Limer le métal : choisir la bonne lime et apprendre à limer

Le travail à la lime – l’ajustage en langage professionnel – est un exercice difficile, qui demande un véritable apprentissage. Lorsqu’on est néophyte, il vaut mieux commencer par s’exercer sur des pièces simples (voire sur des chutes).

Choisir la bonne lime

La lime est un outil de précision, relativement fragile, qui doit être d’excellente qualité. Il faut choisir le type de lime adapté au métal et à l’opération à exécuter. Pour mordre dans le métal, la surface d’une lime est striée de rainures parallèles, obliques par rapport à l’axe de l’outil, et formant une succession de dents.
•On parle de “taille simple” lorsqu’il n’y a qu’une seule série de dents (lime d’affûtage)
•On parle de “taille double” lorsque deux séries de dents se croisent (lime de mécanicien).

Le mordant de l’outil

Il est déterminé par la grosseur des dents ; on distingue trois grosseurs de taille :
grosse (ou bâtarde),
moyenne (demi-douce)
fine (douce).
Pour certains travaux, il existe aussi des limes à taille très grosse (dégrossissage des pièces) et très fine (finition de précision).

La longueur de la lame

Elle est conditionnée par la grosseur de la taille, les plus courtes étant les plus fines. Cette longueur est souvent exprimée en pouces ; elle va de 4’’ (100 mm environ) à 14’’ (350 mm environ).

La section de la lime

Elle est fonction du travail à entreprendre. Il en existe de toutes les formes, les plus répandues étant les:
limes plates,
limes demi-rondes,
limes ronde (queue-de-rat)
limes triangulaire (tiers-point).
Les limes d’affûtage et les limes de mécanicien (autrement dit les limes les plus courantes) sont généralement livrées emmanchées, les limes fines (limes de précision) sont présentées en trousse, sans manche.

Le serrage de la pièce

Le métal à ajuster doit être immobilisé dans un étau. Pour ne pas risquer de marquer la pièce par les stries des mors, placez des mordaches en tôle ou en plastique (pour les métaux tendres). Les mors de l’étau peuvent recevoir des accessoires qui permettent de fixer une pièce mince en position inclinée, pour la réalisation d’un chanfrein. Le travail à la lime doit toujours être fait au plus près des mors de l’étau, afin d’éviter les vibrations.

La tenue de la lime

La main droite (pour les droitiers) tient le manche, le pouce au-dessus. La lime doit rester dans le prolongement de l’avant-bras pour éviter la fatigue et pour que l'ajustage soit correct. L'autre main tient l’extrémité de la lame pour appuyer et guider. Si l’on travaille avec une petite lime, les doigts sont seulement posés sur le bout de la lame.

La position du corps

Elle est importante pour bien limer. Travaillez légèrement courbé, le pied gauche en avant, le regard dans l’axe de la lime. La pièce doit être à la hauteur du coude.

L’exécution

Poussez la lime bien horizontalement, en répartissant la pression. La lime doit être utilisée sur toute la longueur de la lame.
Gardez le corps immobile, car le balancement entraîne un arrondi sur la pièce.
• Tout en poussant la lime, déplacez-la légèrement latéralement.
Ramenez la lime sans appuyer sur la pièce, en revenant un peu sur la partie limée, pour qu’il y ait chevauchement.
Ne travaillez pas trop vite, mais d’une manière régulière. La bonne cadence est de trente poussées par minute. Si vous allez trop vite, la lime chauffe et les dents se détrempent.
Limez à traits croisés (la lime est tenue à 45° par rapport à l’axe de la pièce). 
Le défaut le plus fréquent est le bombé (ou dos d’âne) : la pièce prend un arrondi qu’il est difficile d’éliminer. Cela est dû à mauvais équilibrage de la pression exercée entre le manche et l’extrémité de la lime. Seule l’expérience vous permettra d’y remédier. Si la lime bourre, c’est que la taille est trop fine pour le métal travaillé.

Les pièces courbes

Pour limer les barres cylindriques, utilisez une lame plate. Pour les surfaces concaves, travaillez avec une lime ronde ou une demi-ronde, suivant la courbe à obtenir.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Les outils du menuisier

Le bois est un matériau agréable à travailler. Tous les menuisiers amateurs ont éprouvé du plaisir à façonner une pièce de bois pour en faire un meuble ou un objet. N’importe qui croit savoir scier, clouer ou manier la râpe. Mais le travail du bois s’apprend, a fortiori lorsqu’il s’agit de réalisations un peu compliquées qui exigent des traçages et des coupes très précis, un rabotage et des assemblages résistants.

image

L'atelier de bricolage

Quand cela est possible, il est évidemment préférable de consacrer une pièce entière à l’installation d’un atelier. Une pièce fermée donne la possibilité de tenir outils et produits hors de portée des enfants et de travailler en toute tranquillité.

Les dernieres vidéos maison

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Déboucher un évier ou un lavabo avec un déboucher chimique

Tous les déboucheurs chimiques sont des produits toxiques et corrosifs, pour la peau et les vêtements. Il est donc impératif de les conserver hors de portée des enfants. De plus, il est fortement recommandé de porter des gants de ménage et une blouse de travail pour les manipuler. Vous pouvez utiliser des cristaux de soude en paillettes ou un déboucher du commerce.

image

Installation électrique : le délesteur pour économiser sur l'abonnement

Si tous les appareils électriques d’un logement ne sont jamais en service en même temps, il peut arriver que la puissance des équipements mis en marche à un instant donné provoque le déclenchement du disjoncteur d’abonné. Le premier réflexe est de demander un surcroît de puissance qui se traduit par une augmentation du prix de l'abonnement. Pour éviter cela il existe un petit appareil à installer au tableau : le délesteur.

image

L'eau dans votre maison : votre installation de plomberie

L'eau dans la maison est essentielle. il faut en être privé pour mesurer toute l’importance que tient l’eau courante dans la vie quotidienne. Toutefois, les différents problèmes de plomberie , problèmes d’évacuation des eaux usées sont au moins aussi gênants que le manque de pression, la pollution et les fuites sur le réseau d’eau potable et sanitaire. Les usagers que nous sommes s'intéressent peu à la plomberie, même pour des travaux pourtant relativement simples, à commencer par la réparation des fuites. Cependant, nombre d’interventions sont à la portée de l’amateur soigneux, grâce à des produits conçus pour simplifier les travaux et réduire, voire éliminer, les opérations nécessitant un solide savoir-faire.

image

Rénovation de la maison : planifiez vos travaux

Que vous envisagiez de rénover complètement une maison ou simplement de redécorer une pièce, il faut partir du bon pied : évaluer l’ampleur du travail à entreprendre, mesurer le temps qu’il vous faudra pour le mener à bien, apprécier vos propres capacités à le réaliser correctement. Vous devrez aussi prendre les précautions qui s’imposent pour écarter, dès le début du chantier, tout risque d’accident. Enfin, vous devrez vous faire une idée du coût des travaux que vous souhaitez entreprendre pour ne pas dépasser exagérément votre budget ou prendre les mesures nécessaires pour en assurer le financement échelonné.

image

Les insectes du bois : une menace pour la maison

Les insectes du bois menacent peut-être votre maison ! Les termites, les capricornes s'attaquent à certains éléments structurels de votre maison, d'autres comme les vrillettes s'intéressent plutôt à votre mobilier, à vos parquets. Pour lutter contre eux, il faut déjà les connaître et les identifier. Les traitements passent le plus souvent par des professionnels agréés (attention aux arnaques !).

image

Les détecteurs de qualité de l'air : CO2, HCHO, TVOC, humidité, température

La qualité de l'air est un enjeu sanitaire majeur. On sait que l'air intérieur de nos maison est beaucoup plus pollué que l'extérieur. L'accumulation des polluants et notamment des virus constitue un enjeu majeur pour notre santé. D'où la nécessité d'une bonne ventilation par les systèmes mécanique ( VMC, VMI, VMR ), ce qui n'empêche pas de devoir ouvrir les fenêtres régulièrement. Pour savoir quand il faut le faire, il est nécessaire de posséder un détecteur qui mesure différents facteurs sanitaires et de confort. Encore faut-il qu'il donne des informations claires et fiables et que l'on sache les interpréter. La ventilation, le chauffage et l'action sur l'humidité sont les actions permettant d'améliorer la qualité de l'air et de se prémunir contre certain désagréments (inconfort) et pathologies.

image

Les adjuvants du mortier et du béton : à quoi ça sert?

Les adjuvants sont des produits qui, ajoutés en faible dose au moment du gâchage modifient et améliorent les mortiers et béton. la pratique n'est pas nouvelle pusique déjà dans l'antiquité, on ajoutait du sang de bœuf au mortier pour accélérer sa prise.

Les métaux dans la maison

Les métaux sont présents partout dans la maison : fer, acier, alliage, cuivre y sont largement représentés. Assemblage mécanique par vissage ou par rivets, brasure, soudure, soudo-brasure sont parmi les techniques d’assemblage qui demandent des équipements spécifiques comme la lampe à souder, le chalumeau, le poste à souder à l’arc. La scie à métaux, la griffe de zingueur, la pointe à tracer, la lime sont parmi les outils les plus utilisés pour travailler la tôle, les tubes en cuivre, les fers à béton.