démonter les ferrures, c’est-à-dire les pentures (c’est ce qui vient sur les gonds), les loquets et autre crémone, pour les traiter à part.

Décaper les bois des volets

Décapage thermique  des volets

Pour la solution à chaud, on utilise un décapeur thermique, autrement dit un pistolet à air chaud à buse de décapage. On gratte la peinture avec un grattoir triangulaire et un couteau de peintre, autrement dit une spatule. Une brosse rotative à poils Nylon montée en bout de perceuse peut être très utile. Attention aux risques de brûlures de la peau et aussi du bois! La lampe à souder ou le chalumeau sont déconseillés même avec une buse "gratte-peinture", car la flamme risque de brûler à la fois la peinture ou le vernis (émanations nocives) et le bois.

Décapage chimique des volets

Produits du commerce

Il y quantité de décapants chimiques qui permettent de décaper plusieurs couches de peinture, de vernis ou de lasure. On préférera les décapants secs en gel qui, comme leur nom l’indique, transforment la couche de peinture ou de vernis en résidus sec, poudreux, qu’il suffit de brosser, de récupérer, de mettre dans un sac et de porter à la déchèterie. Pour stopper l'action d'un décapant chimique liquide ou en gel, il faut rincer abondamment à l'eau claire.

Fabriquer du décapant

Il existe des recettes empiriques pour faire soi-même un décapant. L'une d'entre elles consiste à mélanger de la lessive de soude avec de la colle à papier peint en poudre à raison de 20/80 % pour créer un gel épais qu’on applique comme du décapant sur le volet. Deux heures plus tard on gratte avec un couteau de peintre et on rince à l’eau claire avec un jet. La recette est à éviter avec les bois taniques comme le chêne ou le noyer que la mixture peut brûler. On arrête l’action de ce décapant « maison » avec du vinaigre blanc.

Attention : les mélanges de produits de ménage peuvent avoir des réactions inattendues. N'appliquer que des recettes éprouvées.

Précautions avec les décapants

Quel que soit le décapant, il faut être très prudent, ce genre de produit étant très agressif pour la peau, les muqueuses et les yeux : il faut porter des gants, un vêtement à manches longues, des lunettes et un masque respiratoire. Pas d’enfants ni d’animaux domestique à proximité ! Travaillez à l'extérieur ou dans un local très très bien ventilé. Ne stockez jamais ce genre de produits dans un contenant alimentaire (bouteille d'eau, de lait, etc.) pouvant générer une confusion. Étiquetez très lisiblement le produit.  Ne jamais laisser un décapant (quel que soit son contenant) à portée des enfants. L'ingestion de décapant est gravissime.

Sabler les volets

Le sablage est à réservé aux bois durs. On peut le réaliser soi-même avec un nettoyeur haute pression qui offre cette option, ou bien le faire réaliser par une entreprise. Il faut compter environ 15 € le mètre carré mais quand on a beaucoup de volets à traiter, cela fait gagner beaucoup de temps, pour un résultat parfait.

Finition des volets

Il ne reste plus qu’à repeindre les volets avec une peinture microporeuse, à les revernir ou à les traiter avec une lasure. Il peut être très intéressant de travailler avec un pistolet à peinture. Une première couche d'impression, suivie de deux couches finales, est l'idéal.

Pour les ferrures, appliquez une peinture pour métal avant de les remonter. Une sous-couche anti-rouille ne se justifie qu'en site très exposé, notamment en bord de mer.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

La purge des radiateurs de chauffage central

Il faut purger les radiateurs de chauffage central quand de l'air s'est introduit dans le circuit, pour différentes cause. Cela crée des poches d'air dans les radiateurs réduisant voire neutralisant leur capacité de chauffage : il faut les purger.

image

Faire des économie sur l'abonnement d'électricité

La puissance électrique souscrite est généralement supérieure à celle nécessaire, par souci de confort et pour ne pas être ennuyé par une coupure subite lorsqu’un appareil de forte puissance (souvent le soir, en plein milieu du repas) se met en marche et fait “sauter” le disjoncteur. En calculant plus précisément la puissance nécessaire et en adoptant certains dispositif, on peut faire des économie sur le coût de l'abonnement.

image

Brumisation : avantages et inconvénients

La brumisaton est incontestablement un moyen de rafraichissement extérieur très agréable : l'évaporation des fines gouttelettes d'eau sur la peau y abaisse la température et procure une sensation de fraîcheur. L'air ambiant, bien sûr, reste à la même température et l'effet s'arrête immédiatement quand la brumisation s'arrête. Ce dispositif, parfaitement contrôle sur les équipements professionnels, n'est pas sans risque sur ceux proposés au grand public. 

image

Air trop sec, air trop humide : comment y remédier

Un air trop sec (en dessous de 40 %) est aussi préjudiciable qu'un air trop humide (au-dessus de 60%), surtout lors des fortes chaleurs. Il existe des moyens d'y remédier. Un hygromètre permet de mesurer en permanence l'humidité ou la sécheresse de l'air intérieur.

image

Fuites sur robinet mélangeur

Les robinets mélangeurs à col de cygne équipent encore beaucoup de lavabos de salles de bains et d'éviers de cuisine. Leur fonctionnement est simple et les sources de problèmes faciles à résoudre. Différents joints peuvent faire "goutter" ou faire fuir le robinet.

image

Les frises décoratives en papier, intissé et vinyle expansé

Longtemps rangées au rayon des accessoires décoratifs oubliés, les frises décoratives sont redevenues à la mode en même temps que le papier peint. Il faut dire que les fabricants rivalisent d’imagination et d’originalité et que leur utilisation ne se limite plus à border le plafond comme autrefois.

image

Eau calcaire : la reconnaître et la traiter

Le calcaire est un fléau pour l’installation sanitaire de la maison : il colmate les canalisations, abîme les robinets, entartre les appareils, notamment ceux où l’eau est chauffée. Rien ne démontre cependant, à ce jour, que le tartre soit dangereux pour la santé.

image

Installations électriques à l'extérieur : des règles strictes

L'électricité à l'extérieur est indispensable pour éclairer les abords de la maison. C'est un facteur de sécurité, tant contre les intrus que pour guider les pas dans les allées. Une prise extérieure rend aussi bien des services, surtout depuis la multiplication des outils électroportatifs et tondeuses à gazon électriques. Il faut pour cela une installation réaliser dans les règles de sécurité optimale, l'humidité étant un facteur de risque plus important que dans la maison.Les risques électriques sont aggravés par l’eau, plus ou moins ruisselante et les possibilités de contact brutal avec des objets métalliques tels qu’outils de jardinage, vélos, jeux d’enfants, étendoirs, etc.

Rénovation et entretien de votre logement

Rénover tous les secteurs de la maison

Tous les conseils pratiques et les informations dans tous les secteurs de l’habitat, pour entretenir, rénover, réparer, construire sa maison par Christian PESSEY, journaliste de la construction. L’entretien de la maison est crucial pour une utilisation optimale et quotidienne de votre logement, mais aussi pour maintenir la valeur de votre maison au plus haut niveau. 

Un entretien régulier de la maison

Faute d’entretien régulier, il faut souvent recourir à une rénovation globale, par des travaux de consolidation de la maçonnerie, par une restructuration du bâti, une mise à niveau de l’isolation et du chauffage pour une exploitation rationnelle de la maison, en économisant l’énergie, donc les dépenses de chauffage, dans le respect de l’environnement, par réduction des nuisances, des particules fines, mais aussi des gaz à effet de serre dans la perspective d’une optimisation du bilan carbone de l’habitat.