Conducteur électrique de protection : la prise de terre

On donne généralement le nom de "terre" au conducteur de protection, qui tire son nom du fait qu’il est conçu pour permettre le retour vers la terre  de tout courant s’échappant, en quelque sorte, de son conducteur ou de l'appareil qui l'alimente. C'est une composante essentielle de toute installation électrique domestique

 

 

La prise de terre

Cette fonction évite que le retour du courant électrique vers la terre ne se fasse par notre corps si l’on venait, par exemple, à toucher la carcasse métallique d’un appareil accidentellement sous tension. Ce retour du courant vers la terre, via notre corps, ne se traduit pas seulement par une décharge désagréable, mais, dans certains cas, par une brûlure, le cas extrême étant l’électrocution, qui peut entraîner un arrêt cardiaque.

La prise de terre dans les constructions collectives neuves

La terre est présente au tableau de répartition sous la forme d’une borne spécifique, reliée à un gros câble de couleur vert-jaune (couleurs exclusives du conducteur de protection). Toutes les prises et tous les éclairages doivent aujourd’hui être dotées d’une broche ou d’un alvéole reliés à ce conducteur. Tous les circuits, même ceux pour la lumière, doivent intégrer un conducteur de protection.

La prise de terre dans les constructions collectives anciennes

La mise à disposition d’une borne de raccordement à la terre fait partie des obligations du propriétaire ou de la copropriété. Une très mauvaise habitude consiste à se raccorder sur une canalisation d’eau ou sur une évacuation. Cette pratique est rigoureusement interdite, car elle met en jeu la sécurité de tous !
Le raccordement sur la canalisation d’alimentation en eau n’est possible que si l’immeuble dispose d’une canalisation enterrée après le compteur ; si ce n’est pas le cas, il faut que la canalisation soit reliée à la terre par un pieu ou une boucle enterrée. Dans les deux cas, il faut qu’un manchon isolant soit disposé sur la canalisation après le compteur, afin de protéger le réseau. Il faut aussi l’autorisation de la compagnie des eaux. Le raccordement à la terre d’un immeuble collectif est du ressort d’un électricien professionnel.

La prise de terre dans une maison individuelle

Il est possible d’installer soi-même une prise de terre si l'on dispose des connaissances et une pratique approfondies en matière d'installation électrique. La solution la plus classique consiste à planter dans le sol un pieu métallique, que l’on raccorde à un câble, déroulé au fond d’une tranchée et relié ensuite à un conducteur de forte section allant se raccorder à la borne de protection sur le tableau de répartition.
La tranchée doit être profonde d’au moins 50 cm. Pour le pieu, il faut utiliser un tube d’acier galvanisé de 25 mm de diamètre minimum (il existe des modèles du commerce spécialement prévus pour cet usage). Il sera enfoncé sur au moins 1,50 m et sera raccordé à un câble de cuivre dénudé d’au moins 15 mm de diamètre. Le raccordement de ce câble dans la maison (à supposer que la prise de terre soit à l’extérieur, ce qui est souhaitable) doit se faire par une barrette spéciale, assortie d’une plaque indiquant clairement la fonction du dispositif et portant de ce fait la mention “terre” en toutes lettres, ainsi que le signe conventionnel.
Pour une protection idéale, vous pouvez réaliser un ceinturage en fond de fouille, dans une tranchée autour des fondations de la maison. Au fond de cette tranchée courra un câble de cuivre dénudé de 25 mm2 de section. Il sera raccordé comme indiqué précédemment. Un contrôle d'efficacité de l'installation doit être effectué par un électricien professionnel.

La liaison équipotentielle

 Elle consiste à relier toutes les canalisations métalliques d'alimentation en eau, gaz, chauffage central et toutes les huisseries métallique à la terre. Une liaison équipotentielle doit être réalisée dans chaque salle d'eau.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les principes d'une installation électrique

La vocation d’une installation est d’alimenter des appareils fixes ou des points d’alimentation (prises) pour des appareils mobiles. Pour cela, un certain nombre de conducteurs partent du tableau de répartition, situé après le compteur. Ils permettent de répartir le courant mis ainsi à disposition par le distributeur d'énergie.

Les dernieres vidéos maison

image

Les ministres pointent du doigt les fraudeurs à la rénovation énergétique

Julien Denormandie, ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à l’Economie ont annoncé un renforcement des exigences pour l’attribution du label RGE,  plus de contrôles exerces par la DGCCRF, mais aussi par l’Anah. 

image

CAPEB : redonner la confiance dans le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

Depuis 18 mois d’échanges et de réunions, les pouvoirs publics, l’ADEME, la DGCCRF, l’ANAH, les représentants des consommateurs, les organisations professionnelles du bâtiment et les organismes de qualification ont participé aux travaux de rénovation du dispositif RGE. Les pouvoirs publics ont arbitré et devraient procéder à la rédaction des futurs arrêtés qui encadreront ce nouveau dispositif et qui seront applicables au cours du 1er semestre 2020. La CAPEB a participé activement à l’instance partenariale dont le but était de « réformer ensemble », soucieuse de renforcer la crédibilité du dispositif RGE, auprès des consommateurs et des entreprises.

image

LE CHAUFFAGE AU BOIS : UNE REPONSE A L’AUGMENTATION DE LA FACTURE ENERGETIQUE DES MENAGES

Le médiateur de l’énergie a publié hier son baromètre annuel. « Comme en 2018, 15% des répondants déclarent avoir souffert du froid au cours de l’hiver (…). Un tiers des ménages a restreint le chauffage pour ne pas avoir de factures trop élevées, et un foyer sur dix rencontre des difficultés pour payer certaines factures d’électricité ou de gaz naturel. »

image

Le Mondial du Bâtiment : du 4 au 8 novembre à Villepinte (Batimat, interclima, Idéobain)

Le Mondial du Bâtiment réunira, du 4 au 8 novembre prochain à Paris-Nord Villepinte, les salons INTERCLIMA, IDÉOBAIN et BATIMAT pour former l’évènement international de référence des secteurs de l’architecture, du bâtiment et de la construction. Considéré comme LE rendez-vous incontournable de tous les acteurs de la filière pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain, le Mondial du Bâtiment a pour ambition d’être un observatoire à 360° des transformations du secteur.

image

La CAPEB et BUTAGAZ lancent leur nouvelle offre packagée FACILIPASS Chaudière bois

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment ( CAPEB ) et Butagaz, fournisseur de solutions multi-énergies, lancent aujourd’hui une nouvelle offre packagée « Chaudière Bois FACILIPASS ». Dans le prolongement des « Pack Chaudière » et « Pack Pompe à Chaleur », cette offre permet le financement par mensualisation sur 60 mois, de travaux d’installation et d’entretien de chaudières à granulés de bois pour les clients particuliers. Parallèlement, l’intégration de l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH vient compléter les différentes offres FACILIPASS, afin de favoriser les travaux de rénovation énergétique des ménages les plus modestes.

image

Fin de crédit d'impôt au profit d'une prime unique

Mis en place au début des années 1980, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) a vécu. Il sera remplacé au 1er janvier 2020 par un système de prime versé directement aux bénéficiaires.

image

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l' AFPAC  nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l' économie  d' énergie  qu'elle représente. Plus d'informations sur :   

Les derniers conseils maison

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le gâchage du béton à la bétonnière

L'emploi d'une bétonnière (que vous pouvez louer) s'impose sitôt qu'il est nécessaire de gâcher une quantité relativement importante de béton (coulage d'une petite chape par exemple).

image

Chauffage : les appareils à combustible liquide et les chauffages individuels au gaz

Considéré pendant un temps comme un chauffage de pauvre, le poêle à pétrole est revenu au goût du jour grâce à une série de perfectionnements assurant un fonctionnement sûr et sans odeur. Par ailleurs, sous l'appellation " chauffage au gaz ", on regroupe des appareils individuels, mobiles d'appoint alimentés par des bouteilles, mais aussi aujourd'hui les foyers à gaz , alimentés par réseau et pouvant s'insérer dans un foyer de cheminée. Les foyers à éthanol doivent être avant tout considérés comme des appareils d'appoint décoratifs et d'ambiance. 

image

Limer le métal : choisir la bonne lime et apprendre à limer

Le travail à la lime – l’ajustage en langage professionnel – est un exercice difficile, qui demande un véritable apprentissage. Lorsqu’on est néophyte, il vaut mieux commencer par s’exercer sur des pièces simples (voire sur des chutes).