Les maladies cryptogamiques du rosier

Le rosier est un arbuste robuste, résistant aux maladies et aux parasite. Néanmoins, cela ne l'empêche pas d'être régulièrement attaquer. La proximité de plantation des rosiers, très pratiqué, favorise les contaminations. Les maladies cryptogamiques sont parmi les plus nuisibles.

Le blanc ou oïdium

De très loin la plus répandue des maladies cryptogamiques. Elle se manifeste par l’apparition d’un fin duvet blanc sur l’ensemble de la végétation du rosier. Celui-ci dépérit progressivement : les feuilles se ratatinent et les boutons floraux ne s’ouvrent plus. L’assimilation chlorophyllienne se bloque du fait de la couverture de la végétation, et la sève est littéralement “sucée” par le champignon. Celui-ci profite de conditions climatiques favorables (chaleur humide) et se développe surtout à partir de juin. Un simple coup de vent assure son essaimage, et la maladie peut gagner toute une roseraie.

Traitement

Le drainage du sol constitue une bonne prévention, mais un traitement curatif et préventif efficace passe par la pulvérisation de produits chimiques à caractère fongicide avant et pendant la maladie. Sur un sujet très atteint, il vaut mieux tailler et brûler les rameaux malades. Certains rosiers sont moins sujets que d’autres à l’oïdium.

La rouille

Moins fréquente que le blanc, elle résulte également des attaques d’un champignon : son mycélium, de couleur brunâtre, s’accumule sous forme de taches rondes sur les feuilles. Souvent simplement disgracieuse, la rouille peut finir par faire dépérir le rosier qui semble se déshydrater : les feuilles tombent et les rameaux se dessèchent.

Traitement

La lutte contre la rouille se fait par applications de produits fongicides et par brûlage des parties très atteintes. Méfiez-vous des feuilles tombées sur le sol, où les spores du champignon hivernent pour se propager à la belle saison.

Le Marsonia

Connu aussi sous le nom de “black spot”, il se caractérise par des taches noires très disgracieuses qui apparaissent sur le feuillage et le font pratiquement tomber. Comme dans le cas de la rouille, les spores hivernent et la maladie se propage très tôt en saison.

Traitement

Le brûlage des parties atteintes et le ramassage des feuilles tombées constituent une bonne prévention. Mais seul un traitement fongicide précoce et répété viendra à bout de la maladie.

Le pourridié

Il s’avère beaucoup plus difficile à déceler, car il ne s’attaque pas aux parties aériennes de la plante, mais seulement aux racines et parfois au collet. Ces parties se couvrent progressivement d’un duvet grisâtre, comparable à l’oïdium, qui entrave l’assimilation par les racines des éléments nutritifs nécessaires à la plante. Celle-ci dépérit, apparemment sans cause, et finit par mourir. La maladie est très difficile à combattre, les spores hivernant dans le sol. Un bon drainage et l’apport de sable ou de tourbe pour alléger le compost constituent de bonnes précautions. Le pourridié se propage souvent par l’apport de fumier frais.

Traitement

En cas d’attaques, mieux vaut renoncer à planter l’année suivante un nouveau rosier, à moins de désinfecter le sol en profondeur, ou de changer complètement la terre.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Tailler les rosiers : comment et quand?

On taille les rosier pour différentes  raison : nettoyer le bois mort, encourager développement de la plante et la floraison, former l'arbuste en fonction de sa variété et de sa situation.  

image

La belle histoire des roses et des rosiers

Les roses et les rosiers ont une longue histoire liée à l'évolution de l'humanité. Du rosier gallique au rosier à grandes fleurs produit aujourd'hui in vitro, ce sont des siècles de sélections, recherches, de manipulations, d'hybridations successives pour obtenir des roses toujours plus belles et toujours plus parfumées.

image

Planter les rosiers

Il est possible d’acheter des rosiers en stock dans une jardinerie. Mais pour un choix précis, vous les commanderez de préférence chez un grand obtenteur (Meilland, Delbard, etc.). Il est plus intéressant de les acheter à racines nues qu'en conteneur, mais il faut alors les planter avant l'arrivée du printemps. 

image

Tuteurez et palissez les rosiers

Les rosiers ont une capacité d'enracinement assez exceptionnelle. Le tuteurage n'est généralement nécessaire qu'après la plantation et la reprise. En revanche, les rosiers grimpants doivent être palissés et les rosiers tiges doivent être tuteurés..

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Faire un forage soi-même dans son jardin : taper un puits

Autrefois, chaque jardin avait son puits, qui permettait son arrosage en toutes saisons (ou presque) et souvent l'alimentation en eau de la maison. La nappe phréatique se trouvant généralement à quelques mètres sous le niveau du sol, il était possible de récupérer l'eau avec un seau ou avec une pompe de surface. Les puits ont souvent été bouchés. Il existe une solution simple pour aller chercher l'eau, sans forage important: il est possible de "taper" un puits chez soi, sans grand équipement.  

image

Le lait de chaux : c'est quoi? ça sert à quoi?

Le lait de chaux est l'un des produits les plus anciens pour peindre et assainir les granges, les écuries et les bergeries. De là à en faire une peinture décorative , il n'y avait qu'un pas. Le produit a séduit les décorateurs mais aussi tous ceux et celles qui l'apprécient pour ses nombreuses qualités, notamment naturelles.

image

Chauffage au bois : faut-il tuber votre conduit de cheminée?

Les matériels de chauffage au bois bûche (poêles, inserts, foyers fermés voire chaudière) ou au granulés (pellets) étant de plus en plus  performants, leurs fumées sont aussi de plus en plus chaudes, ce que certains vieux conduits ne peuvent supporter. Il faut donc les tuber : une opération assez simple mais qui doit néanmoins être confiée à un professionnel.

image

Le seul podcast sur la maison !

La Maison de Christian : retrouvez tous les podcasts ! Près de 40 émissions LA MAISON DE CHRISTIAN ont été produites et diffusées sur notre site . Mais vos pouvez aussi vous abonner pour les recevoir en PODCAST dès leur mise en ligne. N'hésitez pas à en faire profiter votre entourage et vos amis : : https://soundcloud.com/reno-info-maison

image

Installer un store à enrouleur

La gamme des stores à enrouleur est très vaste, on en trouve de toutes sortes et de toutes dimensions. Ils présentent l'avantage de la discrétion puisqu'une fois enroulés, ils libèrent la totalité de la baie. Ils sont aussi très économiques. Ils peuvent être tamisants ou plus ou moins occultants, blancs ou de différentes couleurs. Il en existe aussi pour fenêtres de toit .

image

Les Français et la rénovation énergétique: baromètre Monexpert-renovation-energie

Le 7ème baromètre 2021 Monexpert-renovation-energie.fr réalisé avec OpinionWay montre que la rénovation énergétique est une préoccupation de plus en plus forte pour les Français, convaincus massivement que l’enjeu doit s’inscrire dans le programme des candidats à la présidentielle. Malgré ce fort intérêt, les Français restent perdus devant la complexité du fléchage des aides et disposent d’un budget en baisse par rapport à 2020 pour financer les travaux dans leur logement. Pour faciliter leurs démarches, ils plébiscitent l’accompagnement à travers un prestataire unique et, en prérequis, l’audit énergétique de leur logement.

image

Faire entretenir sa chaudière avant l'hiver

Toutes les chaudières doivent être entretenue un fois par an, par une entreprise qualifiée qui vous remettra une attestation dans les 15 jours de l’intervention, à conserver 2 ans. Si vous êtes locataire, regardez votre bail : dans certains cas, cette obligation revient au propriétaire. Si ce n’est pas le cas, c’est à vous de faire faire l’ entretien et vous devrez produire cette attestation au bailleur.  

image

Alimentation électrique d'un lave-linge dans une salle d'eau

L'installation d'un lave-linge pose souvent un réel problème dans les immeubles relativement ancien. S'ils sont la plupart du temps conçu pour recevoir un lave-vaisselle dans la cuisine, rien n'est généralement prévu pour le lave-linge, qu'on retrouve souvent de ce fait dans la salle de bains, la salle de douche ou le cabinet de toilette. Si l'alimentation et l'évacuation ne présente pas de difficulté du fait de la présence des appareils sanitaire, l'alimentation électrique doit généralement être créée dans le le respect des règles de sécurité liées à cet endroit spécifique.

Jardiner pour valoriser la maison

Jardiner : une école de patience

Les conseils pour créer, entretenir, fleurir et arborer votre jardin et pour produire des légumes sains et naturels pendant toute l’année, grâce aux informations et aux suggestions de Christian spécialiste de la construction mais aussi du jardinage. Une connaissance de l’alternance des saisons et de leurs conséquences sur la vie des plantes est souhaitable. Le jardinage demande de la patience, mais aussi une attention permanente, par exemple dans l’arrosage des plantes, le tuteurage, mais aussi le désherbage des mauvaises herbes, aujourd’hui baptisées « plantes indésirables ». 

Jardiner en préservant la nature

Le traitement des plantes doit exclure les pesticides et privilégier des produits naturels, admissibles en agriculture biologique. On préfèrera par exemple un paillage à un désherbant.