Les insectes du bois : une menace pour la maison

Les insectes du bois menacent peut-être votre maison ! Les termites, les capricornes s'attaquent à certains éléments structurels de votre maison, d'autres comme les vrillettes s'intéressent plutôt à votre mobilier, à vos parquets. Pour lutter contre eux, il faut déjà les connaître et les identifier. Les traitements passent le plus souvent par des professionnels agréés (attention aux arnaques !).

Les insectes xylophages

Les attaques sont plus ou moins graves selon l'espèce d’insecte. On distingue les insectes dont seule la larve se nourrit de bois, et dont la présence des parasites est révélée en surface, par des trous et/ou de la poudre et le termite dont l'insecte lui-même se nourrit de cellulose.

Les vrillettes

Ces insectes coléoptères (également appelés anobies) sont les moins dangereux. C’est la larve de l’insecte qui creuse de fines galeries dans les bois tendres, en particulier dans les meubles anciens et les vieux bois.
On repère la présence des larves de vrillettes par de nombreux petits trous en surface (comme des piqûres). On remarque souvent une très fine sciure à l’entrée des galeries. Les bois déjà attaqués par les moisissures sont leur terrain de prédilection.
Le traitement à appliquer est simple : il suffit de badigeonner la surface avec un insecticide pour bois. Dans le cas de vieux meubles, il faut d’abord débarrasser les surfaces des couches de cire qui très souvent les recouvrent et empêchent la pénétration du produit.

Les lyctus

Il s'agit aussi d'un coléoptère qui agit de la même façon que les vrillettes. Il affectionne les bois riche en amidon (châtaignier, chêne, frêne, et tous les bois tropicaux feuillus constituent ainsi des cibles privilégiées pour le lyctus). Il infeste surtout le bois dans ses premières années d’utilisation du fait de la disparition progressive de l’amidon.

Les capricornes

Insecte coléoptère qui pond également ses œufs dans le bois, le capricorne, à l'état de larve, perce des galeries d’un assez grand diamètre (5 mm environ) et de section légèrement ovale, parallèles à la surface du bois. L’attaque du capricorne est assez lente : la contamination d’une poutre peut demander des années. Il s’agit d’une attaque assez grave, et il faut un traitement en profondeur, par injection ou imprégnation lente, complété par un badigeonnage. 

Les termites

Sous-ordre d’insectes archiptères, les termites sont les plus dangereux ; ils sont très difficiles à repérer, car ils ne paraissent jamais à la surface du bois. Ils creusent des galeries à l’intérieur des pièces de bois ou en surface sur les matériaux non ligneux, et les minent. Ils pénètrent par les extrémités des poutres ou des grosses planches, et il arrive que rien ne permette de déceler leur présence (notamment en ce qui concerne les poutres dont les extrémités sont dans la maçonnerie).

Une attaque de termites peut être très rapide : il convient donc d’inspecter assez fréquemment les bois. On peut les repérer par la présence, sur les trous d’entrée, d’une matière solide et grisâtre sécrétée par l’insecte qui en tapisse les parois des galeries.

Lorsque l’on détecte une attaque de termites, il faut traiter rapidement les parties atteintes, ainsi que tous les bois de l’habitation, car ces insectes envahissent rapidement la totalité des parties ligneuses. Un traitement de surface n’est pas suffisant ; il faut procéder à l’injection d’insecticide en profondeur dans le bois.  Il faut en outre chercher l’origine de l’invasion : il s’agit souvent d’un vieux tronc d’arbre ou d’une souche ancienne, d'un tas de bois, colonisés par les insectes qui se sont répandus ensuite dans la maison en creusant dans le sol et dans la maçonnerie. Le traitement qui sera entrepris doit donc être très complet. L’insecticide sera également répandu au bas des murs pour éliminer tous les individus (attention aux doubles cloisons fixées sur des tasseaux de bois!). Les parties touchées doivent être remplacées par des pièces de bois traitées par trempage ou par aspersion.

Une invasion de termites doit être déclarée en mairie.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Taches sur le bois : traitement?

Meuble taché : je souhaiterais avoir votre avis sur l’état d’un meuble que nous venons d’acheter. Il se trouve que le meuble présente plusieurs tâches ou trous. Pensez-vous si il a été traité ? Ou bien au contraire, faut-il le traiter ? Hermann  

image

Charpente de la maison : la surveiller et l'entretenir

La charpente est une partie essentielle de la maison : panne sablière et panne faîtière, chevrons, entraits, arbalétriers, liteau ou voliges sont des éléments essentiels de soutien de la couverture. Ils supportent  de « chapeau » de votre habitation, autrement dit sa couverture qui assure l'étanchéité de la maison aux intempéries et en particulier à la pluie. Tout fléchissement des éléments de structure dû à la dégradation du bois peut avoir des conséquences funestes pour la maison tout entière. Quelles peuvent être les causes d’une telle situation ? Elles sont multiples d’où l’intérêt d’une inspection régulière de l’état des bois.

image

Les maladies et les traitements du bois

Omniprésent dans la construction et dans l'aménagement intérieur des maisons, le bois est issu d’un végétal : l'arbre. À ce titre, il est vulnérable aux effets de l’humidité, qui favorise le développement des moisissures, des champignons, et aussi des insectes et de leurs larves et de parasites divers. 

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Couler les fondations

Le coulage de fondations est presque toujours nécessaire pour assurer la stabilité au sol des ouvrages ; elles peuvent se réduire à une simple semelle de mortier de quelques centimètres d’épaisseur pour un muret ou être constituées de longrines de fortes épaisseurs en béton armé pour les murs porteurs.

image

Fissuration sur terrain argileux : comment être indemnisé?

Le phénomène de retrait-gonflement des argiles (RGA) est accentué par l'alternance brutale de longues périodes de sécheresse et d'évènements pluviaux souvent extrêmes. C'est à l'origine de l'augmentation spectaculaire du nombre et du montant des indemnisations par l'État et les assurances. Pour en bénéficier il faut être très attentif à la procédure.

image

Le chauffe-eau solaire : à redécouvrir

Le chauffe-eau solaire a été la star des années 1970-1980, et puis, au pays de l'électricité pas chère, on l'a oublié. La mauvaise intégration des panneaux en toiture, À l'origine de problèmes d'étanchéité, y a été pour beaucoup. La concurrence du chauffe-eau thermodynamique aussi. Et puis, on le redécouvre. 1 ou 2 panneaux solaires thermiques sur la toiture d'une annexe suffisent pour couvrir gratuitement 50 à 80 % des besoins d'un maison en eau chaude sanitaire ! De quoi faire réfléchir !

image

Pose de tissu mural tendue avec anglésage

A priori, la pose du tissu tendu en grande largeur semble difficile ; c’est pourtant la seule méthode qui permet d’obtenir une véritable tenture murale de qualité. La technique de pose classique, sur baguette bois et avec carton à angléser, n’est d’ailleurs pas très difficile et elle ne demande qu’un outillage réduit. La pose de tissu sur baguettes crée en outre une couche d'air entre le revêtement et le support, assurant ainsi une certaine isolation phonique et thermique. Elle dispense de gros travaux de rénovation du mur s’il est abîmé ; il faut cependant le traiter contre l’humidité.

image

Décaper pour repeindre

Le décapage d’une surface peinte est nécessaire chaque fois qu’on veut la repeindre ou la vernir. On a le choix entre des méthodes chimique ou thermique. La première, plus simple, demande aussi des précautions, le produit étant très corrosif.

image

Réparer une fuite d'eau avec du mastic époxy

Le colmatage d'une fuite , notamment au niveau d'un raccord, peut être réalisé avec du mastic expoxy, deux composants. Il faut bien sûr couper l'eau et essuyer l'endroit de la fuite pour une adhérence optimale du mastic. 

image

Économiser l'eau : les 5 bons conseils du Centre d'Information sur l'Eau

Quelques bons réflexes éco-responsables participent à préserver des quantités importantes d’eau. Pensez aux stop-douches, mitigeurs thermostatiques, chasses d’eau économiques, systèmes de récupération d’eau de pluie sur gouttière, etc. pour éviter la surconsommation et préserver nos ressources naturelles.

image

Voile d'ombrage : mieux qu'un parasol ou qu'un store

La voile d'ombrage est, comme son nom l'indique, une toile triangulaire rappelant une voile de bateau, tendue pour se protéger du soleil et de la chaleur. Elle conviendra notamment pour ombrer efficacement une terrasse. Quand elle es imperméable elle peut aussi protéger d'une averse.

Des solutions de rénovation pour toutes les pièces de la maison

Entrée, cuisine, salle de bains, salle à manger, salon, chambres… Toutes les pièces de la maison ont des spécificités de rénovation d’aménagement et d’équipement. 

Les pièces à vivre

Ce sont les pièces de vie quotidienne (salle à manger, salon, bureau) à distinguer des pièces à utilisation spécifique où l’on conduit des activités particulières.

Pièces techniques

Ces pièces à usage spécifique comme la cuisine, la salle de bains ou de douche ou encore les toilettes sont confrontées à des contraintes particulières, en priorité une ventilation soignée pour éviter la condensation et l’humidité.