Le panneau de particules (ou aggloméré)

On désigne, sous cette appellation, un matériau en plaque, fabriqué sous pression, essentiellement à partir de particules de bois (grands copeaux, copeaux de rabotage, sciure, etc.), avec apport d’un liant (colle) organique ou minéral. Proposés en différents formats et épaisseurs, les panneaux de particules peuvent être plaqués sur toutes leurs faces pour constituer des tablettes, des meubles, des plans de travail pour la cuisine.

Panneaux de particules ordinaires

Le panneau de particules – ou aggloméré – a pris une place importante dans le travail du menuisier, notamment pour la fabrication de meubles standardisés. Les panneaux de particules sont fabriqués à base de copeaux, de sciures, de farine de bois, de petit bois, de branches ou de grumes déclassés et impropres à une utilisation classique. Les morceaux de bois utilisés pour la fabrication de panneaux en particules sont plus gros que ceux utilisés pour la fabrication de panneaux de fibre (MDF, par exemple). Les particules sont assemblées à l'aide d'un liant (généralement des résines incluant des formaldéhydes).

Leurs principaux atouts sont :

– un prix relativement peu élevé ;
– une disponibilité en grandes dimensions ;
– des présentations de surfaces variées (plus ou moins fines, plaquées ou non).

Leurs principaux défauts sont :

– une certaine difficulté d’assemblage (il tient mal les vis et les clous) ;
– il n’est pas très esthétique ;
– il est lourd ;
– sa limite de flexion est vite atteinte :
– le panneau ordinaire (CTB-S) supporte mal l’humidité.

La présentation des panneaux

Les panneaux sont généralement marqués du sigle CTB-S. Il s’agit d’une garantie de qualité donnée par le Centre technique du bois et de l’ameublement (CTBA). Ce label assure une stabilité dimensionnelle satisfaisante (12 % en épaisseur) et un séchage tel que le travail du panneau est minimal dans des conditions normales d’humidité. Pour les locaux humides, il faut utiliser des panneaux préparés spécialement et marqués du label CTBH. Bien entendu, ces derniers sont nettement plus chers. Il existe aussi des panneaux ignifugés (M1).

Structures et finitions

Le panneau de particules monocouche est constitué de particules d’égale grosseur (panneaux une couche). C'est le plus utilisé.
Les panneaux sont dits “trois couches” lorsque les couches de parement et de contreparement sont constituées de grands copeaux poncés (aspect décoratif).
• Le panneau multicouche est constitué d’une série de couches de particules, les plus fines étant au centre.

Les panneaux sont présentés sous différentes finitions selon leur destination :
• ils sont plaqués de stratifié pour l’installation dans les cuisines (blanc très souvent) ou pour la décoration (il faut, dans ce cas, recouvrir les chants de bandes thermocollantes). On parle souvent de panneaux mélaminés;
• ils reçoivent un placage d’ébénisterie pour la réalisation de meubles.

Les panneaux peuvent être traités pour résister aux chocs et à l’usure, afin d’être utilisés comme revêtement de sol, ou préparés pour l’assemblage en vue du cloisonnement.
On trouve aussi des panneaux conçus pour participer à l’isolation acoustique et thermique.
Les panneaux de particules intégrant du lin sont utilisés sur charpente comme support de couverture.

Les cotes

Elles varient beaucoup d’un fabricant à l’autre, et la liste en serait trop longue pour être reproduite ici. On indiquera donc seulement que l’épaisseur des panneaux est comprise entre 8 et 50 mm, leur largeur entre 1,22 et 1,53 m, et leur longueur entre 1,53 et 1,83 m.

Les panneaux OSB (Triply)

Ils sont composés de résineux provenant de bois d'éclaircies, ces panneaux sont constitués de particules de bois minces (de 0,3 à 0,5 mm d'épaisseur), longues (jusqu'à 8 cm) et orientées. Les lamelles sont encollées pour former un matelas de trois couches dont l'orientation générale est perpendiculaire d'une couche à l'autre.
Très résistants à la flexion, ces panneaux servent à faire des planchers, des supports de couverture, des parements intérieurs de meubles et des agencements.
Les dimensions standards sont : 250 x 125 cm, 500 x 125 cm, 500 x 250 cm, dans des épaisseurs de 6 à 25 mm.
Les panneaux OSB/1 et 2 sont utilisés à l’intérieur dans un milieu ambiant sec ; les panneaux OSB/3 et 4 peuvent être employés dans un milieu ambiant humide.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Le lamifié et le mélaminé

Si le lamifié constitue un type de panneau dérivé du bois, le mélaminé, ou stratifié, occupe une place privilégiée en association avec différents types de panneaux pour la réalisation de meubles, notamment de cuisine,  et d'équipements décoratifs. 

image

Quel bois pour vos travaux?

Les essences et qualités de bois doivent être parfaitement adaptées aux travaux à réaliser. C'est pourquoi il est bon d'avoir une connaissance des différentes essences et qualités de bois, d'en connaître la classification, les défauts éventuels, le séchage, etc.

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Le plomb dans les peintures : diagnostic immobilier obligatoire

Le plomb est susceptible d’être présent dans les logements anciens notamment dans les veilles peintures. Son dépistage fait partie des diagnostics obligatoires avant la vente ou la location. Il peut se révéler très dangereux pour la santé.