Assembler des tubes de cuivre avec des raccords à rondelles

Quand on veut installer un appareil sanitaire en le raccordant à l’installation sans faire de gros travaux, on peut avoir recours à des éléments de raccordement qui se montent sans soudure ni brasure, ni travail d’usinage comme pour les collets battus. Il s’agit de raccords à rondelles qui assurent la jonction entre deux canalisations par simple vissage.

Description

Un raccord à rondelles se compose de deux bagues-écrous (parties femelles) qui se vissent sur une partie centrale à deux filetages (partie mâle double). Deux petites rondelles sont destinées à être intercalées entre parties femelles et partie mâle. Il y a également deux joints d’étanchéité. Le raccord est en laiton. Il peut s’agir d’un raccord de prolongation, mais il existe également des raccords à rondelles coudés et en T. Vous pouvez donc, avec tous ces raccords, réaliser tous les cas de figure d’une installation.
Théoriquement, il est possible d’effectuer tout une installation avec ces types de joints (et donc sans soudure ni brasure). Leur prix constitue cependant un problème et fait obstacle à leur utilisation pour réaliser un ensemble complet.

Montage

Commencez par effectuer les coupes à l’aide du coupe-tube ou de la scie à métaux. La jonction entre les extrémités des deux tubes, à l’intérieur du raccord, n’est pas obligatoirement jointive – d’où une légère tolérance vis-à-vis des erreurs ou des imprécisions de coupe.
Le bord du tube doit être correctement ébarbé. Nettoyez-le avec de la laine d’acier s’il est sale ou oxydé. Il faut, bien entendu, choisir un raccord correspondant au diamètre du tube utilisé (on trouve des raccords pour tous les diamètres usités). 
Engagez les deux bagues-écrous (parties femelles) sur les deux tubes, puis les rondelles ; ces dernières n’étant pas plates, la partie la plus large doit être dirigée vers la bague. Placez ensuite les deux joints de caoutchouc.
Amenez les deux tubes en regard et vissez les parties femelles sur la partie mâle. Le raccord doit être bloqué à l’aide de deux clés : l’une maintient la partie mâle, tandis que l’autre bloque la partie femelle.
Au cours du serrage, la rondelle métallique prise entre partie mâle et partie femelle se redresse et pénètre légèrement dans le cuivre, jouant le même rôle qu’un collet battu. Le joint de caoutchouc, pressé contre la rondelle, assure l’étanchéité.

Comme les collets battus, les raccords à rondelles (de même que les raccords bicônes) sont strictement réservés aux canalisations d’alimentation en eau (qu’elle soit chaude ou froide). Ils sont rigoureusement interdits sur les canalisations de gaz, où ils n’offrent pas une garantie de sécurité suffisante.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les raccords de plomberie

Tous les tubes doivent être raccordés, qu’ils soient en cuivre, en PER ou en multicouche ou, pour les évacuations, en PVC. Les liaisons directes sont rares, et l’on utilise le plus souvent des manchons à braser ou à visser. Certains de ces raccords permettent une réduction ou la liaison avec des canalisations de nature et matériaux différents.

Les dernieres vidéos maison

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

Les derniers conseils maison

image

Humidité dans la maison : les remontées capillaires

Les remontées capillaires constitue un fléau dont il n’est pas toujours possible de venir à bout. Elles sont la principale cause d’humidité dans les maisons, au niveau du rez-de-chaussée voire du premier étage.

image

Faire du plâtre

Tout le monde connaît le plâtre, sans toujours savoir à quoi il sert et surtout comment on l’utilise…  Quand on sait ce que c'est, comment il est fabriqué et à quoi il sert, on peut plus facilement s'en servir.

image

Électricité : le matériel de contrôle

Les dépannages, mais aussi les travaux d’installation et de modification, imposent souvent la nécessité d’utiliser un matériel de contrôle plus ou moins élaboré.

image

Bricolage en toute sécurité

Le bricolage n’est pas en soi une activité dangereuse. Mais l’emploi de machines électroportatives ou à poste fixe, l’intervention sur un circuit électrique ou les travaux de soudure, par exemple, exigent le respect de précautions élémentaires, sans lesquelles vous risqueriez de mettre en jeu votre sécurité, ainsi que celle de vos proches.

image

Sécurité électrique dans l'atelier de bricolage

La multiplication des machine électroportatives ou à poste fixe impose une large utilisation de l'électricité dans l'atelier de bricolage. Il faut donc prendre un certain nombre de précautions pour l'utiliser en toute sécurité.

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Le placage des chants

C’est le moyen de donner à un simple panneau de particules ou de contreplaqué l’aspect d’un panneau de bois noble.