Installations électriques : la protection des conducteurs

Quelques gestes techniques très simples suffisent pour réaliser la plupart des interventions sur les circuits et l’appareillage électrique. N’hésitez donc jamais à adapter l’installation chaque fois que nécessaire, au lieu d’ajouter prises multiples et rallonges pour alimenter de nouveaux appareils ; cette multiplication des raccords et contacts à frottement constituant l’une des principales sources d’incidents souvent graves. Dans tous les cas, n’employez que des appareils et produits portant le label “NF-USE”.

Les circuits électriques 

Chaque fois que l’on ajoute dans une pièce un appareil dont la consommation sature la capacité du circuit existant, il faut soit changer les conducteurs pour renforcer le circuit, soit en implanter un nouveau. Cette solution, souvent la plus simple (particulièrement avec des circuits encastrés), permet de réaliser une installation aux dernières normes, protégée par son propre coupe-circuit ou disjoncteur si sa consommation dépasse la capacité du dispositif de protection existant.

Les canalisations électriques

Les conducteurs électriques doivent cheminer dans des canalisations qui les protègent contre les agressions physiques, les isolent entre eux et ne propagent pas un début d’incendie résultant d’un court-circuit.

Les interdictions

Il est désormais interdit d’utiliser:
• les gaines métalliques;
• les baguettes en bois;
• les gaines en plastique de couleur orange (sauf si elles sont encastrées dans un matériau incombustible).

Les câbles multiconducteur

Ils comportent plusieurs conducteurs actifs et un conducteur passif (protection - terre) isolés, noyés dans une gaine en PVC souple. Deux types d’installations sont acceptés :
• en montage apparent dans les vides de construction, les moulures, plinthes ou conduits ;
• en montage enterré, sous réserve d’utiliser un câble d’un manteau protecteur.

Les conduits encastrés

Ils s’utilisent essentiellement dans une construction neuve, mais peuvent également s’intégrer dans des cloisons composites.

Les gaines

Les gaines normalisées portant une désignation de type “NF-USE 25 ICO 300” sont dédiées aux installations encastrées. Elles doivent avoir le marquage suivant:
– “NF-USE”, la marque de conformité ;
– “25”, diamètre extérieur (16, 20, 25, 32, 40, 50, ou 63 mm) ;
– “ICO”, la catégorie du matériau (IRO ou IRL pour les tubes rigides, ICO ou ICA pour les gaines flexibles) ;
– “300”, la résistance mécanique (3 = moyenne) et la tenue en température (00 = pas d’exigence particulière,
   05 = de – 5 à + 60 °C, 90 = pouvant temporairement résister à 90 °C).

L’implantation des circuits

Les règles d’implantation sont impératives :
• tous les circuits cheminant dans une gaine doivent venir du même disjoncteur de branchement ;
•  tous les circuits doivent être protégés individuellement contre les surintensités ;
• aucune gaine ne doit croiser une tuyauterie métallique à une distance inférieure à 3 cm
• les conduits doivent être continus entre deux organes de raccordement (boîtes de dérivation, socles de prises, de commutateurs ou de lampes), sans liaisons en T, sauf pour la protection d'un câble multiconducteur, qui peut être discontinue..

Les conduits apparents

Ils sont les plus pratiques pour le bricoleur, d’autant plus qu’il existe des produits très simples d’emploi donnant un bel aspect fini :
• les baguettes en plastique, avec couvercle rapporté ou intégré, s’utilisent pour abriter des circuits alimentant des prises 16 A et des luminaires.
• les goulottes, moulures et plinthes également en plastique peuvent abriter des circuits plus importants, tant en nombre qu’en calibre de puissance et même en diversité (240 V, 12 V, vidéo, audio, téléphone, informatique).
• les tubes apparents pouvant contenir un câble multiconducteur, ou des conducteurs rigides (la protection, dans ce cas, devant être continue).

N'hésitez par à faire intervenir un électricien professionnel si vous n'êtes pas assuré de vos compétences en électricité. 


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Installation électrique : interrupteurs, prises, boîte de rédivation

Une installation électrique comprend un disjoncteur d'abonné, un tableau de répartition, des disjoncteurs protégeant des circuits. Tout ce dispositif sert à fournir ou à mettre à disposition du courant électrique à un certain nombre d'équipement : interrupteur, prises, boîte de dérivation.  VOIR AUSSI : INSTALLATION ÉLECTRIQUE : DISJONCTEUR PRINCIPAL ET TABLEAU DE RÉPARTITION VOIR AUSSI : INSTALLATION ÉLECTRIQUE : CIRCUITS ET CONDUCTEURS  

image

Installation électrique : circuits et conducteurs

Du tableau de répartition partent les différents circuits destinés à alimenter les prises, les éclairages et certains appareils exigeant une alimentation et un raccordement directs. Chaque circuit est protégé par un disjoncteur d'ampérage adapté aux appareils alimentés. Il en est de même pour le diamètre des conducteurs. 

image

Électricité : les pannes fréquentes

Une panne peut provenir du circuit proprement dit (conducteurs, protection, raccordements et connexions), ou bien d’un des équipements électriques. Localiser la panne n'est pas très difficile. Bien sûr un certain nombre des opérations présentées ici sont précédées de la coupure d'alimentation des circuits concernés. pour éviter toute confusion, le plus simple est de couper l'alimentation générale au disjoncteur principal, en accrochant une étiquette signalant votre intervention sur l'installation pour éviter toute remise du courant par quelqu'un ne sachant pas que vous êtes en train d'intervenir sur celle-ci.

image

Les installations électriques dans l'atelier de bricolage

L'atelier de bricolage est un lieu où l'installation électrique doit être particulièrement sûr et où elle doit être adaptée à l'utilisation de machine électroportatives ou à poste fixe. Les circuits ne doivent pas être surchargés (pas de multiprises en cascade !) et la prise de terre doit être de qualité. L'idéal est de l'alimenter par un tableau spécifique complémentaire.

image

Électricité : travailler dans les règles de l'art

Les travaux d' électricité répondent à une norme (NF C 15-100) , mais aussi à un certain nombre de règles dites "de l'art" que tous les professionnels suivent scrupuleusement. L'amateur doit les les suivre à la lettre pour éviter tout accident. Bien sûr, avant d'intervenir, en toute sécurité , le courant doit être coupé au disjoncteur d'abonné (en laissant une étiquette indiquant que l'on est en train d'intervenir sur l'installation pour éviter tout risque que quelqu'un "remette" le courant).

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

Isolation : les tests en situation réelle

Pour mesurer les performances de leurs isolants, Actis pratique ce que l'on appelle des "tests en situation réelle" ! Christian PESSEY et Maxime DURAN, directeur de l'innovation chez Actis vous expliquent de quoi il s'agit.

Les derniers conseils maison

image

Comment poser du stratifié en lames

Le stratifié n'est pas du parquet, bien que l'on parle couramment de "parquet stratifié". C'est un revêtement de sol rigide, en panneau, dont la face externe est décorée en imitation de bois, mais aussi de carrelage, dallage pierre, etc. La pose en est assez facile si l'on travail avec méthode.

image

Encastrement des canalisations d'évacuation sous dalle béton

La réalisation de la dalle de sol en béton d'une maison, en neuf ou en rénovation, est l'occasion d'y établir le réseau de canalisations des eaux usées. Cette implantation doit être murement réfléchie en fonction de l'emplacement des différents appareils sanitaires et des pièces les accueillant. bien sûr le passage des canalisations est très simplifiée en présence d'un sous-sol ou d'un vide sanitaire.  Livre recommandé 

image

innovation lumineuse : les verrières de toit

Pour transformer un espace, quoi de mieux que d’apporter encore plus de lumière naturelle ? En quête d’innovation et fort de son savoir-faire, VELUX® a mis au point les verrières 2en1 et 3en1 qui redéfinissent le standard des fenêtres de toit.

image

Protéger la maison de la tempête

Les tempêtes et épisodes de grands vents se multiplient en toute saison, exposant la maison à des dégradations souvent importantes pouvant toucher à la sécurité des habitants. À l'annonce des ces phénomènes, des précautions peuvent être prises. V oici quelques mesures essentielles que vous pouvez prendre. Station météo connectée recommandée

image

Comment nettoyer les vitres facilement et sans produit agressif ?

Nettoyer les vitres peut être une tâche fastidieuse et pas toujours facile. Bien souvent, la pollution complique la tache et oblige à multiplier la fréquence de ce nettoyage. Les produits du commerce pour nettoyer les vitres ne sont pas toujours très  efficaces et surtout ils polluent l'air intérieur sans qu'on s'en aperçoive. Notre recette et notre méthode vont vous simplifier le nettoyage de vos vitres. LIVRE BRICOLAGE RECOMMANDÉ

image

Comment faire du béton ciré ?

Le béton ciré n'a de béton que le nom. C'est davantage un enduit spécifique imitant le vrai béton lissé. Il s'agit donc d'un produit spécifique qui s'apparente à un revêtement décoratif pour le sol, les murs, les escaliers, les plans de travail.   Il est important de suivre attentivement les instructions spécifiques du fabricant du béton ciré que vous utilisez, car les étapes et les matériaux peuvent varier légèrement d'un produit à l'autre. Il est conseillé de de porter les équipements appropriés, comme une combinaison de travail, des gants et un masque.

image

Le béton ciré, c'est quoi?

Le béton ciré est un revêtement décoratif polyvalent utilisé pour créer des surfaces lisses et élégantes dans une variété d'applications, telles que les sols, les murs, les plans de travail de cuisine (avec réserves), les salles de bains, et même les meubles. Le béton ciré n'a rien à voir avec le béton traditionnel : il est composé de ciment, de sable fin, de résines polymères et d'additifs qui lui confèrent une grande résistance, une belle brillance et une meilleure adhérence sur son support.

Une installation électrique sûre et confortable

La sécurité électrique

L’installation électrique d’une maison doit assurer la sécurité et le confort du logement en conformité avec la norme NF-C 15-100 en vigueur.  Conducteurs électriques, gaines électriques, interrupteurs et prises de courant, tableau de répartition, disjoncteurs et coupe-circuits, prise de terre doivent y être installés dans les règles de l’art, à partir d’un tableau d’abonné constitué d’un nombre suffisant de coupe-circuits et de disjoncteurs. 

Une maison bien éclairée

La qualité de l’installation électrique est essentielle pour garantir un bon éclairage des pièces de la maison, mais aussi le bon fonctionnement du chauffage, de la climatisation, de la ventilation et la production de l’eau sanitaire dans le logement.