Plomberie : les outils de serrage, de cintrage et de coupe du métal

Les outils utilisés en plomberie sont du même type que ceux dont on se sert en métallurgie. Ils doivent être solides, précis et puissants pour bien travailler et éviter tout risque d’accident.

 

Les étaux et les pinces

Quand on soude ou brase (ou recuit) des pièces métalliques sur l’établi, il faut disposer d’un bon outil de serrage. Utilisez un étau à griffe ou à agrafe, en acier traité ou en fonte (ou un étau tournant avec équipement serre-tube fixe sous les mors).
Les serre-tubes permettent d’immobiliser les tubes sans les déformer.
Les pinces servent à maintenir et à manipuler les pièces chauffées (pince-étau). On utilise des pinces multiprises, des clés à molette ou des clés ordinaires pour serrer et desserrer les écrous, pour les raccords par collets battus ou joints bicônes ou à rondelles.

Le coupe-tube

Les tubes en cuivre se coupent de préférence à l’aide d’un coupe-tube plutôt qu’à la scie à métaux réservée à la coupe des tubes d’évacuation en PVC. C’est un appareil qui comporte une roulette très dure montée sur un corps en acier. Une mâchoire mobile munie de doubles galets de guidage permet de serrer le tube contre la molette. Le serrage se fait par vissage, à l’aide d’une poignée. Lorsque le tube est pressé contre la molette, on tourne le coupe-tube autour du tube et on serre à nouveau, jusqu’à séparation des deux parties. La poignée intègre généralement une double lame pour l’ébarbage des tubes (élimination des petits morceaux de métal qui restent après la coupe, afin que le bord du tube soit net).

La cintreuse

Les tubes en cuivre doivent être cintrés pour les angles ou pour épouser les contours des supports. L’outil de cintrage le plus pratique est la pince à cintrer ; une pince est prévue pour un diamètre donné de tube (il faut donc plusieurs pinces pour les différents diamètres). Cette pince cintre les tubes sans les écraser.

Les scies

La scie à métaux à monture fixe (en acier chromé ou laqué au four) porte des lames de 25 à 35 cm pour les travaux courants ; les lames des scies à métaux sont très dures, en acier rapide spécial au molybdène ou en acier au chrome-molybdène. Elles ont une denture très fine (10 dents au centimètre). Ces lames sont interchangeables sur la monture. Elles doivent être utilisées tendues – les montures comportent un tendeur (écrou à oreilles, le plus souvent). La lame est inclinable et permet les coupes particulières. Les lames des scies à métaux cassent facilement ; pour réutiliser les bouts de lames cassées, il existe des poignées en matière plastique sur lesquelles la lame se visse solidement. On obtient ainsi un outil permettant de scier le métal dans les endroits d’accès difficile.
La scie à métaux à monture extensible est intéressante, car elle peut recevoir toutes les longueurs de lame (de 25 à 35 cm). Cette scie comporte une monture en tube acier chromé servant de réservoir à lames.
La scie à métaux à poignée revolver est très utile pour travailler dans les endroits difficilement accessibles.
La scie-lime est une scie à métaux dont la lame est un simple fil torsadé. La monture fait ressort pour la tension de la lame. Cette scie permet de réaliser des découpes de précision.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Plier et cintrer le métal

Les métaux peuvent être cintrés à froid ou à chaud. On plie (et on cintre) les tôles , les tubes et les barres . Cette technique permet notamment de réaliser des objets décoratifs en fer forgé : grilles, lampadaires ou appliques.

image

Scier le métal

Le sciage est surtout réservé aux pièces d’une certaine épaisseur : barres , tubes , profilés . Il est peu adapté à la coupe des tôles minces, pour lesquelles on préfère le cisaillage. La coupe à la scie peut être effectuée manuellement ou à la machine.

Les dernieres vidéos maison

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.