La sécurité électrique de votre logement

On sait l’importance de la qualité d’une installation électrique mais vous me demandez souvent ce que c’est qu’une installation « aux normes » ? Je réponds régulièrement que seule une installation neuve, ou le jour de la réception d’un logement est véritablement « aux normes » et qu’elle peut très bien ne plus l’être dans les jours ou les semaines qui suivent du fait d’un changement de la réglementation. La question importante n’est donc pas de la conformité avec la norme, la fameuse NF C 15-100, qui régit les installations domestiques, mais de savoir si une installation répond aux standards de sécurité auxquels on est en droit de s’attendre. En clair est-ce que notre installation est sûre ?

Le diagnostic électricité

Le diagnostic électricité, obligatoire dans les logements collectifs ou maisons de plus de 15 ans ou pour les installations qui n’ont pas été remises aux normes, est obligatoire à la veille de leur vente ou de leur mise en location.

Ce diagnostic porte sur 6 points que nous traduisons ici à partir du jargon officiel :

  • Point n°1 : c’est l’existence d’un disjoncteur général
  • Point n°2 : l’existence d’une prise de terre
  • Point n°3 : c’est la présence d’un tableau électrique avec des coupe-circuits adaptés à la section des fils des circuits
  • Point n° 4 : c’est l’adaptation de l’installation dans la salle de bains aux exigences de cette pièce humide
  • Point n°5 : ce sont des prises, des interrupteurs avec lesquels on ne risque pas de s’électrocuter en les touchant
  • Enfin… Point n°6, ce sont des fils isolés avec une gaine sur toute leur longueur.

Aller au-delà du diagnostic électricité

Au-delà des expressions technico-savantes du genre « L’absence de matériel inadaptés à l’usage ou présentant des risques des contacts avec les éléments sous-tension » (Point n°5), on se rend compte que le diagnostic électrique ne va pas bien loin car à bien y regarder, beaucoup d’installations que que l'on peut considérer comme comme vétustes peuvent satisfaire à ces critères même si les diagnostiqueurs vont au-delà de ces 6 points d’exigence.

Absence d'obligations de remise aux normes des installations électrique

Sauf« risque avéré », rien n’oblige, vendeur ou propriétaire bailleur à faire des travaux de remise en sécurité ou de modernisation de l’installation. Le diagnostic a donc une fonction informative.

  • Si vous êtes acheteur cela doit vous inciter à identifier quel sera le coût des travaux que vous devrez dépenser, en plus du prix d’achat.
  • Si vous êtes candidat locataire, cela doit vous inciter à ne pas louer ce logement, et si vous ne vous pouvez pas faire autrement, à mettre en demeure le propriétaire de faire les travaux de mise en sécurité en lui indiquant que le diagnostic ne l’exonère pas de sa responsabilité en cas d’accident ultérieurement à la signature du bail.

Faire contrôler et réviser son installation

Contraint ou pas, on ne saurait trop vous conseiller de faire réviser votre installation électrique si elle est ancienne, aussi bien pour votre sécurité que pour votre confort. C’est particulièrement important en hiver où l'on va peut-être peut-être brancher des radiateurs électriques qui, s’ils sont en surnombre et en situation de surcharger l’installation, peuvent entraîner des pannes électriques, voire des incidents ou des accidents. On enregistre 200 morts et 4000 blessés par an du fait d’installations électriques défectueuses.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Électricité pas aux normes dans une maison en location : que faire?

Je viens de louer une maison, mais je me suis rendu compte après que le tableau électrique n'est pas aux normes (pas de protection 30mA, toutes les protections sont des coupe-circuits à fusibles, pas d'indication pour savoir à quoi correspond tel ou tel fusible donc en cas de panne je ne saurai pas quel fusible est en défaut). Comment faire pour que le propriétaire mette aux normes ce tableau? A-t-il le droit de laisser le tableau ainsi ? Mayado

image

La prise de terre : ça sert à quoi?

Tout le monde a entendu parler de la prise de terre, mais on ne sait pas toujours ce que c’est et surtout à quoi ça sert. Élément essentiel de la protection de l'installation électrique, de celle des biens et surtout des personnes, la prise de terre doit aujourd'hui être disponible dans tous les logements, ce qui n'est malheureusement pas le cas partout.

image

Installation électrique : est-il obligatoire de la remettre aux normes?

J'ai racheté l'appartement que je louais depuis 1983, mais l'ancien propriétaire n'a jamais refais l'électricité. Elle est donc d'origine, cet immeuble ayant été construit en 1968. Est-ce que je suis obligé de refaire la mise aux normes électrique dans tout l'appartement de 45 m2 et notamment du tableau électrique qui possède une rangée de 7 fusibles. Combien tout ça va me coûter et où trouver un bon électricien fiable qui ne m'escroque pas. Quels sont les organismes de confiance à contacter pour trouver des électriciens et pour obtenir des devis gratuits, etc. J'habite Saint-Germain-en-Laye. Merci pour votre aide, car je n'ai pas beaucoup d'argent... Catherine

Installation électrique dangereuse

Nous avons acheté récemment une maison des années 1930 dont l’installation électrique est manifestement hors normes, ce que signalait le diagnostic. Mais l’électricien nous dit que cette installation est dangereuse. Le vendeur ne peut-il être recherché au titre des vices cachés? Pouvait-il nous vendre une maison avec une installation dangereuse?

image

Les principes d'une installation électrique

La vocation d’une installation est d’alimenter des appareils fixes ou des points d’alimentation (prises) pour des appareils mobiles. Pour cela, un certain nombre de conducteurs partent du tableau de répartition, situé après le compteur. Ils permettent de répartir le courant mis ainsi à disposition par le distributeur d'énergie.

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

Améliorer son confort acoustique

Dans cette vidéo, Christian PESSEY interroge Pascal OZOUF,  responsable Innovations et Acoustique chez Placo® , sur les dernières innovations permettant d'améliorer votre confort acoustique.

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .