Sécurité électrique dans l'atelier de bricolage

La multiplication des machine électroportatives ou à poste fixe impose une large utilisation de l'électricité dans l'atelier de bricolage. Il faut donc prendre un certain nombre de précautions pour l'utiliser en toute sécurité.

La sécurité électrique dans l'atelier

L’électricité facilite tellement notre vie quotidienne qu’elle est totalement entrée dans nos mœurs. Elle est très présente dans l'atelier. Il n’en demeure pas moins que son utilisation, dans de mauvaises conditions, peut se révéler extrêmement dangereuse. Le non-respect des normes, aussi bien pour les installations que pour les conditions d’utilisation, peut entraîner de graves accidents (électrocution).
Soyez particulièrement vigilant au risque de surcharge des circuits  et à la tentation d'utiliser des rallonges et des barrettes multiprises en cascade. Le danger est double : chuter en se prenant les pieds dedans et créer un incident électrique pouvant aller jusqu'à causer un incendie.
Attention aussi à la qualité de la prise de terre pour éviter tout risque d'électrocution! 

Deux types d'installations

Dans une maison individuelle, l’atelier est installé, la plupart du temps, dans le sous-sol. Dans ce cas, respectez les normes concernant les pièces humides et qui imposent d’utiliser du matériel électrique étanche. Dans de tels locaux, il n’est pas suffisant que les conducteurs soient protégés, ce qui est la première condition de la sécurité en électricité. Il faut aussi que les conducteurs soient bien protégés et que tous les appareils de commande et de liaison le soient aussi.
Utilisés des câbles multiconducteurs:
soit fixés au mur par des cavaliers ou des pontets ;
soit disposés dans des goulottes, moulures et des chemins de câbles qui permettent de dérouler les câbles en toute sécurité. Leur installation est simple et permet de créer un circuit rapidement. Selon les modèles, les goulottes ou les chemins de câbles se fixent sur des équerres vissées contre le mur ou par vissage direct du corps du rail contre le mur:
dans le premier cas, il faut utiliser les câbles multiconducteurs.
dans le second cas, l'installation peut être réalisée avec des fils monoconducteurs à âme massive,  un couvercle-plastron venant recouvrir le rail une fois l’installation terminée. 

Les chemins de câbles

Ce matériel est constitué de longueurs de rails en matière plastique, supportées par des équerres fournies dans certains cas par le même fabricant. Les multiconducteurs cheminent à l’intérieur du rail ; les points d’alimentation peuvent ainsi être implantés où cela se révèle nécessaire (prévoyez-les près de l’établi, afin de pouvoir brancher aisément les machines électroportatives). Si vous devez établir une dérivation, utilisez une boîte de connexion étanche, que vous fixerez, par vissage, contre le chemin de câbles.

Les goulottes d’atelier

Elles ressemblent à de grosses plinthes électriques. Le corps de la goulotte se fixe par vissage contre le mur (indifféremment horizontalement ou verticalement). Des pattes de fixation spéciales permettent ensuite de monter la platine de l’appareil (prise ou interrupteur) à l’endroit choisi. Des couvercles, ainsi que des plastrons pour les appareils, viennent ensuite protéger le câblage.

Attention !

Attention : toute dérivation se faisant par l’intermédiaire d'accessoires de raccordement (dés de raccordement, connecteurs automatiques ou à levier) doit être protégée par une boîte facilement accessible pour une intervention éventuelle.

La sécurité lors des interventions

Avant toute intervention sur une machine ou sur un circuit électrique, qu’il s’agisse d’installation ou de dépannage, prenez les précautions suivantes:
coupez le courant au niveau du compteur avant toute réparation ou vérification d’un appareil ou d’un circuit (de plus, mettez sur le compteur une petite affichette indiquant que vous travaillez, de sorte que personne ne rétablisse le courant à ce moment-là);
débranchez toujours un appareil électrique (machine électroportative ou appareil électroménager) avant de l’examiner ou de le réparer;
avant de percer un mur ou un plafond, assurez-vous qu’il n’y a pas, à cet endroit, une canalisation électrique encastrée que vous risqueriez de rencontrer avec la mèche de la perceuse. Efforcez-vous de déduire le cheminement des canalisations en fonction de l’emplacement des appareils, l’idéal étant de disposer du plan de l’installation électrique.
lors de toute intervention, utilisez des outils adaptés aux travaux d'électricité, à manche et lame isolés. C’est une précaution supplémentaire, qui préviendra tout risque d’accident.

Le disjoncteur différentiel

Le rôle d’un disjoncteur différentiel est de calculer la différence d’intensité entre les deux conducteurs (phase et neutre), qui peut se produire en cas de fuite du courant (retour à la terre). Le disjoncteur intervient alors en coupant automatiquement le courant. On comprend l’intérêt d’un tel dispositif, car, en cas de retour à la terre, le courant peut passer par le corps de l’utilisateur et provoquer un grave accident.
Obligatoires dans les lieux publics, les disjoncteurs différentiels apportent une sécurité maximale dans une installation particulière. La pose en est simple ; il est généralement incorporé au tableau de l’abonné.

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Installations électriques dangereuses

Toutes les enquêtes le prouvent : les installations électriques des maisons et appartements sont pour la plupart hors normes, voire vétustes et dangereuses. Pour le savoir, vous pouvez conduire un certain nombre de vérifications.

image

Les installations électriques apparentes sous baguettes ou goulottes

La nature de la maçonnerie ne permet pas toujours de réaliser des encastrements. De plus, les différentes installations apparentes (câbles multiconducteurs ou baguettes) sont toujours plus faciles à réaliser pour l’amateur. Il est en effet plus commode de répartir les circuits de cette façon. Les interventions ultérieures (dépannages, prolongations) seront aussi plus aisées.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Peindre les murs : la bonne méthode

Après avoir préparé les murs et nettoyé la pièce, vous pouvez commencer à peindre. Cette opération, l’un des travaux de décoration les plus agréables, doit s’aborder avec calme et réflexion. Commencez donc par vérifier les points suivants.

image

Poser du carrelage mural (faïence)

La pose du carrelage mural (ou faïence), gagne à être faite à partir de tasseaux cloués provisoirement de façon à constituer de bons guides et un appui pour les carreaux. Pour carreler une surface importante, mieux vaut travailler en partant du centre vers les bords et en collant d’abord les carreaux entiers. Les bords seront ensuite carrelés avec des carreaux recoupés. Travaillez par surfaces réduites en veillant, en particulier, à la régularité des joints et au collage uniforme des carreaux. Vous devez obtenir une surface parfaitement plane, avec des joints réguliers. 

image

Pose d'une fenêtre PVC en rénovation

On trouve désormais dans le commerce des “blocs-fenêtres” en PVC pouvant se substituer facilement à l’ancienne fenêtre. Si l'on conserve le dormant (cadre fixe) existant, comme ici, on parle de remplacement en "rénovation".

image

Chats et chiens : êtes-vous bien assuré?

Les accidents causés par les chiens, les chats, les chiens et autres animaux de compagnie peuvent vous coûter cher. Votre assurance multirisques habitation ne vous couvre peut-être pas suffisamment. La Fédération Française de l'assurance vient de le rappeler.

image

Un isolant pour toiture-terrasse photovoltaïque

Fabricant d’isolants en laine de roche, ROCKWOOL innove en proposant sa nouvelle solution pour les toitures-terrasses photovoltaïques. Plus performant avec son lambda 38, Rockacier C nu Energy garantit une meilleure isolation, des qualités incombustibles et une parfaite stabilité dimensionnelle.

image

La nouvelle pince multifonctions PST Leatherman

Véritable couteau suisse du bricoleur, cette pince multifonctions est un outil étonnant qui combine 14 outils. Le Bond, petit dernier du génial Tim Leatherman, est une véritable boîte à outil de poche.