Limer le métal : choisir la bonne lime et apprendre à limer

Le travail à la lime – l’ajustage en langage professionnel – est un exercice difficile, qui demande un véritable apprentissage. Lorsqu’on est néophyte, il vaut mieux commencer par s’exercer sur des pièces simples (voire sur des chutes).

Choisir la bonne lime

La lime est un outil de précision, relativement fragile, qui doit être d’excellente qualité. Il faut choisir le type de lime adapté au métal et à l’opération à exécuter. Pour mordre dans le métal, la surface d’une lime est striée de rainures parallèles, obliques par rapport à l’axe de l’outil, et formant une succession de dents.
•On parle de “taille simple” lorsqu’il n’y a qu’une seule série de dents (lime d’affûtage)
•On parle de “taille double” lorsque deux séries de dents se croisent (lime de mécanicien).

Le mordant de l’outil

Il est déterminé par la grosseur des dents ; on distingue trois grosseurs de taille :
grosse (ou bâtarde),
moyenne (demi-douce)
fine (douce).
Pour certains travaux, il existe aussi des limes à taille très grosse (dégrossissage des pièces) et très fine (finition de précision).

La longueur de la lame

Elle est conditionnée par la grosseur de la taille, les plus courtes étant les plus fines. Cette longueur est souvent exprimée en pouces ; elle va de 4’’ (100 mm environ) à 14’’ (350 mm environ).

La section de la lime

Elle est fonction du travail à entreprendre. Il en existe de toutes les formes, les plus répandues étant les:
limes plates,
limes demi-rondes,
limes ronde (queue-de-rat)
limes triangulaire (tiers-point).
Les limes d’affûtage et les limes de mécanicien (autrement dit les limes les plus courantes) sont généralement livrées emmanchées, les limes fines (limes de précision) sont présentées en trousse, sans manche.

Le serrage de la pièce

Le métal à ajuster doit être immobilisé dans un étau. Pour ne pas risquer de marquer la pièce par les stries des mors, placez des mordaches en tôle ou en plastique (pour les métaux tendres). Les mors de l’étau peuvent recevoir des accessoires qui permettent de fixer une pièce mince en position inclinée, pour la réalisation d’un chanfrein. Le travail à la lime doit toujours être fait au plus près des mors de l’étau, afin d’éviter les vibrations.

La tenue de la lime

La main droite (pour les droitiers) tient le manche, le pouce au-dessus. La lime doit rester dans le prolongement de l’avant-bras pour éviter la fatigue et pour que l'ajustage soit correct. L'autre main tient l’extrémité de la lame pour appuyer et guider. Si l’on travaille avec une petite lime, les doigts sont seulement posés sur le bout de la lame.

La position du corps

Elle est importante pour bien limer. Travaillez légèrement courbé, le pied gauche en avant, le regard dans l’axe de la lime. La pièce doit être à la hauteur du coude.

L’exécution

Poussez la lime bien horizontalement, en répartissant la pression. La lime doit être utilisée sur toute la longueur de la lame.
Gardez le corps immobile, car le balancement entraîne un arrondi sur la pièce.
• Tout en poussant la lime, déplacez-la légèrement latéralement.
Ramenez la lime sans appuyer sur la pièce, en revenant un peu sur la partie limée, pour qu’il y ait chevauchement.
Ne travaillez pas trop vite, mais d’une manière régulière. La bonne cadence est de trente poussées par minute. Si vous allez trop vite, la lime chauffe et les dents se détrempent.
Limez à traits croisés (la lime est tenue à 45° par rapport à l’axe de la pièce). 
Le défaut le plus fréquent est le bombé (ou dos d’âne) : la pièce prend un arrondi qu’il est difficile d’éliminer. Cela est dû à mauvais équilibrage de la pression exercée entre le manche et l’extrémité de la lime. Seule l’expérience vous permettra d’y remédier. Si la lime bourre, c’est que la taille est trop fine pour le métal travaillé.

Les pièces courbes

Pour limer les barres cylindriques, utilisez une lame plate. Pour les surfaces concaves, travaillez avec une lime ronde ou une demi-ronde, suivant la courbe à obtenir.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Les outils du menuisier

Le bois est un matériau agréable à travailler. Tous les menuisiers amateurs ont éprouvé du plaisir à façonner une pièce de bois pour en faire un meuble ou un objet. N’importe qui croit savoir scier, clouer ou manier la râpe. Mais le travail du bois s’apprend, a fortiori lorsqu’il s’agit de réalisations un peu compliquées qui exigent des traçages et des coupes très précis, un rabotage et des assemblages résistants.

image

L'atelier de bricolage

Quand cela est possible, il est évidemment préférable de consacrer une pièce entière à l’installation d’un atelier. Une pièce fermée donne la possibilité de tenir outils et produits hors de portée des enfants et de travailler en toute tranquillité.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Le phénomène de mur froid : panneaux isolants ou Depron

Nous avons une vieille meulière en région parisienne. Les murs intérieurs ne sont pas isolés mais les pierres non apparentes probablement du plâtre. Afin d'éviter les murs froids, nous voudrions coller des plaques isolant (polystyrène ou laine) + plaque plâtre, type Resitherm directement aux murs intérieurs. Sur une fine épaisseur environ 5 cm tout compris. Est-ce adapté pour ce type de murs ou pas et sinon que conseillez vous ? Ludovic

image

La maison à ossature bois : saine, économique et rapide à construire

Héritière directe des maisons de colons américains, la maison à ossature bois est facile à fabriquer, rapide à monter (les panneaux étant préparés en atelier), résistante et étanche aux intempéries (son bardage la protégeant contre la pluie et le vent), bien isolée contre le froid. C’est l’évolution de ce type de maison qui vous est proposée aujourd’hui, dans différentes variantes, par des constructeurs de maisons individuelles.

image

6 façons simples de traiter l'air dans la maison

Le renouvellement de l’air dans une maison est une obligation sanitaire. Le confinement favorise l’accumulation d’humidité et de poussières mais aussi de différents composants volatiles nuisibles à la santé. Autrefois obtenue de façon naturelle à cause du manque d’étanchéité des huisseries, une ventilation forcée est aujourd’hui nécessaire, surtout dans les maisons récentes, présentant une excellente isolation et étanchéité des huisseries. Voici 6 façons simple d'améliorer la qualité de l'air dans la maison .

image

Quel type de gouttière choisir pour la maison ?

L’eau recueillie par la couverture doit pouvoir être collectée et évacuée sans risquer de détériorer les murs de la maison. C’est le rôle des gouttières et de leurs éléments complémentaires. Si elles sont en mauvais état, il ne faut pas hésiter à les remplacer. Plusieurs solutions s'offrent à vous.  

image

Quelle organisation pour la cuisine?

Quand on veut réorganiser sa cuisine, l’idéal est de commencer par dresser un plan sur papier millimétré. Notez d’abord l’emplacement des éléments fixes : portes, fenêtres, tuyauteries, arrivée de gaz, radiateurs, chauffe-eau, interrupteurs et prises.Ensuite, mesurez la longueur et la largeur des murs. Relevez les cotes à différents endroits et basez-vous sur la plus petite. Puis, relevez les dimensions des éléments désirés et placez-les sur votre plan avec vos appareils électroménagers. Finalisez votre plan en tenant compte du triangle de travail et des dimensions adaptées.

image

Quels de volets pour la maison?

Dans une maison, les volets sont pratiquement indispensables. Ils permettent de faire l’obscurité, d’isoler votre maison contre les fortes chaleurs autant que contre le froid de l’hiver. Les volets préservent votre intimité et protègent de la lumière. Enfin, ils constituent une protection essentielle contre le vol tout en participant à l’esthétique de la maison.

Les métaux dans la maison

Les métaux sont présents partout dans la maison : fer, acier, alliage, cuivre y sont largement représentés. Assemblage mécanique par vissage ou par rivets, brasure, soudure, soudo-brasure sont parmi les techniques d’assemblage qui demandent des équipements spécifiques comme la lampe à souder, le chalumeau, le poste à souder à l’arc. La scie à métaux, la griffe de zingueur, la pointe à tracer, la lime sont parmi les outils les plus utilisés pour travailler la tôle, les tubes en cuivre, les fers à béton.