Le panneau de particules (ou aggloméré)

On désigne, sous cette appellation, un matériau en plaque, fabriqué sous pression, essentiellement à partir de particules de bois (grands copeaux, copeaux de rabotage, sciure, etc.), avec apport d’un liant (colle) organique ou minéral. Proposés en différents formats et épaisseurs, les panneaux de particules peuvent être plaqués sur toutes leurs faces pour constituer des tablettes, des meubles, des plans de travail pour la cuisine.

Panneaux de particules ordinaires

Le panneau de particules – ou aggloméré – a pris une place importante dans le travail du menuisier, notamment pour la fabrication de meubles standardisés. Les panneaux de particules sont fabriqués à base de copeaux, de sciures, de farine de bois, de petit bois, de branches ou de grumes déclassés et impropres à une utilisation classique. Les morceaux de bois utilisés pour la fabrication de panneaux en particules sont plus gros que ceux utilisés pour la fabrication de panneaux de fibre (MDF, par exemple). Les particules sont assemblées à l'aide d'un liant (généralement des résines incluant des formaldéhydes).

Leurs principaux atouts sont :

– un prix relativement peu élevé ;
– une disponibilité en grandes dimensions ;
– des présentations de surfaces variées (plus ou moins fines, plaquées ou non).

Leurs principaux défauts sont :

– une certaine difficulté d’assemblage (il tient mal les vis et les clous) ;
– il n’est pas très esthétique ;
– il est lourd ;
– sa limite de flexion est vite atteinte :
– le panneau ordinaire (CTB-S) supporte mal l’humidité.

La présentation des panneaux

Les panneaux sont généralement marqués du sigle CTB-S. Il s’agit d’une garantie de qualité donnée par le Centre technique du bois et de l’ameublement (CTBA). Ce label assure une stabilité dimensionnelle satisfaisante (12 % en épaisseur) et un séchage tel que le travail du panneau est minimal dans des conditions normales d’humidité. Pour les locaux humides, il faut utiliser des panneaux préparés spécialement et marqués du label CTBH. Bien entendu, ces derniers sont nettement plus chers. Il existe aussi des panneaux ignifugés (M1).

Structures et finitions

Le panneau de particules monocouche est constitué de particules d’égale grosseur (panneaux une couche). C'est le plus utilisé.
Les panneaux sont dits “trois couches” lorsque les couches de parement et de contreparement sont constituées de grands copeaux poncés (aspect décoratif).
• Le panneau multicouche est constitué d’une série de couches de particules, les plus fines étant au centre.

Les panneaux sont présentés sous différentes finitions selon leur destination :
• ils sont plaqués de stratifié pour l’installation dans les cuisines (blanc très souvent) ou pour la décoration (il faut, dans ce cas, recouvrir les chants de bandes thermocollantes). On parle souvent de panneaux mélaminés;
• ils reçoivent un placage d’ébénisterie pour la réalisation de meubles.

Les panneaux peuvent être traités pour résister aux chocs et à l’usure, afin d’être utilisés comme revêtement de sol, ou préparés pour l’assemblage en vue du cloisonnement.
On trouve aussi des panneaux conçus pour participer à l’isolation acoustique et thermique.
Les panneaux de particules intégrant du lin sont utilisés sur charpente comme support de couverture.

Les cotes

Elles varient beaucoup d’un fabricant à l’autre, et la liste en serait trop longue pour être reproduite ici. On indiquera donc seulement que l’épaisseur des panneaux est comprise entre 8 et 50 mm, leur largeur entre 1,22 et 1,53 m, et leur longueur entre 1,53 et 1,83 m.

Les panneaux OSB (Triply)

Ils sont composés de résineux provenant de bois d'éclaircies, ces panneaux sont constitués de particules de bois minces (de 0,3 à 0,5 mm d'épaisseur), longues (jusqu'à 8 cm) et orientées. Les lamelles sont encollées pour former un matelas de trois couches dont l'orientation générale est perpendiculaire d'une couche à l'autre.
Très résistants à la flexion, ces panneaux servent à faire des planchers, des supports de couverture, des parements intérieurs de meubles et des agencements.
Les dimensions standards sont : 250 x 125 cm, 500 x 125 cm, 500 x 250 cm, dans des épaisseurs de 6 à 25 mm.
Les panneaux OSB/1 et 2 sont utilisés à l’intérieur dans un milieu ambiant sec ; les panneaux OSB/3 et 4 peuvent être employés dans un milieu ambiant humide.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Le lamifié et le mélaminé

Si le lamifié constitue un type de panneau dérivé du bois, le mélaminé, ou stratifié, occupe une place privilégiée en association avec différents types de panneaux pour la réalisation de meubles, notamment de cuisine,  et d'équipements décoratifs. 

image

Quel bois pour vos travaux?

Les essences et qualités de bois doivent être parfaitement adaptées aux travaux à réaliser. C'est pourquoi il est bon d'avoir une connaissance des différentes essences et qualités de bois, d'en connaître la classification, les défauts éventuels, le séchage, etc.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Peindre les murs : la bonne méthode

Après avoir préparé les murs et nettoyé la pièce, vous pouvez commencer à peindre. Cette opération, l’un des travaux de décoration les plus agréables, doit s’aborder avec calme et réflexion. Commencez donc par vérifier les points suivants.

image

Poser du carrelage mural (faïence)

La pose du carrelage mural (ou faïence), gagne à être faite à partir de tasseaux cloués provisoirement de façon à constituer de bons guides et un appui pour les carreaux. Pour carreler une surface importante, mieux vaut travailler en partant du centre vers les bords et en collant d’abord les carreaux entiers. Les bords seront ensuite carrelés avec des carreaux recoupés. Travaillez par surfaces réduites en veillant, en particulier, à la régularité des joints et au collage uniforme des carreaux. Vous devez obtenir une surface parfaitement plane, avec des joints réguliers. 

image

Pose d'une fenêtre PVC en rénovation

On trouve désormais dans le commerce des “blocs-fenêtres” en PVC pouvant se substituer facilement à l’ancienne fenêtre. Si l'on conserve le dormant (cadre fixe) existant, comme ici, on parle de remplacement en "rénovation".

image

Chats et chiens : êtes-vous bien assuré?

Les accidents causés par les chiens, les chats, les chiens et autres animaux de compagnie peuvent vous coûter cher. Votre assurance multirisques habitation ne vous couvre peut-être pas suffisamment. La Fédération Française de l'assurance vient de le rappeler.

image

Un isolant pour toiture-terrasse photovoltaïque

Fabricant d’isolants en laine de roche, ROCKWOOL innove en proposant sa nouvelle solution pour les toitures-terrasses photovoltaïques. Plus performant avec son lambda 38, Rockacier C nu Energy garantit une meilleure isolation, des qualités incombustibles et une parfaite stabilité dimensionnelle.

image

La nouvelle pince multifonctions PST Leatherman

Véritable couteau suisse du bricoleur, cette pince multifonctions est un outil étonnant qui combine 14 outils. Le Bond, petit dernier du génial Tim Leatherman, est une véritable boîte à outil de poche.