Le chauffage central : radiateurs et plancher chauffant

Il n'y a pas si longtemps, l’expression “chauffage central” désignait exclusivement une installation avec une chaudière diffusant de l'eau chaude (le liquide caloporteur) à des radiateurs via un ensemble de canalisations. Toujours d’actualité, cette forme de chauffage central s’est enrichie de systèmes de restitution de la chaleur autres que les radiateurs.

Le chauffage avec radiateurs

C’est le type de chauffage central le plus connu et le plus utilisé. Il a fait ses preuves et peut même être installé par des amateurs expérimentés. Les radiateurs sont historiquement en fonte d'acier (toujours disponible), en acier et en aluminium. Les ventilo-convecteurs (ou radiateurs dynamiques) constituent un type spécifique de radiateurs, associé principalement à la pompe à chaleur.

Le principe de fonctionnement

L’eau est chauffée dans une chaudière centrale et poussée dans les canalisations par un accélérateur (ou circulateur). La sécurité est assurée par un vase d’expansion qui absorbe les dilatations de liquide dues à la chaleur. Un thermostat d’ambiance ou un thermostat programmable règle la température. Des robinets thermostatiques assurent une régulation de la température pièce par pièce, radiateur par radiateur.

Les avantages

La température peut être facilement réglée dans chaque pièce, l’installation est simple, l’entretien est généralement peu important ; c’est le système qui revient généralement le moins cher. Les radiateurs diffusent une chaleur agréable, par convection et par rayonnement. Majoritairement en fonte, ils offrent une certaine inertie générant une accumulation de chaleur et une diffusion progressive.

Les inconvénients

Les radiateurs prennent de la place au sol et sur les murs, ne sont pas toujours décoratifs, et l’installation induit des travaux assez importants (percement des cloisons, des murs et des planchers pour le passage des canalisations). La part de convection de la diffusion de la chaleur met la poussière ambiante en suspension et en mouvement, d'où la salissure des murs au-dessus des radiateurs.

Le chauffage par le sol

L’idée de se chauffer par le sol est loin d’être nouvelle ; c’est peut-être même l’un des plus anciens modes de chauffage qui soit, puisqu’on l’utilisait déjà dans l’Antiquité. Dans les années 1960, le boom de la construction d’immeubles collectifs avait vu la réapparition de ce type de système : ce fut l’échec, les chaudières utilisées alors, conduisant à une émission de chaleur bien trop élevée au niveau du sol, entraînant un inconfort évident et même des troubles de santé (problèmes circulatoires). La mise au point de chaudières basse température a permis la relance de ce procédé, avec une température surfacique du sol ne dépassant pas 28 °C.  Avec une pompe à chaleur réversible le plancher chauffant se transforme en plancher rafraîchissant. C'est un mode de chauffage très confortable et désormais sans aucun risque pour la santé.

Avantages

Comme il fonctionne exclusivement par rayonnement, l’un des grands avantages du chauffage par le sol est de ne pas provoquer de déplacement d’air, à la différence du chauffage central par radiateurs qui fonctionne en grande partie sur le principe de la convection. On évite ainsi de brasser la poussière en permanence, ce qui représente un intérêt majeur pour les personnes sensibles à la poussière.

Le plancher chauffant libère aussi l'espace au sol et sur les murs occupés par les radiateurs.

Fonctionnement du plancher chauffant

Il se prête particulièrement au remplacement de la chaudière par une pompe à chaleur, au fonctionnement plus vertueux écologiquement et très économique. Quel que soit l'émetteur de chaleur (chaudière ou pompe à chaleur), l'eau circule dans un réseau de canalisations en forme de serpentin, noyé dans la chape ou dans la dalle de la même façon qu'avec une chaudière, la régulation passant par un thermostat d'ambiance, éventuellement programmable. 

Les tubes de diffusion

Les tubes métalliques utilisés autrefois ont été abandonnés, car sensibles à la corrosion, et remplacés par des tubes en matière synthétique. Au lieu de noyer les tubes dans la dalle comme auparavant, les techniques actuelles préfèrent les inscrire dans une chape rapportée, en les désolidarisant ainsi du support pour une meilleure isolation. Le serpentin est d’ailleurs généralement disposé dans un support à picots renforçant cette isolation. La diffusion d’une température surfacique n’excédant pas 28 °C a conduit à augmenter la densité des tubes, proposés en polybutène (PB), polyétylène réticulé (PER) ou copolymère de propylène (PP).

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Plancher rafraîchissant: comment ça marche?

Le souhait de bénéficier d’une atmosphère rafraîchie quand il fait très chaud n’est pas nouveau. Beaucoup de maisons, dans le Midi, sont conçues avec cet objectif. La climatisation est la réponse la plus directe ; il existe pourtant des solutions intermédiaires et moins radicales.

image

L'entretien des radiateurs

L’entretien des radiateurs de chauffage central doit être fait périodiquement. Il s’agit d’une série d’opérations qui concernent aussi bien le mécanisme que l’aspect de l’appareil. Ce peut être aussi l’occasion de revoir l’isolation arrière.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Le lait de chaux : c'est quoi? ça sert à quoi?

Le lait de chaux est l'un des produits les plus anciens pour peindre et assainir les granges, les écuries et les bergeries. De là à en faire une peinture décorative , il n'y avait qu'un pas. Le produit a séduit les décorateurs mais aussi tous ceux et celles qui l'apprécient pour ses nombreuses qualités, notamment naturelles.

image

Chauffage au bois : faut-il tuber votre conduit de cheminée?

Les matériels de chauffage au bois bûche (poêles, inserts, foyers fermés voire chaudière) ou au granulés (pellets) étant de plus en plus  performants, leurs fumées sont aussi de plus en plus chaudes, ce que certains vieux conduits ne peuvent supporter. Il faut donc les tuber : une opération assez simple mais qui doit néanmoins être confiée à un professionnel.

image

Le seul podcast sur la maison !

La Maison de Christian : retrouvez tous les podcasts ! Près de 40 émissions LA MAISON DE CHRISTIAN ont été produites et diffusées sur notre site . Mais vos pouvez aussi vous abonner pour les recevoir en PODCAST dès leur mise en ligne. N'hésitez pas à en faire profiter votre entourage et vos amis : : https://soundcloud.com/reno-info-maison

image

Installer un store à enrouleur

La gamme des stores à enrouleur est très vaste, on en trouve de toutes sortes et de toutes dimensions. Ils présentent l'avantage de la discrétion puisqu'une fois enroulés, ils libèrent la totalité de la baie. Ils sont aussi très économiques. Ils peuvent être tamisants ou plus ou moins occultants, blancs ou de différentes couleurs. Il en existe aussi pour fenêtres de toit .

image

Les Français et la rénovation énergétique: baromètre Monexpert-renovation-energie

Le 7ème baromètre 2021 Monexpert-renovation-energie.fr réalisé avec OpinionWay montre que la rénovation énergétique est une préoccupation de plus en plus forte pour les Français, convaincus massivement que l’enjeu doit s’inscrire dans le programme des candidats à la présidentielle. Malgré ce fort intérêt, les Français restent perdus devant la complexité du fléchage des aides et disposent d’un budget en baisse par rapport à 2020 pour financer les travaux dans leur logement. Pour faciliter leurs démarches, ils plébiscitent l’accompagnement à travers un prestataire unique et, en prérequis, l’audit énergétique de leur logement.

image

Faire entretenir sa chaudière avant l'hiver

Toutes les chaudières doivent être entretenue un fois par an, par une entreprise qualifiée qui vous remettra une attestation dans les 15 jours de l’intervention, à conserver 2 ans. Si vous êtes locataire, regardez votre bail : dans certains cas, cette obligation revient au propriétaire. Si ce n’est pas le cas, c’est à vous de faire faire l’ entretien et vous devrez produire cette attestation au bailleur.  

image

Alimentation électrique d'un lave-linge dans une salle d'eau

L'installation d'un lave-linge pose souvent un réel problème dans les immeubles relativement ancien. S'ils sont la plupart du temps conçu pour recevoir un lave-vaisselle dans la cuisine, rien n'est généralement prévu pour le lave-linge, qu'on retrouve souvent de ce fait dans la salle de bains, la salle de douche ou le cabinet de toilette. Si l'alimentation et l'évacuation ne présente pas de difficulté du fait de la présence des appareils sanitaire, l'alimentation électrique doit généralement être créée dans le le respect des règles de sécurité liées à cet endroit spécifique.

image

Mortier bâtard : à quoi ça sert?

Le mortier bâtard résulte du mélange de ciment et de chaux, de sable et d'eau. On obtient ainsi un mortier de haute qualité, plus solide que le mortier de chaux, plus facile à travailler et plus respirant que le mortier de ciment.

Une optimisation du confort thermique de la maison

Avoir une bonne température dans la maison hiver comme été, bénéficier d’une bonne qualité de l’air intérieur : deux objectifs pour le confort et la santé. Le confort parce qu’un grand nombre d’habitant estime avoir souvent froid l’hiver. La santé parce qu’une maison mal chaussée est aussi très souvent une maison humide, favorisant les allergies et les troubles respiratoires. 

Le rafraîchissement de la maison

Une maison mal rafraîchie, c’est aussi une maison soumise à la canicule et aux pointes de température extrêmes, aujourd’hui fréquentes du fait du dérèglement climatique. Une isolation thermique raisonnée évite ce désagrément qui peut avoir un impact négatif, notamment sur les personnes âgées les plus vulnérables.