Conducteur électrique de protection : la prise de terre

On donne généralement le nom de "terre" au conducteur de protection, qui tire son nom du fait qu’il est conçu pour permettre le retour vers la terre  de tout courant s’échappant, en quelque sorte, de son conducteur ou de l'appareil qui l'alimente. C'est une composante essentielle de toute installation électrique domestique

 

 

La prise de terre

Cette fonction évite que le retour du courant électrique vers la terre ne se fasse par notre corps si l’on venait, par exemple, à toucher la carcasse métallique d’un appareil accidentellement sous tension. Ce retour du courant vers la terre, via notre corps, ne se traduit pas seulement par une décharge désagréable, mais, dans certains cas, par une brûlure, le cas extrême étant l’électrocution, qui peut entraîner un arrêt cardiaque.

La prise de terre dans les constructions collectives neuves

La terre est présente au tableau de répartition sous la forme d’une borne spécifique, reliée à un gros câble de couleur vert-jaune (couleurs exclusives du conducteur de protection). Toutes les prises et tous les éclairages doivent aujourd’hui être dotées d’une broche ou d’un alvéole reliés à ce conducteur. Tous les circuits, même ceux pour la lumière, doivent intégrer un conducteur de protection.

La prise de terre dans les constructions collectives anciennes

La mise à disposition d’une borne de raccordement à la terre fait partie des obligations du propriétaire ou de la copropriété. Une très mauvaise habitude consiste à se raccorder sur une canalisation d’eau ou sur une évacuation. Cette pratique est rigoureusement interdite, car elle met en jeu la sécurité de tous !
Le raccordement sur la canalisation d’alimentation en eau n’est possible que si l’immeuble dispose d’une canalisation enterrée après le compteur ; si ce n’est pas le cas, il faut que la canalisation soit reliée à la terre par un pieu ou une boucle enterrée. Dans les deux cas, il faut qu’un manchon isolant soit disposé sur la canalisation après le compteur, afin de protéger le réseau. Il faut aussi l’autorisation de la compagnie des eaux. Le raccordement à la terre d’un immeuble collectif est du ressort d’un électricien professionnel.

La prise de terre dans une maison individuelle

Il est possible d’installer soi-même une prise de terre si l'on dispose des connaissances et une pratique approfondies en matière d'installation électrique. La solution la plus classique consiste à planter dans le sol un pieu métallique, que l’on raccorde à un câble, déroulé au fond d’une tranchée et relié ensuite à un conducteur de forte section allant se raccorder à la borne de protection sur le tableau de répartition.
La tranchée doit être profonde d’au moins 50 cm. Pour le pieu, il faut utiliser un tube d’acier galvanisé de 25 mm de diamètre minimum (il existe des modèles du commerce spécialement prévus pour cet usage). Il sera enfoncé sur au moins 1,50 m et sera raccordé à un câble de cuivre dénudé d’au moins 15 mm de diamètre. Le raccordement de ce câble dans la maison (à supposer que la prise de terre soit à l’extérieur, ce qui est souhaitable) doit se faire par une barrette spéciale, assortie d’une plaque indiquant clairement la fonction du dispositif et portant de ce fait la mention “terre” en toutes lettres, ainsi que le signe conventionnel.
Pour une protection idéale, vous pouvez réaliser un ceinturage en fond de fouille, dans une tranchée autour des fondations de la maison. Au fond de cette tranchée courra un câble de cuivre dénudé de 25 mm2 de section. Il sera raccordé comme indiqué précédemment. Un contrôle d'efficacité de l'installation doit être effectué par un électricien professionnel.

La liaison équipotentielle

 Elle consiste à relier toutes les canalisations métalliques d'alimentation en eau, gaz, chauffage central et toutes les huisseries métallique à la terre. Une liaison équipotentielle doit être réalisée dans chaque salle d'eau.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les principes d'une installation électrique

La vocation d’une installation est d’alimenter des appareils fixes ou des points d’alimentation (prises) pour des appareils mobiles. Pour cela, un certain nombre de conducteurs partent du tableau de répartition, situé après le compteur. Ils permettent de répartir le courant mis ainsi à disposition par le distributeur d'énergie.

Les dernieres vidéos maison

image

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l' AFPAC  nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l' économie  d' énergie  qu'elle représente. Plus d'informations sur :   

image

Installer une pompe à chaleur en conservant sa chaudière : la PAC hybride

La pompe à chaleur peut remplacer une vieille chaudière. Il est possible aussi de combiner une PAC avec l'énergie initialement utilisée (gaz ou fioul) : on parle alors de "pompe à chaleur hybride". Comment ça marche? Est-ce intéressant économiquement? Peut-on bénéficier d'aides comme le CITE? Valérie LAPLAGNE, vice-présidente de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Bien apprécier la lumière dans les combles

Modélisez rapidement vos combles et imaginez les possibilités d'aménagement pour créer de nouveaux espaces de vie depuis votre smartphone. L'application gratuite My Daylight vous révèle les bénéfices de l'éclairage naturel. Obtenez facilement des pièces plus grandes et plus confortables à vivre. Catherine JUILLARD, Responsable Prescription Lumière et Thomas BERGE, Chef de Produit Digital, tous deux chez VELUX®, répondent aux questions de Christian PESSEY, Journaliste de la Construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Quels travaux entreprendre à l'arrivée du printemps?

Les jours rallongent et les températures sont plus clémentes : le printemps constitue une belle opportunité d’entreprendre des travaux de rénovation à la maison. Quels que soient les travaux entrepris, la luminosité, l’ouverture sur l’extérieur et le renouvellement de l’air intérieur sont des éléments clés à considérer pour gagner en qualité de vie. De simples ajustements aux projets de rénovation permettront de prioriser ces éléments pour une maison confortable et agréable à vivre pour tous les membres de la famille. Prisca Pellerin, architecte et designer d'intérieur donne des conseils.

Les derniers conseils maison

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

La plomberie en cuivre

Bien qu'il existe aujourd'hui d'autres produits que le cuivre pour réaliser les alimentations d'une installation sanitaire, le cuivre a toujours la préférence de bien des professionnels, qui ne jurent toujours que par lui, malgré un prix assez élevé.

image

L'électricité, c'est quoi?

Qu’il s’agisse de faire une demande d’abonnement, de lire une facture d’électricité ou de réaliser une installation, il faut maîtriser un certain nombre de données de base sur cette énergie indispensable dans la maison : l'électricité.

image

Assembler les briques

Un maçon amateur voulant réaliser une construction en briques commence souvent son apprentissage par la réalisation d’un ouvrage en briques pleines : petit muret décoratif, construction d’un barbecue, etc. Il faut respecter des règles précises concernant la disposition des briques (appareillage), leur coupe et l’exécution des joints.

image

Entretien de la chaudière et ramonage du conduit de fumée (cheminée)

Il faut rappeler qu’il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an et de faire ramoner le conduit de cheminée une fois par an si vous êtes chauffé au gaz et deux fois si vous êtes chauffé au fioul ou au bois. Dans les deux cas, il faut recourir aux service d'un professionnel qualifié.

image

Entretien de la chaudière et ramonage du conduit de fumée (cheminée)

Il faut rappeler qu’il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an et de faire ramoner le conduit de cheminée une fois par an si vous êtes chauffé au gaz et deux fois si vous êtes chauffé au fioul ou au bois. Dans les deux cas, il faut recourir aux service d'un professionnel qualifié.