L'électricité, c'est quoi?

Qu’il s’agisse de faire une demande d’abonnement, de lire une facture d’électricité ou de réaliser une installation, il faut maîtriser un certain nombre de données de base sur cette énergie indispensable dans la maison : l'électricité.

L’électricité est un domaine très spécifique qui fait appel à des règles générales et à un vocabulaire précis. Il n’est donc pas inutile de les rappeler ici, ainsi que le sens et l’emploi d’un certain nombre de termes sans lesquels il est difficile de comprendre les principes de fonctionnement des installations électriques, même les plus simples.

Le courant

Il s’agit d’un déplacement d’électrons le long de conducteurs métalliques. Comme un courant hydraulique, le courant électrique a un sens : il part d’un point (neutre ou négatif) pour se diriger vers un autre (phase ou positif).

Courant continu et alternatif

Pendant longtemps, le courant alimentant les installations domestiques était continu, c’est-à-dire qu’il arrivait par un fil pour repartir par l’autre. Progressivement, on est passé à une alimentation en courant alternatif (plus stable et plus aisé à produire), celui-ci changeant de sens cinquante fois par seconde (on parle de cinquante périodes ou de 50 hertz (Hz). Ainsi, dans une installation, chaque conducteur est-il alternativement phase et neutre. L’affectation des couleurs aux conducteurs est donc désormais purement théorique, mais permet leur identification dans les différents appareils.

Courant monophasé et triphasé

Dans le cas le plus simple, le courant est mis à disposition, à la sortie du disjoncteur, sous la forme de deux fils (phase et neutre) ; il s’agit d’une alimentation monophasée (une seule phase). La nécessité de fournir à certains appareils une forte puissance a conduit à les alimenter à l’aide de plusieurs phases, en l’occurrence trois +, un neutre (voire sans neutre) ; d’où l’appellation de triphasé (trois phases), mis à disposition sous la forme de trois ou quatre fils, plus terre.

La phase, le neutre et la terre

• La phase correspond à l’ancien pôle + des installations en courant continu ; elle équivaut, de façon assez théorique, à l’arrivée du courant. Dans une installation, elle est signalée par la couleur rouge en sortie de disjoncteur. Au-delà, elle peut être identifiée par toute couleur, sauf le bleu, le vert, le jaune et le vert-jaune.
• Le neutre correspond à l’ancien pôle – ; il équivaut à la sortie du courant de l’installation : un conducteur de neutre doit obligatoirement être de couleur bleue.
• La terre désigne en fait le conducteur dit de "protection", car il est destiné à faire retourner vers la terre tout courant qui “s’échapperait” des conducteurs de phase ou de neutre en raison d'une mauvaise isolation: sa couleur est obligatoirement verte, jaune, ou vert-jaune.

Les conducteurs

On désigne sous cette appellation générique les fils et câbles qui servent à acheminer le courant. Ils peuvent être câblés (plusieurs fils tressés) ou massifs (âme massive).

Le court-circuit

Comme son nom l’indique, cet incident provient du raccourcissement d’un circuit électrique, avant son passage dans l’appareil qu’il est censé alimenter. Il résulte, dans les faits, du contact accidentel de deux conducteurs qui ne sont plus isolés. L’absence totale de résistance en ce point de rencontre entraîne un brusque échauffement qui se traduit par une étincelle, voire une flamme.

Les unités de mesure

Les critères de mesure d’un courant électrique sont finalement assez proches de ceux d’un courant hydraulique. On distingue ainsi :
• sa pression, ou tension, mesurable en volts (V),
• son débit, ou intensité, mesuré en ampères (A),
• sa puissance, exprimée en watts (W).
Ces différentes unités sont interdépendantes, comme le montre la formule : n W (watt) = n A (ampères) x n V (volts).

Enfin, la nature et la forme (longueur et section) du métal du conducteur engendrent une certaine résistance à la progression du courant ; celle-ci mesurée en ohms (Ω).

Le disjoncteur principal

Il joue le rôle d’interrupteur général de l’installation et se déclenche automatiquement pour couper l’alimentation électrique lorsque se produit une anomalie :
soit sur le réseau d’alimentation (hausse de tension),
– soit sur l’installation elle-même (court-circuit).

Les coupe-circuits

Ils sont associés à une série de circuits ou à chaque circuit qu’ils ont pour rôle de protéger en cas d’anomalie (court-circuit ou demande d’intensité trop forte du fait du branchement d’un appareil trop puissant pour le circuit). Les fusibles, encore très présents sur les installation anciennes, comme leur nom l’indique, doivent fondre lorsque la température du conducteur s’élève au-delà d’une certaine limite (à la suite d’un court-circuit ou d’une demande trop forte), coupant ainsi le circuit. Les disjoncteurs divisionnaires fonctionnent comme le disjoncteur principal, mais sont miniaturisés pour protéger chacun un conducteur ou un circuit. Ils sont plus précis que les fusibles. Quand ils sont différentiels, ils détectent tout fuite de courant et coupent le circuit pour la protection des personnes.

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Installations électriques dangereuses

Toutes les enquêtes le prouvent : les installations électriques des maisons et appartements sont pour la plupart hors normes, voire vétustes et dangereuses. Pour le savoir, vous pouvez conduire un certain nombre de vérifications.

image

La production et la distribution de l'électricité

La production d’énergie électrique est assurée, dans un pays comme la France, par différents types de centrales : hydraulique (turbine sur des chutes d’eau), thermique (à gaz ou à charbon), atomique (80% de la production). D’autres sources sont aujourd’hui complémentaires ou à l’étude : solaires, éoliennes, géothermiques. La distribution est assurée par un réseau aérien maillé.  

Les dernieres vidéos maison

image

Les aides pour le chauffage au bois

Saviez-vous que vous que le  # chauffage  au  # bois  bénéficiait d'aides telles que le  # CITE  ? Le point avec le label  Flamme Verte  et  Christian Pessey  !

image

Calculer son isolation

Calculez votre isolation grâce à  # Rockcalc  de  ROCKWOOL France . Frédéric Gautier et christian Pessey font le point sur cet outil novateur !

image

Les ministres pointent du doigt les fraudeurs à la rénovation énergétique

Julien Denormandie, ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à l’Economie ont annoncé un renforcement des exigences pour l’attribution du label RGE,  plus de contrôles exerces par la DGCCRF, mais aussi par l’Anah. 

image

CAPEB : redonner la confiance dans le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

Depuis 18 mois d’échanges et de réunions, les pouvoirs publics, l’ADEME, la DGCCRF, l’ANAH, les représentants des consommateurs, les organisations professionnelles du bâtiment et les organismes de qualification ont participé aux travaux de rénovation du dispositif RGE. Les pouvoirs publics ont arbitré et devraient procéder à la rédaction des futurs arrêtés qui encadreront ce nouveau dispositif et qui seront applicables au cours du 1er semestre 2020. La CAPEB a participé activement à l’instance partenariale dont le but était de « réformer ensemble », soucieuse de renforcer la crédibilité du dispositif RGE, auprès des consommateurs et des entreprises.

image

LE CHAUFFAGE AU BOIS : UNE REPONSE A L’AUGMENTATION DE LA FACTURE ENERGETIQUE DES MENAGES

Le médiateur de l’énergie a publié hier son baromètre annuel. « Comme en 2018, 15% des répondants déclarent avoir souffert du froid au cours de l’hiver (…). Un tiers des ménages a restreint le chauffage pour ne pas avoir de factures trop élevées, et un foyer sur dix rencontre des difficultés pour payer certaines factures d’électricité ou de gaz naturel. »

image

Le Mondial du Bâtiment : du 4 au 8 novembre à Villepinte (Batimat, interclima, Idéobain)

Le Mondial du Bâtiment réunira, du 4 au 8 novembre prochain à Paris-Nord Villepinte, les salons INTERCLIMA, IDÉOBAIN et BATIMAT pour former l’évènement international de référence des secteurs de l’architecture, du bâtiment et de la construction. Considéré comme LE rendez-vous incontournable de tous les acteurs de la filière pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain, le Mondial du Bâtiment a pour ambition d’être un observatoire à 360° des transformations du secteur.

Les derniers conseils maison

image

Coffrage du béton

Plus particulièrement utilisés pour la réalisation d'ouvrages en béton armé, les coffrages serviront dès que l'on voudra donner au béton durci une forme très précise résultant d'un véritable moulage. Le moule utilisé ici sera en fait un simple coffrage, constitué d'éléments plats en bois, parfois en métal et même en matière plastique. Le coffrage permettra donc de limiter la coulée et de contenir le béton frais pendant la prise.

image

Coffrage du béton

Plus particulièrement utilisés pour la réalisation d'ouvrages en béton armé, les coffrages serviront dès que l'on voudra donner au béton durci une forme très précise résultant d'un véritable moulage. Le moule utilisé ici sera en fait un simple coffrage, constitué d'éléments plats en bois, parfois en métal et même en matière plastique. Le coffrage permettra donc de limiter la coulée et de contenir le béton frais pendant la prise.

image

Le béton armé : ferraillage des poteaux, des poutres, des linteaux et des dalles

Matériau à haute résistance, le béton est néanmoins cassant sitôt que s'exerce sur lui des tensions importantes. Il est particulièrement sensible à la traction. Le remède à cette relative fragilité consiste à placer dans la pièce en béton une armature métallique qui, en la renforçant dans d'appréciables proportions, en fera un matériau de construction idéal, pratiquement inaltérable, permettant de véritables prouesses architecturales, et possédant des qualités de résistance au feu bien supérieures à celles du fer et du bois.  

image

Calculer son isolation

Calculez votre isolation grâce à  # Rockcalc  de  ROCKWOOL France . Frédéric Gautier et christian Pessey font le point sur cet outil novateur !

image

Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.

image

Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.