Les outils de finition pour la maçonnerie

En maçonnerie, les outils qui servent à la finition sont utiles pour obtenir des surfaces lisses mais aussi pour mettre en œuvre les mortiers et enduits. Il faut connaître les spécificités de ces différents outils afin de les utiliser à bon escient. 

Les truelles

Il existe une large gamme de truelles aux utilisations précises. Un maçon amateur peut se contenter d’une truelle ordinaire, d’une truelle langue-de-chat et d’une truelle à joints.

La truelle de maçon

Avec sa lame en acier, à bout rond, d’une longueur de 20 cm, elle est utilisée pour appliquer  e mortier sur le mur. Elle sert aussi à lisser la maçonnerie. La forme de la truelle permet, d’un revers de main, de projeter le mortier contre le mur ; elle est donc utilisée pour la réalisation des enduits.
Lorsqu’elle a une lame plus étroite, cette truelle à bout rond est appelée “truelle italienne”. Elle permet de lisser dans les endroits difficiles d’accès.

La truelle langue-de-chat

Étroite et à bout rond, elle est destinée à la réalisation des joints entre les éléments de construction (parpaings, briques, pierres). Elle permet d’effectuer des joints rentrants et arrondis parfaitement réguliers. On peut aussi l’utiliser pour lisser dans les endroits très étroits. Elle est très pratique pour les petites réparations.

La truelle à joint

Très étroite, à lame droite, elle sert à faire les joints creux formant refend. On obtient des joints solides (car l’outil permet d’appuyer fortement sur le mortier) et discrets.

Les autres types de truelles

On trouve des truelles dont la lame triangulaire permet de faire des raccords et de réaliser des joints en sifflet.
La truelle de briquetier, à lame rigide et bout carré, est utilisée pour monter les murs de briques et pour tailler ces dernières.
La truelle-platoir présente une grande lame rectangulaire et permet de lisser rapidement le plâtre.

Les autres outils de finition

La taloche

En bois ou en matière plastique, la taloche sert à la fois au transport du mortier ou du plâtre et au lissage après maçonnerie. C’est donc un outil dont le maçon se sert continuellement. En effet, il n’est pas possible de venir sans cesse jusqu’à l’aire de gâchage pour prendre du mortier sur la truelle. On charge donc la taloche (avec la truelle) et on la tient en main pendant l’application. Il est déconseillé de faire soi-même une taloche avec du bois ; en effet, la semelle de la taloche doit être parfaitement lisse, et réalisée ; en bois très dur ayant reçu une finition spéciale pour que le ciment n’adhère pas.
Les taloches en matière plastique sont renforcées par de fortes nervures qui leur confèrent une grande rigidité.
Faut-il choisir le bois et le métal ? C’est purement une question de goût, car les qualités comme les prix sont sensiblement les mêmes.
Il existe plusieurs types de taloches. Les grands modèles, pointus ou rectangulaires, servent aussi bien au transport du mortier qu’au lissage. Le pointu de la taloche permet de lisser plus facilement dans les angles. On trouve des taloches de 30 x 40 cm, 35 x 25 cm… Les plus petites servent au lissage des réalisations de taille modeste ou dans les endroits difficiles à atteindre. Elles sont le plus souvent pointues (14 x 8 cm), mais on trouve aussi des modèles carrés (14,5 x 14,5 cm).

Le fer à joint

Outil spécialisé pour l’exécution des joints courants, les nez de marche et les appuis de fenêtre, le fer à joint est généralement en fonte. Il est assez lourd, et il faut appuyer fortement dessus en lissant le joint pour obtenir un jointoiement solide. Lorsque l’on construit un escalier en béton, le fer à joint est indispensable pour lisser le nez de marche (particulièrement exposé à l’ébrèchement). Le fer à joint comporte deux profils : on peut le retourner selon le type de joint souhaité.

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Faire du béton (dosage et gâchage)

La fabrication du béton est proche de celle du mortier. On peut gâcher à la main pour les faibles quantités, mais on utilise le plus souvent une bétonnière, qui facilite grandement les opérations lorsqu’il s’agit de couler une dalle ou de réaliser des travaux de coffrage importants. Pour une grosse quantité de béton, on aura recours à une livraison par camion-toupie.

image

Faire du mortier (dosage et gâchage)

On distingue trois types de mortier. Dans la construction, on utilise souvent les mortiers bâtards qui combinent deux liants, le ciment et la chaux (généralement en parts égales) ; ces produits allient une bonne solidité à une plasticité qui les rend faciles à utiliser. Les mortiers de ciment sont plus résistants, mais ils durcissent très vite et présentent des risques de fissuration. Les mortiers de chaux sont assez fragiles, mais très onctueux.

Les dernieres vidéos maison

image

Bien apprécier la lumière dans les combles

Modélisez rapidement vos combles et imaginez les possibilités d'aménagement pour créer de nouveaux espaces de vie depuis votre smartphone. L'application gratuite My Daylight vous révèle les bénéfices de l'éclairage naturel. Obtenez facilement des pièces plus grandes et plus confortables à vivre. Catherine JUILLARD, Responsable Prescription Lumière et Thomas BERGE, Chef de Produit Digital, tous deux chez VELUX®, répondent aux questions de Christian PESSEY, Journaliste de la Construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

La rénovation énergétique en questions avec la députée Marjolaine Meynier-Millefert

Retrouvez dans cette vidéo les acteurs majeurs de la filière et la députée Marjolaine Meynier-Millefert , co-animatrice du plan de rénovation énergétique pour le gouvernement. Cette conférence-débat, animée par Christian Pessey sur le Salon de la Rénovation et Décoration 2019, a permis aux acteurs majeurs de la filière de dialoguer et d'échanger avec la députée sur tous les thèmes touchant à la rénovation énergétique. Voici la synthèse de ce débat

image

Quels travaux entreprendre à l'arrivée du printemps?

Les jours rallongent et les températures sont plus clémentes : le printemps constitue une belle opportunité d’entreprendre des travaux de rénovation à la maison. Quels que soient les travaux entrepris, la luminosité, l’ouverture sur l’extérieur et le renouvellement de l’air intérieur sont des éléments clés à considérer pour gagner en qualité de vie. De simples ajustements aux projets de rénovation permettront de prioriser ces éléments pour une maison confortable et agréable à vivre pour tous les membres de la famille. Prisca Pellerin, architecte et designer d'intérieur donne des conseils.

image

Le remplacement des fenêtres et le crédit d'impôt (CITE) en 2019

Le remplacement des fenêtres est réintroduit dans le périmètre du Crédit d'Impôt Transition Énergétique en 2019. Mais dans des conditions si restrictives que le bénéfice en est très limité. La conversion en prime pour les ménages défavorisés n'interviendra qu'en 2020. 

image

Réparer les WC

La réparation des WC passe très souvent par le remplacement du robinet flotteur. Tuto pour tout vous expliquer

Les derniers conseils maison

image

L'ardoise : matériau de couverture durable et élégant

L'ardoise naturelle est un schiste dur : la roche d'origine est tranchée en fines feuilles, de formats variés. L'ardoise la plus répandue (celle de la meilleure qualité) est l'ardoise d'Angers, bleu-gris. Malheureusement les gisements sont pratiquement épuisés ou trop coûteux à exploiter. L'ardoise d'Espagne, moins chère, lui ressemble beaucoup, mais elle contient souvent des pyrites. On trouve aussi l'ardoise du Morbihan (à dominante verte) et celle des Pyrénées, plus foncée. Ces ardoises naturelles sont aujourd'hui fortement concurrencées par les ardoises synthétiques fibre-ciment (dites "fibro") d'un aspect très proche, plus faciles à poser et d'un coût inférieur de 50% environ, mais dont la couleur n'est pas toujours stable et durable.

image

Peut-on remplacer une chaudière par une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est aujourd'hui l'une des solutions les plus économiques et écologiques pour remplacer une vieille chaudière.  Le coefficient de performance de celle-ci (COP) permet de transformer 1kW de consommation électrique en 3 à 4 kW de chaleur. Certaines pompes à chaleur réversibles  permettent d'apporter un rafraîchissement en été. Jean-Pascal Chirat, vice-président de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Isolant à base d'herbe de prairie

Toutes les fibres végétales peuvent servir à faire des isolants thermiques : pourquoi pas l'herbe de prairie (autrement dit le foin) dont l'une des vertus est évidemment d'être renouvelable et d'offrir un bilan carbone négatif. Un nouvel isolant fait de fibres d'herbe de prairie, mis au point et fabriqué en Suisse fait son apparition.

image

Isolant à base d'herbe de prairie

Toutes les fibres végétales peuvent servir à faire des isolants thermiques : pourquoi pas l'herbe de prairie (autrement dit le foin) dont l'une des vertus est évidemment d'être renouvelable et d'offrir un bilan carbone négatif. Un nouvel isolant fait de fibres d'herbe de prairie, mis au point et fabriqué en Suisse fait son apparition.

image

La laine verre peut-elle être écologique?

Depuis de nombreuses années, le débat fait rage pour savoir ce qu'est un isolant "écologique". Si la matière d'origine elle-même de la laine de verre (le sable ou le verre recyclé) n'est pas en cause, le liant qui assure la cohésion des fibres peut être mis sur la sellette. Un optant pour un liant à base végétale, un fabricant ( Knauf Insulation ) permet d'apporter une réponse à ce débat.  

image

La laine verre peut-elle être écologique?

Depuis de nombreuses années, le débat fait rage pour savoir ce qu'est un isolant "écologique". Si la matière d'origine elle-même de la laine de verre (le sable ou le verre recyclé) n'est pas en cause, le liant qui assure la cohésion des fibres peut être mis sur la sellette. Un optant pour un liant à base végétale, un fabricant ( Knauf Insulation ) permet d'apporter une réponse à ce débat.