Chauffe-eau : lequel choisir?

On peut chauffer l'eau sanitaire (pour la salle de bains ou la cuisine) avec  la chaudière, quand on possède un chauffage central, ou à l’aide d’un chauffe-eau. Celui-ci présente l'avantage de l'autonomie. Quand on a une chaudière, on préfère souvent installer aussi un chauffe-eau électrique séparé pour éviter le lancement régulier de la chaudière hors période de chauffe.

Tout le monde connaît le cumulus, nom devenu générique pour désigner un chauffe-eau électrique à accumulation.  C'est la solution la plus basique pour chauffer l'eau sanitaire. C'est aussi la moins chère en terme d'équipement, même si ce n'est pas toujours la plus économique côté consommation.

Le chauffe-eau électrique à accumulation (cumulus)

Un chauffe-eau électrique à accumulation comprend une cuve métallique émaillée extérieurement. Son volume est plus ou moins important selon le nombre de personnes à la maison (classiquement de 100 à 300 litres). La cuve est remplie d’eau chauffée par une résistance qui plonge directement dans l’eau ou qui se trouve protégée dans un fourreau: on parle alors de résistance stéatique. Ce type de chauffe-eau présente l’avantage de pouvoir utiliser de l’électricité moins chère, en heures creuses, et de fournir de l’eau à température constante.

Le chauffe-eau instantané

Le chauffe-eau instantané à gaz

Ce type de chauffe-eau fonctionne au gaz naturel ou au gaz propane. Dans sa version de base, il ne chauffe que l'eau sanitaire. Il peut contenir une petite réserve d'eau à accumulation (on parle de "micro-accumulation")  qui évite d'avoir à attendre que la rampe de chauffe entre en fonction pour chauffer l'eau.  Dans certains cas, une chaudière murale associe le chauffage instantané de l'eau sanitaire et celui du liquide caloporteur d'une installation de chauffage central. L’eau chaude est produite très rapidement mais sa stabilité de température n’est pas toujours garantie. Ce type de chauffe-eau est dit "à ventouse" quand l'appareil fonctionne en circuit fermé et que les fumées sont évacuées directement à l'extérieur après avoir traversé le mur sur lequel l'appareil est fixé. 

Le chauffe-eau instantané électrique

On l'utilise souvent  pour rapprocher la production d’eau chaude d’une salle de bains ou d’un cabinet de toilette éloignés de la source principale de production d’eau chaude sanitaire, chaudière ou chauffe-eau à accumulation de gros volume. Il présente l'avantage de ne chauffer que le volume d'eau dont on a besoin immédiatement.  Les chauffe-eaux électriques instantanés sont souvent décriés comme énergivores,  ce qui n'est pas tout à fait le cas, puisqu'ils ne fonctionnent que ponctuellement, quand on a besoin d'eau chaude (à la différence d'un chauffe-eau à accumulation qui maintient en permanence sa réserve d'eau à la température de service, 55° C minimum). En revanche, compte-tenu de sa puissance élevée (entre 4,5 et plus de 10 kM), il demande l'installation d'un circuit spécifique aux conducteurs de forte section. Il impose aussi un abonnement en rapport avec la puissance de l'appareil.

Les chauffe-eaux écologiques

Le chauffe-eau solaire

On associe à un chauffe-eau à accumulation spécifique un ou plusieurs panneaux solaires thermiques qui permettent d’obtenir un part significative d’eau chaude entièrement gratuite quand l’ensoleillement est suffisant. Le reste du temps, le chauffe-eau consomme de l’électricité comme un appareil à accumulation ordinaire.

Le chauffe-eau thermodynamique

Il associe à l’appareil une petite pompe à chaleur (PAC) qui permet de produire de l’eau chaude en ne consommant que 1 kW pour 3 ou 4 kW fournis (c'est le COP). C’est actuellement le système le plus utilisé en construction neuve et en rénovation conforme à la réglementation thermique 2012.

Dans les deux cas, l’économie d’énergie peut atteindre jusqu’à 70%.  

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Plomberie : les outils pour souder et braser

Un certain nombre de travaux de plomberie peuvent être réalisés par tous les bricoleurs avec un outillage très accessible, les matériels les plus importants (poste à souder) pouvant être facilement loués. Une certaine expérience du maniement de ces outils (du chalumeau, en particulier) est nécessaire ; il est donc indispensable de s’entraîner en commençant par de petites réalisations, notamment pour les brasures à l’étain, sur des morceaux de tube.

image

La plomberie en cuivre

Bien qu'il existe aujourd'hui d'autres produits que le cuivre pour réaliser les alimentations d'une installation sanitaire, le cuivre a toujours la préférence de bien des professionnels, qui ne jurent toujours que par lui, malgré un prix assez élevé.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Peindre les murs : la bonne méthode

Après avoir préparé les murs et nettoyé la pièce, vous pouvez commencer à peindre. Cette opération, l’un des travaux de décoration les plus agréables, doit s’aborder avec calme et réflexion. Commencez donc par vérifier les points suivants.

image

Poser du carrelage mural (faïence)

La pose du carrelage mural (ou faïence), gagne à être faite à partir de tasseaux cloués provisoirement de façon à constituer de bons guides et un appui pour les carreaux. Pour carreler une surface importante, mieux vaut travailler en partant du centre vers les bords et en collant d’abord les carreaux entiers. Les bords seront ensuite carrelés avec des carreaux recoupés. Travaillez par surfaces réduites en veillant, en particulier, à la régularité des joints et au collage uniforme des carreaux. Vous devez obtenir une surface parfaitement plane, avec des joints réguliers. 

image

Pose d'une fenêtre PVC en rénovation

On trouve désormais dans le commerce des “blocs-fenêtres” en PVC pouvant se substituer facilement à l’ancienne fenêtre. Si l'on conserve le dormant (cadre fixe) existant, comme ici, on parle de remplacement en "rénovation".

image

Chats et chiens : êtes-vous bien assuré?

Les accidents causés par les chiens, les chats, les chiens et autres animaux de compagnie peuvent vous coûter cher. Votre assurance multirisques habitation ne vous couvre peut-être pas suffisamment. La Fédération Française de l'assurance vient de le rappeler.

image

Un isolant pour toiture-terrasse photovoltaïque

Fabricant d’isolants en laine de roche, ROCKWOOL innove en proposant sa nouvelle solution pour les toitures-terrasses photovoltaïques. Plus performant avec son lambda 38, Rockacier C nu Energy garantit une meilleure isolation, des qualités incombustibles et une parfaite stabilité dimensionnelle.

image

La nouvelle pince multifonctions PST Leatherman

Véritable couteau suisse du bricoleur, cette pince multifonctions est un outil étonnant qui combine 14 outils. Le Bond, petit dernier du génial Tim Leatherman, est une véritable boîte à outil de poche.