Électricité : le matériel de contrôle

Les dépannages, mais aussi les travaux d’installation et de modification, imposent souvent la nécessité d’utiliser un matériel de contrôle plus ou moins élaboré.

Tester la tension, le voltage, l'ampérage, la résistance du courant électrique font partie des gestes de base du travail de l'électricien.

Tester la tension

Il est très fréquent d’avoir à tester la tension d’un appareil, autrement dit de vérifier que son alimentation est effective ou à l'inverse qu'un circuit n'est pas sous tension.

Le tournevis testeur de tension

Ce petit tournevis à lame isolée  possède un manche transparent à l'intérieur duquel une petite ampoule ou une diode s'allume lorsque son extrémité entre en contact avec un fil ou une borne sous tension.  Sa fiabilité est toute relative. Si sa vocation est, comme son nom l’indique, de tester la tension, il sert aussi et surtout pour serrer ou desserrer  les vis des bornes, des platines, de la plupart des petits appareils. électriques.

Il existe aussi aujourd’hui des “tournevis” plus élaborés qui détectent le champ magnétique dégagé par les appareils et les conducteurs sous tension, sous la forme de l’allumage d’une diode et d’un signal sonore, en toute sécurité, sans contact avec les objets. 

Le testeur de continuité à pile (courant du réseau coupé)

Pour tester la continuité d’un circuit (d’alimentation de prises ou d’éclairage, ou encore à l’intérieur d’un appareil), il est possible de construire soi-même un détecteur à ampoule, basé sur un simple boîtier de lampe de poche.
Deux cordons sont nécessaires avec à une extrémité, une prise jack, et à l’autre, une cosse plate à enficher sur les lames de la pile dont l’une doit entrer en contact avec le culot de l’ampoule. Le contact des prises jack avec deux objets en continuité allume l’ampoule.

Contrôler le courant

Les testeurs de tension permettent seulement de vérifier qu’un ou plusieurs conducteurs sont alimentés en courant électrique. Ils ne fournissent aucune indication sur la nature ni, en quelque sorte, sur la qualité de celui-ci. Le contrôleur électrique permet d’obtenir un grand nombre d’informations puisqu’il remplit les fonctions de voltmètre, d’ampèremètre et d’ohmmètre. Certains appareils possèdent également un témoin de charge basse tension et un indicateur de polarité. Le prix, relativement élevé, de ce type d’appareil se justifie cependant dans le cadre d’une installation complète ou d’interventions fréquentes.

Le contrôleur universel

Appelé aussi “multimètre”, c’est un appareil polyvalent, plus facile à utiliser qu’il y paraît. Il regroupe différentes fonctions :
• un voltmètre (mesure du voltage jusqu’à 380 V) ;
• un ampèremètre (valeur de consommation) ;
• un ohmmètre (mesure de la résistance d’un circuit, donc sa continuité et l’isolement des conducteurs).

Contrôler les fusibles

Certaines installations électriques sont encore équipées de fusibles à cartouches. Certaines sont dotées d’un témoin (opercule rouge détachable) permettant de savoir si elles sont « grillées ». Cependant, beaucoup n’en sont pas munies :  il est alors souvent nécessaire de les tester. Il existe aujourd’hui de petits appareils spécialisés pour cette fonction. Il est néanmoins possible de fabriquer soi-même un testeur à pile raccordé à deux pinces crocodiles ou à deux fiches bananes. Cet appareil permet de contrôler la continuité électrique à l’intérieur du fusible. Il peut également être utilisé dans le cadre d’une installation ou d’un appareil (moteur, par exemple) pour tester la continuité d’un circuit. L’alimentation générale doit alors être impérativement suspendue.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Installations électriques dangereuses

Toutes les enquêtes le prouvent : les installations électriques des maisons et appartements sont pour la plupart hors normes, voire vétustes et dangereuses. Pour le savoir, vous pouvez conduire un certain nombre de vérifications.

image

La recherche des pannes électriques

En matière d’électricité, les pannes ont des causes et des conséquences très variées. Elles vont de la simple coupure résultant du fonctionnement normal d’un coupe-circuit ou d’un disjoncteur, au court-circuit brutal pouvant entraîner un incendie. Pour éviter tout désagrément, il n’est pas inutile de passer l’installation en revue périodiquement, ce qui permettra, dans bien des cas, de constater certaines anomalies de fonctionnement (échauffements, grésillements) qui risquent un jour ou l’autre d’être à l’origine d’incidents plus ou moins graves.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Installer un store à enrouleur

La gamme des stores à enrouleur est très vaste, on en trouve de toutes sortes et de toutes dimensions. Ils présentent l'avantage de la discrétion puisqu'une fois enroulés, ils libèrent la totalité de la baie. Ils sont aussi très économiques. Ils peuvent être tamisants ou plus ou moins occultants, blancs ou de différentes couleurs. Il en existe aussi pour fenêtres de toit .

image

Faire entretenir sa chaudière avant l'hiver

Toutes les chaudières doivent être entretenue un fois par an, par une entreprise qualifiée qui vous remettra une attestation dans les 15 jours de l’intervention, à conserver 2 ans. Si vous êtes locataire, regardez votre bail : dans certains cas, cette obligation revient au propriétaire. Si ce n’est pas le cas, c’est à vous de faire faire l’ entretien et vous devrez produire cette attestation au bailleur.  

image

Alimentation électrique d'un lave-linge dans une salle d'eau

L'installation d'un lave-linge pose souvent un réel problème dans les immeubles relativement ancien. S'ils sont la plupart du temps conçu pour recevoir un lave-vaisselle dans la cuisine, rien n'est généralement prévu pour le lave-linge, qu'on retrouve souvent de ce fait dans la salle de bains, la salle de douche ou le cabinet de toilette. Si l'alimentation et l'évacuation ne présente pas de difficulté du fait de la présence des appareils sanitaire, l'alimentation électrique doit généralement être créée dans le le respect des règles de sécurité liées à cet endroit spécifique.

image

Mortier bâtard : à quoi ça sert?

Le mortier bâtard résulte du mélange de ciment et de chaux, de sable et d'eau. On obtient ainsi un mortier de haute qualité, plus solide que le mortier de chaux, plus facile à travailler et plus respirant que le mortier de ciment.

image

Dalle béton : quand et pourquoi la ferrailler?

Une dalle béton est une structure solide destinée à supporter une charge plus ou moins importante selon son épaisseur et sa structure. Pour supporter les tensions de l'ouvrage, elle est renforcée par des fers destinés à assurer sa résistance.

image

Briques verre pour mur ou cloison

Les briques de verre constituent une bonne solution pour séparer une pièce en deux tout en laissant passer la lumière. Elles sont très appréciées dans les cuisines et salles de bains, à cause de leur tenue à la graisse et à l’humidité. Il s'agit de blocs creux, extrêmement résistants, qui peuvent s'assembler pour former de véritables ouvrages de maçonnerie. Ce type de cloison rivalise favorablement avec celles en plaques de plâtre .

image

Logement durable : les Français plébiscitent !

D'après le Baromètre* QUALITEL - IPSOS 2021, 75% des Français ont à cœur d’avoir un logement plus respectueux de l’environnement. L’opinion a saisi l’importance de limiter sa consommation d’énergie, et plus largement, « d’habiter durable ». Le gain, pour la planète, mais aussi pour le confort au quotidien, est globalement perçu et compris. Pourtant, certains critères qui contribuent également très concrètement à rendre le logement plus durable restent encore secondaires pour les Français.

image

Journée nationale de la qualité de l’air : Isoler son logement pour mieux respirer ?

Nous passons en moyenne 80 % à 95 % de notre temps à l’intérieur. Un adulte respire environ 15 000 litres d’air par jour. Lorsque l’air intérieur est pollué, il peut contribuer à la détérioration de la santé des occupants des bâtiments. A l’occasion de la journée mondiale de la qualité de l’air, ROCKWOOL, leader mondial des solutions d’isolation par laine de roche dresse le bilan des solutions pour mieux construire tout en préservant la santé.

Une installation électrique sûre et confortable

La sécurité électrique

L’installation électrique d’une maison doit assurer la sécurité et le confort du logement en conformité avec la norme NF-C 15-100 en vigueur.  Conducteurs électriques, gaines électriques, interrupteurs et prises de courant, tableau de répartition, disjoncteurs et coupe-circuits, prise de terre doivent y être installés dans les règles de l’art, à partir d’un tableau d’abonné constitué d’un nombre suffisant de coupe-circuits et de disjoncteurs. 

Une maison bien éclairée

La qualité de l’installation électrique est essentielle pour garantir un bon éclairage des pièces de la maison, mais aussi le bon fonctionnement du chauffage, de la climatisation, de la ventilation et la production de l’eau sanitaire dans le logement.