Faire du mortier (dosage et gâchage)

On distingue trois types de mortier. Dans la construction, on utilise souvent les mortiers bâtards qui combinent deux liants, le ciment et la chaux (généralement en parts égales) ; ces produits allient une bonne solidité à une plasticité qui les rend faciles à utiliser. Les mortiers de ciment sont plus résistants, mais ils durcissent très vite et présentent des risques de fissuration. Les mortiers de chaux sont assez fragiles, mais très onctueux.

La notion de mortier désigne le mélange entre un liant (du ciment ou de la chaux) et un agrégat (du sable). Les liants utilisés sont hydrauliques, c'est-à-dire qu'ils durcissent au contact de l'eau. Pour que la réaction se fasse correctement et qu'au final le mortier puisse acquérir sa résistance, il faut respecter un certain nombre de condition dont la principale est le dosage des composants. 

Le dosage

Il faut jauger convenablement les proportions de sable et de liants pour réaliser un mortier de bonne qualité. Le dosage dépend de la destination du mortier, qui doit être plus ou moins riche en liant selon le poids des matériaux à assembler ou l’utilisation de l’enduit.
Pour doser le sable, vous pouvez utiliser un seau dont vous connaissez la contenance. Pour les travaux importants, il vaut mieux confectionner une caisse de dosage en bois de 50 l (dimensions : 50 x 33 x 30 cm).
Attention ! Le volume du sable humide est supérieur à celui du sable sec (on dit qu’il foisonne) : il faut en tenir compte lors du dosage du sable et de l’eau.
Vous pouvez également ajouter différents adjuvants au mortier, soit pour en retarder la prise, soit pour l’accélérer. Vous pouvez aussi incorporer des colorants.
Un mortier doit être gâché avec de l’eau propre. Là encore, la quantité d’eau dépend de la destination. La pâte obtenue doit être onctueuse et tenir, sans couler, sur la truelle. Un mortier trop sec se travaille mal et a tendance à s’effriter ; trop liquide, il présente un fort retrait. Si le mélange est grumeleux, il est trop sec ; si une couche d’eau se forme en surface, il est trop liquide. Il est possible de rectifier le dosage en rajoutant l’un ou l’autre des composants.
Le dosage basique du mortier est de 1 volume de ciment + 4 volumes de sable + 1/2 volume d'eau.
On trouve dans le commerce du mortier pré-dosé en sac, prêt à l'emploi.

Le gâchage

Il faut gâcher le mortier sur un endroit propre et à proximité des travaux. Un long transport en brouette produit un défaut d’homogénéité.

Le gâchage en auge 

Il convient pour les petites quantités. Versez d’abord le sable (l'auge doit être très propre).
Ajoutez les deux liants (pour la préparation d’un mortier bâtard). Le mélange se fait à la truelle avant l’apport d’eau. La quantité nécessaire d’eau de gâchage doit être ajoutée par petites quantités. Mélangez au fur et à mesure.

Le gâchage sur aire

Vous pouvez utiliser une feuille de matière plastique qui évite de tacher le sol. Ne gâchez pas directement sur la terre, car le mortier serait sale et moins résistant.
Mélangez sable  et liants à la pelle ; ménagez au centre un petit cratère pour contenir l’eau de gâchage. Versez lentement celle-ci. Rabattez les côtés du tas vers le centre pour humidifier l’ensemble.
Malaxez en coupant avec la tranche de la pelle pour homogénéiser le mortier.
Pour gâcher sur aire, vous pouvez aussi utiliser un bac en tôle ou en plastique.

Le gâchage à la bétonnière

Constituée d'une cuve rotative, entraînée par un moteur (électrique ou thermique), la bétonnière ne serrt pas qu'à gâcher du béton. Elle peut être utilisée pour gâcher une quantité importante de mortier, par exemple pour produire le volume de mortier nécessaire à la réalisation d'une chape. Montée sur un châssis tubulaire, la bétonnière bascule pour déverser le mortier à l'endroit voulu.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Réaliser des scellements au plâtre ou au mortier

La réalisation de scellement est l'une des opérations basique en maçonnerie. C’est souvent en scellant que l’on se familiarise avec les produits de maçonnerie. Les scellements peuvent être réalisés avec du plâtre, avec du mortier ordinaire ou avec des produits spécifiques, spécialement formulés pour ce type de réalisation.

image

Les outils de maçonnerie pour le mortier et le béton

Le gâchage du mortier et du béton (c'est-à-dire le mélange du ciment, des agrégats et de l'eau) exige l’utilisation d’instruments appropriés, tant pour la préparation des composants que pour le gâchage proprement dit. Cette opération demande beaucoup de soin car dépend en grande partie la solidité des ouvrages.

image

Mortier et béton : les agrégats (granulats : sable, gravier, etc.)

Également appelés “granulats”, les agrégats constituent pour ainsi dire la charpente des mortiers et des bétons. Le mot désigne tous les éléments qui peuvent être assemblés par un liant. En maçonnerie, il s’agit essentiellement de sable et de gravillons, mais aussi, dans une certaine mesure, de cailloux et de pierres de faible grosseur. Un mélange de liant, de sable et d'eau donne du mortier . En ajoutant au mélange des graviers, des cailloux, des morceaux de pierre on obtient du béton.

image

Construire en briques Monomur

La brique est l’un des matériaux les plus utilisés pour construire une maison. La brique dite « Monomur » est une brique creuse particulière, inventée dans les années 1970 pour répondre aux besoins de construction de maisons aux parois isolantes pour faire face à la crise pétrolière.

image

Construire un muret de jardin en pierres

La construction d’un mur en pierres de pays nécessite une certaine habitude des travaux de maçonnerie. On a utilisé ici des pierres moyennes et quelques grosses pierres à maçonner. Une méthode plus simple, donnant le même effet, consiste à ériger deux parois accolées, avec du mortier seulement au centre, de façon à créer l’illusion d’un muret en pierres sèches.

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

image

Ouverture de portail autonome grâce à l'énergie solaire.

L'alimentation électrique de l'ouverture d'un portail à battants constitue souvent un problème d'installation. Il faut "tirer" une ligne, parfois l'enterrer. L'énergie solaire peut apporter une réponse à cette difficulté et assurer de surcroît une autonomie d'alimentation, même en cas de coupure de courant. 

La maçonnerie à la base des constructions

Composants et outils de maçonnerie

Les travaux de maçonnerie sont à la base de la construction des maisons maçonnées, mais aussi des murs de clôture, des piliers, des dalles de béton pour la terrasse ou l’assise de la maison. Ils font appel à des matériels spécialisés comme l’auge pour le mortier, la bétonnière, et des outils spécifiques comme la massette, le ciseau de maçon, la truelle, le niveau, la taloche, le plâtoir.  

Des matériaux de maçonnerie spécifiques

Briques pleines, briques creuses, briques alvéolaires (Monomur), briques plâtrières, mais aussi parpaings (blocs) de béton, blocs de béton cellulaire, mortier de ciment et béton armé sont les matériaux les plus utilisés en construction.