Humidité dans la maison : d'où vient-elle?

L’humidité est l’un des problèmes les plus désagréables mais aussi les plus préoccupants dans la maison, aussi bien pour ceux qui y habitent que pour la maison elle-même. Elle peut avoir différentes origines et causes. 

 

Les infiltrations

La première cause de l’humidité dans la maison ce sont les infiltrations :

  • Les infiltrations de toiture d’abord
  • Les infiltrations de gouttières et de descente d’eau
  • Les infiltrations de façade dont l’enduit n’est plus étanche
  • Les infiltrations au niveau des fenêtres et des portes.

Toutes ces parties de la maison sont donc à inspecter en priorité. Un indice : les traces d’eau viennent du haut vers le bas et pas l’inverse, sauf bien sûr pour la cave.

Les fuites de réseau sanitaire

La deuxième cause d’humidité ce sont les fuites des réseaux sanitaires de la maison (auxquelles on peut ajouter celles provenant de la cuisine). Les deux types de réseaux sont concernés :

  • Réseau d’alimentation des appareils, baignoire, douche, lavabo, évier, réservoir des toilettes ;
  • C’est ensuite le réseau d’évacuation au niveau des siphons et de la cuvette des WC.

On identifie assez facilement ce type d’humidité du fait de l’écoulement de l’eau, mais il peut se produire loin de la fuite elle-même car l’eau suit des éléments de construction comme une poutre, une canalisation elle-même. Certaines micro-fuites sont insidieuses. Pour s’en assurer il faut relever la consommation d’eau au compteur entre le soir et le matin quand il n’y a plus de consommation dans la maison.  

Les remontées capillaires

La troisième cause d’humidité ce sont les remontées capillaires. Il s’agit d’un phénomène d’imprégnation ascendante de la construction, qui lorsqu’elle a les pieds dans l’eau se comporte comme un buvard : elle pompe l’eau depuis les fondations : l’humidité remonte alors par le bas des murs du rez-de-chaussée. C’est la forme d’humidité la plus difficile à éliminer.

La condensation

Enfin, la quatrième cause d’humidité, c’est la condensation qui résulte du confinement, de l’étanchéité à l’air, d’un défaut de ventilation et d’un manque d’isolation des parois sur lesquelles l’air humide et chaud de l’intérieur de la maison vient se condenser sur les murs intérieurs.  Le cas classique est celui du remplacement des vieilles fenêtres par des fenêtres isolantes sans ventilation mécanique, avant d’avoir isolé les murs. C’est le phénomène « Cocotte-Minute ». L’air intérieur est chauffé, il se charge d’humidité du fait de la cuisine, des bains ou douche que l’on prend et même de la respiration, et il condense en haut des murs, à l’angle du plafond principalement.

Le rétablissement d’une ventilation et une isolation des murs en vient facilement à bout.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Humidité : la condensation, comment l'éviter, comment s'en débarrasser

La condensation est avec les remontées capillaires et les infiltrations , l’une des causes principales d’humidité dans la maison. Elle résulte d’un phénomène physique naturel : le passage de la vapeur d’eau de l’état gazeux à l’état liquide au contact de zones froides.

image

Humidité : les infiltrations

Après les remontées capillaires, les infiltrations sont certainement la deuxième grande cause d’humidité dans la maison. Elles regroupent toutes les formes d’humidification du bâti, dues à des pertes d’étanchéité de ce que les professionnels appellent « l’enveloppe ».

image

Humidité dans la maison : les remontées capillaires

Les remontées capillaires constituent un fléau dont il n’est pas toujours possible de venir à bout. Elles sont la principale cause d’humidité dans les maisons, au niveau du rez-de-chaussée voire du premier étage.

Les dernieres vidéos maison

image

Les atouts de la PAC hybride gaz

Quels sont les atouts d'une pompe à chaleur hybride gaz ? Christian pessey fait le tour de la question dans cette nouvelle vidéo.

image

Isolation : les tests en situation réelle

Pour mesurer les performances de leurs isolants, Actis pratique ce que l'on appelle des "tests en situation réelle" ! Christian PESSEY et Maxime DURAN, directeur de l'innovation chez Actis vous expliquent de quoi il s'agit.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Un lit en forme de cabane pour vos enfants

Créé en 2017, Mon Lit Cabane est né de l’idée de deux parents en quête d’inspiration et de designs originaux pour choyer leurs deux enfants avec des chambres créatives, ludiques et où il fait bon grandir.

image

Nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE)

L'arrivée prochaine d'un nouveau Diagnostic de Performance Énergétique obligatoire ne laisse pas indifférents les professionnels de l'immobilier comme le montre la réaction de la FNAIM, qui salue "un outil plus fiable et plus lisible" au service de la rénovation énergétique Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement a précisé les grandes lignes du nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) -obligatoire lors d’une vente ou d’une mise en location d’un logement- qui sera applicable au 1er juillet 2021. Principal changement, l’estimation de la facture énergétique annuelle ainsi que celles des émissions de gaz à effet de serre vont figurer sur le diagnostic. Voici son décryptage.

image

La tendance JAPANDI

Subtile rencontre entre le Japon et la Scandinavie, la tendance Japandi souffle un vent de sérénité et de bien-être dans les intérieurs.

image

Acheter une maison ou un appartement : les conseils de Christian

Compte tenu de la valeur actuelle des appartements et des maisons, l’achat dans l’immobilier ancien mérite de prendre un certain nombre de précautions, souvent de pur bon sens… Les taux de crédit sont très bas : ce n'est pas une raison pour acheter n'importe quoi n'importe où !

image

Les différents types de plafonds

Dans les maisons anciennes, les plafonds sont en plâtre sur lattis (bacula). Dans les habitations modernes, ils sont le plus souvent en plaque de plâtre. Si le plancher est à structure bois, les deux types de plafond sont fixés sur les solives qui supportent le plancher de la pièce supérieure. Beaucoup de maisons ont des sols et planchers d’étage en béton : dalle auto-porteuse, mais plus souvent encore plancher en hourdis béton (ou entrevous), posés entre des poutrelles en béton précontraint, des plaques de plâtre assurant la finition du plafond.

image

Poser de la mosaïque murale en plaque

La pose des tesselles de mosaïque est facilitée par leur assemblage en plaques contrecollées sur une toile Nylon, parfois sur papier kraft. On peut ainsi couvrir toute une surface ou insérer des motifs entre des carreaux classiques.