Chaînes, entrebâilleurs, verrous : protections de la porte contre les cambriolages

De bonnes fermetures suffisent souvent à décourager un cambrioleur. La majorité des intrusions se fait… par la porte. Il est donc essentiel d’en assurer la fermeture par des moyens souvent basiques.

Les chaînes et les entrebâilleurs

Ces systèmes de protection ont l’avantage d’être simples et très sûrs. Ils permettent d’entrouvrir la porte pour pouvoir dialoguer avec le visiteur, sans lui laisser la possibilité d’entrer, même s’il pousse le battant. L’entrebâilleur rigide à compas abattant offre une excellente sécurité car il limite l’ouverture et assure une protection très solide.

Les chaînes de sûreté sont connues depuis longtemps ; il faut apporter un soin particulier à la fixation des attaches sur l’huisserie et sur le battant. La longueur de la chaîne est généralement d’une quinzaine de centimètres. Il existe des modèles à clé qui permettent une mise en place quand on quitte la maison, ce qui laisse croire qu’il y a quelqu’un à l’intérieur en cas de tentative d’intrusion. La chaîne de sûreté présente un défaut lorsque des cambrioleurs forcent la porte et constatent que la chaîne n’est pas mise, ils sont renseignés sur l’absence des habitants. Pour remédier à ce défaut, installez une chaîne de sûreté pourvue d’un verrou qui permet de la mettre en place de l’extérieur au moyen d’une clé. La protection s’en trouve améliorée.

L’entrebâilleur rigide joue le même rôle que la chaîne. Il est impossible à neutraliser, même pour les mains les plus habiles (il faut refermer la porte pour retirer la sécurité). Veillez à mettre exactement en regard l’une de l’autre les deux parties du système pour que celui-ci fonctionne bien. Il existe aussi des verrous entrebâilleurs dans lesquels une glissière est fixée sur la gâche.

Les judas

Le judas traditionnel est une petite fenêtre découpée dans la porte ; il est pourvu, vers l’extérieur, d’une petite grille et d’un volet abattant à l’intérieur. Ce dispositif convient pour les maisons individuelles ; il permet de voir le visiteur et de lui parler sans interphone ; il a en même temps un caractère décoratif. La technique de pose est simple : découpez un carré au milieu de la porte (à hauteur de visage) après avoir effectué un tracé. La découpe est réalisée à la scie à guichet (percez aux quatre coins des gros trous, à la perceuse, pour introduire facilement la lame de la scie).

Les judas optiques (ou microviseurs) que l’on place sur les portes (d’appartements, surtout) pour voir le visiteur avant d’ouvrir sont constitués d'un oculaire logé dans un tube. Leur montage est très simple, puisqu’il suffit de percer un trou dans la porte (ils ont un tube d'assez faible diamètre : 10 ou 12 mm) et d'introduire le tube dans le perçage pour le bloquer par vissage sur l'œilleton intérieur. Ce type d'accessoire s’adapte aux différentes épaisseurs de porte. Les microviseurs les plus performants disposent d’un grand champ de vision (de 210°). Pour que l’appareil soit efficace, la personne qui sonne doit être éclairée. Pour voir sans être vu, il existe des microviseurs combinés avec une plaque d’identité ; le judas est dissimulé, et le visiteur ne peut se douter qu’il est vu. Il existe désormais des judas à transmission vidéo, l'appareil étant constitué d'un objectif et d'un écran intérieur.

Verrous, serrures et protections passives

La façon la plus simple de sécuriser une porte est encore d’y fixer un solide verrou ou une bonne serrure multipoint.  Il existe aujourd’hui des matériels très sûrs, offrant toute garantie contre le crochetage et le forçage.

Les verrous

Les verrous de sûreté sont, en principe, à deux tours (à quatre ou cinq pistons). Ils présentent le plus souvent un corps en acier bronzé laqué et un pêne en acier massif chromé. Il y a quatre trous sur le verrou, comme sur la gâche, pour la fixation. Certains verrous sont dotés de clés à double ou à triple crantage (qui ne peuvent être copiées) et apportent une meilleure sécurité. Il existe également des verrous que l’on ne peut manœuvrer qu’avec une clé, de l’intérieur comme de l’extérieur. Pour poser un verrou, prenez des repères très précis, afin que le pêne coïncide exactement avec le logement de la gâche. Ce n’est pas toujours simple, particulièrement dans les appartements anciens, où l’on constate parfois que le battant de la porte et l’huisserie ne sont pas dans le même plan. Dans ce cas, surélevez soit le verrou, soit la gâche, en plaçant au-dessous un morceau de contreplaqué percé aux quatre coins.

La pose

Mesurez la distance séparant l’extrémité du pêne (en position ouverte) et le centre du canon. Effectuez un traçage pour repérer le centre du cercle à percer. Reportez la mesure sur le battant en tenant compte du fait que le pêne doit venir au ras de la gâche (cela peut poser des problèmes si l’intervalle entre le battant et l’huisserie est important). Percez le trou dans le battant à l’aide d’un vilebrequin ou avec une scie cloche montée sur une perceuse électrique. Le diamètre du trou peut être ajusté à la râpe queue-de-rat. Le verrou est vendu avec les vis nécessaires à sa fixation (certains modèles sont livrés avec une contreplaque de serrage et des tiges filetées). Posez la gâche sur le dormant de l’huisserie, en vous assurant que le pêne voyage librement, sans frottement mais aussi sans aucun jeu. À l’extérieur de la porte, posez une petite bague pour sertir le canon. Moins le canon est saillant et mieux la porte sera protégée.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Sécurité de la porte - les serrures multipoints

Un seul verrou ou même une serrure renforcée d’un verrou opposent une assez faible résistance aux cambrioleurs. La porte est beaucoup plus difficile à forcer lorsqu’elle comprend quatre ou cinq points de fermeture. Les cambrioleurs reconnaissent rapidement une porte qui comporte une serrure multipoint. Ils peuvent être dissuadés de la forcer, sachant que c’est une tâche difficile et bruyante, et qu’ils devront y passer plus de temps.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Peindre les murs : la bonne méthode

Après avoir préparé les murs et nettoyé la pièce, vous pouvez commencer à peindre. Cette opération, l’un des travaux de décoration les plus agréables, doit s’aborder avec calme et réflexion. Commencez donc par vérifier les points suivants.

image

Poser du carrelage mural (faïence)

La pose du carrelage mural (ou faïence), gagne à être faite à partir de tasseaux cloués provisoirement de façon à constituer de bons guides et un appui pour les carreaux. Pour carreler une surface importante, mieux vaut travailler en partant du centre vers les bords et en collant d’abord les carreaux entiers. Les bords seront ensuite carrelés avec des carreaux recoupés. Travaillez par surfaces réduites en veillant, en particulier, à la régularité des joints et au collage uniforme des carreaux. Vous devez obtenir une surface parfaitement plane, avec des joints réguliers. 

image

Pose d'une fenêtre PVC en rénovation

On trouve désormais dans le commerce des “blocs-fenêtres” en PVC pouvant se substituer facilement à l’ancienne fenêtre. Si l'on conserve le dormant (cadre fixe) existant, comme ici, on parle de remplacement en "rénovation".

image

Chats et chiens : êtes-vous bien assuré?

Les accidents causés par les chiens, les chats, les chiens et autres animaux de compagnie peuvent vous coûter cher. Votre assurance multirisques habitation ne vous couvre peut-être pas suffisamment. La Fédération Française de l'assurance vient de le rappeler.

image

Un isolant pour toiture-terrasse photovoltaïque

Fabricant d’isolants en laine de roche, ROCKWOOL innove en proposant sa nouvelle solution pour les toitures-terrasses photovoltaïques. Plus performant avec son lambda 38, Rockacier C nu Energy garantit une meilleure isolation, des qualités incombustibles et une parfaite stabilité dimensionnelle.

image

La nouvelle pince multifonctions PST Leatherman

Véritable couteau suisse du bricoleur, cette pince multifonctions est un outil étonnant qui combine 14 outils. Le Bond, petit dernier du génial Tim Leatherman, est une véritable boîte à outil de poche.