Isoler derrière un radiateur et calfeutrer les canalisations de chauffage

Les radiateurs sont le plus souvent situés contre un mur. Une partie des calories produites est absorbée par la maçonnerie et ne chauffe pas directement la pièce. S’il s’agit d’un mur extérieur, les calories sont totalement perdues.  Si les canalisations passant dans des locaux non chauffés ne sont pas calorifugées, c'est aussi une grande partie des calories qui sont gaspillées.  

Panneaux à parement aluminium pour radiateur

Pour réduire la déperdition de chaleur, on peut placer un écran isolant derrière le radiateur. Il s’agit généralement d’un panneau de laine de verre ou de mousse peu épais ; un pare-vapeur en aluminium joue le rôle de réflecteur, renvoyant les calories vers la pièce par rayonnement. Ces isolants sont vendus aux tailles standards des radiateurs ; on peut cependant les recouper aux dimensions que l’on désire (couteau de cuisine et ciseaux).
Si vous voulez dissimuler vos radiateurs derrière des cache-radiateurs, veillez à garantir une ventilation basse, évitant le confinement de la chaleur à l’intérieur du meuble par défaut de circulation de l’air.

Calorifuger les canalisations de chauffage

Les canalisations de chauffage central perdent une part notable des calories qu’elles transportent si elles ne sont pas calorifugées. Il existe pour cela différents produits, qui permettent de réaliser ce calfeutrage (calorifugeage) soi-même, à peu de frais. 
Vous trouverez notamment dans le commerce de la “bande tuyau” en laine de verre, qu’il suffit d’enrouler en spires serrées autour des canalisations pour les isoler très correctement. Il faut compter, par exemple, 1,40 m de bande pour isoler 1 m de tuyau de 17 mm de diamètre, et 2,90 m pour calfeutrer la même longueur en 89 mm de diamètre. 
Vous pouvez utiliser aussi des coquilles en laine de verre ou en laine de roche à pare-vapeur aluminium, ou encore des manchons en mousse, moins durables mais certainement plus faciles à mettre en œuvre.

Attention à l’amiante !

Les calorifugeages anciens (antérieurs à 1997) contiennent de l'amiante et constituent un risque potentiel si l’on s’avise de toucher à ces isolants et notamment si l'on entreprend de les démonter pour les remplacer par des produits actuels plus performants. 
C’est à cet instant, en effet, que des particules vont entrer en suspension dans l’air et constituer un risque grave pour la santé. Donc, si votre installation de chauffage est très ancienne, avec des isolants suspects autour des canalisations de chauffage, n’y touchez pas ! Faites appel à un professionnel.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

L'entretien des radiateurs

L’entretien des radiateurs de chauffage central doit être fait périodiquement. Il s’agit d’une série d’opérations qui concernent aussi bien le mécanisme que l’aspect de l’appareil. Ce peut être aussi l’occasion de revoir l’isolation arrière.

Les dernieres vidéos maison

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

Les derniers conseils maison

image

Bricolage en toute sécurité

Le bricolage n’est pas en soi une activité dangereuse. Mais l’emploi de machines électroportatives ou à poste fixe, l’intervention sur un circuit électrique ou les travaux de soudure, par exemple, exigent le respect de précautions élémentaires, sans lesquelles vous risqueriez de mettre en jeu votre sécurité, ainsi que celle de vos proches.

image

Sécurité électrique dans l'atelier de bricolage

La multiplication des machine électroportatives ou à poste fixe impose une large utilisation de l'électricité dans l'atelier de bricolage. Il faut donc prendre un certain nombre de précautions pour l'utiliser en toute sécurité.

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Le placage des chants

C’est le moyen de donner à un simple panneau de particules ou de contreplaqué l’aspect d’un panneau de bois noble.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.