Sécurité de la porte - les serrures multipoints

Un seul verrou ou même une serrure renforcée d’un verrou opposent une assez faible résistance aux cambrioleurs. La porte est beaucoup plus difficile à forcer lorsqu’elle comprend quatre ou cinq points de fermeture. Les cambrioleurs reconnaissent rapidement une porte qui comporte une serrure multipoint. Ils peuvent être dissuadés de la forcer, sachant que c’est une tâche difficile et bruyante, et qu’ils devront y passer plus de temps.

Les serrures multipoints

Ce système de fermeture présente un double avantage : il assure une condamnation de la porte en cinq points (et donc une bonne sécurité), et il n’est commandé que par une seule clé. La serrure à trois ou cinq points remplace généralement l’ancienne serrure (alors que la serrure à quatre points avec deux verrous vient souvent en complément d’une serrure classique).
Commencez par mettre en place la serrure à la place de l’ancienne. Il faut généralement agrandir le trou du canon. Coupez les tringles en fonction de la hauteur de la porte ; prenez les repères en mettant les tringles en position. Une fois les tringles coupées, percez leur extrémité pour les accrocher sur la serrure (le diamètre des trous à percer est indiqué dans la notice de pose). Les verrous intermédiaires doivent se situer en haut et en bas, à égale distance entre le bord de la porte et la serrure. La liaison entre les verrous et la tringlerie se fait au moyen de petites pièces métalliques (appelées “piliers de verrou”), qui se fixent après perçage de la tringle. Lorsqu’on tourne la clé, les pênes se déplacent en même temps pour ancrer la porte au chambranle, ainsi qu’au sol. Ce type de serrure ne convient qu’à des portes solides en bois massif. Le mécanisme de fermeture est à haute sécurité (le cylindre résiste au sciage et à l’arrachement, et il est incrochetable). La forme de la clé est très spéciale (elle est fournie avec une carte codifiée pour une éventuelle reproduction, en usine). Une certification A2P garantit une haute sécurité.

La protection des gonds

Il s’agit de dispositifs qui empêchent qu’en soulevant la porte on ne la fasse sortir de ses gonds, rendant illusoire la protection la plus élaborée, et, en particulier, les serrures multipoints décrites précédemment. 
Les dispositifs utilisés sont extrêmement bon marché et se posent sans difficulté. Le principe en est simple : deux ergots fixés sur le chant vertical de la porte, côté articulation, viennent s’engager dans deux trous percés dans une plaque vissée dans la feuillure de l’huisserie. Les trous percés dans cette plaque se prolongent bien sûr dans l’huisserie. Il faut autant de dispositifs que la porte a de gonds (soit deux ou trois).

Pose des protections de gonds

Tracez l’emplacement des plaques sur la feuillure de l’huisserie et sur le chant de la porte, en correspondance parfaite (le mieux est de se servir des plaques pour reporter leur contour). Les protections ne devant pas gêner la fermeture de la porte du fait de leur épaisseur, l’huisserie et le chant doivent être entaillés. Commencez par réaliser l’entaille avec un ciseau à bois dans le dormant de l’huisserie qui accueillera la plaque mâle du dispositif. Assurez-vous que la plaque mâle s’insère bien et affleure parfaitement le niveau du bois, puis vissez-la solidement en place. Procédez au traçage correspondant sur le chant de la porte, pour la plaque femelle.  Réalisez la même entaille que pour la plaque mâle et positionnez la plaque femelle à blanc. Tracez l’emplacement des alvéoles sur le chant de la porte. Déposez la plaque femelle placée provisoirement et percez les trous destinés à recevoir les ergots de la plaque mâle (ergots et trous doivent être en correspondance exacte). Vissez la plaque femelle en place.

Les cornières antipinces

Elles se fixent simplement en périphérie de la porte pour empêcher l’engagement d’une pince (pied-de-biche) entre la porte et l’huisserie. La validité du système n’est garantie que si les cornières sont inviolables. Elles doivent donc être fixées par des boulons à tête ronde et collet carré, la tête étant située vers l’extérieur, ou par rivetage en cas de blindage.

Le blindage

Il s’agit, ni plus ni moins, d’une feuille d’acier (le plus souvent anodisé) disposée contre la porte, généralement du côté intérieur. La pose d’un blindage est très difficile, car elle doit tenir compte de la serrurerie. Sa fixation doit être excellente, ce qui n’est pas à la portée de l’amateur. Plutôt que de blinder une porte, il vaut mieux remplacer la menuiserie existante par une porte blindée en usine.


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Couper le métal

Le métal en feuilles ne doit pas être scié, mais cisaillé . Ce procédé est appliqué aux tôles des différents métaux et alliages. Il est exécuté avec des outils fonctionnant selon le principe du levier (ciseaux). La coupe du métal est à distinguer de son sciage.

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

Les derniers conseils maison

image

Comment entretenir la clim ?

L'installation de climatisation air-air est composée d’un certain nombre de « consoles »   qu’on appelle des  « splits » .  Ils fonctionnent généralement sans problème et on oublie de les entretenir. Pourtant, très sollicités en période de fortes chaleurs, ces éléments méritent un entretien régulier que l'on peut effectuer soi-même.

image

Choisir et installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

image

Démoussage de la toiture : attention aux arnaques !

Combien de fois est-on venu vus proposer de "démousser" votre toiture en prétendant qu'elle est en grave danger. Beaucoup cèdent à la pression, alors que la couverture ne risque rien. Au pire, l'intervention se soldera parfois par une dégradation des tuiles ou des ardoises, déplacées, cassées ou devenues poreuses.

image

Caméra de surveillance Wi-Fi solaire avec éclairage et sirène

Spécialisée dans l'habitat connecté, la statup toulousaine Apynov dévelope sous la marque Konyks un système de surveillance solaire, autonome, avec éclairage et sirène intégrés. Très simple à installer et à utiliser, la Camini Air 2 Solar intègre toutes les fonctions qui en font un système de surveillance complet et fiable. Connectée en Wi-Fi et fonctionnant sur batterie, la Camini Air 2 Solar est sans faucun il et assure son autonomie grâce à un panneau solaire fourni.

image

Quelle peinture d'intérieur choisir ?

La peinture joue un rôle essentiel en décoration, même si l'on choisit de poser du papier : il en faut pour traiter les portes, les baguettes d’encadrement ou les plinthes. Il est donc essentiel de bien la choisir pour une décoration de qualité.

image

Les avantages du robinet mitigeur thermostatique

L'alimentation en eau de la baignoire et de la douche a longtemps été constituée de deux robinets à clapet séparés. Puis est venu le robinet à poignées distinctes et bec unique, puis le mélangeur à poignée et bec unique, enfin de mitigeur thermostatique. C'est le dispositif qui tend à ce généraliser. 

image

Économiser l'électricité avec un délesteur

Si tous les appareils électriques d’un logement ne sont jamais en service en même temps, il peut arriver que la puissance des équipements mis en marche à un instant donné provoque le déclenchement du disjoncteur d’abonné. Le premier réflexe est de demander un surcroît de puissance qui se traduit par une augmentation du prix de l'abonnement. Pour éviter cela il existe un petit appareil à installer au tableau : le délesteur.

image

Installer une machine à laver soi-même

Quand on emménage,  on ne trouve pas toujours les raccordements nécessaires pour raccorder lave-vaisselle et lave-linge, et quand ils existent, le nouvel occupant préfère parfois une implantation différente. Quelques outils et un peu de savoir-faire en plomberie permettent de réaliser ce genre d'installation.

Sécurité de la maison

Protection contre les cambriolages

La protection de la maison contre les cambrioleurs est devenue une préoccupation majeure des possesseurs de maisons individuelles, mais aussi des propriétaires ou locataires d’appartement. Entrebâilleur, judas optique porte blindée, serrure multipoint, portier vidéo, alarme volumétrique, vidéo-surveillance sont les moyens les plus utilisés pour se protéger. Le jardin est le premier à garantir avec une bonne clôture, un bon grillage, un solide portail décourageant les intrus. 

Les détecteurs dans la maison

Pour faire face aux conséquences d’un départ d’incendie, les logements doivent être légalement dotés d’un ou plusieurs détecteurs de fumée (DAF). Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est fortement conseillé de les équiper également d’un détecteur de monoxyde de carbone.