Poser du carrelage : préparation des supports

Les carreaux de carrelage sont souvent assez lourds. Il faut donc les poser sur une surface solide. Le plus souvent, le carrelage est collé sur une chape spécialement coulée ou sur une chape ancienne ragréée. Assurez-vous que la construction peut supporter sans problème le poids des carreaux. Pour carreler, il faut normalement déposer l’ancien revêtement de sol, mais il n'est pas impossible de coller un nouveau carrelage sur un ancien.

Sur une chape

Sur chape ancienne

La surface sur laquelle on veut poser du carrelage doit être plane, lisse et saine. Une chape ancienne doit être mise à nu. Elle doit généralement être ragréée pour obtenir une surface plane et lisse. Éliminez toutes les irrégularités à l’aide du burin de maçon, lessivez, dépoussiérez et appliquez le produit de ragréage. Celui-ci s’effectue avec un mortier spécial qui se prépare dans un grand récipient cylindrique (on utilise souvent une poubelle), assez liquide, un malaxeur sur perceuse permettant d'obtenir une pâte bien homogène. Très fin, le mortier de ragréage est autolissant : une fois déversé sur le sol, il s’étale de lui-même ou avec l'aide d'une truelle platoir, pour former une surface absolument lisse. Son épaisseur va de quelques millimètres à moins de 5 cm. Le temps de séchage dépend du matériau de revêtement. Il est d'au moins 48 heures pour du carrelage.

Sur chape neuve

Le carrelage peut être collé après séchage complet de la chape ou bien scellé alors que le mortier de la chape n'est pas encore pris. C'est une technique utilisée principalement pour les carreaux de grand format. Notez qu'en construction neuve, seule la pose scellée ouvre droit à la garantie décennale pour le carrelage, puisque celui-ci devient indissociable du bête. La pose collée, en revanche, exclut le carrelage (et notamment sa fissuration) de la garantie décennale, et donc de la couverture de l'assurance dommages-ouvrage.

Sur un parquet

On peut également poser un carrelage sur un vieux parquet, à condition que le carrelage soit assez léger. Il convient d'apprécier la solidité du plancher ainsi que sa rigidité. Il faut, là encore, procéder à un ragréage, après application d’un primaire sur le bois et agrafage d’un treillis de fibre de verre pour garantir l’accrochage. pour compenser les éventuels mouvement d'un parquet, on utilise un colle "flex" pour la pose des carreaux.

Sur un ancien carrelage

Un vieux carrelage peut aussi constituer le support d’un nouveau carrelage, à condition que les carreaux existants soient solides, qu’ils adhèrent parfaitement au sol et qu’ils ne comportent pas de relief. Là encore on procède à un ragréage (voir ci-dessus). Pour éviter une trop grande surépaisseur, on utilise un carrelage "slim", c'est-à-dire très fin (3 à 4 mm). 

 

LES PRODUITS

Traditionnellement, les carrelages étaient réservés aux locaux humides. Dans les maisons anciennes et dans les fermes, on rencontre souvent la fameuse tomette de terre cuite, hexagonale, rouge, dans toutes les pièces de plain-pied (salle commune, cuisine). Aujourd’hui, on peut revêtir une salle de séjour, ou même une chambre, de pierre ou de carreaux de grès.

Le grès

C’est un matériau compact, très homogène, teinté dans la masse, présentant un bel aspect poli sans être émaillé. Très résistant, c’est un matériau idéal pour les zones de fort passage.

Les terres cuites

La terre cuite a souvent un aspect plus chaud que les autres carreaux. On trouve des terres cuites de finition rustique convenant parfaitement à la rénovation de maisons anciennes. 
Les formes diverses permettent la réalisation des dessins les plus complexes : carrés de différentes dimensions, tomettes hexagonales, losanges, triangles, éléments rectangulaires et allongés pour les bordures, accessoires de liaison sol-mur, etc.

Les pierres naturelles

Les pierres naturelles débitées en carrés (assez grands, généralement) donnent la possibilité de réaliser de très beaux carrelages ; c’est le cas, bien sûr, pour les marbres, mais aussi pour le travertin et les schistes que l’on peut utiliser à l’intérieur (l’ardoise, notamment, en carrés ou rectangles d’une dizaine de millimètres d’épaisseur, permet de créer des carrelages élégants et très résistants).

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Bien choisir un carrelage de sol : qualités et normes

Le carrelage est l’un des revêtements de sol préférés. C’est le revêtement idéal pour toutes les pièces sanitaires, évidemment de la salle de bains, des toilettes et de la cuisine. Mais le carrelage est parfait aussi pour des pièces de plain-pied, l’entrée, voire salon ou la salle de bains, globalement toutes les pièces dont le sol peut être sali quand on rentre les pieds mouillés, ou avec des chaussures sales, à la campagne.

image

Les outils du carreleur

Héritier des dalles de pierre et de marbre, le carrelage a connu une expansion considérable avec le développement des céramiques, et cela dès l’Antiquité.

Les dernieres vidéos maison

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

Les derniers conseils maison

image

Entretenir le carrelage, la pierre, le marbre, le travertin, les tomettes

Le carrelage, le marbre, le travertin ou encore les tomettes, autrement dit, les revêtements de surface durs, présentent l’avantage de se nettoyer facilement. Sur le plan sanitaire, en période d'épidémie virale,  il peut y avoir un revers de la médaille : les virus y vivraient plus longtemps et y seraient plus facilement accessibles à l’homme. Il faut donc redoubler d'attention pour l'entretien de ces surfaces.

image

L'atelier : l'établi et les rangements

On ne peut prétendre effectuer un travail de qualité sans disposer d’un emplacement réservé au bricolage. Évidemment, la place dont on dispose conditionne l’agencement de l’atelier. Celui-ci peut se limiter à un placard ou une armoire, dans un petit appartement, ou occuper un bâtiment annexe dans une grande propriété. L'établi en est l'équipement central.

image

Clôture en bois ou en PVC

La classique clôture en forme de “barrière” présente un aspect rustique qui lui vaut bien des adeptes, dans les lotissements pavillonnaires comme à la campagne. Elle reste la plus appréciée dans les régions rurales, où elle est parfois la seule acceptée (notamment en montagne) par les services de l'urbanisme. Néanmoins, le PVC (généralement blanc) gagne des adeptes car il dispense de tout entretien (autre qu'un coup de jet de temps en temps). Les clôtures en PVC se montent comme un jeu de construction. Ces clôtures peuvent être fixées directement au sol ou sur un muret.

image

Rénovation des volets en bois

La remise en état régulière des volets en bois tient de la corvée. Impossible d’y échapper tous les deux ou trois ans, surtout en site exposé, par exemple au bord de la mer. C’est pourquoi beaucoup préfèrent le PVC, l’aluminium, voire la résine. 

image

Motorisation de portail

Motoriser l’ouverture du portail d’entrée apporte un élément de confort évident, auquel s’ajoute un aspect de sécurité, dans la mesure où ces systèmes peuvent être commandés à distance par télécommande ou par un dispositif à code sur clavier et/ou une clé de sécurité. Les éléments de motorisation assurent aussi une grande solidité à la fermeture du portail.

image

Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

image

Réaliser un pavage extérieur : allée et terrasse

À l’extérieur, le revêtement du sol doit être réalisé sur un terrain bien préparé, avec des matériaux capables de supporter les agressions du temps. Les briques, les pavés autobloquants, les pavés constituent des matériaux solides et durables.