Sobriété énergétique: économies d'énergie, respect de l'environnement, construction vertueuse -

La sobriété énergétique est dans toutes les bouches, notamment celles des autorités. Naturellement dans celles des industriels, des distributeurs, des acteurs du commerce en général. Mais que recouvre cette expression associé jusqu'alors plus à la boisson qu'à notre comportement énergétique? Comment y parvenir?

Réductions des dépenses d'énergie

C'est évidemment à la sobriété énergétique que l'on pense en premier. En pratique à la chasse aux "gaspis", selon une expression des années 1980, à une réduction des dépenses de chauffage et de rafraîchissement. Mais ce n'est pas la première fois que l'on est invités à moins gaspiller. La consigne date du lendemain des chocs pétroliers des années 1970, une époque où l'on ne craignait pas de manquer de gaz mais de pétrole, situation liée, déjà, à une dépendance énergétique quasi-totale de pays étranger, les pays du Golfe. Tout a été inventé ou mis au point à l'époque pour économiser l'énergie : isolation, double-vitrage et fenêtres isolantes, panneaux solaires thermique et photovoltaïque, éolienne (y compris domestique), chaudière polycombustibles autrement dit "hybrides" avant l'heure (gaz ou fioul et bois, car on ne parle pas à l'époque de granulés), récupérateur de chaleur (aujourd'hui peu utilisés) et bien sûr pompe à chaleur (les anciens se souviennent certainement de l'opération "Perche GTI"). Et puis on a tout oublié, du fait de l'éloignement du risque politique d'interruption des approvisionnements et du fait de la baisse du prix du pétrole (divisé par 3 dans les années 1980). Les Pouvoirs Publics ont baissé la garde, même s'ils ont développé, en France, le système des crédits d'impôt, peu lisible pour le particulier et d'un rendement assez faible en terme de résultats concrets et d'économies d'énergie. Ces dernières années, on est passé au système de primes directes, plus lisible, mais dont les résultats en terme d'efficacité énergétique restent difficiles à apprécier.  On n'échappera pas à des contrôles de résultats a posteriori, en dépit de la timidité politique et des réticences de certains professionnels... Les solutions sont à peu près les mêmes que dans les années 1980, avec en prime une amélioration considérable des produits à dispositions, de nouveaux systèmes de chauffage et d'équipements beaucoup plus performants. Il suffit (sic) de les mettre en œuvre correctement et de trouver les bons leviers de promotion et d'accompagnement. L'État et les professionnels ont les clés. Le nombre de dossiers déposés montre que les particuliers sont convaincus.

Respect de l'environnement

La grande différence de situation avec les années 1980 "post-choc pétrolier" tient à la prise en compte pas l'État, mais surtout par les particuliers eux-mêmes, de la nécessité de respecter l'environnement et donc de garantir l'avenir de la planète aux jeunes générations et à celles à venir. Cet aspect moral était totalement absent des esprits autrefois. La prise de conscience de l'exigence de sobriété énergétique est aujourd'hui significative et l'on ne peut que s'en réjouir. Reste que culpabiliser les citoyens n'est pas la voie à suivre, car il faut leur donner les moyens d'appliquer ce qui ne l'a pas été pendant des dizaine d'années. Faut-il rappeler que ne pas dépasser 19° C dans les logements, les locaux tertiaire et... les locaux publiques, date de 1978?  cela reste à appliquer. Le réglementations thermiques, un peu plus tard, sont apparues, mais peu lisibles par le particulier. Elles sont devenues "environnementales" avec le RE 2020, ce qui est une bonne chose, mais reste à entrer dans les faits. La gestion des déchets reste précaire dans beaucoup de municipalités, avec un ramassage des ordures 1 ou 2 fois par semaine, un tri souvent aléatoire et un ramassage des encombrants 2 fois par an. Le frein à l'utilisation des plastiques d'emballage reste timide alors qu'ils constituent une masse considérable des déchets dans nos poubelles. La mollesse des prises de positions à l'égard de certains modes de chauffage producteurs de particules fines reste du domaine des vœux pieux. Faudra-t-il là aussi en venir aux contrôles individuels, aux mesures coercitives et aux sanctions? 

Construction vertueuse

Là encore, tous les modes de constructions vertueux existaient il y a une quarantaine d'années. Certains ont traîné des pieds, mais les professions du bâtiment ont joué le jeu avec le développement de matériaux comme la brique multi-alvéolaire Monomur). Sans doute encore insuffisamment, certes, compte tenu des contraintes et du réalisme économiques. La part des construction bois est restée modeste, mais les réglementation thermiques (devenues environnementale) et l'évolution des bonnes pratiques (DTU) ont fait évoluer les choses dans le bon sens. Reste à franchir encore de grands pas dans les choix constructifs et l'utilisation de matériaux vertueux (en termes de production comme de résultats et de possibilités de recyclage), la gestion raisonnées des chantiers (notamment en termes de déchets) et surtout, bien sûr, la sobriété énergétique, mais aussi la capacité et la possibilité d'autoconsommation d'énergies renouvelables produites au niveau même des habitations individuelles. la géothermie, en particulier, reste à développer, au même titre que le solaire, notamment photovoltaïque. La maison connectée est une étape essentielle dans la recherche de cette sobriété. On redécouvre la "domotique", gros-mots pour beaucoup, qui ne veulent plus en entendre parler et lui préfèrent celui de "connexion". Soit. reste que ces systèmes "intelligents" restent souvent trop complexes, trop globaux dans la maison et peu accessibles aux "boomeurs" et aux plus âgés qui sont pourtant les plus gros consommateurs d'énergie.  De gros efforts de vulgarisation et de pédagogie, voire de formation restent à faire, plutôt qu'une course à la sophistication et au spectaculaire, voire à l'ancdotique. La maison vertueuse et sobre est celle qui utilise des matériaux qui le sont aussi (et pas seulement biosourcés), qui tient compte des gains environnementaux exploitables facilement  (orientation, taille et disposition de ouvertures, exposition aux intempéries, ombrages et végétation environnante, ventilation naturelle, etc.). Il s'agit de placer le bien-être des familles au centre des projets constructifs sans préjudice pour la consommation énergétique. C'est à ce prix que la maison deviendra sobre.

Photo : équipement DE DIETRICH

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

La rénovation globale de la maison : méthode et intérêt

On parle beaucoup de rénovation globale des logements depuis le Plan de Relance du Gouvernement. L’idée est que les aides de l’État permettent d’obtenir les meilleurs résultats possibles, en économie d’énergie bien sûr, mais aussi en amélioration du bilan carbone, j’en ai parlé récemment.

image

Plan Sobriété énergétique : le groupe de travail est lancé

Dans le cadre du Plan « sobriété énergétique », la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, et le ministre délégué à la Ville et au Logement, Olivier Klein, ont réuni le lundi 25 juillet 2022 les représentants des acteurs publics et privés du secteur du logement, en présence des énergéticiens et d’experts.

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

image

Ouverture de portail autonome grâce à l'énergie solaire.

L'alimentation électrique de l'ouverture d'un portail à battants constitue souvent un problème d'installation. Il faut "tirer" une ligne, parfois l'enterrer. L'énergie solaire peut apporter une réponse à cette difficulté et assurer de surcroît une autonomie d'alimentation, même en cas de coupure de courant. 

Rénovation et entretien de votre logement

Rénover tous les secteurs de la maison

Tous les conseils pratiques et les informations dans tous les secteurs de l’habitat, pour entretenir, rénover, réparer, construire sa maison par Christian PESSEY, journaliste de la construction. L’entretien de la maison est crucial pour une utilisation optimale et quotidienne de votre logement, mais aussi pour maintenir la valeur de votre maison au plus haut niveau. 

Un entretien régulier de la maison

Faute d’entretien régulier, il faut souvent recourir à une rénovation globale, par des travaux de consolidation de la maçonnerie, par une restructuration du bâti, une mise à niveau de l’isolation et du chauffage pour une exploitation rationnelle de la maison, en économisant l’énergie, donc les dépenses de chauffage, dans le respect de l’environnement, par réduction des nuisances, des particules fines, mais aussi des gaz à effet de serre dans la perspective d’une optimisation du bilan carbone de l’habitat.