Les insectes du bois : les identifier, les éliminer

Lutter contre les insectes xylophages c'est protéger toutes les parties en bois de la maison : parquets, lambris, meubles mais surtout éléments de charpente. Il faut distinguer ici les insectes dont la larve creuse le bois et s’en nourrit avant de devenir un insecte volant (à la vie éphémère) et les termites dont la colonie se nourrit de la cellulose du bois. Différents traitements sont à envisager.

Les larves xylophages

Les larves "mangeuses de bois" sont celles des vrillettes, lyctus et capricornes communément appelés « vers du bois », bois (sec) qu’elles grignotent en y creusant des galeries plus ou moins profondes et de diamètre plus ou moins important. Le trou qui apparaît en surface est l’orifice de sortie de l’insecte qui a achevé sa métamorphose. Il signale (en permettant de les identifier) les larves qui se trouvent éventuellement encore à l’intérieur du bois: 
– la petite vrillette et le lyctus se contentent de trous et donc de galeries de 1 à 2 mm de diamètre;
– la grosse vrillette peut creuser des galeries de 3 mm de diamètre,
– le capricorne de creuse de galerie 6 à 10 mm (les galeries étant parallèles à la surface du bois qui s’en trouve fragilisé).

Mis à part ce dernier, qui peut affaiblir la structure des pièces en bois, les dégâts des vrillettes et autres lyctus sont généralement avant tout esthétiques (par exemple sur un meuble) surtout si l’on ne diffère pas les traitements.

Lutter contre les larves xylophages

Après bûchage des parties atteintes, les produits insecticides (aujourd’hui très réglementés, de façon restrictive) sont appliqués par badigeonnage ou injection sous pression avec des matériels spécialisés. Attention : il ne faut pas céder aux démarchages abusifs de certaines « entreprises » qui dramatisent (ou inventent) l’infestation de ces larves xylophages qui, quand elles sont présentes, ne résistent pas, généralement à un simple traitement de surface, que l’on peut appliquer soi-même.

Les termites

Ce sont des insectes qui se nourrissent directement de la cellulose du bois, qu’ils rapportent à la termitière pour nourrir la colonie. Les espèces que l’on peut trouver dans nos régions sont des insectes souterrains qui vivent en périphérie de la maison ou en forêt, et qui s’attaquent à la maison par sa base. Extrêmement voraces, ces insectes creusent des galeries dans le bois ou édifient des petits tunnels de surface (les cordonnets) quand le matériau qui fait obstacle à leur progression (l’acier, le béton, par exemple) les empêche d’atteindre leur source d’approvisionnement en cellulose. Ses insectes blanchâtres de 7 à 8 mm et d’une grosseur de 1 mm environ, redoutent la lumière, raison pour laquelle on ne les voit jamais en surface. Si les dégâts des larves xylophages sont généralement réduits (sauf ceux causés par le capricorne), il en va autrement des termites qui peuvent mettre en danger la solidité d’une maison. Ils atteignent rarement la charpente mais s’attaquent principalement aux planchers (poutres et parquets) et aux lambris.

Lutter contre les termites

– Traitement préventifs : dans une région officiellement infestée (voir en mairie ou à la préfecture du département), des précautions peuvent être prises au moment de la construction pour protéger la maison au niveau des fondations. L'élimination des sources de nourriture des termites (vieilles souches, tas de bois mort, etc.) est une précaution élémentaire.
– Traitements curatifs : ils sont du registre exclusif des professionnels patentés utilisant des produits homologués (CTBA+). Des pièges en périphérie de la maison constituent des traitement préventifs comme curatifs. Si les termites sont dans la maison, des traitements par imprégnation, badigeonnage de surface, injections sont à entreprendre le plus rapidement possible.

Attention : la réglementation impose une déclaration de présence des termites en mairie.

 


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Les insectes du bois : une menace pour la maison

Les insectes du bois menacent peut-être votre maison ! Les termites, les capricornes s'attaquent à certains éléments structurels de votre maison, d'autres comme les vrillettes s'intéressent plutôt à votre mobilier, à vos parquets. Pour lutter contre eux, il faut déjà les connaître et les identifier. Les traitements passent le plus souvent par des professionnels agréés (attention aux arnaques !).

image

Les produits pour le bois

Matériau naturel s’il en est, le bois n’est pas une matière inerte comme le métal ou le plastique. Sans aller jusqu’à parler d’une vie du bois, on sait que du fait de sa structure même – des fibres ligneuses – il réagit aux variations de température et d’hygrométrie. Du fait de sa composition – la cellulose – il est convoité par de nombreux insectes qui y pondent leurs œufs pour que les larves s’en nourrissent pendant leurs phases de développement et de métamorphose. Enfin, on ne tire du bois tout le parti décoratif qu’il mérite qu’en le teintant et en le faisant briller.

image

Charpente de la maison : la surveiller et l'entretenir

La charpente est une partie essentielle de la maison : panne sablière et panne faîtière, chevrons, entraits, arbalétriers, liteau ou voliges sont des éléments essentiels de soutien de la couverture. Ils supportent  de « chapeau » de votre habitation, autrement dit sa couverture qui assure l'étanchéité de la maison aux intempéries et en particulier à la pluie. Tout fléchissement des éléments de structure dû à la dégradation du bois peut avoir des conséquences funestes pour la maison tout entière. Quelles peuvent être les causes d’une telle situation ? Elles sont multiples d’où l’intérêt d’une inspection régulière de l’état des bois.

image

Surveiller et entretenir la charpente

La charpente est une partie essentielle de la maison. C’est elle qui supporte de « chapeau » de votre habitation, autrement dit sa couverture. Tout fléchissement dû à la dégradation du bois peut avoir des conséquences funestes pour la maison tout entière.

image

Les maladies et les traitements du bois

Omniprésent dans la construction et dans l'aménagement intérieur des maisons, le bois est issu d’un végétal : l'arbre. À ce titre, il est vulnérable aux effets de l’humidité, qui favorise le développement des moisissures, des champignons, et aussi des insectes et de leurs larves et de parasites divers. 

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

Les derniers conseils maison

image

Parafoudre et paratonnerre : quelles différences, quelles protections?

Les orages se multiplient avec l'arrivée de l'été comme la fin de celui-ci. Ils sont de plus en plus violents et destructeurs. Le risque électrique est accru, d'où des dangers sur les personnes comme sur les installations et les biens, avec des menaces d'électrisation, d'électrocution, de détérioration des équipements électriques voire d'incendie. Deux équipements aux fonctions différentes sont à installer : parafoudre et paratonnerre. Les deux sont souvent confondus.

image

Des panneaux de particules et de fibres (MDF) sans COV

Les panneaux de particules et de fibres n'ont pas bonne réputation sur le plan écologique. La cause : les colles qu'ils contiennent qui diffusent des COV (composants organique volatiles) particulièrement nocifs. Des panneaux fabriqués avec des colles biosourcées font leur apparition.  Evertree, pionnier dans la création de la première résine végétale à base de tournesol et de colza et Seripanneaux, spécialiste dans la fabrication de panneaux de particules de haute qualité - apportent une réponse concrète aux enjeux du secteur de l’ameublement en créant le premier panneau de particules biosourcé 100% français.

image

Bluetooth, Wifi, CPL, Ethernet : comment s'y retrouver?

Les standards de communication (Bluetooth, Wifi, CPL, Ethernet) permettent de créer un réseau local d’échange de données. Ils se distinguent essentiellement par leur mode de transmission et leur portée : une trentaine de mètres pour le WiFi, moins de 10 m pour le Bluetooth, sans limite pour les protocoles filaires. Dans quelque temps, personne n'échappera à la notion de connexion dans la maison et pas seulement pour regarder la télévision. Autant s'y mettre tout de suite!

image

Installer une véranda : les règles de base

La véranda constitue le prolongement naturel de la maison. Il faut bien la choisir . Elle est par nature lumineuse et elle en améliore le confort autant que l’esthétique. Son implantation doit profiter à l’éclairement naturel de la ou des pièces qu’elle prolonge. Lorsque les combles ne peuvent être aménagés, c’est la façon la plus simple de créer une extension et d’augmenter ainsi la surface habitable. VÉRANDA EN ALUMINIUM ACCESSIBLE

image

MaPrimRénov' évolue en mai 2024 : les détails

Le dispositif de soutien à la rénovation énergétique évolue de façon significative. Il s'agit non pas d'une correction mais d'un véritable changement de cap, avec le retour d' l'aide aux travaux "poste par poste" après la constatation que la "rénovation globale" était difficile à mettre en ouvre tant en raison du "reste à charge" que de la difficulté à mobiliser des entreprises sur un chantier plus complexe, faisant appel à des compétences diversifiées et techniquement complexes, induisant le recours à des intervenants multiples.

image

Pompe à chaleur : les différents types - laquelle choisir ?

La pompe à chaleur (PAC) est un système reposant sur la thermodynamique, qui permet de puiser des calories dans un milieu et de les transférer dans un autre. C’est selon ce principe que fonctionne un réfrigérateur. Il en existe différents types suivant le milieu dans lequel les calories sont puisées et le mode de restitution de celles-ci.

image

Trier et composter les déchets : une obligation légale ?

Engagé depuis de nombreuses années, le tri des déchets est une obligation morale et citoyenne. Il en est de même depuis le 1et janvier 2024, avec l'obligation, pour les collectivités locales de mettre en place un système de " un tri à la source des biodéchets pour les particuliers". Seau à compost

Sécurité de la maison

Protection contre les cambriolages

La protection de la maison contre les cambrioleurs est devenue une préoccupation majeure des possesseurs de maisons individuelles, mais aussi des propriétaires ou locataires d’appartement. Entrebâilleur, judas optique porte blindée, serrure multipoint, portier vidéo, alarme volumétrique, vidéo-surveillance sont les moyens les plus utilisés pour se protéger. Le jardin est le premier à garantir avec une bonne clôture, un bon grillage, un solide portail décourageant les intrus. 

Les détecteurs dans la maison

Pour faire face aux conséquences d’un départ d’incendie, les logements doivent être légalement dotés d’un ou plusieurs détecteurs de fumée (DAF). Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est fortement conseillé de les équiper également d’un détecteur de monoxyde de carbone.