Comment régler le chauffage à 19° C ?

Depuis le 3 décembre 1974, la loi fixe la température intérieure maximum moyenne dans les habitations à 19° C. Cette disposition, liée à la crise pétrolière de 1974, a été réitérée en 2005 par l'article R241-26 du Code de l'Énergie. Mais comment être sûr de régler le chauffage à la bonne température?

Une amende de 5ème classe

La loi... c'est la loi ! comme toute loi, elle s'accompagne de sanctions si elle n'est pas respectée. En l'occurrence une amende de 1500 euros, pouvant être doublée en cas de récidive. Applicable (mais jusqu'alors peu appliquée) dans le secteur public et éventuellement dans les entreprises contrôlables, cette sanction n'est guère envisageable chez les particuliers, sauf à imaginer des brigades de contrôle, comme il en a existé pour la redevance télévisuelle. C'est peu probable.

Préservation de la planète : une astreinte morale

C'est donc au niveau de la recommandation active morale que se situe la perspective de respect de cet objectif du 19° C dans les logements, désormais sans distinction de pièces. On admettait en effet jusqu'alors que si le 19° C est un objectif réaliste en terme de confort dans une pièce à vivre, on considérait que la température d'une salle de bains puisse atteindre 21° C alors que celle d'une chambre pourrait être réduite à 17° C. C'est sur le ressort moral que peut jouer la recommandation gouvernementale, totalement absente des consciences à la fin des années 1970. Les plus jeunes peuvent être des vecteurs de persuasion puissants, ce qu'ils sont dans les pays nordiques depuis les années 1980 mais peu dans nos contrées. La culpabilisation des parents est ici un ressort efficace.

Comment régler correctement  le chauffage?

La possibilité de régler la température intérieure à 19° C varie suivant le type de chauffage et le mode d'énergie ou de combustible :
– elle est quasi impossible avec le chauffage au bois en foyer (ouvert ou fermé) ou avec un poêle à bûches. il faut s'en tenir à une alimentation modérée et régulière et au contrôle au bon vieux thermomètre;
– les poêles et chaudières à granulé, en revanche, bénéficient d'une régulation précise assistée électroniquement.  Pour les poêles à granulé (et les poêle de masse), en revanche, la centralité de chauffe rend difficile une répartition harmonieuse et constante de la température entre les différentes pièces de la maison en fonction de leur plus ou moins grand éloignement du poêle : il fait forcément plus chaud près de celui-ci qu'à l'autre bout de l'appartement. Un récupérateur de chaleur et une répartition de celle-ci par des conduits constitue une solution, mais difficile à gérer;
– le chauffage central est à la fois assez facile à régler par la programmation même de la chaudière et  par la gestion des radiateurs, grâce aux robinets thermostatiques. Chaque radiateur peut se voir assigner une consigne précise, pièce par pièce. Le 19° C peut être obtenu soit par un réglage manuel du robinet si la graduation de température est indiquée sur la poignée, soit, si celle-ci est numérique, en la réglant entre 2 et 3. Les têtes de robinets connectées permettent aujourd'hui un réglage radiateur par radiateur, pièce par pièce, très fin.
– La pompe à chaleur, seule ou en hybridation (associée à une chaudière) , bénéficie de la même possibilité de réglage que n'importe quel émetteur de chauffage centralisé ;
le plancher chauffant bénéficie d'une double possibilité de réglage : au niveau de l'émetteur de chaleur et au niveau de sondes de température à celui de la pièce (que le plancher soit hydraulique ou électrique). Une attention particulière doit être apporté à ne pas agir trop fréquemment sur le réglage de température de la dalle qui, du fait de son inertie, ne peut faire varier rapidement la température de la pièce;
– si les convecteurs électriques anciens sont difficiles à gérer de façon précise (en agissant sur le thermostat mécanique de chaque appareils) , il en va autrement des radiateurs à inertie ou des radiateur radiants, qui offrent une gestion fine appareil par appareil au niveau de chacun d'entre eux via leur thermostat, désormais électronique, et leur système de programmation. Celle-ci peut être réglée, au niveau global de l'installation, par un thermostat d'ambiance centralisé, distribuant ses ordres par fil pilote ou par radio, voire par l'installation connectée;
– les splits associés à une  pompe à chaleur air/air bénéficient d'un réglage fin par télécommande et peuvent être associés à un régulation pièce par pièce par thermostats d'ambiance programmables.  

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Réguler le chauffage central

Toutes les pièces d’une maison ne doivent pas être chauffées à la même température. Les chambres peuvent être moins chaudes que la salle de séjour ou la salle de bains. Certaines pièces peuvent être temporairement moins chauffées. Différentes solutions sont possibles pour arriver à ce résultat.

image

Le chauffage électrique par le sol

L’idée de placer des résistances ou des câbles chauffant dans le sol n’est pas nouvelle, mais sa mise en œuvre est récente. Des fabricants développent même aujourd’hui des solutions intéressantes permettant de constituer des systèmes de confort – plus que de vrais chauffages – dans le sol au cours d’une rénovation.

image

Les robinets thermostatiques du chauffage central

Des robinets thermostatiques assurent une régulation thermique optimale des radiateurs, pièce par pièce. À la différence des robinets classiques, ils modulent le débit d’alimentation des radiateurs en fonction d’une température donnée, pré-réglée à la poignée du robinet. Pour beaucoup d'entre eux, c'est en été qu'il faut les installer, quand le chauffage est arrêté.

image

Remplacer ses convecteurs électriques par des radiateurs?

J’envisage de changer deux convecteurs « grille pain » de 1500 W chacun pour une pièce de 30 m 2 dans un appartement bien isolé « 2002 » Quel serait le meilleur type d’appareil et est ce que la connexion domotique est nécessaire et efficace pour faire des économies ? Merci Jean-Paul

Les dernieres vidéos maison

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Le carnet numérique (de santé) du logement

Le carnet numérique du logement –  CLEA  – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez  Qualitel , vous présentent  CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements. RETROUVEZ LA VIDÉO !

image

Le bruit : les points faibles de la maison

Le bruit est la principale nuisance ressentie par les Français. Elle varie évidemment beaucoup selon les endroits, l’environnement, la saison. Il faut noter l’aspect très psychologique du ressenti au bruit qui relativise les normes et règles d’appréciation de cette nuisance. Il faut souligner, par exemple, que plus un environnement est silencieux, et plus on ressentira un bruit qui, dans un environnement bruyant, passerait totalement inaperçu. C’est pourquoi l’on parle généralement « d’émergence », c’est-à-dire de dépassement d’un seuil de bruit moyen dans un lieu donné. Il faut ici distinguer les bruits aériens qui proviennent de l’environnement de la maison et les bruits d’impact qui sont internes à la construction.

image

Les panneaux photovoltaïques et le respect des sites

On sait que les travaux dans l’environnement extérieur d’un monument historique classé doivent faire l’objet d’une autorisation de l’architecte des bâtiments de France communément baptisé ABF. Ses avis sont souvent ressentis comme contraignants voire excessifs, mais on ne peut nier leur importance dans la préservation des sites.

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Chèque pellets (granulés) et bois de chauffage

Après le « chèque énergie fioul » celui concernant le gaz et l’électricité, destinés à aider les ménages compte tenu de l’augmentation vertigineuse du prix de ces énergies, voici le «  chèque énergie pellet et bois de chauffage  ».

image

Les installations électriques dans l'atelier de bricolage

L'atelier de bricolage est un lieu où l'installation électrique doit être particulièrement sûr et où elle doit être adaptée à l'utilisation de machine électroportatives ou à poste fixe. Les circuits ne doivent pas être surchargés (pas de multiprises en cascade !) et la prise de terre doit être de qualité. L'idéal est de l'alimenter par un tableau spécifique complémentaire.

image

Poêles et chaudières à granulés : la bonne solution?

Les appareils de chauffage à granulés connaissent un succès important pour leur rendement, leur facilité d'utilisation et les économies de dépenses chauffage qu'ils permettent. Le granulé (ou pellet) est un combustible propre, facile à utiliser et à stocker, en sac ou en vrac. C'est un système de chauffage fortement subventionné par l'état mais aussi, souvent, par les organismes de service public locaux et régionaux. Reste l'approvisionnement qui a connu quelques difficultés récemment.

image

VELUX® illumine les intérieurs pour les fêtes de fin d’année !

Les fêtes de fin d'année approchent pour le bonheur des petits et des plus grands. Lieu de convivialité propice au partage, la maison s'anime d'une ambiance festive où la décoration joue un rôle majeur. Mais cette atmosphère ne serait pas aussi magique sans la lumière : en optimisant la lumière naturelle avec des fenêtres de toit et des éclairages indirects, on compose le scénario idéal pour rallonger les journées et entrer tout en douceur dans les soirées festives.

La maison et la législation

La réglementation de la maison au quotidien

Diagnostic de Performance énergétique (DPE), État de Catastrophe naturelle, garantie décennale, garanties immobilières, assurance dommages-ouvrage (DO), diagnostic avant travaux (DAT, permis de construire, déclaration préalable de travaux, obligation de ramonage, entretien des chaudières et des pompes à chaleur… 

La réglementation sur la construction et la rénovation

La réglementation concernant la maison, la construction (permis de construire), la rénovation (déclaration préalable de travaux), les transformations (règlement de copropriété en logement collectif), l’entretien est multiple et complexe. Nul n’étant censé ignorer la loi, il est indispensable de bien la connaître. Ces articles vous fournissent de nombreuses informations.