Chaînes, entrebâilleurs, verrous : protections de la porte contre les cambriolages

De bonnes fermetures suffisent souvent à décourager un cambrioleur. La majorité des intrusions se fait… par la porte. Il est donc essentiel d’en assurer la fermeture par des moyens souvent basiques.

Les chaînes et les entrebâilleurs

Ces systèmes de protection ont l’avantage d’être simples et très sûrs. Ils permettent d’entrouvrir la porte pour pouvoir dialoguer avec le visiteur, sans lui laisser la possibilité d’entrer, même s’il pousse le battant. L’entrebâilleur rigide à compas abattant offre une excellente sécurité car il limite l’ouverture et assure une protection très solide.

Les chaînes de sûreté sont connues depuis longtemps ; il faut apporter un soin particulier à la fixation des attaches sur l’huisserie et sur le battant. La longueur de la chaîne est généralement d’une quinzaine de centimètres. Il existe des modèles à clé qui permettent une mise en place quand on quitte la maison, ce qui laisse croire qu’il y a quelqu’un à l’intérieur en cas de tentative d’intrusion. La chaîne de sûreté présente un défaut lorsque des cambrioleurs forcent la porte et constatent que la chaîne n’est pas mise, ils sont renseignés sur l’absence des habitants. Pour remédier à ce défaut, installez une chaîne de sûreté pourvue d’un verrou qui permet de la mettre en place de l’extérieur au moyen d’une clé. La protection s’en trouve améliorée.

L’entrebâilleur rigide joue le même rôle que la chaîne. Il est impossible à neutraliser, même pour les mains les plus habiles (il faut refermer la porte pour retirer la sécurité). Veillez à mettre exactement en regard l’une de l’autre les deux parties du système pour que celui-ci fonctionne bien. Il existe aussi des verrous entrebâilleurs dans lesquels une glissière est fixée sur la gâche.

Les judas

Le judas traditionnel est une petite fenêtre découpée dans la porte ; il est pourvu, vers l’extérieur, d’une petite grille et d’un volet abattant à l’intérieur. Ce dispositif convient pour les maisons individuelles ; il permet de voir le visiteur et de lui parler sans interphone ; il a en même temps un caractère décoratif. La technique de pose est simple : découpez un carré au milieu de la porte (à hauteur de visage) après avoir effectué un tracé. La découpe est réalisée à la scie à guichet (percez aux quatre coins des gros trous, à la perceuse, pour introduire facilement la lame de la scie).

Les judas optiques (ou microviseurs) que l’on place sur les portes (d’appartements, surtout) pour voir le visiteur avant d’ouvrir sont constitués d'un oculaire logé dans un tube. Leur montage est très simple, puisqu’il suffit de percer un trou dans la porte (ils ont un tube d'assez faible diamètre : 10 ou 12 mm) et d'introduire le tube dans le perçage pour le bloquer par vissage sur l'œilleton intérieur. Ce type d'accessoire s’adapte aux différentes épaisseurs de porte. Les microviseurs les plus performants disposent d’un grand champ de vision (de 210°). Pour que l’appareil soit efficace, la personne qui sonne doit être éclairée. Pour voir sans être vu, il existe des microviseurs combinés avec une plaque d’identité ; le judas est dissimulé, et le visiteur ne peut se douter qu’il est vu. Il existe désormais des judas à transmission vidéo, l'appareil étant constitué d'un objectif et d'un écran intérieur.

Verrous, serrures et protections passives

La façon la plus simple de sécuriser une porte est encore d’y fixer un solide verrou ou une bonne serrure multipoint.  Il existe aujourd’hui des matériels très sûrs, offrant toute garantie contre le crochetage et le forçage.

Les verrous

Les verrous de sûreté sont, en principe, à deux tours (à quatre ou cinq pistons). Ils présentent le plus souvent un corps en acier bronzé laqué et un pêne en acier massif chromé. Il y a quatre trous sur le verrou, comme sur la gâche, pour la fixation. Certains verrous sont dotés de clés à double ou à triple crantage (qui ne peuvent être copiées) et apportent une meilleure sécurité. Il existe également des verrous que l’on ne peut manœuvrer qu’avec une clé, de l’intérieur comme de l’extérieur. Pour poser un verrou, prenez des repères très précis, afin que le pêne coïncide exactement avec le logement de la gâche. Ce n’est pas toujours simple, particulièrement dans les appartements anciens, où l’on constate parfois que le battant de la porte et l’huisserie ne sont pas dans le même plan. Dans ce cas, surélevez soit le verrou, soit la gâche, en plaçant au-dessous un morceau de contreplaqué percé aux quatre coins.

La pose

Mesurez la distance séparant l’extrémité du pêne (en position ouverte) et le centre du canon. Effectuez un traçage pour repérer le centre du cercle à percer. Reportez la mesure sur le battant en tenant compte du fait que le pêne doit venir au ras de la gâche (cela peut poser des problèmes si l’intervalle entre le battant et l’huisserie est important). Percez le trou dans le battant à l’aide d’un vilebrequin ou avec une scie cloche montée sur une perceuse électrique. Le diamètre du trou peut être ajusté à la râpe queue-de-rat. Le verrou est vendu avec les vis nécessaires à sa fixation (certains modèles sont livrés avec une contreplaque de serrage et des tiges filetées). Posez la gâche sur le dormant de l’huisserie, en vous assurant que le pêne voyage librement, sans frottement mais aussi sans aucun jeu. À l’extérieur de la porte, posez une petite bague pour sertir le canon. Moins le canon est saillant et mieux la porte sera protégée.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Sécurité de la porte - les serrures multipoints

Un seul verrou ou même une serrure renforcée d’un verrou opposent une assez faible résistance aux cambrioleurs. La porte est beaucoup plus difficile à forcer lorsqu’elle comprend quatre ou cinq points de fermeture. Les cambrioleurs reconnaissent rapidement une porte qui comporte une serrure multipoint. Ils peuvent être dissuadés de la forcer, sachant que c’est une tâche difficile et bruyante, et qu’ils devront y passer plus de temps.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Faire un forage soi-même dans son jardin : taper un puits

Autrefois, chaque jardin avait son puits, qui permettait son arrosage en toutes saisons (ou presque) et souvent l'alimentation en eau de la maison. La nappe phréatique se trouvant généralement à quelques mètres sous le niveau du sol, il était possible de récupérer l'eau avec un seau ou avec une pompe de surface. Les puits ont souvent été bouchés. Il existe une solution simple pour aller chercher l'eau, sans forage important: il est possible de "taper" un puits chez soi, sans grand équipement.  

image

Le lait de chaux : c'est quoi? ça sert à quoi?

Le lait de chaux est l'un des produits les plus anciens pour peindre et assainir les granges, les écuries et les bergeries. De là à en faire une peinture décorative , il n'y avait qu'un pas. Le produit a séduit les décorateurs mais aussi tous ceux et celles qui l'apprécient pour ses nombreuses qualités, notamment naturelles.

image

Chauffage au bois : faut-il tuber votre conduit de cheminée?

Les matériels de chauffage au bois bûche (poêles, inserts, foyers fermés voire chaudière) ou au granulés (pellets) étant de plus en plus  performants, leurs fumées sont aussi de plus en plus chaudes, ce que certains vieux conduits ne peuvent supporter. Il faut donc les tuber : une opération assez simple mais qui doit néanmoins être confiée à un professionnel.

image

Le seul podcast sur la maison !

La Maison de Christian : retrouvez tous les podcasts ! Près de 40 émissions LA MAISON DE CHRISTIAN ont été produites et diffusées sur notre site . Mais vos pouvez aussi vous abonner pour les recevoir en PODCAST dès leur mise en ligne. N'hésitez pas à en faire profiter votre entourage et vos amis : : https://soundcloud.com/reno-info-maison

image

Installer un store à enrouleur

La gamme des stores à enrouleur est très vaste, on en trouve de toutes sortes et de toutes dimensions. Ils présentent l'avantage de la discrétion puisqu'une fois enroulés, ils libèrent la totalité de la baie. Ils sont aussi très économiques. Ils peuvent être tamisants ou plus ou moins occultants, blancs ou de différentes couleurs. Il en existe aussi pour fenêtres de toit .

image

Les Français et la rénovation énergétique: baromètre Monexpert-renovation-energie

Le 7ème baromètre 2021 Monexpert-renovation-energie.fr réalisé avec OpinionWay montre que la rénovation énergétique est une préoccupation de plus en plus forte pour les Français, convaincus massivement que l’enjeu doit s’inscrire dans le programme des candidats à la présidentielle. Malgré ce fort intérêt, les Français restent perdus devant la complexité du fléchage des aides et disposent d’un budget en baisse par rapport à 2020 pour financer les travaux dans leur logement. Pour faciliter leurs démarches, ils plébiscitent l’accompagnement à travers un prestataire unique et, en prérequis, l’audit énergétique de leur logement.

image

Faire entretenir sa chaudière avant l'hiver

Toutes les chaudières doivent être entretenue un fois par an, par une entreprise qualifiée qui vous remettra une attestation dans les 15 jours de l’intervention, à conserver 2 ans. Si vous êtes locataire, regardez votre bail : dans certains cas, cette obligation revient au propriétaire. Si ce n’est pas le cas, c’est à vous de faire faire l’ entretien et vous devrez produire cette attestation au bailleur.  

image

Alimentation électrique d'un lave-linge dans une salle d'eau

L'installation d'un lave-linge pose souvent un réel problème dans les immeubles relativement ancien. S'ils sont la plupart du temps conçu pour recevoir un lave-vaisselle dans la cuisine, rien n'est généralement prévu pour le lave-linge, qu'on retrouve souvent de ce fait dans la salle de bains, la salle de douche ou le cabinet de toilette. Si l'alimentation et l'évacuation ne présente pas de difficulté du fait de la présence des appareils sanitaire, l'alimentation électrique doit généralement être créée dans le le respect des règles de sécurité liées à cet endroit spécifique.

Sécurité de la maison

Protection contre les cambriolages

La protection de la maison contre les cambrioleurs est devenue une préoccupation majeure des possesseurs de maisons individuelles, mais aussi des propriétaires ou locataires d’appartement. Entrebâilleur, judas optique porte blindée, serrure multipoint, portier vidéo, alarme volumétrique, vidéo-surveillance sont les moyens les plus utilisés pour se protéger. Le jardin est le premier à garantir avec une bonne clôture, un bon grillage, un solide portail décourageant les intrus. 

Les détecteurs dans la maison

Pour faire face aux conséquences d’un départ d’incendie, les logements doivent être légalement dotés d’un ou plusieurs détecteurs de fumée (DAF). Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est fortement conseillé de les équiper également d’un détecteur de monoxyde de carbone.