Bricolage : les conseils de base

Activité de dépannage ou véritable loisir, le bricolage est un “sport” complexe auquel on ne peut se livrer sans une bonne préparation. Faute de cela, il se soldera souvent par un doigt douloureux, un travail bâclé et des matériaux gaspillés. S’il ne veut pas aggraver son évidente infériorité par rapport au professionnel, l’amateur ne doit pas utiliser d’outillage médiocre, trop bon marché, parfois mal adapté au travail entrepris, et surtout il ne doit pas ignorer les techniques essentielles exigées par ce dernier. Perte de temps, gaspillage de matériaux, travail peu soigné sont autant de facteurs de découragement pour le bricoleur novice, aux yeux duquel l’économie réalisée sera loin d’être évidente.

Investir pour économiser

Lorsqu’on décide de travailler soi-même dans la maison, il faut commencer par investir à la fois dans l’outillage, les accessoires, les produits et les matériaux. Il faut aussi dépenser autant que nécessaire pour aménager le lieu ­– l’atelier, si possible – où l’on travaillera. Cette notion essentielle n’est pas toujours facile à admettre au moment où, précisément, on souhaite faire des économies !

Ne pas craindre de consacrer du temps au bricolage

C’est, là aussi, une règle d’or du bricolage. Il est évident que, étant peu expérimenté, vous passerez beaucoup plus de temps, surtout au début, que l’entrepreneur, ou que tel ou tel ami ayant aménagé sa maison de la cave au grenier et devenu, par là même, une sorte de professionnel. Pas de complexe ni d’impatience ; votre temps est « gratuit » : il doit être utilisé largement pour peaufiner le travail et surtout, avant cela, pour bien le préparer.

Ne pas hésiter à prendre conseil auprès d'un pro

Contrairement à une idée reçue, le professionnel n’est pas l’ennemi du bricoleur. Dans bien des cas, il sera son conseiller et même son professeur. N’hésitez pas à demander quelques conseils aux artisans du voisinage, la meilleure façon pour entretenir de bonnes relations étant d’acheter chez eux un certain nombre de fournitures (qui sont d’ailleurs toujours d’excellente qualité).

Détecter les bons tutoriels

Internet regorge de tutoriels de toutes sortes pour prétendre vous aider à travailler. Retenez en priorité ceux issus de professionnels patentés ou d'éditeurs "pure-players" déjà qualifiés dans l'univers de la presse et de l'édition. Attention aux "influenceurs" et amateurs peu qualifiés! Il n'y a pas de "trucs et astuces" supérieurs aux méthodes professionnelles. Si c'était le cas... les professionnels les adopteraient.

Suivre des cours de bricolage

Plusieurs grandes enseignes de bricolage organisent des cours, animés par de vrais professionnels, pour former les particuliers aux techniques de base de la construction et de la rénovation. Vous pouvez aussi vous faire accompagner par des "coachs" expérimentés qui vous initieront aux bons gestes à réaliser pour bien bricoler.

Toujours finir ce qu’on a commencé

La finition constitue la touche finale qui met votre travail en valeur. Trop de bricoleurs ne terminent jamais correctement ce qu’ils ont entrepris, pressés, sans doute, de passer à autre chose, ou considérant qu’ils ont fait l’essentiel. Une bonne finition permet souvent, pourtant, de dissimuler les petites imperfections. Mais, là encore, il faut une bonne dose de patience.

Travailler en toute sécurité

C’est la loi que s’imposent les professionnels. Imitez-les. Ne négligez jamais de vous servir des protections qui équipent les machines électriques. Pensez aussi aux autres : ne tolérez pas les enfants dans l’atelier, quand vous y travaillez ; étiquetez les produits dangereux, ou, mieux, mettez-les sous clé. Débranchez les machines dès que vous ne vous en servez plus. 

La boîte  à outils

Pour bien travailler, la connaissance des techniques ne suffit pas. Il faut aussi un outillage adapté, utilisé en toute sécurité.
À la différence du professionnel, le bricoleur est conduit à aborder des techniques et des domaines très variés. De plus, il ne possède ni le savoir-faire ni les connaissances techniques de celui-ci. La principale source d'échec, en matière de bricolage, résulte presque toujours d'un manque d'équipements. L'amateur se contente trop souvent d'une panoplie très limitée d'outils de médiocre qualité (“ça suffira bien pour ce que j'ai à faire”). 
Le bricoleur ne doit pas aggraver son évidente infériorité vis-à-vis du professionnel par une question de matériel. À terme son investissement se révélera rentable. 

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

L'atelier de bricolage

Quand cela est possible, il est évidemment préférable de consacrer une pièce entière à l’installation d’un atelier. Une pièce fermée donne la possibilité de tenir outils et produits hors de portée des enfants et de travailler en toute tranquillité.

image

Ranger l'atelier : quelques conseils

Pour qu’un atelier soit bien rangé, il ne suffit pas d’avoir de l’ordre. Il faut avant tout prévoir des éléments de rangement de bonne capacité et les disposer de manière que les outils et les produits soient aisément accessibles. Vous pourrez ainsi travailler dans de bonnes conditions et sans perdre de temps.

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

La purge des radiateurs de chauffage central

Il faut purger les radiateurs de chauffage central quand de l'air s'est introduit dans le circuit, pour différentes cause. Cela crée des poches d'air dans les radiateurs réduisant voire neutralisant leur capacité de chauffage : il faut les purger.

image

Faire des économie sur l'abonnement d'électricité

La puissance électrique souscrite est généralement supérieure à celle nécessaire, par souci de confort et pour ne pas être ennuyé par une coupure subite lorsqu’un appareil de forte puissance (souvent le soir, en plein milieu du repas) se met en marche et fait “sauter” le disjoncteur. En calculant plus précisément la puissance nécessaire et en adoptant certains dispositif, on peut faire des économie sur le coût de l'abonnement.

image

Brumisation : avantages et inconvénients

La brumisaton est incontestablement un moyen de rafraichissement extérieur très agréable : l'évaporation des fines gouttelettes d'eau sur la peau y abaisse la température et procure une sensation de fraîcheur. L'air ambiant, bien sûr, reste à la même température et l'effet s'arrête immédiatement quand la brumisation s'arrête. Ce dispositif, parfaitement contrôle sur les équipements professionnels, n'est pas sans risque sur ceux proposés au grand public. 

image

Air trop sec, air trop humide : comment y remédier

Un air trop sec (en dessous de 40 %) est aussi préjudiciable qu'un air trop humide (au-dessus de 60%), surtout lors des fortes chaleurs. Il existe des moyens d'y remédier. Un hygromètre permet de mesurer en permanence l'humidité ou la sécheresse de l'air intérieur.

image

Fuites sur robinet mélangeur

Les robinets mélangeurs à col de cygne équipent encore beaucoup de lavabos de salles de bains et d'éviers de cuisine. Leur fonctionnement est simple et les sources de problèmes faciles à résoudre. Différents joints peuvent faire "goutter" ou faire fuir le robinet.

image

Les frises décoratives en papier, intissé et vinyle expansé

Longtemps rangées au rayon des accessoires décoratifs oubliés, les frises décoratives sont redevenues à la mode en même temps que le papier peint. Il faut dire que les fabricants rivalisent d’imagination et d’originalité et que leur utilisation ne se limite plus à border le plafond comme autrefois.

image

Eau calcaire : la reconnaître et la traiter

Le calcaire est un fléau pour l’installation sanitaire de la maison : il colmate les canalisations, abîme les robinets, entartre les appareils, notamment ceux où l’eau est chauffée. Rien ne démontre cependant, à ce jour, que le tartre soit dangereux pour la santé.

image

Installations électriques à l'extérieur : des règles strictes

L'électricité à l'extérieur est indispensable pour éclairer les abords de la maison. C'est un facteur de sécurité, tant contre les intrus que pour guider les pas dans les allées. Une prise extérieure rend aussi bien des services, surtout depuis la multiplication des outils électroportatifs et tondeuses à gazon électriques. Il faut pour cela une installation réaliser dans les règles de sécurité optimale, l'humidité étant un facteur de risque plus important que dans la maison.Les risques électriques sont aggravés par l’eau, plus ou moins ruisselante et les possibilités de contact brutal avec des objets métalliques tels qu’outils de jardinage, vélos, jeux d’enfants, étendoirs, etc.

Un atelier de bricolage bien agencé

Un atelier pour les travaux de réparation et d’aménagement

L’atelier est une pièce incontournable de la maison individuelle qui doit être aménagé pour réunir tous les outils et équipements nécessaires à l’entretien et l’aménagement de la maison, les dépannages et différentes installations techniques du logement. 

Un atelier bien équipé

Établi, outils à main, machines électroportatives ou machines combinées à poste fixe participent à l’équipement d’un atelier performant et pratique. Un bon éclairage garantit la sécurité des opérations. L’atelier doit bénéficier d’une installation électrique en rapport avec la puissance des appareils utilisés. Des étagères et placards de rangement sont à prévoir.