Percer le métal : les outils de perçage

On perce à froid dans le métal, pour réaliser des trous traversants ou borgnes, destinés généralement au passage des rivets ou au taraudage pour l’assemblage des pièces par boulonnage.

 

Les outils de perçage

Le foret hélicoïdal est utilisé pour tous les travaux de perçage. Les forets sont généralement en acier “rapide” ; ils sont pourvus de deux rainures pour l’évacuation des copeaux de métal. Les forets sont de longueurs et de diamètres variés ; en règle générale, les jeux de forets vendus par les fabricants comprennent des outils de 1 à 13 mm. Il existe des forets de plus grand diamètre pour les machines d’atelier. Ils sont le plus souvent à queue cylindrique et fixés dans un mandrin trois mors à serrage concentrique. Il existe aussi des forets à queue conique, laquelle permet un meilleur centrage pour les trous de grand diamètre.

Les porte-outils

La perceuse

Pour percer le métal, utilisez une bonne perceuse électrique. Il est pratiquement indispensable de la monter sur un support vertical, afin de l’utiliser en poste fixe (sinon, la précision laisse à désirer et l’on risque de casser les forets). Employez une perceuse à plusieurs vitesses (et, si possible, à variateur électrique de vitesse qui permet un réglage exact).
La base du support vertical comporte généralement un plateau qui permet de recevoir un petit étau.
Il existe des machines plus perfectionnées pour tous perçages dans les ateliers (perceuses sensitives).

Le porte-foret (ou chignole)

C’est l’outil de perçage manuel pour métal. Il comporte deux couples d’engrenage qui permettent de percer à grande ou à petite vitesse. Il faut exercer une poussée sur la plaque d’appui de l’appareil pour assurer la pénétration du foret. Le porte-foret ne permet pas de percer de trous de plus de 1 cm (avec avant-trou à partir de 5 mm). On trouve malheureusement de moins en moins de chignole dans le commerce.

La fixation

La pièce doit être solidement assujettie sur le plateau de la perceuse. Mal fixée, une pièce peut être projetée et blesser gravement. Il est possible d'effectuer une fixation par serre-joints, mais l'étau pour perceuse reste l'accessoire incontournable pour des travaux de précision. 

Les trous traversants

Lors du perçage de tôles minces, placez au-dessous une cale de bois, pour qu’il n’y ait pas de bavures. Sur les pièces épaisses, en fin de perçage, diminuez la poussée afin d’éviter que le foret ne se bloque au moment du choc de sortie.

Les trous borgnes

Utilisez un guide de profondeur ou bien placez un repère sur le foret (bracelet élastique ou morceau de ruban adhésif).

Le traçage

Il se fait à la pointe à tracer, par l’intersection de deux axes, ou au compas, par l’intersection de deux arcs de cercle. Donnez un coup de pointeau avec le marteau au centre du trou. Le marquage au pointeau doit être assez profond pour guider le foret.

La lubrification

Elle est nécessaire dès que l’on perce des pièces épaisses. Utilisez:
• de l’huile pour l’acier doux,
• de l’huile fluide (de paraffine) pour le cuivre,
• de la térébenthine pour l’aluminium
Si vous constatez un échauffement excessif, il faut interrompre le perçage, laisser refroidir et réduire ensuite la vitesse.

Le réglage de la vitesse

Un petit foret perce à grande vitesse, un gros, à petite vitesse. Pour un foret de 4 mm en acier rapide, vous pouvez percer à 1 200 tr/min ; pour 10 mm, réduisez à 500 tr/min.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Plier et cintrer le métal

Les métaux peuvent être cintrés à froid ou à chaud. On plie (et on cintre) les tôles , les tubes et les barres . Cette technique permet notamment de réaliser des objets décoratifs en fer forgé : grilles, lampadaires ou appliques.

image

Couper le métal

Le métal en feuilles ne doit pas être scié, mais cisaillé . Ce procédé est appliqué aux tôles des différents métaux et alliages. Il est exécuté avec des outils fonctionnant selon le principe du levier (ciseaux). La coupe du métal est à distinguer de son sciage.

image

Travailler le métal

Contrairement à une idée reçue, le travail du métal n’est pas du seul ressort du professionnel. Il est vrai que l’on accorde volontiers à l’amateur une compétence davantage en rapport avec des matériaux plus faciles à façonner que le métal. Pourtant, les occasions ne manquent pas, dans la vie courante, particulièrement lorsqu’on habite une maison individuelle, de mettre en pratique une activité somme toute assez simple, à condition, bien entendu, d’employer et de maîtriser les techniques et le matériel appropriés. Le métal est un matériau qui rebute parfois le bricoleur, car celui-ci le considère comme froid et difficile à travailler, lui préférant le bois. Le métal, pourtant, est plus facile à scier et à usiner, car plus homogène.

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Repeindre la façade

En maintenant l’extérieur d’une maison en bon état, on préserve son étanchéité et sa qualité esthétique. Il est inutile de peindre les briques, mais si l’une d’entre elles est abîmée ou poreuse, il faut la remplacer avant que l’humidité ne se propage. Il est en revanche important de repeindre périodiquement les crépis avec une peinture façade microporeuse. Elle présente l’avantage de protéger la façade en empêchant l’eau et l’humidité de pénétrer, tout en laissant la maçonnerie respirer.

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .