Assembler le bois

On parle d’assemblage dès que l’on cloue l’une sur l’autre deux pièces de bois. Quand on réalise des meubles, même très simples, il faut avoir recours à des assemblages qui demandent des connaissances et un savoir-faire.

La précision des assemblages

Il faut éviter le “jeu”. L’ajustage des pièces doit être extrêmement précis. Pour obtenir ce résultat, il convient de respecter quelques règles:
soignez les tracés : utilisez un crayon fin ou une pointe à tracer, hachurez les chutes;
ajustez exactement : sciez ou entaillez légèrement à l’extérieur du trait et ajustez ensuite à la râpe ou au papier de verre. Placez fréquemment les pièces l’une sur l’autre pour vérifier.
• faites un montage “à blanc” du meuble, avant l’assemblage définitif, pour vérifier la précision des assemblages et le bon équerrage de l’ensemble.
évitez de faire les découpes en série lorsque plusieurs pièces doivent être découpées de la même manière. Reprenez les mesures et faites un tracé à chaque fois : il peut y avoir de légères différences dues à un petit gauchissement du bois ou à un équerrage imparfait.
utilisez toujours une bonne colle à bois ; laissez sécher suffisamment longtemps, en maintenant avec des serre-joints.
renforcez, si nécessaire, l’assemblage avec des pièces métalliques.

Principes d’assemblage

Les menuisiers emploient couramment plus d’une centaine d’assemblages, en fonction de la manière dont les pièces doivent être réunies et de la solidité recherchée. L’amateur doit connaître les principales méthodes d’assemblage et dans quels cas les utiliser
Les clous et les vis donnent une médiocre solidité. Ils servent surtout pour renforcer les assemblages. Les meubles d’ébénisterie sont réalisés sans aucune pièce métallique : tout tient avec de la colle.

Assemblages à tenon et mortaise

C’est le moyen le plus connu pour réunir deux pièces de bois à plat, en “T” ou en extrémité. Facile à réaliser, il donne une bonne solidité. Il existe des variantes : tenon et mortaise avec épaulement, mortaise borgne, double tenon et mortaise.

L’enture

C’est l’assemblage en bout de deux pièces de bois. Il est difficile d’obtenir une solidité satisfaisante lorsque les sections sont faibles.
On distingue l’enture à sifflet renforcée de clé, l’enture à mi-bois en queue-d’aronde, l’enture à double sifflet et l’enture par tourillonnage.

À mi-bois

Très simple, ce moyen sert à assembler deux pièces à plat, toutes deux entaillées de la même manière. Il est souvent renforcé.
Les variantes sont : à mi-bois en bout, en “T”, d’onglet, en queue-d’aronde.

Assemblage à rainure et languette

Procédé destiné à réunir deux pièces chant sur chant (dans le sens de la longueur). On l’appelle aussi embrèvement. On procède par embrèvement d'une languette (mâle) dans une rainure. 
Variantes : à fausse languette, à double rainure et à languette.

Assemblage à queue droite et queue-d’aronde

Assez difficile à réaliser, ce procédé sert à assembler deux pièces larges en bout. Il est utilisé en particulier pour l’assemblage des côtés de tiroirs. Variantes : queues droites, queues-d'aronde recouvertes sur une face ou deux (assemblage invisible).

Assemblage par enfourchement

Proche du tenon et mortaise, cet assemblage sert à réunir deux pièces posées à plat. La mortaise est remplacée par une fourche découpée à l’extrémité d’une des pièces.
Variantes : l’enfourchement en bout, en “T”, et double.

Assemblage par embrèvement sur l’angle

Proche de l’assemblage à rainure et languette, il sert à réunir deux pièces chant sur chant, perpendiculairement. 

Assemblage par tourillons

Petits cylindres de bois durs, les tourillons servent à réaliser de nombreux assemblages. Ils sont également utilisés comme renforcement. On assemble par tourillons deux panneaux chant contre chant, dans le sens de la longueur. L’enture est fréquemment renforcée de tourillons.

Le collage des assemblages bois

Tous les assemblages sont collés. Cependant, la colle est peu efficace appliquée en bout : la surface irrégulière se prête mal à l’adhérence. Les colles vinyliques (liquides, blanches ou transparentes) donnent de très bons résultats sur un bois de fil (assemblage tenon et mortaise, par exemple).
Les surfaces à coller doivent être dépoussiérées et débarrassées de toute trace de graisse. Appliquez la colle au pinceau en couche mince, ajustez les pièces et placez-les dans un serre-joint pendant quelques heures (suivez les conseils donnés par le fabricant). Pour l’extérieur, utilisez plutôt des colles polyuréthane (PU).

La consolidation des assemblages bois

Les assemblages sont souvent renforcés avec des clous ou des vis ; leur longueur doit être inférieure aux deux tiers de l’épaisseur de la pièce.
On consolide également avec des chevilles métalliques, qui s’enfoncent au marteau, ou des chevilles en bois de section ronde ou carrée, que l’on enfonce en force après perçage.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Tracer sur le bois

La menuiserie fait appel à des techniques relativement simples, mais qui sont issues d’un savoir-faire traditionnel dont il faut respecter les principes et l’ordonnancement. Le traçage est à la base de tous les travaux de menuiserie. De sa précision dépend la qualité du travail.

image

Les outils du menuisier

Le bois est un matériau agréable à travailler. Tous les menuisiers amateurs ont éprouvé du plaisir à façonner une pièce de bois pour en faire un meuble ou un objet. N’importe qui croit savoir scier, clouer ou manier la râpe. Mais le travail du bois s’apprend, a fortiori lorsqu’il s’agit de réalisations un peu compliquées qui exigent des traçages et des coupes très précis, un rabotage et des assemblages résistants.

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

image

Quand faire remplacer sa chaudière gaz ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Fabien MARGUERON de ENGIE Home Services évoquent les raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre chaudière gaz mais aussi le tour des offres vous permettant son remplacement.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Le plomb dans les peintures : diagnostic immobilier obligatoire

Le plomb est susceptible d’être présent dans les logements anciens notamment dans les veilles peintures. Son dépistage fait partie des diagnostics obligatoires avant la vente ou la location. Il peut se révéler très dangereux pour la santé.