Quel poids de ouate de cellulose supportable par un plafond en plaque de plâtre (BA13)?

J’envisage de changer l’isolation des combles perdus de mon pavillon construit en 1981 Je pense faire installer de la ouate de cellulose à la place de la laine de verre vieillissante. L’installateur répond aux normes d’épaisseur exigée (coefficient >7) et me dit que le poids de ce nouveau matériau est de 8kgs/m2. Sachant que la charpente est composées de fermettes américaines espacées de 60 cm, et que le plafond est en plaques de plâtre, épaisseur 13 mm, fixées sous les fermettes, sur lesquelles viendra se poser la ouate de cellulose, La structure est-elle capable de supporter la nouvelle isolation?
Régis

La réponse de Christian PESSEY

Ma première considération sera sur la notion du caractère "vieillissant" de la laine de verre. Il faut noter que, intrinsèquement, les caractéristiques isolantes de la laine de verre évoluent peu dans la durée. En revanche elle peut se tasser ce qui là, influe sur ses performances. Ceci étant, c'est généralement l'épaisseur qui souvent est insuffisante, du fait de la réglementation en vigueur quand elle a été installée. Notez aussi que la ouate de cellulose n'a rien de "nouveau" (attention aux arguments marketing!).

Les notions de charges d'isolant supportable par un plafond en plaque de plâtre sous fermettes et ossatures métalliques fixées sous celle-ci sont définies dans le DTU (document technique unifié) 25.41. Selon mes informations (DTU et fabricant de plaque) le poids maximum de l'isolant, avec un entraxe des supports de 60 cm, et avec de la plaque BA13, serait de 6 kg/m2 au maximum. La densité de la ouate de cellulose (qui est l'un des isolants les plus lourds) étant de 9 à 10 kg/m2 pour un R = 7,  l'entraxe des ossatures ne devrait pas dépasser 40 à 50 cm (ce qui pourrait être obtenu avec des ossatures métalliques sous vos fermettes). 

Je vous conseille de consulter un poseur de plafond en plaque de plâtre pour avoir confirmation de ces données et pas seulement un "isolateur". 

 

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Faut-il un pare-vapeur pour l'isolation de combles perdus en ouate de cellulose soufflée?

Je souhaite isoler le sol des combles de mon habitation, entre gitage bois, avec de la ouate de cellulose soufflée. La constitution des parois horizontales depuis les combles non-chauffés jusqu'aux pièces chauffées à l'étage inférieur est la suivante : - gitage bois - lamelles en bois fixées sous le gitage - plâtre d'environ 1 cm collé sous les lamelles en bois - vide d'air d'environ 5 cm - faux-plafond en plaque de plâtre type BA13 Mes questions sont les suivantes : – Faut-il obligatoirement installer une membrane pare-vapeur sous la ouate de cellulose ? – Le vide d'air entre les deux couches de plâtre peut-il permettre de se passer de cette membrane pare-vapeur ? Michael 

image

La ouate de cellulose : un isolant à base de papier

La ouate de cellulose est l'un des isolants les plus appréciés pour son caractère biosourcé et ses qualités isolantes, proches de celles des isolants minéraux. On l'utilise principalement en soufflage en vrac dans les combles perdus, mais aussi en panneaux semi-rigides à loger entre les chevrons de la toiture. Elle peut aussi être projetée sur des parois verticales ou sous des rampants.

Les dernieres vidéos maison

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Rénovation de la maison : planifiez vos travaux

Que vous envisagiez de rénover complètement une maison ou simplement de redécorer une pièce, il faut partir du bon pied : évaluer l’ampleur du travail à entreprendre, mesurer le temps qu’il vous faudra pour le mener à bien, apprécier vos propres capacités à le réaliser correctement. Vous devrez aussi prendre les précautions qui s’imposent pour écarter, dès le début du chantier, tout risque d’accident. Enfin, vous devrez vous faire une idée du coût des travaux que vous souhaitez entreprendre pour ne pas dépasser exagérément votre budget ou prendre les mesures nécessaires pour en assurer le financement échelonné.

image

Les insectes du bois : une menace pour la maison

Les insectes du bois menacent peut-être votre maison ! Les termites, les capricornes s'attaquent à certains éléments structurels de votre maison, d'autres comme les vrillettes s'intéressent plutôt à votre mobilier, à vos parquets. Pour lutter contre eux, il faut déjà les connaître et les identifier. Les traitements passent le plus souvent par des professionnels agréés (attention aux arnaques !).

image

Les détecteurs de qualité de l'air : CO2, HCHO, TVOC, humidité, température

La qualité de l'air est un enjeu sanitaire majeur. On sait que l'air intérieur de nos maison est beaucoup plus pollué que l'extérieur. L'accumulation des polluants et notamment des virus constitue un enjeu majeur pour notre santé. D'où la nécessité d'une bonne ventilation par les systèmes mécanique ( VMC, VMI, VMR ), ce qui n'empêche pas de devoir ouvrir les fenêtres régulièrement. Pour savoir quand il faut le faire, il est nécessaire de posséder un détecteur qui mesure différents facteurs sanitaires et de confort. Encore faut-il qu'il donne des informations claires et fiables et que l'on sache les interpréter. La ventilation, le chauffage et l'action sur l'humidité sont les actions permettant d'améliorer la qualité de l'air et de se prémunir contre certain désagréments (inconfort) et pathologies.

image

Les adjuvants du mortier et du béton : à quoi ça sert?

Les adjuvants sont des produits qui, ajoutés en faible dose au moment du gâchage modifient et améliorent les mortiers et béton. la pratique n'est pas nouvelle pusique déjà dans l'antiquité, on ajoutait du sang de bœuf au mortier pour accélérer sa prise.

image

Sol froid au pied : comment l'éviter?

Un sol froid est désagréable mais aussi mauvais pour la santé. Il n'est rien de plus désagréable que de mettre le pied sur un sol froid au réveil, mais aussi dans la journée ou le soir quand on se détend dans un fauteuil. Pour éviter cela il y a des solutions basiques : des tapis, de bons chaussons. Mais il est possible aussi de revoir l'équipement de la maison, et d'installer une trame électrique chauffante.

image

France-Rénov : un service public pour mieux rénover votre logement

Annoncé le vendredi 22 octobre par Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, aux côtés de Thierry Repentin, président de l'Anah, le lancement de France Rénov’, le service public de la rénovation de l'habitat entre en vigueur en 2022. Ce nouveau service public unique facilite l'information, l'orientation et l'accompagnement de tous les ménages dans leur projet de rénovation.

image

Remboursement du Crédit d'Impôt (CITE) : l'Administration fiscale répond

Nombreux sont les particuliers qui, ayant bénéficié du CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique), se demandent s'ils devront le rembourser s'ils vendent leur maison après l'avoir touché, et si oui pendant combien de temps pourrait peser ce risque.  RÉNO-INFO-MAISON a consulté la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) qui a apporté sa réponse officiellement.

Christian PESSEY, journaliste de la construction, spécialiste de la rénovation et de l’entretien de la maison, du bricolage et des interventions sur le logement répond gratuitement et rapidement à toutes les questions des internautes sur le sujet, sur l’isolation, l’électricité, la maçonnerie, la plomberie, etc.