Poser du carrelage : préparation des supports

Les carreaux de carrelage sont souvent assez lourds. Il faut donc les poser sur une surface solide. Le plus souvent, le carrelage est collé sur une chape spécialement coulée ou sur une chape ancienne ragréée. Assurez-vous que la construction peut supporter sans problème le poids des carreaux. Pour carreler, il faut normalement déposer l’ancien revêtement de sol, mais il n'est pas impossible de coller un nouveau carrelage sur un ancien.

Sur une chape

Sur chape ancienne

La surface sur laquelle on veut poser du carrelage doit être plane, lisse et saine. Une chape ancienne doit être mise à nu. Elle doit généralement être ragréée pour obtenir une surface plane et lisse. Éliminez toutes les irrégularités à l’aide du burin de maçon, lessivez, dépoussiérez et appliquez le produit de ragréage. Celui-ci s’effectue avec un mortier spécial qui se prépare dans un grand récipient cylindrique (on utilise souvent une poubelle), assez liquide, un malaxeur sur perceuse permettant d'obtenir une pâte bien homogène. Très fin, le mortier de ragréage est autolissant : une fois déversé sur le sol, il s’étale de lui-même ou avec l'aide d'une truelle platoir, pour former une surface absolument lisse. Son épaisseur va de quelques millimètres à moins de 5 cm. Le temps de séchage dépend du matériau de revêtement. Il est d'au moins 48 heures pour du carrelage.

Sur chape neuve

Le carrelage peut être collé après séchage complet de la chape ou bien scellé alors que le mortier de la chape n'est pas encore pris. C'est une technique utilisée principalement pour les carreaux de grand format. Notez qu'en construction neuve, seule la pose scellée ouvre droit à la garantie décennale pour le carrelage, puisque celui-ci devient indissociable du bête. La pose collée, en revanche, exclut le carrelage (et notamment sa fissuration) de la garantie décennale, et donc de la couverture de l'assurance dommages-ouvrage.

Sur un parquet

On peut également poser un carrelage sur un vieux parquet, à condition que le carrelage soit assez léger. Il convient d'apprécier la solidité du plancher ainsi que sa rigidité. Il faut, là encore, procéder à un ragréage, après application d’un primaire sur le bois et agrafage d’un treillis de fibre de verre pour garantir l’accrochage. pour compenser les éventuels mouvement d'un parquet, on utilise un colle "flex" pour la pose des carreaux.

Sur un ancien carrelage

Un vieux carrelage peut aussi constituer le support d’un nouveau carrelage, à condition que les carreaux existants soient solides, qu’ils adhèrent parfaitement au sol et qu’ils ne comportent pas de relief. Là encore on procède à un ragréage (voir ci-dessus). Pour éviter une trop grande surépaisseur, on utilise un carrelage "slim", c'est-à-dire très fin (3 à 4 mm). 

 

LES PRODUITS

Traditionnellement, les carrelages étaient réservés aux locaux humides. Dans les maisons anciennes et dans les fermes, on rencontre souvent la fameuse tomette de terre cuite, hexagonale, rouge, dans toutes les pièces de plain-pied (salle commune, cuisine). Aujourd’hui, on peut revêtir une salle de séjour, ou même une chambre, de pierre ou de carreaux de grès.

Le grès

C’est un matériau compact, très homogène, teinté dans la masse, présentant un bel aspect poli sans être émaillé. Très résistant, c’est un matériau idéal pour les zones de fort passage.

Les terres cuites

La terre cuite a souvent un aspect plus chaud que les autres carreaux. On trouve des terres cuites de finition rustique convenant parfaitement à la rénovation de maisons anciennes. 
Les formes diverses permettent la réalisation des dessins les plus complexes : carrés de différentes dimensions, tomettes hexagonales, losanges, triangles, éléments rectangulaires et allongés pour les bordures, accessoires de liaison sol-mur, etc.

Les pierres naturelles

Les pierres naturelles débitées en carrés (assez grands, généralement) donnent la possibilité de réaliser de très beaux carrelages ; c’est le cas, bien sûr, pour les marbres, mais aussi pour le travertin et les schistes que l’on peut utiliser à l’intérieur (l’ardoise, notamment, en carrés ou rectangles d’une dizaine de millimètres d’épaisseur, permet de créer des carrelages élégants et très résistants).

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Bien choisir un carrelage de sol : qualités et normes

Le carrelage est l’un des revêtements de sol préférés. C’est le revêtement idéal pour toutes les pièces sanitaires, évidemment de la salle de bains, des toilettes et de la cuisine. Mais le carrelage est parfait aussi pour des pièces de plain-pied, l’entrée, voire salon ou la salle de bains, globalement toutes les pièces dont le sol peut être sali quand on rentre les pieds mouillés, ou avec des chaussures sales, à la campagne.

image

Les outils du carreleur

Héritier des dalles de pierre et de marbre, le carrelage a connu une expansion considérable avec le développement des céramiques, et cela dès l’Antiquité.

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Repeindre la façade

En maintenant l’extérieur d’une maison en bon état, on préserve son étanchéité et sa qualité esthétique. Il est inutile de peindre les briques, mais si l’une d’entre elles est abîmée ou poreuse, il faut la remplacer avant que l’humidité ne se propage. Il est en revanche important de repeindre périodiquement les crépis avec une peinture façade microporeuse. Elle présente l’avantage de protéger la façade en empêchant l’eau et l’humidité de pénétrer, tout en laissant la maçonnerie respirer.

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .