Poser du carrelage : préparation des supports

Les carreaux de carrelage sont souvent assez lourds. Il faut donc les poser sur une surface solide. Le plus souvent, le carrelage est collé sur une chape spécialement coulée ou sur une chape ancienne ragréée. Assurez-vous que la construction peut supporter sans problème le poids des carreaux. Pour carreler, il faut normalement déposer l’ancien revêtement de sol, mais il n'est pas impossible de coller un nouveau carrelage sur un ancien.

Sur une chape

Sur chape ancienne

La surface sur laquelle on veut poser du carrelage doit être plane, lisse et saine. Une chape ancienne doit être mise à nu. Elle doit généralement être ragréée pour obtenir une surface plane et lisse. Éliminez toutes les irrégularités à l’aide du burin de maçon, lessivez, dépoussiérez et appliquez le produit de ragréage. Celui-ci s’effectue avec un mortier spécial qui se prépare dans un grand récipient cylindrique (on utilise souvent une poubelle), assez liquide, un malaxeur sur perceuse permettant d'obtenir une pâte bien homogène. Très fin, le mortier de ragréage est autolissant : une fois déversé sur le sol, il s’étale de lui-même ou avec l'aide d'une truelle platoir, pour former une surface absolument lisse. Son épaisseur va de quelques millimètres à moins de 5 cm. Le temps de séchage dépend du matériau de revêtement. Il est d'au moins 48 heures pour du carrelage.

Sur chape neuve

Le carrelage peut être collé après séchage complet de la chape ou bien scellé alors que le mortier de la chape n'est pas encore pris. C'est une technique utilisée principalement pour les carreaux de grand format. Notez qu'en construction neuve, seule la pose scellée ouvre droit à la garantie décennale pour le carrelage, puisque celui-ci devient indissociable du bête. La pose collée, en revanche, exclut le carrelage (et notamment sa fissuration) de la garantie décennale, et donc de la couverture de l'assurance dommages-ouvrage.

Sur un parquet

On peut également poser un carrelage sur un vieux parquet, à condition que le carrelage soit assez léger. Il convient d'apprécier la solidité du plancher ainsi que sa rigidité. Il faut, là encore, procéder à un ragréage, après application d’un primaire sur le bois et agrafage d’un treillis de fibre de verre pour garantir l’accrochage. pour compenser les éventuels mouvement d'un parquet, on utilise un colle "flex" pour la pose des carreaux.

Sur un ancien carrelage

Un vieux carrelage peut aussi constituer le support d’un nouveau carrelage, à condition que les carreaux existants soient solides, qu’ils adhèrent parfaitement au sol et qu’ils ne comportent pas de relief. Là encore on procède à un ragréage (voir ci-dessus). Pour éviter une trop grande surépaisseur, on utilise un carrelage "slim", c'est-à-dire très fin (3 à 4 mm). 

 

LES PRODUITS

Traditionnellement, les carrelages étaient réservés aux locaux humides. Dans les maisons anciennes et dans les fermes, on rencontre souvent la fameuse tomette de terre cuite, hexagonale, rouge, dans toutes les pièces de plain-pied (salle commune, cuisine). Aujourd’hui, on peut revêtir une salle de séjour, ou même une chambre, de pierre ou de carreaux de grès.

Le grès

C’est un matériau compact, très homogène, teinté dans la masse, présentant un bel aspect poli sans être émaillé. Très résistant, c’est un matériau idéal pour les zones de fort passage.

Les terres cuites

La terre cuite a souvent un aspect plus chaud que les autres carreaux. On trouve des terres cuites de finition rustique convenant parfaitement à la rénovation de maisons anciennes. 
Les formes diverses permettent la réalisation des dessins les plus complexes : carrés de différentes dimensions, tomettes hexagonales, losanges, triangles, éléments rectangulaires et allongés pour les bordures, accessoires de liaison sol-mur, etc.

Les pierres naturelles

Les pierres naturelles débitées en carrés (assez grands, généralement) donnent la possibilité de réaliser de très beaux carrelages ; c’est le cas, bien sûr, pour les marbres, mais aussi pour le travertin et les schistes que l’on peut utiliser à l’intérieur (l’ardoise, notamment, en carrés ou rectangles d’une dizaine de millimètres d’épaisseur, permet de créer des carrelages élégants et très résistants).

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Bien choisir un carrelage de sol : qualités et normes

Le carrelage est l’un des revêtements de sol préférés. C’est le revêtement idéal pour toutes les pièces sanitaires, évidemment de la salle de bains, des toilettes et de la cuisine. Mais le carrelage est parfait aussi pour des pièces de plain-pied, l’entrée, voire salon ou la salle de bains, globalement toutes les pièces dont le sol peut être sali quand on rentre les pieds mouillés, ou avec des chaussures sales, à la campagne.

image

Les outils du carreleur

Héritier des dalles de pierre et de marbre, le carrelage a connu une expansion considérable avec le développement des céramiques, et cela dès l’Antiquité.

Les dernieres vidéos maison

image

Les aides pour le chauffage au bois

Saviez-vous que vous que le  # chauffage  au  # bois  bénéficiait d'aides telles que le  # CITE  ? Le point avec le label  Flamme Verte  et  Christian Pessey  !

image

Calculer son isolation

Calculez votre isolation grâce à  # Rockcalc  de  ROCKWOOL France . Frédéric Gautier et christian Pessey font le point sur cet outil novateur !

image

Les ministres pointent du doigt les fraudeurs à la rénovation énergétique

Julien Denormandie, ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à l’Economie ont annoncé un renforcement des exigences pour l’attribution du label RGE,  plus de contrôles exerces par la DGCCRF, mais aussi par l’Anah. 

image

CAPEB : redonner la confiance dans le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

Depuis 18 mois d’échanges et de réunions, les pouvoirs publics, l’ADEME, la DGCCRF, l’ANAH, les représentants des consommateurs, les organisations professionnelles du bâtiment et les organismes de qualification ont participé aux travaux de rénovation du dispositif RGE. Les pouvoirs publics ont arbitré et devraient procéder à la rédaction des futurs arrêtés qui encadreront ce nouveau dispositif et qui seront applicables au cours du 1er semestre 2020. La CAPEB a participé activement à l’instance partenariale dont le but était de « réformer ensemble », soucieuse de renforcer la crédibilité du dispositif RGE, auprès des consommateurs et des entreprises.

image

LE CHAUFFAGE AU BOIS : UNE REPONSE A L’AUGMENTATION DE LA FACTURE ENERGETIQUE DES MENAGES

Le médiateur de l’énergie a publié hier son baromètre annuel. « Comme en 2018, 15% des répondants déclarent avoir souffert du froid au cours de l’hiver (…). Un tiers des ménages a restreint le chauffage pour ne pas avoir de factures trop élevées, et un foyer sur dix rencontre des difficultés pour payer certaines factures d’électricité ou de gaz naturel. »

Les derniers conseils maison

image

Coffrage du béton

Plus particulièrement utilisés pour la réalisation d'ouvrages en béton armé, les coffrages serviront dès que l'on voudra donner au béton durci une forme très précise résultant d'un véritable moulage. Le moule utilisé ici sera en fait un simple coffrage, constitué d'éléments plats en bois, parfois en métal et même en matière plastique. Le coffrage permettra donc de limiter la coulée et de contenir le béton frais pendant la prise.

image

Coffrage du béton

Plus particulièrement utilisés pour la réalisation d'ouvrages en béton armé, les coffrages serviront dès que l'on voudra donner au béton durci une forme très précise résultant d'un véritable moulage. Le moule utilisé ici sera en fait un simple coffrage, constitué d'éléments plats en bois, parfois en métal et même en matière plastique. Le coffrage permettra donc de limiter la coulée et de contenir le béton frais pendant la prise.

image

Le béton armé : ferraillage des poteaux, des poutres, des linteaux et des dalles

Matériau à haute résistance, le béton est néanmoins cassant sitôt que s'exerce sur lui des tensions importantes. Il est particulièrement sensible à la traction. Le remède à cette relative fragilité consiste à placer dans la pièce en béton une armature métallique qui, en la renforçant dans d'appréciables proportions, en fera un matériau de construction idéal, pratiquement inaltérable, permettant de véritables prouesses architecturales, et possédant des qualités de résistance au feu bien supérieures à celles du fer et du bois.  

image

Calculer son isolation

Calculez votre isolation grâce à  # Rockcalc  de  ROCKWOOL France . Frédéric Gautier et christian Pessey font le point sur cet outil novateur !

image

Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.