Chaînes, entrebâilleurs, verrous : protections de la porte contre les cambriolages

De bonnes fermetures suffisent souvent à décourager un cambrioleur. La majorité des intrusions se fait… par la porte. Il est donc essentiel d’en assurer la fermeture par des moyens souvent basiques.

Les chaînes et les entrebâilleurs

Ces systèmes de protection ont l’avantage d’être simples et très sûrs. Ils permettent d’entrouvrir la porte pour pouvoir dialoguer avec le visiteur, sans lui laisser la possibilité d’entrer, même s’il pousse le battant. L’entrebâilleur rigide à compas abattant offre une excellente sécurité car il limite l’ouverture et assure une protection très solide.

Les chaînes de sûreté sont connues depuis longtemps ; il faut apporter un soin particulier à la fixation des attaches sur l’huisserie et sur le battant. La longueur de la chaîne est généralement d’une quinzaine de centimètres. Il existe des modèles à clé qui permettent une mise en place quand on quitte la maison, ce qui laisse croire qu’il y a quelqu’un à l’intérieur en cas de tentative d’intrusion. La chaîne de sûreté présente un défaut lorsque des cambrioleurs forcent la porte et constatent que la chaîne n’est pas mise, ils sont renseignés sur l’absence des habitants. Pour remédier à ce défaut, installez une chaîne de sûreté pourvue d’un verrou qui permet de la mettre en place de l’extérieur au moyen d’une clé. La protection s’en trouve améliorée.

L’entrebâilleur rigide joue le même rôle que la chaîne. Il est impossible à neutraliser, même pour les mains les plus habiles (il faut refermer la porte pour retirer la sécurité). Veillez à mettre exactement en regard l’une de l’autre les deux parties du système pour que celui-ci fonctionne bien. Il existe aussi des verrous entrebâilleurs dans lesquels une glissière est fixée sur la gâche.

Les judas

Le judas traditionnel est une petite fenêtre découpée dans la porte ; il est pourvu, vers l’extérieur, d’une petite grille et d’un volet abattant à l’intérieur. Ce dispositif convient pour les maisons individuelles ; il permet de voir le visiteur et de lui parler sans interphone ; il a en même temps un caractère décoratif. La technique de pose est simple : découpez un carré au milieu de la porte (à hauteur de visage) après avoir effectué un tracé. La découpe est réalisée à la scie à guichet (percez aux quatre coins des gros trous, à la perceuse, pour introduire facilement la lame de la scie).

Les judas optiques (ou microviseurs) que l’on place sur les portes (d’appartements, surtout) pour voir le visiteur avant d’ouvrir sont constitués d'un oculaire logé dans un tube. Leur montage est très simple, puisqu’il suffit de percer un trou dans la porte (ils ont un tube d'assez faible diamètre : 10 ou 12 mm) et d'introduire le tube dans le perçage pour le bloquer par vissage sur l'œilleton intérieur. Ce type d'accessoire s’adapte aux différentes épaisseurs de porte. Les microviseurs les plus performants disposent d’un grand champ de vision (de 210°). Pour que l’appareil soit efficace, la personne qui sonne doit être éclairée. Pour voir sans être vu, il existe des microviseurs combinés avec une plaque d’identité ; le judas est dissimulé, et le visiteur ne peut se douter qu’il est vu. Il existe désormais des judas à transmission vidéo, l'appareil étant constitué d'un objectif et d'un écran intérieur.

Verrous, serrures et protections passives

La façon la plus simple de sécuriser une porte est encore d’y fixer un solide verrou ou une bonne serrure multipoint.  Il existe aujourd’hui des matériels très sûrs, offrant toute garantie contre le crochetage et le forçage.

Les verrous

Les verrous de sûreté sont, en principe, à deux tours (à quatre ou cinq pistons). Ils présentent le plus souvent un corps en acier bronzé laqué et un pêne en acier massif chromé. Il y a quatre trous sur le verrou, comme sur la gâche, pour la fixation. Certains verrous sont dotés de clés à double ou à triple crantage (qui ne peuvent être copiées) et apportent une meilleure sécurité. Il existe également des verrous que l’on ne peut manœuvrer qu’avec une clé, de l’intérieur comme de l’extérieur. Pour poser un verrou, prenez des repères très précis, afin que le pêne coïncide exactement avec le logement de la gâche. Ce n’est pas toujours simple, particulièrement dans les appartements anciens, où l’on constate parfois que le battant de la porte et l’huisserie ne sont pas dans le même plan. Dans ce cas, surélevez soit le verrou, soit la gâche, en plaçant au-dessous un morceau de contreplaqué percé aux quatre coins.

La pose

Mesurez la distance séparant l’extrémité du pêne (en position ouverte) et le centre du canon. Effectuez un traçage pour repérer le centre du cercle à percer. Reportez la mesure sur le battant en tenant compte du fait que le pêne doit venir au ras de la gâche (cela peut poser des problèmes si l’intervalle entre le battant et l’huisserie est important). Percez le trou dans le battant à l’aide d’un vilebrequin ou avec une scie cloche montée sur une perceuse électrique. Le diamètre du trou peut être ajusté à la râpe queue-de-rat. Le verrou est vendu avec les vis nécessaires à sa fixation (certains modèles sont livrés avec une contreplaque de serrage et des tiges filetées). Posez la gâche sur le dormant de l’huisserie, en vous assurant que le pêne voyage librement, sans frottement mais aussi sans aucun jeu. À l’extérieur de la porte, posez une petite bague pour sertir le canon. Moins le canon est saillant et mieux la porte sera protégée.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Sécurité de la porte - les serrures multipoints

Un seul verrou ou même une serrure renforcée d’un verrou opposent une assez faible résistance aux cambrioleurs. La porte est beaucoup plus difficile à forcer lorsqu’elle comprend quatre ou cinq points de fermeture. Les cambrioleurs reconnaissent rapidement une porte qui comporte une serrure multipoint. Ils peuvent être dissuadés de la forcer, sachant que c’est une tâche difficile et bruyante, et qu’ils devront y passer plus de temps.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Comment se chauffer : les bonnes options

Beaucoup d’installations de chauffage central sont anciennes, consomment trop et mal. Le combustible n’est pas toujours bien choisi en fonction des besoins de la maison et des ressources locales. L’isolation des habitations est souvent insuffisante, et l’on ne prend pas toujours en compte l’intérêt qu’elle représente (en voyant les choses à moyen et à long terme). Les chaudières sont souvent trop puissantes pour le volume à chauffer ; la régulation est mal faite, les pièces sont trop chauffées, d’où un gaspillage d’énergie.

image

Radiateurs de chauffage électriques optimisés : comment les choisir?

Les radiateurs électriques ont été largement répandus dans les années "tout-électriques". Ils n'ont pas toujours bonne réputation, car ils sont considérés comme énergivores, d'utilisation coûteuse et synonymes d'inconfort. Pourtant, si les convecteurs peuvent aujourd'hui être "oubliés" (sauf dans des cas très précis), trois catégories de radiateurs peuvent être considérés comme "optimisés".  

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

Sécurité de la maison

Protection contre les cambriolages

La protection de la maison contre les cambrioleurs est devenue une préoccupation majeure des possesseurs de maisons individuelles, mais aussi des propriétaires ou locataires d’appartement. Entrebâilleur, judas optique porte blindée, serrure multipoint, portier vidéo, alarme volumétrique, vidéo-surveillance sont les moyens les plus utilisés pour se protéger. Le jardin est le premier à garantir avec une bonne clôture, un bon grillage, un solide portail décourageant les intrus. 

Les détecteurs dans la maison

Pour faire face aux conséquences d’un départ d’incendie, les logements doivent être légalement dotés d’un ou plusieurs détecteurs de fumée (DAF). Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est fortement conseillé de les équiper également d’un détecteur de monoxyde de carbone.