Poser du grillage

Moyen le plus simple et économique pour réaliser une clôture de grandes dimensions, le grillage est une solution qui ne demande pas d'outillage important pour sa pose. 

Les supports du grillage

Les supports sont soit des piquets, soit des poteaux.

  • Les piquets doivent être répartis de manière à assurer une tension stable du grillage. Le nombre de piquets dépend de la nature du grillage et du périmètre grillagé. Chaque piquet d’angle est renforcé par deux jambes de force à 90°, tout comme les piquets de renfort. Le piquet de départ n’a qu’une seule jambe de renfort.
  • La hauteur du piquet est égale à celle du grillage, majorée de la profondeur d’enfoncement, qui dépend du mode de fixation :
    – 25-30 cm s’il est scellé dans un bloc de béton ;
    – 50-70 cm s’il est simplement enfoncé ;
    – nulle si le piquet est monté sur un support fiché ou scellé en terre.
  • Les poteaux assurent un maintien plus ferme et sont recommandés pour les clôtures de hauteur dépassant 1,50 m. Ils doivent être plantés dans un bloc de béton, d’autant plus important que le terrain est instable, mais d’au moins 40 cm au cube.
    – Les poteaux en bois sont des bastaings ayant subi un sérieux traitement fongicide et insecticide, renforcé à la base par trempage dans un produit bitumeux (crésyl ou créosote).
    – Les poteaux en béton armé vibré durent très longtemps, à condition d’enduire systématiquement la moindre fissure découverte après l’hiver.

Les types de grillages

Les grillages doivent avoir une hauteur et une résistance suffisantes pour dissuader un franchissement de plein jour.

Le grillage simple torsion offre une bonne rigidité, pourvu qu’il soit bien tendu, ce qui nécessite de le retendre régulièrement (tous les 2 ans en moyenne).

  • Le grillage à mailles soudées nécessite un soutien plus ferme (poteaux plutôt que piquets) et supporte plus facilement des plantes grimpantes.

Les accessoires de tension

Ils maintiennent le grillage entre ses supports. Le grillage lui-même ne doit jamais être directement tendu : fixez-le sur les fils de tension, à raison de trois points au mètre, par des agrafes ou du petit fil de fer.

  • Les fils de tension sont tendus entre les supports, espacés de 50 cm environ, avec un fil en haut et un en bas.
  • Les tendeurs sont placés près de chaque piquet d’extrémité, d’angle et de renfort.
  •  Les barres de tension s’enfilent verticalement dans le grillage, à 50 cm des piquets d’extrémité, d’angle et de renfort.

Pose du grillage

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

image

Quand faire remplacer sa chaudière gaz ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Fabien MARGUERON de ENGIE Home Services évoquent les raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre chaudière gaz mais aussi le tour des offres vous permettant son remplacement.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Le plomb dans les peintures : diagnostic immobilier obligatoire

Le plomb est susceptible d’être présent dans les logements anciens notamment dans les veilles peintures. Son dépistage fait partie des diagnostics obligatoires avant la vente ou la location. Il peut se révéler très dangereux pour la santé.