Cheminée : le conduit de fumée (ramonage et réglementation)

Le conduit de fumée qui prolonge la cheminée (ouverte ou à foyer ou insert ou associée à un poêle, un insert ou un conduit) et débouche en toiture, doit toujours être en bon état (notamment ramoné) pour permettre de faire une flambée, quelle que soit la saison, ou d'assurer une partie du chauffage de la maison. 

Un conduit de fumée ramoné

Si votre cheminée n'a pas fonctionné depuis longtemps, demandez-vous depuis combien de temps le conduit n’en a pas été ramoné. Si cela fait plus de 6 mois, vous n’êtes certainement pas en règle. Donnez au minimum un coup d’œil dans le conduit pour vous assurer qu’il n’est pas partiellement obstrué, par exemple par un nid. N’hésitez pas à appeler un ramoneur ou le chauffagiste après duquel vous avez peut-être souscrit un contrat de maintenance de la chaudière ou de la PAC si votre installation comprend une chaudière ou un pompe à chaleur.

La réglementation du ramonage

Il faut rappeler que : 
–  dans la plupart des départements, le ramonage des conduits de foyers ou de chaudières à fioul ou à bois ou à granulés est obligatoire 2 fois par an, 1 fois avant la période de chauffe, une fois pendant la période de chauffe 
– que le travail doit être fait par un ramoneur professionnel et que les bûches et autres produits dits « de ramonage » ne sont d’aucun effet probant et qu’ils n’ont aucune valeur réglementaire
– que pour les chauffages au gaz, un seul ramonage annuel suffit

Le tubage est-il obligatoire? 

Il n’est pas strictement obligatoire de tuber la cheminée si:
le conduit est en parfait état, totalement étanche
– s’il répond aux exigences réglementaires de volume et de section.

Vous pouvez faire réaliser un test d’étanchéité par un professionnel, mais dans tous les cas de figures, un tubage est préférable, voire, dans certains cas, obligatoire 
– un tubage rigide avec un minimum de dévoiements (deux dévoiements sont autorisés sur le conduit de fumée avec un angle de 45° maxi pour la partie non verticale).
– un tubage souple dans les autres cas.

Un tubage vous apporte plus de sécurité, un meilleur tirage et donc un rendement supérieur d’où des économies d’énergie et donc de bois. Il est rendu quasi-obligatoire compte tenue de la haute température des fumées des appareils de chauffage modernes (poêle à bois, à granulés, inserts et foyers). Notes qu’un conduit métallique rigide peut permettre d’installer un appareil de chauffage au bois sans cheminée existante.

ATTENTION : le tubage d’un conduit de fumée doit être continu de la sortie de l’appareil jusqu’à la sortie de toit. Celle-ci doit dépasser d’au moins 40 cm du faîtage et se trouver à au moins 8 m de tout obstacle, construction ou arbres, par exemple!

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice