Eau chaude sanitaire : comment en réduire le coût

La production d’eau chaude est, après le chauffage, le deuxième poste de consommation électrique d’un logement quand l'eau est chauffée par un chauffe-eau électrique. Avec une chaudière, la part de la consommation liée au chauffage de l'eau sanitaire est plus difficile à cerner. On sait néanmoins qu'elle est significative. Les économies réalisables sur la consommation énergétique pour l'eau chaude sont donc très importantes. 

Utiliser en priorité l’eau froide

Le chauffe-eau étant un gros consommateur d’énergie (sauf s’il est solaire), un bon geste consiste à à utiliser en priorité l’eau froide chaque fois que c’est possible, notamment pour se laver les mains et même pour le nettoyage des sols. Penser à le régler (ou à le faire par un plombier) entre 55 et 60° C. il ne sert à rien d’avoir une eau trop chaude que l’on tiédit ensuite en ouvrant le robinet d’eau froide !

Volume du chauffe-eau

Adoptez le volume du chauffe-eau à votre situation familiale et au nombre de pièces du logement. Il ne sert à rien de chauffer 300 litres d’eau en permanence dans un 2 pièce ou lorsque l’on n’est qu’une personne seule ou un couple dans un logement. On peut adopter les principes suivants:

Volume d'eau par nombre de pièces
• Studio : 100 litres
• 2 pièces : 150 litres
• 3 pièces : 200 litres
• 4 pièces : 250 litres
• 5 pièces : 300 litres

– Volume d'eau par rapport au nombre d’occupants
• 1 adulte : 50 à 80 litres
• 1 adulte et 1 enfant : de 75 à 100 litres
• 2 adultes : de 100 à 160 litres
• 2 adultes et 1 enfant : de 150 à 190 litres
• 2 adultes et 2 enfants : 200 litres
• 2 adultes et 3 enfants : 250 litres.
• 2 adultes et 4 enfants : 300 litres

Abonnement et délestage

– Optez pour un tarif heures pleines / heures creuses et l’équipement ad-hoc pour bénéficier du meilleur tarif possible et éviter la surcharge du réseau

– Installez un relais de délestage au tableau pour réduire le coût de l’abonnement.

– Installez un chauffe-eau de plus faible capacité (ou un chauffe-eau instantané) dans la salle de bains si elle est éloignée de plus de 8 m du point de production de l’eau chaude sanitaire pour éviter une consommation d’eau inutile en attendant qu’elle soit chaude.

Résistance stéatite

Préférez un chauffe-eau à résistance stéatite, car celle-ci est protégée par un fourreau évitant qu’elle soit en contact direct avec l’eau et qu’elle ne s’entartre, situation où elle consomme beaucoup plus d’énergie. Avec un chauffe-eau à résistance blindée, plongée directement dans l’eau, vérifiez régulièrement (tous les 3 ans) son état. Adoptez un adoucisseur d’eau qui protégera aussi la résistance de vos machines à laver,

Calorifugeage

Calorifugez les canalisations d’eau chaude, voire la cuve, si le chauffe-eau est installé dans un local non-chauffé, ce qui évite d’une part une consommation d’eau inutile pendant que s’écoule de l’eau froide en attente de l’arrivée de l’eau chaude et d’autre part le refroidissement de l’eau au passage des pièces non-chauffées,

Réduction de la pression

Installez un réducteur de pression qui limitera le débit d’eau avec pour double conséquence d’économiser le volume d’eau et de réduire de ce fait la consommation électrique,

Réglage de la température de l'eau

Très souvent, le réglage de la température de l'eau en sortie de robinet est excessif. C'est à la fois dangereux et source de gaspillage énergétique. De plus cela favorise le dépôt du calcaire. Réglementairement, la température de l'eau en sortie de nez de robinet ne doit pas excéder 60° C, l'idéal étant qu'elle soit à 55 °C (pas en dessous pour écarter les risques de légionellose). Si l'eau sort "fumante" du robinet c'est que sa température est excessive. 

Douche plutôt que bain

Privilégiez les douches sur les bains, une douche consommant 3 fois plus d’eau qu’une douche, d’où une économie d’eau comme d’énergie. Une douche demande une température d’eau plus basse qu’un bain,

Robinets thermostatiques

Adoptez des robinets mitigeurs thermostatiques qui permettent de retrouver la même température d’eau dès leur ouverture, sans tâtonnement et donc sans faire couler de l’eau à mauvaise température inutilement.

Retrouvez ce article et biens d'autres encore dans
LA MAISON SOBRE
Christian PESSEY
Éditions MASSIN


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Un chauffe-eau à poser soi-même

SAUTER l’une des marques du groupe ATLANTIC, qui s’adresse désormais plus particulièrement aux bricoleurs, propose un chauffe-eau, qu’on dira aujourd’hui « intelligent », à poser soi-même.

image

Tout sur les chauffe-eau : l'interview

Le chauffe-eau électrique à accumulation est la façon la plus répandue de produire de l'eau chaude sanitaire. Souvent banalisé, c'est un appareil qui mérite pourtant d'être mieux étudié, tant pour des questions de confort que de facture d'électricité. Charlotte Fromentin et Axelle Sulliot de chez ATLANTIC ont répondu aux questions de Christian PESSEY dans son émission LA MAISON DE CHRISTIAN : voici ses questions...  

image

Chauffe-eau : lequel choisir?

On peut chauffer l'eau sanitaire (pour la salle de bains ou la cuisine) avec  la chaudière, quand on possède un chauffage central, ou à l’aide d’un chauffe-eau. Celui-ci présente l'avantage de l'autonomie. Quand on a une chaudière, on préfère souvent installer aussi un chauffe-eau électrique séparé pour éviter le lancement régulier de la chaudière hors période de chauffe.

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

Les derniers conseils maison

image

Sécurité sur le chantier de maçonnerie

En soi, la maçonnerie n'est pas une activité spécialement dangereuse, mais elle doit être accompgnée de mesure spécifiques de sécurité compte-tenu des outils utilisés (souvent de frappe), des matériaux concernés (souvent lourd) et des conditions de travail, pour partie extérieurs et en hauteur.   SGESTION D'OUTILLAGE

image

La peinture : comment la choisir, comment la réussir ?

La peinture des murs de la maison est certainement l’une des techniques de revêtement parmi les plus anciennes ; c’est aussi l’une des plus couramment employées. Elle a pris le pas sur tous les autres revêtements muraux en s'imposant par ses qualités esthétiques mais aussi techniques : elle est de plus en plus durable, techniquement elle est de plus en plus facile à appliquer, grâce à des matériels de qualité . Elle est aussi devenue de moins en moins agressive pour l'environnement. MATÉRIEL SUGGÉRÉ

image

Fenêtres de toit : comment éviter la surchauffe?

Avec l'arrivée des beaux jours et les températures qui montent, on a envie d'une maison où se réfugier pour se rafraîchir. Mais réguler la température idéale de son habitat relève parfois du challenge. Pas de panique ! Pour transformer l'espace de vie en havre de fraîcheur, VELUX® présente une sélection de solutions fonctionnelles, discrètes et intelligentes qui protègent efficacement de la chaleur sans obstruer la vue sur l'extérieur, ni la lumière naturelle. Coup de projecteur !

image

Rénover un parquet bois

Un parquet bois anciens peut souvent être rénové avec un minimum n'interventions. Combien de fois arrache-t-on un revêtement de sol banal pour trouver un parquet auquel on peut redonner tout son charme? C'est d'ailleurs le sol préféré de tout ceux et celles qui apprécient les qualités du bois. LIVRE DE CHRISTIAN PESSEY RECOMMANDÉ  

image

Poser de dalles de liège au mur

Le liège présente bien des avantages : c'est un isolant acoustique qui amortit les bruits d'impact, c'est un isolant thermique complémentaire, c'est un produit biosourcé renouvelable. La technique de pose du liège mural en dalles est intermédiaire entre celle des revêtements épais et celle des carreaux de carrelage.  Elle doit être très soignée, car, sur un plan vertical, la moindre erreur se voit très rapidement. La pose de liège en rouleau s'apparente à celle d'un revêtement mural épais.

image

La tuile romane

Caractéristique du Sud de la France, la tuile romane fait son apparition passé Lyon, quand on vient du Nord, pour annoncer le Midi. C’est le mode de couverture symbole du soleil, de la chaleur et pour beaucoup des vacances.

image

Sonnettes et portiers : sécurité avant tout

La première des sécurité est de ne pas ouvrir sans savoir qui est devant votre porte ou portail. La sonnette et le portier sont les premiers éléments de sécurité. Les progrès de l’électronique permettent aujourd’hui de disposer de matériels fiables et faciles à installer, aussi bien pour signaler la présence d'un visiteurs en commandant une sonnette que pour transmettre à distance des images de vidéo-surveillance. Produit suggéré

image

L'électricité dans la cuisine : efficacité et sécurité

La cuisine est une pièce technique qui tend à devenir aussi une pièce à vivre servant à la fois à prendre les repas après qu'on les y aient préparés. Dans beaucoup d'appartements, elle est d'ailleurs ouverte sur la salle à manger ou sur la pièce à vivre quand il s'agit d'un studio ou d'un F2 sans cuisine séparée. On parle alors de cuisine "américaine". En matière d'électricité, son installation doit respecter les règles de la norme NF C 15-100, sans pratiquement de contraintes de sécurité spécifiques, mais seulement des préconisations techniques. Des règles de bon sens s'y appliquent.

Économiser l’énergie dans la maison

L’amélioration de l’isolation et des performances du chauffage sont à l’ordre du jour depuis la fin des années 1970 , à la suite des chocs pétroliers. Les économies d’énergie visant à réduire la consommation de gaz ou de fioul, s’accompagnent aujourd’hui d’une réduction de l’impact environnemental de l’utilisation des énergies. D’où un retour en force du bois bûche et de ses dérivés (granulés, plaquettes forestières), dans un souci permanent d’amélioration du rendement thermique et des émissions de particules (label Flamme Verte). 

L’isolation thermique pour économiser l’énergie

La réduction des dépenses énergétiques passe prioritairement par l’isolation thermique, avec des isolants toujours plus performants : isolants minéraux (laine de verre, laine de roche) ou biosourcés (ouate de cellulose, laine de chanvre, fibres de bois, etc.), au détriment des produits pétroliers (polystyrène expansé – PSE – polyuréthane – PU). Une active politique de soutien et d’aide gouvernementale est conduite (Certificats d’économie d’énergie, Maprimerénov, Écoprêt taux zéro (Écoptz) est menée.