Le panneau de particules (ou aggloméré)

On désigne, sous cette appellation, un matériau en plaque, fabriqué sous pression, essentiellement à partir de particules de bois (grands copeaux, copeaux de rabotage, sciure, etc.), avec apport d’un liant (colle) organique ou minéral. Proposés en différents formats et épaisseurs, les panneaux de particules peuvent être plaqués sur toutes leurs faces pour constituer des tablettes, des meubles, des plans de travail pour la cuisine.

Panneaux de particules ordinaires

Le panneau de particules – ou aggloméré – a pris une place importante dans le travail du menuisier, notamment pour la fabrication de meubles standardisés. Les panneaux de particules sont fabriqués à base de copeaux, de sciures, de farine de bois, de petit bois, de branches ou de grumes déclassés et impropres à une utilisation classique. Les morceaux de bois utilisés pour la fabrication de panneaux en particules sont plus gros que ceux utilisés pour la fabrication de panneaux de fibre (MDF, par exemple). Les particules sont assemblées à l'aide d'un liant (généralement des résines incluant des formaldéhydes).

Leurs principaux atouts sont :

– un prix relativement peu élevé ;
– une disponibilité en grandes dimensions ;
– des présentations de surfaces variées (plus ou moins fines, plaquées ou non).

Leurs principaux défauts sont :

– une certaine difficulté d’assemblage (il tient mal les vis et les clous) ;
– il n’est pas très esthétique ;
– il est lourd ;
– sa limite de flexion est vite atteinte :
– le panneau ordinaire (CTB-S) supporte mal l’humidité.

La présentation des panneaux

Les panneaux sont généralement marqués du sigle CTB-S. Il s’agit d’une garantie de qualité donnée par le Centre technique du bois et de l’ameublement (CTBA). Ce label assure une stabilité dimensionnelle satisfaisante (12 % en épaisseur) et un séchage tel que le travail du panneau est minimal dans des conditions normales d’humidité. Pour les locaux humides, il faut utiliser des panneaux préparés spécialement et marqués du label CTBH. Bien entendu, ces derniers sont nettement plus chers. Il existe aussi des panneaux ignifugés (M1).

Structures et finitions

Le panneau de particules monocouche est constitué de particules d’égale grosseur (panneaux une couche). C'est le plus utilisé.
Les panneaux sont dits “trois couches” lorsque les couches de parement et de contreparement sont constituées de grands copeaux poncés (aspect décoratif).
• Le panneau multicouche est constitué d’une série de couches de particules, les plus fines étant au centre.

Les panneaux sont présentés sous différentes finitions selon leur destination :
• ils sont plaqués de stratifié pour l’installation dans les cuisines (blanc très souvent) ou pour la décoration (il faut, dans ce cas, recouvrir les chants de bandes thermocollantes). On parle souvent de panneaux mélaminés;
• ils reçoivent un placage d’ébénisterie pour la réalisation de meubles.

Les panneaux peuvent être traités pour résister aux chocs et à l’usure, afin d’être utilisés comme revêtement de sol, ou préparés pour l’assemblage en vue du cloisonnement.
On trouve aussi des panneaux conçus pour participer à l’isolation acoustique et thermique.
Les panneaux de particules intégrant du lin sont utilisés sur charpente comme support de couverture.

Les cotes

Elles varient beaucoup d’un fabricant à l’autre, et la liste en serait trop longue pour être reproduite ici. On indiquera donc seulement que l’épaisseur des panneaux est comprise entre 8 et 50 mm, leur largeur entre 1,22 et 1,53 m, et leur longueur entre 1,53 et 1,83 m.

Les panneaux OSB (Triply)

Ils sont composés de résineux provenant de bois d'éclaircies, ces panneaux sont constitués de particules de bois minces (de 0,3 à 0,5 mm d'épaisseur), longues (jusqu'à 8 cm) et orientées. Les lamelles sont encollées pour former un matelas de trois couches dont l'orientation générale est perpendiculaire d'une couche à l'autre.
Très résistants à la flexion, ces panneaux servent à faire des planchers, des supports de couverture, des parements intérieurs de meubles et des agencements.
Les dimensions standards sont : 250 x 125 cm, 500 x 125 cm, 500 x 250 cm, dans des épaisseurs de 6 à 25 mm.
Les panneaux OSB/1 et 2 sont utilisés à l’intérieur dans un milieu ambiant sec ; les panneaux OSB/3 et 4 peuvent être employés dans un milieu ambiant humide.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Le lamifié et le mélaminé

Si le lamifié constitue un type de panneau dérivé du bois, le mélaminé, ou stratifié, occupe une place privilégiée en association avec différents types de panneaux pour la réalisation de meubles, notamment de cuisine,  et d'équipements décoratifs. 

image

Quel bois pour vos travaux?

Les essences et qualités de bois doivent être parfaitement adaptées aux travaux à réaliser. C'est pourquoi il est bon d'avoir une connaissance des différentes essences et qualités de bois, d'en connaître la classification, les défauts éventuels, le séchage, etc.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Faire un forage soi-même dans son jardin : taper un puits

Autrefois, chaque jardin avait son puits, qui permettait son arrosage en toutes saisons (ou presque) et souvent l'alimentation en eau de la maison. La nappe phréatique se trouvant généralement à quelques mètres sous le niveau du sol, il était possible de récupérer l'eau avec un seau ou avec une pompe de surface. Les puits ont souvent été bouchés. Il existe une solution simple pour aller chercher l'eau, sans forage important: il est possible de "taper" un puits chez soi, sans grand équipement.  

image

Le lait de chaux : c'est quoi? ça sert à quoi?

Le lait de chaux est l'un des produits les plus anciens pour peindre et assainir les granges, les écuries et les bergeries. De là à en faire une peinture décorative , il n'y avait qu'un pas. Le produit a séduit les décorateurs mais aussi tous ceux et celles qui l'apprécient pour ses nombreuses qualités, notamment naturelles.

image

Chauffage au bois : faut-il tuber votre conduit de cheminée?

Les matériels de chauffage au bois bûche (poêles, inserts, foyers fermés voire chaudière) ou au granulés (pellets) étant de plus en plus  performants, leurs fumées sont aussi de plus en plus chaudes, ce que certains vieux conduits ne peuvent supporter. Il faut donc les tuber : une opération assez simple mais qui doit néanmoins être confiée à un professionnel.

image

Le seul podcast sur la maison !

La Maison de Christian : retrouvez tous les podcasts ! Près de 40 émissions LA MAISON DE CHRISTIAN ont été produites et diffusées sur notre site . Mais vos pouvez aussi vous abonner pour les recevoir en PODCAST dès leur mise en ligne. N'hésitez pas à en faire profiter votre entourage et vos amis : : https://soundcloud.com/reno-info-maison

image

Installer un store à enrouleur

La gamme des stores à enrouleur est très vaste, on en trouve de toutes sortes et de toutes dimensions. Ils présentent l'avantage de la discrétion puisqu'une fois enroulés, ils libèrent la totalité de la baie. Ils sont aussi très économiques. Ils peuvent être tamisants ou plus ou moins occultants, blancs ou de différentes couleurs. Il en existe aussi pour fenêtres de toit .

image

Les Français et la rénovation énergétique: baromètre Monexpert-renovation-energie

Le 7ème baromètre 2021 Monexpert-renovation-energie.fr réalisé avec OpinionWay montre que la rénovation énergétique est une préoccupation de plus en plus forte pour les Français, convaincus massivement que l’enjeu doit s’inscrire dans le programme des candidats à la présidentielle. Malgré ce fort intérêt, les Français restent perdus devant la complexité du fléchage des aides et disposent d’un budget en baisse par rapport à 2020 pour financer les travaux dans leur logement. Pour faciliter leurs démarches, ils plébiscitent l’accompagnement à travers un prestataire unique et, en prérequis, l’audit énergétique de leur logement.

image

Faire entretenir sa chaudière avant l'hiver

Toutes les chaudières doivent être entretenue un fois par an, par une entreprise qualifiée qui vous remettra une attestation dans les 15 jours de l’intervention, à conserver 2 ans. Si vous êtes locataire, regardez votre bail : dans certains cas, cette obligation revient au propriétaire. Si ce n’est pas le cas, c’est à vous de faire faire l’ entretien et vous devrez produire cette attestation au bailleur.  

image

Alimentation électrique d'un lave-linge dans une salle d'eau

L'installation d'un lave-linge pose souvent un réel problème dans les immeubles relativement ancien. S'ils sont la plupart du temps conçu pour recevoir un lave-vaisselle dans la cuisine, rien n'est généralement prévu pour le lave-linge, qu'on retrouve souvent de ce fait dans la salle de bains, la salle de douche ou le cabinet de toilette. Si l'alimentation et l'évacuation ne présente pas de difficulté du fait de la présence des appareils sanitaire, l'alimentation électrique doit généralement être créée dans le le respect des règles de sécurité liées à cet endroit spécifique.

Le travail du bois : activité préférée des bricoleurs

Le bois et ses dérivés

Le travail du bois fait partie des activités les plus appréciées. Outre le bois lui-même (bois de feuillus ou bois exotique), les panneaux de particules, les panneaux de contreplaqué, les panneaux de stratifié, le placage sont les produits les plus utilisés. 

Travailler le bois

Assembler le bois, percer le bois, poncer le bois, usiner le bois, poncer le bois entailler le bois sont quelques-unes des techniques incontournables, avec le sciage du bois ou encore le tournage. Coller le bois, clouer le bois, visser le bois sont les principales méthodes d’assemblage du bois. Le bois massif comme les dérivés du bois (aggloméré, contreplaqué, latté, contrecollé) sont indispensables dans de nombreux aménagements.