Poser du carrelage de sol

La pose du carrelage n’est pas très difficile si le sol a été bien préparé. Elle demande seulement du soin et de la méthode et un minimum d'outils spécialisés.

Il existe deux grands types de pose du carrelage :
• la pose scellée qui consiste à faire adhérer les carreaux sur le mortier de la chape encore frais;
• la pose collée, qui consiste comme son nom l'indique à poser le carrelage sur n'importe quel support rigide et sain : chape de mortier, vieux carrelage, vieux parquet, etc. 

La pose  scellée (à bain soufflant)

C’est la pose classique, assez compliquée à réussir. Les carreaux sont posés directement sur la chape de mortier frais et jointoyés ensuite avec de la barbotine. Si vous faites réaliser la pose, c'est la seule technique qui entre dans la garantie décennale et donc dans la garantie dommages ouvrage puisque le carrelage est considéré dès lors comme partie intégrante du bâti.

La chape

Elle est dressée à l’aide d’une règle de bois ou d'aluminium tenue à deux mains. Le niveau de la chape doit être tracé sur les murs, en prenant comme point de repère une ligne courant sur tout le périmètre des murs à 1 m de hauteur environ.
Les repères, définis à l’aide d’un niveau à fioles, permettent d’obtenir une horizontalité parfaite. L’épaisseur de la chape ajoutée à celle du carrelage doit mettre le sol au niveau de celui des pièces voisines.
Pour faciliter le dressage de la chape, mélangez au ciment un plastifiant qui rendra le mortier plus onctueux et plus facile à travailler.

Les joints

Les carreaux sont posés directement sur la chape de mortier encore frais. Placez une règle de bois le long de l’axe horizontal de la pièce et alignez dessus la première rangée de carreaux. Poursuivez la pose, rangée par rangée.
Pour que les carreaux soient tous au même niveau et qu’ils possèdent une bonne assise, utilisez une large cale de bois ou une batte de carreleur à semelle de caoutchouc. Pour obtenir des joints réguliers entre les carreaux, utilisez des croix d’écartement. Pour vous déplacer sur la surface fraîchement carrelée, placez dessus de larges planches.

La pose au ciment-colle

C’est la technique la plus simple et, en conséquence, la plus utilisée par les amateurs. Les carreaux sont posés sur une chape de mortier bien sec, parfaitement nettoyée et dépoussiérée. Il peuvent l'être aussi sur toute autre surfaces plane, saine et solide, telle qu'un ancien carrelage, un plancher, etc. Un ragréage est généralement nécessaire pour préparer la surface en la rendant lisse et régulière. et La colle est appliquée à l’aide d’une spatule ou d’une truelle crantée (une seule passe). Les carreaux sont posés et enfoncés dans la colle à l’aide d’une cale ou du manche du marteau. Pour la régularité des joints, employez des croix d’écartement.

Les coupes

Procédez au coupe-carreau, manuel (Carrelette) ou électrique ou à la pince de carreleur, de la même façon que pour les carreaux de faïence. Pour dissimuler la jonction sol-mur (parfois irrégulière), vous pouvez poser une plinthe en carreau sur tout le périmètre.

Les joints

La barbotine (mortier liquide spécifique) est appliquée dans les joints à l’aide d’une raclette de caoutchouc ; elle doit être préparée liquide pour bien pénétrer les interstices. Après séchage, enlevez l’excès de barbotine à l'éponge et recouvrez de poudre de barbotine pour une bonne finition. Nettoyez et lustrez avec un chiffon humide ou une éponge.

Par où commencer, par où finir ?

N’entreprenez jamais la pose du carrelage à partir d’un mur, vous risqueriez de ne pas obtenir un résultat harmonieux si les murs de la pièce n’étaient pas absolument d’équerre. Il est beaucoup plus sûr de prendre comme base de départ une perpendiculaire tracée à l’axe de la pièce qui est défini à partir d’une porte. La pièce étant partagée en deux de part et d’autre de cette ligne, recouvrez tout un côté, puis l’autre, en progressant vers les murs pour effectuer les coupes à ce niveau. Laissez un espace de 8 mm en périphérie de la pose.

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Choisir un revêtement de sol

Carrelages, revêtements plastiques, moquettes ou parquets : le choix des revêtements de sol peut paraître limité. En fait, la gamme des produits, très étendue, comprend des matériaux qui trouvent leur origine dans les débuts de l’habitat (dalles, terre cuite, etc.) et d’autres résultant des techniques modernes (vinyles, parquets lamellés, etc.).

image

Les outils du carreleur

Héritier des dalles de pierre et de marbre, le carrelage a connu une expansion considérable avec le développement des céramiques, et cela dès l’Antiquité.

Les dernieres vidéos maison

image

Quand faire remplacer sa chaudière gaz ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Fabien MARGUERON de ENGIE Home Services évoquent les raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre chaudière gaz mais aussi le tour des offres vous permettant son remplacement.

image

Quand faut-il remplacer son poêle à bois ?

Avec Gilles MATRULLO du label flamme verte , Christian Pessey fait le tour des raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre poêle à bois. Certes la raison esthétique prime souvent, mais les performances et les économies sont également au rendez-vous.

image

Qu'est-ce que la laine de roche ?

Dans cette interview, christian PESSEY interroge Frédéric-Jérôme Cardona, responsable Développement chez ROCKWOOL sur les propriétés isolantes de la laine de roche ! 

image

La laine de verre, qu'est-ce que c'est ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER vous expliquent ce qu'est la laine de verre et font le tour des priorités d'isolation dans la maison.

image

Pourquoi choisir la laine de verre ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER , font le point sur les qualités de la laine de verre et expliquent en quoi elle constitue un très bon isolant. 

Les derniers conseils maison

image

Le chauffage solaire : comment ça marche?

Le solaire photovoltaïque est beaucoup moins connu que le solaire photovoltaïque, qui permet de produire de l’électricité gratuitement : il permet de chauffer l’eau sanitaire et d'assurer le chauffage de la maison. Les déconvenues du chauffe-eau solaire y sont sans doute pour beaucoup bien que le système soit particulièrement intéressant.

image

La sécurité électrique de votre logement

On sait l’importance de la qualité d’une installation électrique mais vous me demandez souvent ce que c’est qu’une installation « aux normes » ? Je réponds régulièrement que seule une installation neuve, ou le jour de la réception d’un logement est véritablement « aux normes » et qu’elle peut très bien ne plus l’être dans les jours ou les semaines qui suivent du fait d’un changement de la réglementation. La question importante n’est donc pas de la conformité avec la norme, la fameuse NF C 15-100, qui régit les installations domestiques, mais de savoir si une installation répond aux standards de sécurité auxquels on est en droit de s’attendre. En clair est-ce que notre installation est sûre ?

image

Le thermostat d'ambiance : indispensable pour beaucoup de chauffages

Petit rappel sur ce qu’est un thermostat c’est un petit équipement qui met en route ou interrompt le fonctionnement d’un appareil électrique, notamment de chauffage, en fonction de la température. Tous les radiateurs en ont, et même le four de votre cuisine. Les chaudières, quel que soit leur type et leur énergie en ont un.

image

Chauffage : comment l'entretenir

L'entretien du chauffage est une nécessité, surtout après un été très chaud et un automne assez clément: la perspective d’un hiver froid est à prendre en compte. Quel que soit votre système de chauffage, il faut l’entretenir. 

Abandon de chantier : que faire?

L'entreprise ne termine pas les travaux d'extension de mon garage commencés en octobre 2019 : il reste a faire plomberie, électricité, gouttières, mezzanine, porte du garage, enduit extérieure... Je n'ai pas de nouvelles du courtier de travaux ; je suis inquiet. Quels recours puis-je avoir ?  Bernard

image

Pourquoi choisir la laine de verre ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER , font le point sur les qualités de la laine de verre et expliquent en quoi elle constitue un très bon isolant. 

image

Maprimerenov : le barème des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

MAPRIMERENOV : LE BARÈME POUR BÉNÉFICIER DES AIDES

Jusqu’à présent réservée aux propriétaires occupants aux revenus modestes,   MaPrimeRénov' est désormais ouverte à l'ensemble des propriétaires depuis le 1 er  octobre 2020, et ce quels que soient vos revenus, que vous occupiez votre logement ou que vous le mettiez en location. MaPrimeRénov' est aussi accessible aux copropriétés pour les travaux dans les parties communes.