Les outils de finition pour la maçonnerie

En maçonnerie, les outils qui servent à la finition sont utiles pour obtenir des surfaces lisses mais aussi pour mettre en œuvre les mortiers et enduits. Il faut connaître les spécificités de ces différents outils afin de les utiliser à bon escient. 

Les truelles

Il existe une large gamme de truelles aux utilisations précises. Un maçon amateur peut se contenter d’une truelle ordinaire, d’une truelle langue-de-chat et d’une truelle à joints.

La truelle de maçon

Avec sa lame en acier, à bout rond, d’une longueur de 20 cm, elle est utilisée pour appliquer  e mortier sur le mur. Elle sert aussi à lisser la maçonnerie. La forme de la truelle permet, d’un revers de main, de projeter le mortier contre le mur ; elle est donc utilisée pour la réalisation des enduits.
Lorsqu’elle a une lame plus étroite, cette truelle à bout rond est appelée “truelle italienne”. Elle permet de lisser dans les endroits difficiles d’accès.

La truelle langue-de-chat

Étroite et à bout rond, elle est destinée à la réalisation des joints entre les éléments de construction (parpaings, briques, pierres). Elle permet d’effectuer des joints rentrants et arrondis parfaitement réguliers. On peut aussi l’utiliser pour lisser dans les endroits très étroits. Elle est très pratique pour les petites réparations.

La truelle à joint

Très étroite, à lame droite, elle sert à faire les joints creux formant refend. On obtient des joints solides (car l’outil permet d’appuyer fortement sur le mortier) et discrets.

Les autres types de truelles

On trouve des truelles dont la lame triangulaire permet de faire des raccords et de réaliser des joints en sifflet.
La truelle de briquetier, à lame rigide et bout carré, est utilisée pour monter les murs de briques et pour tailler ces dernières.
La truelle-platoir présente une grande lame rectangulaire et permet de lisser rapidement le plâtre.

Les autres outils de finition

La taloche

En bois ou en matière plastique, la taloche sert à la fois au transport du mortier ou du plâtre et au lissage après maçonnerie. C’est donc un outil dont le maçon se sert continuellement. En effet, il n’est pas possible de venir sans cesse jusqu’à l’aire de gâchage pour prendre du mortier sur la truelle. On charge donc la taloche (avec la truelle) et on la tient en main pendant l’application. Il est déconseillé de faire soi-même une taloche avec du bois ; en effet, la semelle de la taloche doit être parfaitement lisse, et réalisée ; en bois très dur ayant reçu une finition spéciale pour que le ciment n’adhère pas.
Les taloches en matière plastique sont renforcées par de fortes nervures qui leur confèrent une grande rigidité.
Faut-il choisir le bois et le métal ? C’est purement une question de goût, car les qualités comme les prix sont sensiblement les mêmes.
Il existe plusieurs types de taloches. Les grands modèles, pointus ou rectangulaires, servent aussi bien au transport du mortier qu’au lissage. Le pointu de la taloche permet de lisser plus facilement dans les angles. On trouve des taloches de 30 x 40 cm, 35 x 25 cm… Les plus petites servent au lissage des réalisations de taille modeste ou dans les endroits difficiles à atteindre. Elles sont le plus souvent pointues (14 x 8 cm), mais on trouve aussi des modèles carrés (14,5 x 14,5 cm).

Le fer à joint

Outil spécialisé pour l’exécution des joints courants, les nez de marche et les appuis de fenêtre, le fer à joint est généralement en fonte. Il est assez lourd, et il faut appuyer fortement dessus en lissant le joint pour obtenir un jointoiement solide. Lorsque l’on construit un escalier en béton, le fer à joint est indispensable pour lisser le nez de marche (particulièrement exposé à l’ébrèchement). Le fer à joint comporte deux profils : on peut le retourner selon le type de joint souhaité.

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Faire du béton (dosage et gâchage)

La fabrication du béton est proche de celle du mortier. On peut gâcher à la main pour les faibles quantités, mais on utilise le plus souvent une bétonnière, qui facilite grandement les opérations lorsqu’il s’agit de couler une dalle ou de réaliser des travaux de coffrage importants. Pour une grosse quantité de béton, on aura recours à une livraison par camion-toupie.

image

Faire du mortier (dosage et gâchage)

On distingue trois types de mortier. Dans la construction, on utilise souvent les mortiers bâtards qui combinent deux liants, le ciment et la chaux (généralement en parts égales) ; ces produits allient une bonne solidité à une plasticité qui les rend faciles à utiliser. Les mortiers de ciment sont plus résistants, mais ils durcissent très vite et présentent des risques de fissuration. Les mortiers de chaux sont assez fragiles, mais très onctueux.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Pose d'une fenêtre PVC en rénovation

On trouve désormais dans le commerce des “blocs-fenêtres” en PVC pouvant se substituer facilement à l’ancienne fenêtre. Si l'on conserve le dormant (cadre fixe) existant, comme ici, on parle de remplacement en "rénovation".

image

Chats et chiens : êtes-vous bien assuré?

Les accidents causés par les chiens, les chats, les chiens et autres animaux de compagnie peuvent vous coûter cher. Votre assurance multirisques habitation ne vous couvre peut-être pas suffisamment. La Fédération Française de l'assurance vient de le rappeler.

image

Un isolant pour toiture-terrasse photovoltaïque

Fabricant d’isolants en laine de roche, ROCKWOOL innove en proposant sa nouvelle solution pour les toitures-terrasses photovoltaïques. Plus performant avec son lambda 38, Rockacier C nu Energy garantit une meilleure isolation, des qualités incombustibles et une parfaite stabilité dimensionnelle.

image

La nouvelle pince multifonctions PST Leatherman

Véritable couteau suisse du bricoleur, cette pince multifonctions est un outil étonnant qui combine 14 outils. Le Bond, petit dernier du génial Tim Leatherman, est une véritable boîte à outil de poche.

image

La pompe à chaleur : l'équipement de chauffage le plus économique

Après son étude sur le chauffage électrique en 2020, l’Association Promotelec publie une étude* relative à la perception des Français sur la pompe à chaleur. Dans un contexte sociétal et énergétique marqué de plus en plus par la pression des contraintes écologiques, la pompe à chaleur apparaît comme un dispositif particulièrement en phase avec les attentes des propriétaires.

image

Éviter les remontées capillaires : caniveau, bande d'arase, drainage, étanchéité, injections

Au-delà des phénomènes phréatiques, les grosses pluies sont la cause principale es remontées capillaires qui humidifient l’intérieur des murs du rez-de-chaussée. C’est un grand classique et si l'on en est victimes on risque de se lancer dans des palliatifs dont la plupart sont des cautères sur une jambe de bois et vont coûter une fortune. Un certain nombre d'opération techniques permettent d'éviter d'en arriver là.