Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.

 

Les brosses pour peindre

Outil classique du peintre, une brosse (pinceau) est faite :
de poils en soie naturelle ou en Nylon,
d’un manche en bois verni ou en matière plastique,
d’une virole métallique (cuivre ou nickel) permettant de réunir les poils et le manche.

Choisissez des brosses de bonne qualité ; le travail en est facilité, et elles durent longtemps (il n’est rien de pire qu’une brosse qui perd ses poils). Il existe une large gamme de brosses de différentes tailles et de formes adaptées à divers travaux.

Les brosses rondes ou à rechampir

Utilisées pour les travaux courants, elles sont cylindriques à bout rond. Leur taille est définie par le diamètre à la virole ; les diamètres les plus courants vont de 15 à 42 mm. Une virole de qualité assure l’étanchéité de la racine des soies. Certaines brosses ont une extrémité effilée (brosses à rechampir) ; elles servent pour les travaux délicats (croisillons de fenêtre, etc.).

Les brosses queues-de-morue

Il s’agit de brosses plates. Elles permettent de bien “tirer” la peinture (surtout pour laquer). On les définit par la largeur : de 15 à 45 mm la plupart du temps. Les brosses très larges (100 mm) servent au lissage.

Les brosses à virole coudée

Elles sont utilisées pour peindre dans les endroits difficiles d’accès (entre les éléments d’un radiateur, par exemple).

Les rouleaux

Les rouleaux le plus couramment utilisés ont 14 ou 18 cm de large. Les manchons sont interchangeables (fixation par vis).
On distingue les rouleaux  :
en mousse de polyuréthane, qui conviennent pour toutes les surfaces et toutes les peintures,
en peau de mouton, utilisés pour les peintures vinyliques et les badigeons,
à poils en polyamide “antigoutte”,
 en velours laine pour l’application des laques brillantes,
à poils longs pour les façades,
en mousse alvéolée pour les crépis.

Les récipients

La peinture doit être versée dans un seau (camion) pourvu d’une anse. Un fil de fer tendu entre les attaches de l’anse permet de poser le pinceau ou de l’essorer. On utilise aussi des camions en matière plastique de section rectangulaire, en particulier pour “charger” les rouleaux. Une grille d’essorage permet de charger convenablement le rouleau. Certains sont pourvu d'un cylindre d'essorage.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Peindre les murs

Quelle que soit la peinture, il n’est pas très difficile de peindre, mais le faire bien suppose de la méthode (travailler progressivement, sans mettre trop de peinture) et beaucoup de soin (attention aux coulures et aux éclaboussures !).

Les dernieres vidéos maison

image

Immobilier : l'impact du confinement

Près de 3 mois de confinement ont fait prendre conscience aux Français des qualités et, plus souvent encore, des carences de leur logement. Manque de surface, de pièces, de balcon ou de terrasse, de jardin... suscitent de nouvelles envies. Le déconfinement les libère. C'est ce que nous explique Éric ALLOUCHE, le directeur général exécutif du réseau ERA 

image

A quel point le bois de chauffage est-il économique ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Jean-Louis BAL, président du label flamme verte vous expliquent en quoi le bois de chauffage représente encore aujourd'hui l'un des combustibles les plus économiques. 

image

Les isolants naturels : qu'est-ce que c'est?

Les isolants naturels ont le vent en poupe. Christian PESSEY fait le point sur le sujet avec Joël PACCANELLI, gérant de ECO-LOGIS, entreprise de distribution d’éco-matériaux pour la maison et notamment de matériaux d’isolation biosourcés et de peintures écocertifiés.

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

Les derniers conseils maison

image

Faire du bois de chauffage

Le bois est une énergie renouvelable dont la qualité n’est plus à démontrer. L’évolution des poêles, inserts, foyers fermés et même chaudières l’ont replacé en bonne position parmi les différents combustibles. Si vous possédez une parcelle boisée ou si vous pouvez acheter du bois sur pied, il est très intéressant de pouvoir “faire son bois” soi-même, bien sûr dans le respect des règles d’exploitation raisonnée de la forêt.

image

Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.

image

Faire une terrasse en bois ou en composite

C’est toujours le moment de s’intéresser à la terrasse, que vous soyez en maison individuelle ou en logement avec un grand balcon ou une terrasse. Souvent le sol est en béton ou en carrelage. La tendance est à les recouvrir de lames en bois ou en bois composite, parfois en dalles de caillebotis.

image

Dégradation maison bois : peut-on faire jouer la garantie décennale?

J'ai une maison ossature bois construite entre septembre 2010 et août 2011. J'ai remarqué l'année dernière l'apparition de moisissures/champignons sur l'un des cadres de fenêtre. En février de cette année, un charpentier et un expert en bâtiment m'ont dit que cela venait de l'eau stagnante sur l'appui de fenêtre dû à la coulisse du volet roulant qui descend trop bas et du fait que l'appui de fenêtre n'est pas de bavette contre les parois verticales. Pour eux, il est certain que le constructeur de la maison doit intervenir et faire fonctionner la garantie décennale. L'avis du constructeur est le suivant: l'eau s'est infiltrée car les peintures n'ont pas été entretenues. Je joins des photos afin d'avoir votre avis sur le sujet. Cela fait- il partie de la garantie décennale ou est-ce un problème d'entretien ? Laurent

image

La prise de terre : ça sert à quoi?

Tout le monde a entendu parler de la prise de terre, mais on ne sait pas toujours ce que c’est et surtout à quoi ça sert. Élément essentiel de la protection de l'installation électrique, de celle des biens et surtout des personnes, la prise de terre doit aujourd'hui être disponible dans tous les logements, ce qui n'est malheureusement pas le cas partout.

image

Humidité dans la maison : d'où vient-elle?

L’humidité est l’un des problèmes les plus désagréables mais aussi les plus préoccupants dans la maison, aussi bien pour ceux qui y habitent que pour la maison elle-même. Elle peut avoir différentes origines et causes.   

image

Les isolants naturels : qu'est-ce que c'est?

Les isolants naturels ont le vent en poupe. Christian PESSEY fait le point sur le sujet avec Joël PACCANELLI, gérant de ECO-LOGIS, entreprise de distribution d’éco-matériaux pour la maison et notamment de matériaux d’isolation biosourcés et de peintures écocertifiés.