Maçonner un mur en pierres

Les principes qui président aux constructions en pierres sont les mêmes que pour celles en briques. Il faut toutefois soigner particulièrement les fondations (semelle pour un muret), à cause du poids du matériau.

Un problème d’appareillage se pose avec les pierres (moellons) de forme irrégulière ; cependant, un moellon a toujours une forme plus ou moins prononcée. En fonction de leur forme propre, certaines grosses pierres doivent être utilisées comme panneresses (en longueur), d’autres en tant que boutisses (en largeur), d’autres encore comme pierres d’angle, ou être réservées pour le couronnement du mur. 

Le mortier

Comme pour les briques, on utilise un mortier bâtard ou un mortier de chaux. Le mortier de ciment pur est déconseillé. Le mortier bâtard utilise pour liant un mélange de chaux et de ciment dans des proportions variables liées à la solidité souhaitée et à la couleur voulue en fonction de la nature des pierres.

La coupe des pierres

La construction avec des pierres taillées régulières paraît plus facile qu’avec des moellons irréguliers. Elle pose cependant des problèmes, d’abord de mise en place, à cause du poids (lorsqu’il s’agit de gros éléments, il faut obligatoirement travailler à plusieurs), ensuite de coupe.
Vous pouvez procéder à l’aide de broches et de ciseaux de maçon (utilisés avec la massette) ; ouvrez une entaille tout autour de la pierre en suivant le trait de coupe et en procédant par petits coups.

Le moins de mortier possible

Lorsque vous construisez un muret de pierres, partez du principe suivant : il faut mettre le plus de pierres et le moins de mortier possible. Si les moellons sont très irréguliers, remplissez les vides avec de petites pierres, mais ne comblez jamais avec du mortier, car la solidité de la construction serait affaiblie.

L'assemblage des pierres

L’assemblage des pierres s’apparente à celui des briques, mais il faut tenir compte de la forme irrégulière des moellons.
Malgré l’irrégularité de forme des moellons, il faut faire fréquemment des contrôles de niveau.
Les joints doivent être lissés en pente avec une truelle étroite (langue-de-chat). Il est possible de réaliser une finition brossée quand le mortier est encore frais.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Faire du béton (dosage et gâchage)

La fabrication du béton est proche de celle du mortier. On peut gâcher à la main pour les faibles quantités, mais on utilise le plus souvent une bétonnière, qui facilite grandement les opérations lorsqu’il s’agit de couler une dalle ou de réaliser des travaux de coffrage importants. Pour une grosse quantité de béton, on aura recours à une livraison par camion-toupie.

image

Faire du mortier (dosage et gâchage)

On distingue trois types de mortier. Dans la construction, on utilise souvent les mortiers bâtards qui combinent deux liants, le ciment et la chaux (généralement en parts égales) ; ces produits allient une bonne solidité à une plasticité qui les rend faciles à utiliser. Les mortiers de ciment sont plus résistants, mais ils durcissent très vite et présentent des risques de fissuration. Les mortiers de chaux sont assez fragiles, mais très onctueux.

Les dernieres vidéos maison

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

Les derniers conseils maison

image

Électricité : le matériel de contrôle

Les dépannages, mais aussi les travaux d’installation et de modification, imposent souvent la nécessité d’utiliser un matériel de contrôle plus ou moins élaboré.

image

Bricolage en toute sécurité

Le bricolage n’est pas en soi une activité dangereuse. Mais l’emploi de machines électroportatives ou à poste fixe, l’intervention sur un circuit électrique ou les travaux de soudure, par exemple, exigent le respect de précautions élémentaires, sans lesquelles vous risqueriez de mettre en jeu votre sécurité, ainsi que celle de vos proches.

image

Sécurité électrique dans l'atelier de bricolage

La multiplication des machine électroportatives ou à poste fixe impose une large utilisation de l'électricité dans l'atelier de bricolage. Il faut donc prendre un certain nombre de précautions pour l'utiliser en toute sécurité.

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Le placage des chants

C’est le moyen de donner à un simple panneau de particules ou de contreplaqué l’aspect d’un panneau de bois noble.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.