La plantation des bulbes à fleurs, rhizomes et tubercules

Un bulbe est une réserve de nourriture que la plante accumule après sa floraison pour pouvoir fleurir de nouveau à la saison suivante. La floraison, selon les espèces, intervient en différentes saisons : fin d'hiver, printemps, été et début d'automne. Seule la saison la plus froide et la moins lumineuse, la fin de l'automne et le cœur de l'hiver, s'oppose à cette floraison. Certains bulbes restent en terre constamment (crocus, perce-neige, par exemple), d'autres sont relevés (tulipes, dahlias, glaïeuls, par exemple) puis replantés quelques moins ou semaines avant la nouvelle floraison. Dans les régions à hiver doux, la plupart des bulbes peuvent rester en terre toute l'année, sauf pour leur division si le bulbe s'y prête.

Plantation des bulbes à floraison printanière

La période de plantation va d’octobre à décembre. La profondeur de la plantation et l’écartement entre chaque bulbe dépendent de la grosseur de ce dernier et de la taille du feuillage de la plante.  La floraison s’échelonne de février à juin.

Plantation des bulbes à floraison estivale et automnale

Plantez au printemps une fois tout risque de gelée écarté.
–En avril se plantent les bulbes dormants, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas encore redémarré.
–Pour hâter la floraison, placez les bulbes sous châssis dès le mois de mars, puis plantez-les en mai quand ils ont repris leur végétation.
La profondeur de plantation, comme pour les bulbes à floraison printanière, et la distance entre chaque bulbe varient en fonction des espèces.

Techniques de plantation en pleine terre.

La méthode de plantation dépend étroitement de la forme du bulbe.

Bulbes plats : cas du bégonia tubéreux.
–Mettez en végétation en mars-avril, en posant le tubercule dans du terreau humide, à plat, partie concave vers le haut.
–Mettez en place en mai-juin, toujours à plat, à 5 cm de profondeur. Recouvrez de tourbe.

Bulbes aplatis : cas du glaïeul.
–Creusez une cavité à fond plat, à l’aide d’un transplantoir, de 5 à 10 cm de profondeur, d’avril à juin.
–Placez le tubercule à plat, bourgeon situé vers le haut.
–Recouvrez de terre, tassez puis arrosez.

Bulbes arrondis ou ovoïdes : cas de la tulipe et de la jacinthe.
–Creusez un trou d’environ 20 cm de profondeur à l’automne, avec un plantoir.
–Introduisez de la terre au fond de la cavité afin d’obtenir une surface plane : elle recevra la base du bulbe. Sans cette précaution, le bulbe serait suspendu dans la cavité ; il resterait une poche d’air dessous, nuisible au bon développement des racines. L’utilisation d’un plantoir à bulbe évite cet inconvénient.
–Placez le bulbe au fond du trou (en veillant à ne pas vous tromper de sens !).
–Recouvrez le bulbe de terre ; protégez, en cas d’hiver rigoureux, par une couche de 3 à 4 cm de tourbe.

Souches à plusieurs tubercules : cas du dahlia.
–Creusez une cavité d’environ 20 cm de profondeur et de 30 cm de large, en mai, à l’aide d’un transplantoir.
–Formez un petit dôme de terre au fond du trou, et posez la souche dessus. Les différents tubercules doivent tous reposer sur la terre.
–Arrosez et recouvrez de terre.

• Souches rhizomateuses : cas des iris.
–Posez les rhizomes à plat, les bourgeons tournés vers le haut, affleurant le sol, à l’automne.
–Recouvrez d’une fine couche de terre sablonneuse, et tassez.
–Si les rhizomes proviennent d’une division et possèdent encore des feuilles, réduisez-les des deux tiers pour diminuer la transpiration et éviter que le vent ne renverse le plant.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Chauffage au bois : faut-il tuber votre conduit de cheminée?

Les matériels de chauffage au bois bûche (poêles, inserts, foyers fermés voire chaudière) ou au granulés (pellets) étant de plus en plus  performants, leurs fumées sont aussi de plus en plus chaudes, ce que certains vieux conduits ne peuvent supporter. Il faut donc les tuber : une opération assez simple mais qui doit néanmoins être confiée à un professionnel.

image

Le seul podcast sur la maison !

La Maison de Christian : retrouvez tous les podcasts ! Près de 40 émissions LA MAISON DE CHRISTIAN ont été produites et diffusées sur notre site . Mais vos pouvez aussi vous abonner pour les recevoir en PODCAST dès leur mise en ligne. N'hésitez pas à en faire profiter votre entourage et vos amis : : https://soundcloud.com/reno-info-maison

image

Installer un store à enrouleur

La gamme des stores à enrouleur est très vaste, on en trouve de toutes sortes et de toutes dimensions. Ils présentent l'avantage de la discrétion puisqu'une fois enroulés, ils libèrent la totalité de la baie. Ils sont aussi très économiques. Ils peuvent être tamisants ou plus ou moins occultants, blancs ou de différentes couleurs. Il en existe aussi pour fenêtres de toit .

image

Faire entretenir sa chaudière avant l'hiver

Toutes les chaudières doivent être entretenue un fois par an, par une entreprise qualifiée qui vous remettra une attestation dans les 15 jours de l’intervention, à conserver 2 ans. Si vous êtes locataire, regardez votre bail : dans certains cas, cette obligation revient au propriétaire. Si ce n’est pas le cas, c’est à vous de faire faire l’ entretien et vous devrez produire cette attestation au bailleur.  

image

Alimentation électrique d'un lave-linge dans une salle d'eau

L'installation d'un lave-linge pose souvent un réel problème dans les immeubles relativement ancien. S'ils sont la plupart du temps conçu pour recevoir un lave-vaisselle dans la cuisine, rien n'est généralement prévu pour le lave-linge, qu'on retrouve souvent de ce fait dans la salle de bains, la salle de douche ou le cabinet de toilette. Si l'alimentation et l'évacuation ne présente pas de difficulté du fait de la présence des appareils sanitaire, l'alimentation électrique doit généralement être créée dans le le respect des règles de sécurité liées à cet endroit spécifique.

image

Mortier bâtard : à quoi ça sert?

Le mortier bâtard résulte du mélange de ciment et de chaux, de sable et d'eau. On obtient ainsi un mortier de haute qualité, plus solide que le mortier de chaux, plus facile à travailler et plus respirant que le mortier de ciment.

image

Dalle béton : quand et pourquoi la ferrailler?

Une dalle béton est une structure solide destinée à supporter une charge plus ou moins importante selon son épaisseur et sa structure. Pour supporter les tensions de l'ouvrage, elle est renforcée par des fers destinés à assurer sa résistance.

image

Briques verre pour mur ou cloison

Les briques de verre constituent une bonne solution pour séparer une pièce en deux tout en laissant passer la lumière. Elles sont très appréciées dans les cuisines et salles de bains, à cause de leur tenue à la graisse et à l’humidité. Il s'agit de blocs creux, extrêmement résistants, qui peuvent s'assembler pour former de véritables ouvrages de maçonnerie. Ce type de cloison rivalise favorablement avec celles en plaques de plâtre .

Jardiner pour valoriser la maison

Jardiner : une école de patience

Les conseils pour créer, entretenir, fleurir et arborer votre jardin et pour produire des légumes sains et naturels pendant toute l’année, grâce aux informations et aux suggestions de Christian spécialiste de la construction mais aussi du jardinage. Une connaissance de l’alternance des saisons et de leurs conséquences sur la vie des plantes est souhaitable. Le jardinage demande de la patience, mais aussi une attention permanente, par exemple dans l’arrosage des plantes, le tuteurage, mais aussi le désherbage des mauvaises herbes, aujourd’hui baptisées « plantes indésirables ». 

Jardiner en préservant la nature

Le traitement des plantes doit exclure les pesticides et privilégier des produits naturels, admissibles en agriculture biologique. On préfèrera par exemple un paillage à un désherbant.