Scier le métal

Le sciage est surtout réservé aux pièces d’une certaine épaisseur : barres, tubes, profilés. Il est peu adapté à la coupe des tôles minces, pour lesquelles on préfère le cisaillage. La coupe à la scie peut être effectuée manuellement ou à la machine.

La scie à métaux

Elle se compose d’une lame à denture fine et dure (généralement en forme de ruban) portée par une monture. La plupart des lames sont en acier « rapide » ; elles sont en partie trempées (seule la partie inférieure, la denture, est trempée, ce qui permet d’allier la dureté à une certaine souplesse).
Les différentes lames de scie se caractérisent par le nombre de dents au centimètre. On utilise le plus souvent des dentures de 6, 9, 11 et 13 dents au centimètre. La lame est légèrement avoyée (inclinaison alternée des dents les unes par rapport aux autres). Le trait de scie a donc une épaisseur supérieure à celle de la lame. Cet avoyage permet à la lame de mordre le métal à l’aller et de glisser au retour, sans se bloquer.
Les lames se caractérisent également par leur longueur. Pour une découpe importante, vous avez intérêt à utiliser une lame longue, qui permet un travail plus rapide. Au moment de l’achat, indiquez la longueur et la denture de la lame.

La monture

Les scies à métaux ont généralement une monture métallique rigide. Les plus simples sont pourvues d’une poignée en bois tourné ou en matière plastique et d’un système de tension de la lame (écrou à oreilles ou tendeur à levier). Vous devez bien tendre la lame pour éviter qu’elle ne casse.
Il existe des montures extensibles pouvant recevoir différentes longueurs de lames.
Les scies à métaux les plus perfectionnées comportent une monture compacte à poignée de type égoïne, en alliage léger. Le corps de la monture est creux, ce qui permet de conserver un jeu de lames de différentes dentures. Il existe des scies à monture en forme d'archet à poignée ergonomique et système de changement de lame rapide.
Un ergot de tenue, sur la monture, permet de maintenir fermement la scie de la main gauche pendant le sciage.
Il existe aussi des montures à poignée de type à guichet (ou revolver), destinées à recevoir des lames spéciales, rigides, de forme triangulaire. Ces scies servent aux découpes en fenêtre ou en guichet ; elles sont également très utiles dans les endroits où l’espace restreint interdit le passage d’une monture traditionnelle.
Certaines montures classiques offrent la possibilité d’un débord avant de la lame.

Le montage de la lame

Il peut varier selon les modèles. Sur les scie basiques, il faut dévisser l’écrou de tension et placez les deux extrémités de la lame dans leur logement.
La lame est montée correctement lorsque les dents sont dirigées vers l’avant. Cependant, on monte parfois la lame à l’envers pour scier dans des endroits particuliers, où il est plus facile de tirer que de pousser. Sur les modèles extensibles, réglez la monture en fonction de la longueur de la lame. En dernier lieu, serrez à fond l’écrou de tension. Il existe des modèles à montage rapide et tension automatique.

L’entretien

Les lames doivent être rangées et protégées après usage. Elles sont fragiles et doivent être tenues à l’abri des chocs. La denture étant trempée, on ne peut avoyer soi-même une lame de scie à métaux : lorsqu’elle est usée, il faut la mettre au rebut.

La technique du sciage

Le sciage des métaux se fait avec une lame à denture extrêmement fine qui travaille en “descendant”. Il faut veiller à ne pas forcer et à ne pas travailler trop vite si l’on veut éviter la casse, l’acier étant assez fragile.

Le maniement de la scie

La main droite tient la poignée, la gauche maintient la monture et guide. L’amorce est importante.
Il faut attaquer une arête en tenant la scie presque à l’horizontale, pour que les dents n’accrochent pas. 
Pour éviter que la lame ne dérape, vous pouvez faire une amorce à la lime. Sciez d’un mouvement régulier et assez rapide (quarante poussées à la minute). Utilisez toute la longueur de la lame (mouvement ample).

La scie à métaux convient bien pour couper les profilés et les barres. Pour les grosses pièces (supérieures à 30 mm), la coupe à la scie est longue et pénible ; il vaut mieux utiliser la machine ou l’oxycoupage lorsque c’est possible.

Mais la scie à main offre de nombreuses possibilités. La lame est orientable (quatre positions en général). Cela permet de réaliser des coupes particulières, lame inclinée. On peut, notamment, faire les arasements (couper la tête d’un boulon bloqué par la rouille, par exemple).
La scie à métaux perfectionnée permet de sortir une lame de la réserve de la monture en la bloquant. On peut ainsi l’utiliser comme une scie à guichet lorsque c’est nécessaire (coupe au milieu d’une large plaque).

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Plier et cintrer le métal

Les métaux peuvent être cintrés à froid ou à chaud. On plie (et on cintre) les tôles , les tubes et les barres . Cette technique permet notamment de réaliser des objets décoratifs en fer forgé : grilles, lampadaires ou appliques.

image

Couper le métal

Le métal en feuilles ne doit pas être scié, mais cisaillé . Ce procédé est appliqué aux tôles des différents métaux et alliages. Il est exécuté avec des outils fonctionnant selon le principe du levier (ciseaux). La coupe du métal est à distinguer de son sciage.

image

Travailler le métal

Contrairement à une idée reçue, le travail du métal n’est pas du seul ressort du professionnel. Il est vrai que l’on accorde volontiers à l’amateur une compétence davantage en rapport avec des matériaux plus faciles à façonner que le métal. Pourtant, les occasions ne manquent pas, dans la vie courante, particulièrement lorsqu’on habite une maison individuelle, de mettre en pratique une activité somme toute assez simple, à condition, bien entendu, d’employer et de maîtriser les techniques et le matériel appropriés. Le métal est un matériau qui rebute parfois le bricoleur, car celui-ci le considère comme froid et difficile à travailler, lui préférant le bois. Le métal, pourtant, est plus facile à scier et à usiner, car plus homogène.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Chauffage au bois : faut-il tuber votre conduit de cheminée?

Les matériels de chauffage au bois bûche (poêles, inserts, foyers fermés voire chaudière) ou au granulés (pellets) étant de plus en plus  performants, leurs fumées sont aussi de plus en plus chaudes, ce que certains vieux conduits ne peuvent supporter. Il faut donc les tuber : une opération assez simple mais qui doit néanmoins être confiée à un professionnel.

image

Le seul podcast sur la maison !

La Maison de Christian : retrouvez tous les podcasts ! Près de 40 émissions LA MAISON DE CHRISTIAN ont été produites et diffusées sur notre site . Mais vos pouvez aussi vous abonner pour les recevoir en PODCAST dès leur mise en ligne. N'hésitez pas à en faire profiter votre entourage et vos amis : : https://soundcloud.com/reno-info-maison

image

Installer un store à enrouleur

La gamme des stores à enrouleur est très vaste, on en trouve de toutes sortes et de toutes dimensions. Ils présentent l'avantage de la discrétion puisqu'une fois enroulés, ils libèrent la totalité de la baie. Ils sont aussi très économiques. Ils peuvent être tamisants ou plus ou moins occultants, blancs ou de différentes couleurs. Il en existe aussi pour fenêtres de toit .

image

Faire entretenir sa chaudière avant l'hiver

Toutes les chaudières doivent être entretenue un fois par an, par une entreprise qualifiée qui vous remettra une attestation dans les 15 jours de l’intervention, à conserver 2 ans. Si vous êtes locataire, regardez votre bail : dans certains cas, cette obligation revient au propriétaire. Si ce n’est pas le cas, c’est à vous de faire faire l’ entretien et vous devrez produire cette attestation au bailleur.  

image

Alimentation électrique d'un lave-linge dans une salle d'eau

L'installation d'un lave-linge pose souvent un réel problème dans les immeubles relativement ancien. S'ils sont la plupart du temps conçu pour recevoir un lave-vaisselle dans la cuisine, rien n'est généralement prévu pour le lave-linge, qu'on retrouve souvent de ce fait dans la salle de bains, la salle de douche ou le cabinet de toilette. Si l'alimentation et l'évacuation ne présente pas de difficulté du fait de la présence des appareils sanitaire, l'alimentation électrique doit généralement être créée dans le le respect des règles de sécurité liées à cet endroit spécifique.

image

Mortier bâtard : à quoi ça sert?

Le mortier bâtard résulte du mélange de ciment et de chaux, de sable et d'eau. On obtient ainsi un mortier de haute qualité, plus solide que le mortier de chaux, plus facile à travailler et plus respirant que le mortier de ciment.

image

Dalle béton : quand et pourquoi la ferrailler?

Une dalle béton est une structure solide destinée à supporter une charge plus ou moins importante selon son épaisseur et sa structure. Pour supporter les tensions de l'ouvrage, elle est renforcée par des fers destinés à assurer sa résistance.

image

Briques verre pour mur ou cloison

Les briques de verre constituent une bonne solution pour séparer une pièce en deux tout en laissant passer la lumière. Elles sont très appréciées dans les cuisines et salles de bains, à cause de leur tenue à la graisse et à l’humidité. Il s'agit de blocs creux, extrêmement résistants, qui peuvent s'assembler pour former de véritables ouvrages de maçonnerie. Ce type de cloison rivalise favorablement avec celles en plaques de plâtre .

Les métaux dans la maison

Les métaux sont présents partout dans la maison : fer, acier, alliage, cuivre y sont largement représentés. Assemblage mécanique par vissage ou par rivets, brasure, soudure, soudo-brasure sont parmi les techniques d’assemblage qui demandent des équipements spécifiques comme la lampe à souder, le chalumeau, le poste à souder à l’arc. La scie à métaux, la griffe de zingueur, la pointe à tracer, la lime sont parmi les outils les plus utilisés pour travailler la tôle, les tubes en cuivre, les fers à béton.