Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.

D’une durée de 2 ans, ce projet pilote réunit, sur la base du volontariat, 23 maisons individuelles situées dans le quartier de Ker Pissot et alentours, sur l’Île d’Yeu, en Vendée (85). Ces maisons se partagent de l’électricité 100% solaire et locale provenant de panneaux photovoltaïques installés sur les toits de 5 d’entre elles.

Le projet Harmon’Yeu

Il s’inscrit dans une démarche vertueuse qui permet :
• d’agir pour le bien de la planète, en soutenant le développement des énergies renouvelables décarbonées et locales;
• de réaliser des économies sur la facture d’électricité*. L’énergie produite grâce aux panneaux solaires alimente les équipements électriques de la communauté et permet ainsi de réaliser des économies d’énergie;
• de partager une expérience collective. Les particuliers concernés font partie d’une communauté d’acteurs qui œuvrent en faveur de la transition énergétique ; ils ont aussi la possibilité de suivre à tout moment son activité énergétique à l’échelle individuelle ou communautaire, grâce à une interface dédiée.

Répartir l'énergie en fonction des besoins de chacun

L’originalité du projet réside dans la répartition de l’énergie qui se fait de manière dynamique (vs statique), quasiment en temps réel (toutes les 5 minutes), en fonction des consommations de chacun, grâce à un logiciel de pilotage intelligent développé par ENGIE. Celui-ci permet d’optimiser l’équilibre entre la production solaire et les consommations énergétiques des foyers de la communauté et donc l’autoconsommation, en choisissant d’activer ou désactiver le chargement de la batterie et des ballons d’eau chaude aux moments les plus opportuns.

Un suivi en temps réel

Les participants peuvent suivre quasiment en temps réel leur activité énergétique grâce à une interface dédiée. Ils peuvent visualiser la production, la consommation, la part d’énergie solaire consommée (taux d’autoconsommation et d’autoproduction), les prévisions météos, et cela par heure, journée, semaine, mois, et bientôt année. Et tout cela, à l’échelle de leur propre foyer et de la communauté. De nouvelles fonctionnalités viendront enrichir l’interface au cours de l’expérimentation.

Un projet SMILE

Ce projet est porté par ENGIE, les habitants participants et 4 acteurs locaux : la Mairie de l’Île d’Yeu, l’association Elise (qui accompagne les collectivités locales et les particuliers dans leur projet de construction, rénovation ou mise en place d’énergies renouvelables), le SyDEV (Syndicat Départemental d’Énergie et d’équipement de la Vendée) et Vendée Habitat (Office Public de l’Habitat de Vendée et premier bailleur social de Vendée). Ce projet est homologué SMILE (SMart Ideas to Link Energies : Idées neuves pour connecter les énergies).

* En fonction de la répartition de l’énergie produite, à consommation équivalente et prix équivalent de l’énergie, les participants seront invités à estimer les réductions sur facture.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .