Le panneau de particules (ou aggloméré)

On désigne, sous cette appellation, un matériau en plaque, fabriqué sous pression, essentiellement à partir de particules de bois (grands copeaux, copeaux de rabotage, sciure, etc.), avec apport d’un liant (colle) organique ou minéral. Proposés en différents formats et épaisseurs, les panneaux de particules peuvent être plaqués sur toutes leurs faces pour constituer des tablettes, des meubles, des plans de travail pour la cuisine.

Panneaux de particules ordinaires

Le panneau de particules – ou aggloméré – a pris une place importante dans le travail du menuisier, notamment pour la fabrication de meubles standardisés. Les panneaux de particules sont fabriqués à base de copeaux, de sciures, de farine de bois, de petit bois, de branches ou de grumes déclassés et impropres à une utilisation classique. Les morceaux de bois utilisés pour la fabrication de panneaux en particules sont plus gros que ceux utilisés pour la fabrication de panneaux de fibre (MDF, par exemple). Les particules sont assemblées à l'aide d'un liant (généralement des résines incluant des formaldéhydes).

Leurs principaux atouts sont :

– un prix relativement peu élevé ;
– une disponibilité en grandes dimensions ;
– des présentations de surfaces variées (plus ou moins fines, plaquées ou non).

Leurs principaux défauts sont :

– une certaine difficulté d’assemblage (il tient mal les vis et les clous) ;
– il n’est pas très esthétique ;
– il est lourd ;
– sa limite de flexion est vite atteinte :
– le panneau ordinaire (CTB-S) supporte mal l’humidité.

La présentation des panneaux

Les panneaux sont généralement marqués du sigle CTB-S. Il s’agit d’une garantie de qualité donnée par le Centre technique du bois et de l’ameublement (CTBA). Ce label assure une stabilité dimensionnelle satisfaisante (12 % en épaisseur) et un séchage tel que le travail du panneau est minimal dans des conditions normales d’humidité. Pour les locaux humides, il faut utiliser des panneaux préparés spécialement et marqués du label CTBH. Bien entendu, ces derniers sont nettement plus chers. Il existe aussi des panneaux ignifugés (M1).

Structures et finitions

Le panneau de particules monocouche est constitué de particules d’égale grosseur (panneaux une couche). C'est le plus utilisé.
Les panneaux sont dits “trois couches” lorsque les couches de parement et de contreparement sont constituées de grands copeaux poncés (aspect décoratif).
• Le panneau multicouche est constitué d’une série de couches de particules, les plus fines étant au centre.

Les panneaux sont présentés sous différentes finitions selon leur destination :
• ils sont plaqués de stratifié pour l’installation dans les cuisines (blanc très souvent) ou pour la décoration (il faut, dans ce cas, recouvrir les chants de bandes thermocollantes). On parle souvent de panneaux mélaminés;
• ils reçoivent un placage d’ébénisterie pour la réalisation de meubles.

Les panneaux peuvent être traités pour résister aux chocs et à l’usure, afin d’être utilisés comme revêtement de sol, ou préparés pour l’assemblage en vue du cloisonnement.
On trouve aussi des panneaux conçus pour participer à l’isolation acoustique et thermique.
Les panneaux de particules intégrant du lin sont utilisés sur charpente comme support de couverture.

Les cotes

Elles varient beaucoup d’un fabricant à l’autre, et la liste en serait trop longue pour être reproduite ici. On indiquera donc seulement que l’épaisseur des panneaux est comprise entre 8 et 50 mm, leur largeur entre 1,22 et 1,53 m, et leur longueur entre 1,53 et 1,83 m.

Les panneaux OSB (Triply)

Ils sont composés de résineux provenant de bois d'éclaircies, ces panneaux sont constitués de particules de bois minces (de 0,3 à 0,5 mm d'épaisseur), longues (jusqu'à 8 cm) et orientées. Les lamelles sont encollées pour former un matelas de trois couches dont l'orientation générale est perpendiculaire d'une couche à l'autre.
Très résistants à la flexion, ces panneaux servent à faire des planchers, des supports de couverture, des parements intérieurs de meubles et des agencements.
Les dimensions standards sont : 250 x 125 cm, 500 x 125 cm, 500 x 250 cm, dans des épaisseurs de 6 à 25 mm.
Les panneaux OSB/1 et 2 sont utilisés à l’intérieur dans un milieu ambiant sec ; les panneaux OSB/3 et 4 peuvent être employés dans un milieu ambiant humide.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Le lamifié et le mélaminé

Si le lamifié constitue un type de panneau dérivé du bois, le mélaminé, ou stratifié, occupe une place privilégiée en association avec différents types de panneaux pour la réalisation de meubles, notamment de cuisine,  et d'équipements décoratifs. 

image

Quel bois pour vos travaux?

Les essences et qualités de bois doivent être parfaitement adaptées aux travaux à réaliser. C'est pourquoi il est bon d'avoir une connaissance des différentes essences et qualités de bois, d'en connaître la classification, les défauts éventuels, le séchage, etc.

Les dernieres vidéos maison

image

Les atouts de la PAC hybride gaz

Quels sont les atouts d'une pompe à chaleur hybride gaz ? Christian pessey fait le tour de la question dans cette nouvelle vidéo.

image

Isolation : les tests en situation réelle

Pour mesurer les performances de leurs isolants, Actis pratique ce que l'on appelle des "tests en situation réelle" ! Christian PESSEY et Maxime DURAN, directeur de l'innovation chez Actis vous expliquent de quoi il s'agit.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Un lit en forme de cabane pour vos enfants

Créé en 2017, Mon Lit Cabane est né de l’idée de deux parents en quête d’inspiration et de designs originaux pour choyer leurs deux enfants avec des chambres créatives, ludiques et où il fait bon grandir.

image

Nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE)

L'arrivée prochaine d'un nouveau Diagnostic de Performance Énergétique obligatoire ne laisse pas indifférents les professionnels de l'immobilier comme le montre la réaction de la FNAIM, qui salue "un outil plus fiable et plus lisible" au service de la rénovation énergétique Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement a précisé les grandes lignes du nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) -obligatoire lors d’une vente ou d’une mise en location d’un logement- qui sera applicable au 1er juillet 2021. Principal changement, l’estimation de la facture énergétique annuelle ainsi que celles des émissions de gaz à effet de serre vont figurer sur le diagnostic. Voici son décryptage.

image

La tendance JAPANDI

Subtile rencontre entre le Japon et la Scandinavie, la tendance Japandi souffle un vent de sérénité et de bien-être dans les intérieurs.

image

Acheter une maison ou un appartement : les conseils de Christian

Compte tenu de la valeur actuelle des appartements et des maisons, l’achat dans l’immobilier ancien mérite de prendre un certain nombre de précautions, souvent de pur bon sens… Les taux de crédit sont très bas : ce n'est pas une raison pour acheter n'importe quoi n'importe où !

image

Les différents types de plafonds

Dans les maisons anciennes, les plafonds sont en plâtre sur lattis (bacula). Dans les habitations modernes, ils sont le plus souvent en plaque de plâtre. Si le plancher est à structure bois, les deux types de plafond sont fixés sur les solives qui supportent le plancher de la pièce supérieure. Beaucoup de maisons ont des sols et planchers d’étage en béton : dalle auto-porteuse, mais plus souvent encore plancher en hourdis béton (ou entrevous), posés entre des poutrelles en béton précontraint, des plaques de plâtre assurant la finition du plafond.

image

Poser de la mosaïque murale en plaque

La pose des tesselles de mosaïque est facilitée par leur assemblage en plaques contrecollées sur une toile Nylon, parfois sur papier kraft. On peut ainsi couvrir toute une surface ou insérer des motifs entre des carreaux classiques.