Poser du grillage

Moyen le plus simple et économique pour réaliser une clôture de grandes dimensions, le grillage est une solution qui ne demande pas d'outillage important pour sa pose. 

Les supports du grillage

Les supports sont soit des piquets, soit des poteaux.

  • Les piquets doivent être répartis de manière à assurer une tension stable du grillage. Le nombre de piquets dépend de la nature du grillage et du périmètre grillagé. Chaque piquet d’angle est renforcé par deux jambes de force à 90°, tout comme les piquets de renfort. Le piquet de départ n’a qu’une seule jambe de renfort.
  • La hauteur du piquet est égale à celle du grillage, majorée de la profondeur d’enfoncement, qui dépend du mode de fixation :
    – 25-30 cm s’il est scellé dans un bloc de béton ;
    – 50-70 cm s’il est simplement enfoncé ;
    – nulle si le piquet est monté sur un support fiché ou scellé en terre.
  • Les poteaux assurent un maintien plus ferme et sont recommandés pour les clôtures de hauteur dépassant 1,50 m. Ils doivent être plantés dans un bloc de béton, d’autant plus important que le terrain est instable, mais d’au moins 40 cm au cube.
    – Les poteaux en bois sont des bastaings ayant subi un sérieux traitement fongicide et insecticide, renforcé à la base par trempage dans un produit bitumeux (crésyl ou créosote).
    – Les poteaux en béton armé vibré durent très longtemps, à condition d’enduire systématiquement la moindre fissure découverte après l’hiver.

Les types de grillages

Les grillages doivent avoir une hauteur et une résistance suffisantes pour dissuader un franchissement de plein jour.

Le grillage simple torsion offre une bonne rigidité, pourvu qu’il soit bien tendu, ce qui nécessite de le retendre régulièrement (tous les 2 ans en moyenne).

  • Le grillage à mailles soudées nécessite un soutien plus ferme (poteaux plutôt que piquets) et supporte plus facilement des plantes grimpantes.

Les accessoires de tension

Ils maintiennent le grillage entre ses supports. Le grillage lui-même ne doit jamais être directement tendu : fixez-le sur les fils de tension, à raison de trois points au mètre, par des agrafes ou du petit fil de fer.

  • Les fils de tension sont tendus entre les supports, espacés de 50 cm environ, avec un fil en haut et un en bas.
  • Les tendeurs sont placés près de chaque piquet d’extrémité, d’angle et de renfort.
  •  Les barres de tension s’enfilent verticalement dans le grillage, à 50 cm des piquets d’extrémité, d’angle et de renfort.

Pose du grillage

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Le phénomène de mur froid : panneaux isolants ou Depron

Nous avons une vieille meulière en région parisienne. Les murs intérieurs ne sont pas isolés mais les pierres non apparentes probablement du plâtre. Afin d'éviter les murs froids, nous voudrions coller des plaques isolant (polystyrène ou laine) + plaque plâtre, type Resitherm directement aux murs intérieurs. Sur une fine épaisseur environ 5 cm tout compris. Est-ce adapté pour ce type de murs ou pas et sinon que conseillez vous ? Ludovic

image

La maison à ossature bois : saine, économique et rapide à construire

Héritière directe des maisons de colons américains, la maison à ossature bois est facile à fabriquer, rapide à monter (les panneaux étant préparés en atelier), résistante et étanche aux intempéries (son bardage la protégeant contre la pluie et le vent), bien isolée contre le froid. C’est l’évolution de ce type de maison qui vous est proposée aujourd’hui, dans différentes variantes, par des constructeurs de maisons individuelles.

image

6 façons simples de traiter l'air dans la maison

Le renouvellement de l’air dans une maison est une obligation sanitaire. Le confinement favorise l’accumulation d’humidité et de poussières mais aussi de différents composants volatiles nuisibles à la santé. Autrefois obtenue de façon naturelle à cause du manque d’étanchéité des huisseries, une ventilation forcée est aujourd’hui nécessaire, surtout dans les maisons récentes, présentant une excellente isolation et étanchéité des huisseries. Voici 6 façons simple d'améliorer la qualité de l'air dans la maison .

image

Quel type de gouttière choisir pour la maison ?

L’eau recueillie par la couverture doit pouvoir être collectée et évacuée sans risquer de détériorer les murs de la maison. C’est le rôle des gouttières et de leurs éléments complémentaires. Si elles sont en mauvais état, il ne faut pas hésiter à les remplacer. Plusieurs solutions s'offrent à vous.  

image

Quelle organisation pour la cuisine?

Quand on veut réorganiser sa cuisine, l’idéal est de commencer par dresser un plan sur papier millimétré. Notez d’abord l’emplacement des éléments fixes : portes, fenêtres, tuyauteries, arrivée de gaz, radiateurs, chauffe-eau, interrupteurs et prises.Ensuite, mesurez la longueur et la largeur des murs. Relevez les cotes à différents endroits et basez-vous sur la plus petite. Puis, relevez les dimensions des éléments désirés et placez-les sur votre plan avec vos appareils électroménagers. Finalisez votre plan en tenant compte du triangle de travail et des dimensions adaptées.

image

Quels de volets pour la maison?

Dans une maison, les volets sont pratiquement indispensables. Ils permettent de faire l’obscurité, d’isoler votre maison contre les fortes chaleurs autant que contre le froid de l’hiver. Les volets préservent votre intimité et protègent de la lumière. Enfin, ils constituent une protection essentielle contre le vol tout en participant à l’esthétique de la maison.

Sécurité de la maison

Protection contre les cambriolages

La protection de la maison contre les cambrioleurs est devenue une préoccupation majeure des possesseurs de maisons individuelles, mais aussi des propriétaires ou locataires d’appartement. Entrebâilleur, judas optique porte blindée, serrure multipoint, portier vidéo, alarme volumétrique, vidéo-surveillance sont les moyens les plus utilisés pour se protéger. Le jardin est le premier à garantir avec une bonne clôture, un bon grillage, un solide portail décourageant les intrus. 

Les détecteurs dans la maison

Pour faire face aux conséquences d’un départ d’incendie, les logements doivent être légalement dotés d’un ou plusieurs détecteurs de fumée (DAF). Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est fortement conseillé de les équiper également d’un détecteur de monoxyde de carbone.