Le brasage à flamme nue (ou soudure douce)

La liaison entre deux tubes en cuivre peut s’effectuer par brasage, appelé aussi parfois "soudure douce". C’est la solution la plus économique, et donc la plus utilisée par les professionnels et par les amateurs avertis. Elle fait appel à une technique simple : le brasage par capillarité, qui s’obtient en chauffant fortement des pièces de métal (ici, en cuivre) jointives et en remplissant le très faible interstice compris entre les pièces avec un métal d’apport, au point de fusion supérieur à celui des pièces à assembler.

Méthodes d'assemblage

Le brasage

Il ne serait pas possible de braser en bout deux tubes de même diamètre. La technique la plus simple consiste à utiliser des raccords en cuivre, sorte de manchons dont le diamètre intérieur est à peine supérieur au diamètre extérieur des tubes à assembler : l’interstice est de l’ordre de 50/100e de mm. Il peut s’agir de raccords droits de prolongation, de coudes ou de T de dérivation. Ils existent dans des tailles correspondant aux diamètres standards de tubes en cuivre disponibles sur le marché.

Le manchonnage

Il est possible aussi d'emboîter deux tubes sans raccord. Il faut pour cela évaser l'extrémité de l'un des tubes pour l'assembler à un autre : c'est le manchonnage. On utilise pour cela un mandrin ou une pince à emboîture. Pour que le tube puisse être évaser, il faut qu'il soit recuit ou qu'il le soit en le chauffant au rouge avec la flamme d'une lampe à souder ou d'un chalumeau.

La préparation des pièces

Nettoyez l’extrémité des tubes avec de la laine d’acier et ébarbez la coupe à l’aide d’une lime. La qualité du brasage dépend pour une grande part de la préparation des pièces : dégraissage et décapage.
Enduisez de flux décapant la partie des tubes qui sera recouverte par le raccord. Assemblez les tubes avec ce dernier. Dans tous les cas où cela est possible, il est préférable de réaliser les assemblages dans un étau, pour mettre ensuite en place des éléments entiers de l’installation, pour limiter le nombre des brasures effectuées contre les murs. Pour celles-ci, une plaque anti-feu est indispensable, afin de ne pas endommager la maçonnerie ou son revêtement.

Le brasage

Il faut une flamme permettant de porter le métal du tube à la température de fusion du métal d’apport. Pour les tubes de faible section, la flamme d’une lampe à souder suffit ; pour ceux de moyenne section, un chalumeau est nécessaire ; enfin, pour les tubes de très forte section ou les tubes d’acier, un chalumeau bi-gaz est indispensable.

Dirigez le dard de la flamme sur les parties à assembler, jusqu’à ce qu’elles deviennent rouge sombre.
Détournez alors la flamme.
Approchez la baguette du bord du raccord. Le fil de brasure doit se liquéfier au contact du métal chauffé. La brasure file alors dans le joint, en le remplissant complètement (phénomène de capillarité). Si le fil ne fond pas, c’est que le métal n’est pas assez chaud.

La difficulté consiste à faire fondre la quantité exactement nécessaire de métal d’apport.

Après refroidissement des pièces, passez-les à la brosse métallique, puis nettoyez-les avec un chiffon humide pour éliminer les traces de flux.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Cintrer les tubes en cuivre

Une installation de plomberie ne comporte pas que des tubes droits ; pour réaliser des coudes,  le cintrage permet de plier les tubes selon un angle voulu, sans en écraser le diamètre (ce qui pourrait modifier le débit et créer des coups de buttoir au passage de l’eau). C'est une solution plus économique que l'utilisation de raccords coudés, à braser ou mécanique. Cette solution réduit également les risques de fuites.

image

Le brasage à flamme nue (ou soudure douce)

La liaison entre deux tubes en cuivre peut s’effectuer par brasage , appelé aussi parfois " soudure douce ". C’est la solution la plus économique, et donc la plus utilisée par les professionnels et par les amateurs avertis. Elle fait appel à une technique simple : le brasage par capillarité , qui s’obtient en chauffant fortement des pièces de métal (ici, en cuivre) jointives et en remplissant le très faible interstice compris entre les pièces avec un métal d’apport, au point de fusion supérieur à celui des pièces à assembler.

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Le plomb dans les peintures : diagnostic immobilier obligatoire

Le plomb est susceptible d’être présent dans les logements anciens notamment dans les veilles peintures. Son dépistage fait partie des diagnostics obligatoires avant la vente ou la location. Il peut se révéler très dangereux pour la santé.