Assembler le métal avec des rivets

Destinés à l’assemblage des métaux en feuilles, en barres laminées et en profilés, les rivets sont posés à froid (jusqu’à 8 mm de diamètre) ou à chaud. Dans l’industrie, on utilise des machines pneumatiques ou hydrauliques. L’amateur se sert plus simplement d’une bouterolle ou d’une pince riveteuse (les rivets sont différents).

Riveter à la pince des rivets aveugles

Le rivet aveugle, créé par la marque Pop® a révolutionné le rivetage en permettant d’assembler deux pièces depuis un seul côté. Il est constitué d'un tube creux à l'intérieur de laquelle se trouve une tige déformable renflée à son extrémité. La tête du rivet est généralement ronde. En tirant avec une pince la tige, l'extrémité de celle-ci crée un renflement et la tige casse quand le blocage lié à l'assemblage des deux pièces est réalisé. Il existe des pinces mécaniques et d'autres pneumatiques. 

La préparation des pièces

Placez les pièces à assembler l’une sur l’autre et maintenez-les ensemble au moyen de serre-joints. Marquez l’emplacement des rivets. En général, on trace une ligne de “rivure” et on figure l’emplacement des rivets par une croix.

Le diamètre et la place des rivets

Choisissez le diamètre des rivets en fonction des pièces : il doit être égal à une fois et demie l’épaisseur de la pièce la plus épaisse.
L’écartement entre deux rivets doit être égal à cinq fois leur diamètre. Les rivures ne doivent pas être établies trop près du bord (à une fois et demie le diamètre du rivet au minimum). Pour riveter des tôles, placez une double ligne de rivure, les rivets étant disposés en quinconce.

L’exécution du rivetage

Percez les pièces à la perceuse électrique. Le diamètre du trou doit être légèrement plus grand que le diamètre du rivet, car il se produit un certain tassement au moment du serrage.
Placez le rivet dans le bec de la pince et engagez-le dans le trou. Placez la pièce au bord de l’établi ou d’une cale. Serrez la pince à fond. La pince à riveter présente l’avantage d’assembler des pièces qui ne sont accessibles que d’un côté.

Riveter à la bouterolle

Cette méthode très simple, bien appliquée, permet des assemblages mécaniques d’une extrême solidité. La Tour Eiffel a été assemblée principalement avec plus d'un million de rivets.

Les différents rivets

On utilise des rivets à tête ronde, à tête goutte-de-suif (légèrement aplatie) et à tête fraisée. Les rivets à tête fraisée exigent, bien entendu, de fraiser le trou de rivure.

La bouterolle et la contre-bouterolle

Appelés aussi “tas à riveter”, ces outils peuvent se présenter sous différentes formes:
la contre-bouterolle se place sous les pièces à assembler et doit recevoir la tête du rivet.
la bouterolle est destinée à usiner la queue du rivet, de manière à l’arrondir. Lorsqu’une seule des faces est destinée à être visible, elle doit recevoir la tête des rivets (côté de la contre-bouterolle). Au cours du rivetage, la contre-bouterolle doit être solidement fixée sur l’établi ou entre les mâchoires de l’étau. Certains tas à riveter sont pourvus d’un bras de levier qui permet le blocage.

La préparation des pièces

Tracez les lignes de rivure et l’emplacement des rivets. Percez ensuite les trous. Si possible, percez les deux pièces en même temps. Vous pouvez assembler provisoirement avec des boulons pour faciliter le rivetage.

Le rivetage à froid

Engagez la queue du rivet et placez la contre-bouterolle. À l’aide d’un chasse-rivet ou d’un marteau, “appelez” le rivet (assurez-vous que la tête est bien jointive au métal). Tapez verticalement sur la tête du rivet pour “bourrer” le trou et commencez à façonner une tête en arrondi. Placez alors la contre-bouterolle et frappez au marteau jusqu’à ce que la tête soit bien formée.

Le rivetage à chaud

Les rivets de plus de 8 mm de diamètre doivent être chauffés. Placez-les sur un ensemble isolant et chauffez-les au rouge cerise clair. La technique est la même qu’à froid, mais le rivet doit être manipulé avec des pinces.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Couper le métal

Le métal en feuilles ne doit pas être scié, mais cisaillé . Ce procédé est appliqué aux tôles des différents métaux et alliages. Il est exécuté avec des outils fonctionnant selon le principe du levier (ciseaux). La coupe du métal est à distinguer de son sciage.

image

Travailler le métal

Contrairement à une idée reçue, le travail du métal n’est pas du seul ressort du professionnel. Il est vrai que l’on accorde volontiers à l’amateur une compétence davantage en rapport avec des matériaux plus faciles à façonner que le métal. Pourtant, les occasions ne manquent pas, dans la vie courante, particulièrement lorsqu’on habite une maison individuelle, de mettre en pratique une activité somme toute assez simple, à condition, bien entendu, d’employer et de maîtriser les techniques et le matériel appropriés. Le métal est un matériau qui rebute parfois le bricoleur, car celui-ci le considère comme froid et difficile à travailler, lui préférant le bois. Le métal, pourtant, est plus facile à scier et à usiner, car plus homogène.

Les dernieres vidéos maison

image

Immobilier : l'impact du confinement

Près de 3 mois de confinement ont fait prendre conscience aux Français des qualités et, plus souvent encore, des carences de leur logement. Manque de surface, de pièces, de balcon ou de terrasse, de jardin... suscitent de nouvelles envies. Le déconfinement les libère. C'est ce que nous explique Éric ALLOUCHE, le directeur général exécutif du réseau ERA 

image

A quel point le bois de chauffage est-il économique ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Jean-Louis BAL, président du label flamme verte vous expliquent en quoi le bois de chauffage représente encore aujourd'hui l'un des combustibles les plus économiques. 

image

Les isolants naturels : qu'est-ce que c'est?

Les isolants naturels ont le vent en poupe. Christian PESSEY fait le point sur le sujet avec Joël PACCANELLI, gérant de ECO-LOGIS, entreprise de distribution d’éco-matériaux pour la maison et notamment de matériaux d’isolation biosourcés et de peintures écocertifiés.

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

Les derniers conseils maison

image

Faire du bois de chauffage

Le bois est une énergie renouvelable dont la qualité n’est plus à démontrer. L’évolution des poêles, inserts, foyers fermés et même chaudières l’ont replacé en bonne position parmi les différents combustibles. Si vous possédez une parcelle boisée ou si vous pouvez acheter du bois sur pied, il est très intéressant de pouvoir “faire son bois” soi-même, bien sûr dans le respect des règles d’exploitation raisonnée de la forêt.

image

Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.

image

Faire une terrasse en bois ou en composite

C’est toujours le moment de s’intéresser à la terrasse, que vous soyez en maison individuelle ou en logement avec un grand balcon ou une terrasse. Souvent le sol est en béton ou en carrelage. La tendance est à les recouvrir de lames en bois ou en bois composite, parfois en dalles de caillebotis.

image

Dégradation maison bois : peut-on faire jouer la garantie décennale?

J'ai une maison ossature bois construite entre septembre 2010 et août 2011. J'ai remarqué l'année dernière l'apparition de moisissures/champignons sur l'un des cadres de fenêtre. En février de cette année, un charpentier et un expert en bâtiment m'ont dit que cela venait de l'eau stagnante sur l'appui de fenêtre dû à la coulisse du volet roulant qui descend trop bas et du fait que l'appui de fenêtre n'est pas de bavette contre les parois verticales. Pour eux, il est certain que le constructeur de la maison doit intervenir et faire fonctionner la garantie décennale. L'avis du constructeur est le suivant: l'eau s'est infiltrée car les peintures n'ont pas été entretenues. Je joins des photos afin d'avoir votre avis sur le sujet. Cela fait- il partie de la garantie décennale ou est-ce un problème d'entretien ? Laurent

image

La prise de terre : ça sert à quoi?

Tout le monde a entendu parler de la prise de terre, mais on ne sait pas toujours ce que c’est et surtout à quoi ça sert. Élément essentiel de la protection de l'installation électrique, de celle des biens et surtout des personnes, la prise de terre doit aujourd'hui être disponible dans tous les logements, ce qui n'est malheureusement pas le cas partout.

image

Humidité dans la maison : d'où vient-elle?

L’humidité est l’un des problèmes les plus désagréables mais aussi les plus préoccupants dans la maison, aussi bien pour ceux qui y habitent que pour la maison elle-même. Elle peut avoir différentes origines et causes.   

image

Les isolants naturels : qu'est-ce que c'est?

Les isolants naturels ont le vent en poupe. Christian PESSEY fait le point sur le sujet avec Joël PACCANELLI, gérant de ECO-LOGIS, entreprise de distribution d’éco-matériaux pour la maison et notamment de matériaux d’isolation biosourcés et de peintures écocertifiés.