Ramonage : les bûches de ramonage... ne ramonent pas!

On trouve dans le commerce quantités de produits (bûches ou poudre) sensés nettoyer le conduit de cheminée. C'est le cas des fameuses "bûches de ramonage". Il s'agit en fait de produits d'entretien dont l'efficacité reste à prouver, qui ne sauraient remplacer le ramonage d'un professionnel. 

Le ramonage : une obligation réglementaire

Comme pour nombre de points de la vie en communauté, c'est le Règlement Sanitaire Départemental qui régit les obligations en matière d'entretien des immeubles et des conditions de leur utilisation. Il est facile de se le procurer sur internet. Comme il y a autant de Règlements que de départements, ceux-ci peuvent varier légèrement de l'un à l'autre. Tous sont d'accord sur un point : "Les appareils de chauffage, de production d’eau chaude ou de cuisine individuels, ainsi que leurs tuyaux de raccordement et les conduits de fumée correspondants doivent être, à l’initiative des utilisateurs , vérifiés, réglés et ramonés au moins deux fois par an (...) On entend par ramonage, le nettoyage par action mécanique directe de la paroi intérieure du conduit de fumée, du foyer et du tuyau de raccordement, afin d’en éliminer les suies et dépôts et d’assurer leur vacuité, notamment celle du conduit sur toute sa longueur. Les conduits de fumée intérieurs ou extérieurs, fixes ou mobiles, utilisés pour l’évacuation des gaz de la combustion doivent être maintenus constamment en bon état d’entretien et de fonctionnement et ramonés périodiquement en vue d’assurer le bon fonctionnement des appareils et d’éviter les risques d’incendie et d’émanations de gaz nocifs dans l’immeuble, ainsi que les rejets de particules dans l’atmosphère extérieure". Mais cette obligation d'entretien ne peut pas se faire n'importe comment et par n'importe qui. Le Règlement précise : "Les opérations de ramonage des conduits de fumée et des tuyaux de raccordement doivent être exécutés par un maître ramoneur". Et de préciser : "Les appareils de chauffage, de production d’eau chaude ou de cuisine individuels, ainsi que leurs tuyaux de raccordement et les conduits de fumée correspondants doivent être, à l’initiative des utilisateurs , vérifiés, réglés et ramonés au moins deux fois par an".

Les choses sont donc claires : une cheminée doit être ramonée:
deux fois par an
• par un maître ramoneur
•de façon mécanique (avec des brosses)

Utilité des bûches de ramonage

Une bûche de ramonage se présente sous la forme d'une bûche de bois compacté, comprenant différents additifs tels que des sels minéraux et du sulfate de cuivre. En brûlant, la bûche dégage des gaz ayant pour fonction de décrocher les plus grosses particules de calcins pouvant adhérer au conduit. Le même résultat peut être obtenu avec une "poudre de ramonage". Ces produits ne "ramonent" pas au sens strict du terme : ils participent tout au plus à une entretien régulier du conduit, mais ne dispensent en rien des ramonages mécaniques obligatoires.

Ne pas confondre assurance et garantie

Certains fabricants glissent dans l'emballage de leur bûche un contrat d'assurance à retourner après achat?." Ce contrat intervient en complément ou à défaut du contrat incendie souscrit par ailleurs par lʼutilisateur. En complément du contrat incendie, le contrat prendra en charge le différentiel entre le remboursement de lʼassurance incendie et la valeur réelle du dommage.".  Cela ne vous exonère en aucun cas des obligations réglementaires du ramonage "physique". Pas plus que cela ne vous dédouane de vos obligations d'entretien locatif (dont font partie d'entretien de la chaudière et le ramonage)  si vous êtes locataire.  À défaut, et en cas d'incendie, votre assurance peut refuser la prise en charge des dégâts sur vos biens propres (elle prendra en charge les dégâts subis par des tiers). Seul le certificat que vous remettra un maître ramoneur aura valeur de garantie ouvrant droit à indemnisation en cas de sinistre (feu de cheminée). 

 

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

Les derniers conseils maison

image

Bricolage en toute sécurité

Le bricolage n’est pas en soi une activité dangereuse. Mais l’emploi de machines électroportatives ou à poste fixe, l’intervention sur un circuit électrique ou les travaux de soudure, par exemple, exigent le respect de précautions élémentaires, sans lesquelles vous risqueriez de mettre en jeu votre sécurité, ainsi que celle de vos proches.

image

Sécurité électrique dans l'atelier de bricolage

La multiplication des machine électroportatives ou à poste fixe impose une large utilisation de l'électricité dans l'atelier de bricolage. Il faut donc prendre un certain nombre de précautions pour l'utiliser en toute sécurité.

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Le placage des chants

C’est le moyen de donner à un simple panneau de particules ou de contreplaqué l’aspect d’un panneau de bois noble.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.