Tailler arbres et arbustes

L’opération consiste à éliminer ou à raccourcir certains rameaux sur les végétaux ligneux. Elle favorise donc la croissance des rameaux conservés, ainsi que la floraison ; certaines espèces ne doivent jamais être taillées : il s’agit, en général, d’arbres à croissance assez lente tels que le chêne, le bouleau, le hêtre ou le marronnier. La plupart des espèces subissent annuellement une taille de nettoyage. Sur les arbustes et les arbres cultivés pour leur floraison décorative se pratique une taille de floraison, destinée à favoriser la venue de belles fleurs bien développées. Les tailles d’élagage et de rabattage assurent la régénération de la plante. La taille des arbustes décoratifs est plus simple que celle des fruitiers, mais demande de la minutie.

Les outils de taille

Les scies sont des outils de taille occasionnels, utilisés pour éliminer les grosses branches, mortes ou nuisant à l’harmonie de la forme.
Les sécateurs existent en différents types se distinguant par leurs lames (voir page 129). Pour la taille des branches de fort diamètre, on peut utiliser un sécateur à deux mains et, pour celles élevées, un ébrancheur, situé au bout d’un long manche, commandé à distance par cordon.
Les cisailles à haie existent en version manuelle, à lame frottante, et en version mécanique, à moteur électrique ou thermique (essence).
Les greffoirs et serpettes sont des couteaux spécifiques, utilisés pour greffer.

L’entretien des outils de taille ne doit pas être négligé.

Une taille effectuée avec des outils peu tranchants donne souvent des résultats loin de ceux escomptés. Les tissus, écrasés au lieu d’être tranchés nets, sont plus sensibles et cela favorise le pourrissement. Le sécateur
est l’outil de taille par excellence. Vérifiez souvent les mâchoires du sécateur, pour qu’elles ne rouillent pas ; graissez-les régulièrement afin de les protéger. Affûtez souvent les lames car elles s’émoussent rapidement. Contrôlez le fonctionnement du ressort de rappel ; graissez-le régulièrement. Affûtez la lame du greffoir et de la serpette servant régulièrement.

Comment tailler ?

Un rameau ne se coupe pas n’importe comment:
il faut surtout trancher net, car une coupe irrégulière cicatrise mal et favorise la pourriture des cellules. Après une coupe nette, le tissu cicatrisera assez rapidement surtout si on a pris la précaution d’appliquer du mastic.
il faut trancher en biais, un peu au-dessus d’un bourgeon (œil), la partie saillante du rameau se trouvant du côté du bourgeon après la coupe. Après la taille, cet œil se développe et donne ensuite une pousse
Si la coupe est faite trop près de l’œil, il risque de se dessécher. Mais si la coupe se trouve trop loin de l’œil, il se développe mal, ou même pas du tout.

Rabattage et recépage.

Lorsqu’un arbuste ou un arbre atteint une trop grande taille, il faut le rabattre, c’est-à-dire couper une partie des branches principales. Ce rabattage permet à la plante de renouveler une grande partie de son système aérien, qui a ensuite meilleur aspect. Il faut couper ces branches comme les rameaux, au-dessus d’un bourgeon (dormant). Certaines espèces à croissance rapide doivent subir une taille de rabattage chaque année.

Le recépage, opération de taille très sévère, consiste à supprimer la plus grande partie du système aérien (à 15 cm du sol). Cette opération, réservée aux sujets anciens, permet une régénération de la plante. Le recépage aboutit au redémarrage à la base de l’arbuste ou de l’arbrisseau et à la constitution d’une nouvelle touffe. Il peut aussi faire apparaître un rejet unique pour les espèces à tronc.

Élagage.

La taille des arbres se révèle un exercice plus difficile. L’élagage (suppression de branches d’arbre) a le plus souvent pour but de réduire l’ampleur d’un sujet qui fait trop d’ombre, ou bouche la vue. Il faut prendre des précautions car la taille implique de monter dans l’arbre et de travailler en hauteur, avec une scie égoïne. Apportez une grande attention à la sécurité ; attachez-vous au tronc si vous craignez de perdre l’équilibre, et évitez de travailler avec une tronçonneuse en hauteur. La tronçonneuse est une machine dangereuse. Préférez-lui toujours une scie à main chaque fois que le diamètre de la branche le permet.

Dans toute la mesure du possible, ne vous attaquez pas aux plus grosses branches : ce travail est trop dangereux. En effet, il s’avère difficile de prévoir comment va tomber une branche, et vous risquez de vous blesser. En outre, la plaie laissée sur un arbre par une grosse branche cicatrise mal et favorise souvent le développement de maladies cryptogamiques. Élaguez de préférence en hiver, en l’absence de feuillage pour les caducs et lorsque la sève ne risque pas de s’écouler par la plaie ouverte.

– Utilisez de préférence une scie égoïne, bien affûtée. La coupe doit être perpendiculaire à la branche, sauf pour les verticales car la plaie serait trop exposée à la pluie.
– Coupez d’abord les branches secondaires, puis sciez la branche à éliminer.
– Terminez la coupe à la serpe, contre le tronc (ou la branche principale s’il s’agit d’une branche secondaire). Ne laissez pas de bout de branche dépasser, car la cicatrisation se fait mal.
– Pansez la plaie ; utilisez un mastic assez liquide pour imprégner le bois en profondeur et le garantir contre les champignons (il existe des produits spéciaux dans le commerce).

Taille annuelle des arbustes

La plupart des arbustes et des arbrisseaux, ainsi qu’un grand nombre de petits arbres, subissent une taille annuelle. Celle-ci sert à contrôler leur développement afin de leur donner une forme harmonieuse. Elle permet, par exemple, d’amener tous les sujets d’un massif d’arbustes au même niveau de développement afin d’obtenir un ensemble décoratif. Elle sert aussi à nettoyer la plante de tous les rameaux ou branches endommagés, malades ou morts, afin d’éviter le développement des maladies et de supprimer tous les rameaux mal venus. Des rameaux trop nombreux au centre de l’arbre nuisent à l’aération et à l’ensoleillement ; il faut donc les supprimer.

La taille, en supprimant une partie du système aérien du végétal, donne plus de vigueur aux parties restantes car les substances organiques leur parviennent mieux. Au cours de la taille des arbustes et des arbres cultivés pour leur floraison s’effectue la sélection d’un certain nombre de rameaux qui donneront de belles fleurs.

Taille de floraison

Les arbustes à fleurs se classent en deux groupes : ceux à floraison estivale et ceux à floraison printanière.

Les arbustes fleurissant en été ou en automne sont taillés (pour la plupart) en hiver, comme les arbustes à feuillage décoratif. En effet, les fleurs apparaissent sur de jeunes rameaux nés au printemps. Un bon exemple de ce type d’arbuste : le buddleia, qui se taille assez sévèrement en hiver et fleurit en été.
Les arbustes fleurissant précocement au printemps sont taillés immédiatement après floraison, les fleurs apparaissant sur les rameaux d’un an (forsythia, par exemple). Les fleurs sont donc déjà en formation sur les rameaux en hiver et une taille pratiquée à cette époque supprime des branches florifères.
La plupart des arbustes à floraison printanière tardive (rhododendron) n’ont besoin d’aucune taille ; il suffit d’éliminer les fleurs fanées, les rameaux et les branches endommagés. Un rabattage tous les 3 ou 4 ans peut être nécessaire pour redonner de la vigueur à la plante.

La taille des haies

Elle s’effectue à la cisaille manuelle ou mécanique. L’époque de taille est fonction des arbustes utilisés. La taille des haies à feuillage décoratif intervient en été. Ne pas tailler trop courts les haies de conifères (notamment les thuyas). 

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Propreté des chantiers de construction : comment y parvenir?

Les chantiers de construction , d'extension et de rénovation sont improductifs, dangereux et l'occasion de graves pollutions et de frais inutiles de nettoyage. Pourtant les solutions existent pour travailler proprement, plus efficacement et en toute sécurité. Ces recommandations valent pour les entreprises travaillant sur le chantier mais aussi pour les auto-constructeurs. Si vous faites appel à une entreprise, en tant que maître d'ouvrage, votre responsabilité peut aussi être engagée, surtout en matière de pollution. 

image

5 bonnes raisons de faire intervenir un plombier

Les problèmes de plomberie peuvent survenir à n'importe quel moment, sans que l'on y soit préparé. Vous pouvez être tenté de résoudre le problème vous-même. Mais cela n'est pas toujours une bonne idée. C'est pourquoi il est préférable de faire appel à un plombier. Ce professionnel est capable d'assurer de multiples services pour vous proposer des solutions adéquates. Ainsi, pour quelles raisons devriez-vous faire intervenir un artisan plombier ?

image

Choisir des meubles pour un intérieur minimaliste : conseils et astuces

L'intérieur minimaliste est devenu très populaire ces dernières années, car il permet de créer une atmosphère élégante et apaisante, tout en évitant l'encombrement. Si vous souhaitez créer un intérieur minimaliste, il est important de choisir des meubles qui correspondent à ce style. Voici quelques conseils pour vous aider à choisir les meubles parfaits pour un intérieur minimaliste (c'est parti) !

image

Écran de sous-toiture, pare-vapeur et pare-pluie

Onduline devient fabricant des écrans sous-toiture. La gamme ONDUTISS® s’enrichit et regroupe les écrans de sous-toiture, pare-pluie et pare-vapeur destinés à protéger l’isolation des maisons et à apporter plus de confort aux clients. Légères et très rapides à installer, ces solutions offrent une étanchéité et une isolation optimale

image

La précarité énergétique : les aides

Beaucoup de Français et de Françaises ont de plus en plus de mal à payer leur facture d’énergie et tout particulièrement à se chauffer l’hiver. Il existe un certain nombre d'aides pour lutter contre la précarité énergétique.

image

Comment bien entretenir votre pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un équipement très important pour le chauffage de nos propriétés. Il permet de réchauffer notre intérieur à partir de l'air ou des eaux souterraines. C'est un équipement qui permet de faire des économies d'énergie considérables tout en offrant un excellent confort thermique. Mais pour lui garantir un fonctionnement optimal et une longue durée de vie, vous devez lui assurer un bon entretien. Ce n'est pas toujours une chose aisée et cela nécessite parfois l'expertise d'un professionnel. Par conséquent, comment bien entretenir votre pompe à chaleur ?

image

Détecteur de fumée connecté

Obligatoire depuis 2015 en France et bien utile pour se prémunir contre tout départ de feu, le détecteur de fumée (DDAF) ne permet pas d’être alerté d’un incendie au sein du domicile en cas d’absence. L'’entreprise française Avidsen, spécialiste reconnue sur le marché de la domotique annonce la disponibilité de son détecteur de fumée connecté HomeSmoke .

image

La véranda : plus d'espace et de lumière dans la maison

Faire installer une véranda chez soi, c’est avant tout avoir envie de s’ouvrir sur l’extérieur, de faire évoluer son mode de vie vers un lifestyle dedans-dehors, pour profiter de moments conviviaux dans un confort absolu. Plus que jamais, la véranda est tendance. Ses principaux atouts ? Elle participe à faire rayonner nos intérieurs de lumière, agrandit l’espace en limitant les travaux, tout en apportant plus de confort thermique et acoustique.

Le jardin arboré

Parmi les végétaux du jardin, les arbres occupent une place spécifique dans la mesure où ils occupent une place durable, voire permanente pendant des années, des décennies, voire des siècles. Moins durables, les arbustes n’en sont pas moins installés pendant de nombreuses années. Le choix de l’emplacement des arbres et des arbustes est donc essentiel, en tenant compte de leur développement futur qui n’est pas toujours facile à prévoir. Les branches, la ramure, les feuilles ne doivent pas envahir le jardin des voisins, sauf avec leur accord. Les arbustes fruitiers comme le cassissier, le framboisier intègrent généralement le potager. 

La taille des arbres et arbustes

Les arbres fruitiers plus conséquents seront cultivés isolés (ou en plein vent) ou palissés contre un mur ou en cordons. La taille des arbres fruitiers, comme la taille des rosiers, obéit à des règles strictes pour en favoriser la croissance, la floraison pour les rosiers, la production fruitière pour les pommiers et les poiriers. Certains arbustes décoratifs comme le lilas et le forsythia se taillent immédiatement après floraison. Des outils adaptés, notamment pour la taille, seront utilisés : sécateur, coupe-branche, échenilloir, scie arboricole, serpette et greffoir.