Techniques de pose du tissu tendu

Le tissu mural reste l'un des modes de décoration les plus appréciés pour la qualité visuel du résultat mais aussi pour le confort acoustique qu'il procure, en amortissant les bruits d'impact comme les bruits aériens, notamment quand la pose a été faite sur molleton. 

La pose tendue avec anglésage

C’est la méthode traditionnelle de pose. C’est aussi celle qui donne les meilleurs résultats, quand on s’y prend bien.

Les outils

Il faut avant tout une bonne agrafeuse. La qualité de la tension du tissu réside dans l’agrafage : il est nécessaire d’utiliser un pistolet cloueur spécial pour les revêtements muraux ; sa puissance de pénétration doit être suffisante pour des agrafes de 4 à 8 mm. Pour les coupes, utilisez un cutter robuste et une spatule métallique pour forcer le tissu dans les angles. Le fil à plomb est indispensable pour tendre les fibres du tissu à la verticale.

Les baguettes

Le tissu est agrafé sur des baguettes de bois posées sur tout le périmètre des parois. Ces baguettes constituent un support d’agrafage ; elles permettent également de créer un espace entre le mur et le revêtement, afin que le tissu reste souple. Sur un support sain (bois ou plâtre), on peut agrafer directement. Le résultat est cependant moins décoratif. Les baguettes doivent être assez minces (5 mm) et plutôt larges (4 ou 5 cm). Il en existe de spécialement prévues pour cette technique (chez les vendeurs de tissus muraux). On les fixe à la colle au Néoprène (à double encollage). On peut les clouer ou les visser (on peut aussi les agrafer avec un pistolet à longues agrafes de 10 ou 14 mm). Il existe aussi des baguettes PVC rainurées à languettes rabattable pour pincer le tissu.

Le molleton

Découpez les lés, afin que le molleton recouvre tout le mur et arrive au bord des baguettes de bois. Les lés sont agrafés bord à bord. Ne faites pas de chevauchements qui pourraient être visibles après la pose du tissu. Le molleton peut être cloué ou collé si le mur ne permet pas l’agrafage.

La pose du premier lé

Coupez une longueur de tissu égale à celle du mur, en ajoutant une dizaine de centimètres pour l’agrafage sur les murs de retour. Fixez provisoirement le lé par quelques agrafes sur la baguette supérieure. Le lé doit être agrafé sur la baguette du haut, sur la baguette de plinthe et sur les deux baguettes verticales des murs de retour. Commencez à agrafer par le haut. Les agrafes doivent être placées en biais et former des chevrons. Posez une agrafe tous les 2 ou 3 cm. Lors de l’agrafage, tendez le tissu. Tirez légèrement sur le lé et posez le nez de l’agrafeuse. Passez ensuite à l’agrafage sur la baguette de plinthe. Posez les agrafes en mettant le tissu en tension.
La fixation du lé s’achève par l’agrafage sur les deux baguettes des murs de retour. Placez les agrafes en chevron, le plus près possible de l’angle du mur. Arasez le tissu au ras de la plinthe avec le cutter. Posez un galon.

La pose des autres lés

Découpez le lé pour l’autre mur et agrafez-le provisoirement sur la première paroi, le revers au-dessus. Placez le tissu sur la baguette et posez dessus une bande de carton à angléser. Agrafez le carton et le tissu. La bande de carton doit être poussée dans l’angle au maximum. Il reste à agrafer le deuxième lé sur la baguette supérieure et sur la baguette de plinthe, puis sur celle du troisième mur.

Le dernier mur

Recouvrez en dernier lieu le mur de la porte d’entrée. Il faut poser deux lés à raccorder en imposte, au-dessus de la porte, en prolongement de l’huisserie. Commencez la pose par les angles, avec du carton à angléser. Au niveau de la jonction, placez une bande de carton et agrafez au ras du support. Le deuxième lé est agrafé en haut et autour de l’huisserie. Placez un barrage (une bande de carton à angléser pour maintenir le tissu). Repliez le tissu et collez-le en place. Après séchage, retirez le barrage.

Le franchissement des ouvertures

Lorsqu’un mur comporte une ouverture, ne vous en préoccupez pas dans un premier temps. Quand le tissu est tendu sur toute la paroi, fixez-le par agrafage sur la baguette de bois qui entoure l’huisserie. Tendez le textile, mais la tension ne doit pas être trop forte ; les fibres et la trame du textile ne doivent surtout pas être déformées, mais rester bien verticales. Utilisez en permanence le fil à plomb en le fixant sur la baguette supérieure, afin de contrôler parfaitement cette verticalité des fils. Arasez le revêtement au cutter, comme au bas des plinthes. La ligne d’agrafage doit être recouverte avec un galon décoratif.

Les prises et les interrupteurs

Dévissez le couvercle des appareils électriques et agrafez le tissu. Découpez l’ouverture nécessaire avec le cutter et revissez le couvercle. Pour respecter les normes de sécurité, les baguettes électriques et les boîtes de dérivation ne doivent pas être recouvertes par un tissu tendu.

Les fixations

Pour éviter d’avoir à percer et à cheviller pour placer les tableaux ou les objets en applique, placez des pointes sans tête dans les anciens trous, afin de pouvoir les repérer après mise en place du revêtement.

La colle

Pour mettre en place le galon sur les lignes d’agrafes et pour réaliser la jonction en imposte, utilisez une colle vinylique pour textile. Ce produit devient totalement translucide et invisible en séchant ; il ne tache donc pas le tissu.

La pose au plafond

Si vous optez pour un revêtement textile au plafond, il faut placer des baguettes de bois sur tout le périmètre. Ces baguettes sont collées ou clouées. Ne posez pas de molleton au plafond : son poids risquerait, à la longue, de faire s’incurver le tissu.

Découpez le tissu avec une marge de 5 cm de tous côtés ; tendez-le en place et agrafez-le provisoirement, juste avant les baguettes. Encollez les baguettes de colle textile et rentrez le tissu entre les baguettes et le mur avec le couteau à enduire. Lorsque la colle est sèche, ôtez les agrafes provisoires et arasez contre les murs, au cutter, les morceaux de tissu qui dépassent. Ménagez un petit espace aux angles entre baguette et mur, pour faire rentrer le tissu sans difficulté.

La pose tendue avec baguettes à picots

Les baguettes à picots sont des profilés métalliques ouverts en V, pourvus à l’intérieur d’une rangée de pointes destinées à accrocher le tissu. Ces profilés se fixent sur des baguettes en bois. On accroche le textile sur les picots et on ferme les baguettes par simple pression. Cette technique permet de réaliser une pose invisible et supprime les galons. La tension du revêtement doit être obtenue au moyen de barrages : fixez une bande de chute de tissu par agrafage le long de la baguette à picots, en imprimant la tension au tissu. Accrochez ensuite le revêtement et fermez la baguette. Vous pouvez alors retirer les barrages. Cette méthode de pose permet une dépose facile du revêtement pour le nettoyage.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Radiateurs de chauffage électriques optimisés : comment les choisir?

Les radiateurs électriques ont été largement répandus dans les années "tout-électriques". Ils n'ont pas toujours bonne réputation, car ils sont considérés comme énergivores, d'utilisation coûteuse et synonymes d'inconfort. Pourtant, si les convecteurs peuvent aujourd'hui être "oubliés" (sauf dans des cas très précis), trois catégories de radiateurs peuvent être considérés comme "optimisés".  

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

Pour la décoration intérieure et le confort : les revêtements muraux

Tapisserie et papier peint

La tapisserie textile a été le premier revêtement mural, avant que le mot désigne le papier peint (aujourd’hui largement l’intissé). La peinture murale est aujourd’hui le revêtement de mur le plus utilisé, souvent en association avec la toile de verre qui dispense d’une préparation poussée des murs. 

Le carrelage mural

La faïence (carrelage de faible épaisseur) reste largement utilisée pour les pièces humides comme la salle de bains ou la salle de douche et les toilettes, mais aussi partiellement (au-dessus de la crédence) dans la cuisine. Le lambris bois ou le lambris PVC font partie des revêtements très appréciés en décoration.