Travailler le bois avec des combinées ou des machines intégrales

Autrefois réservées aux “pros” du bricolage, les machines à poste fixe combinées ou intégrales sont de plus en plus accessibles. Elles méritent un emplacement de choix dans l'atelier, dont les dimensions doivent être suffisantes pour que l'on puisse évoluer facilement autour d'élles, sans risques d'accident.

Les machines combinées

Si les travaux à entreprendre dépassent le niveau de l’intervention occasionnelle et s’ils entrent dans le cadre de travaux d’aménagement ou de transformation, il est possible d’envisager l’achat d’une machine combinant plusieurs fonctions (d’où son nom). Ce type de machine regroupe plusieurs machines de menuiserie autour d’un même moteur relativement puissant (environ 2 ch).

Ce sont, en général :
• une raboteuse/dégauchisseuse ;
• une scie circulaire ;
• une toupie ;
• une tenonneuse/mortaiseuse.

On trouve aussi, sur certaines d’entre elles :
• une ponceuse à bande ;
• une scie à ruban ;
• une adaptation “tour”.

Les différentes transformations se font par basculement d’organes, mais aussi par apports d’accessoires fournis avec la machine. Sachez qu’une combinée reste toujours un compromis. Il n’est donc pas souhaitable qu’elle soit trop polyvalente, car cela se ferait au détriment de l’efficacité dans chaque fonction. Les matériels sérieux n’offrent guère plus de trois ou quatre fonctions. Au-delà, un bon équipement fait d’intégrales électroportatives se révèle souvent plus efficace et beaucoup moins onéreux pour le bricoleur amateur.

Les machines intégrales à poste fixe

Il s’agit de machines directement dérivées de matériels professionnels et conçues pour une fonction déterminée. Leur acquisition ne se justifie que dans le cadre de travaux importants. De plus, il faut tenir compte de l’espace qu’elles occuperont dans l’atelier et qui ne se limite pas à la surface au sol, mais qui résulte de la place nécessaire pour travailler.

Les principales machines à poste fixe sont les suivantes :
- raboteuse/dégauchisseuse ; pour le dressage et le rabotage du bois brut que vous vous procurerez à moindre prix en scierie ;
- scie circulaire ; pour les débits droits ou d’onglet ;
- toupie ; pour le moulurage et la réalisation des feuillures ;
- tenonneuse/mortaiseuse (généralement associée à la toupie) ;
- ponceuse à bande ;
- tour à bois.

Il faut choisir des machines sérieuses, de puissance suffisante pour obtenir un bon rendement. La rentabilité de l’investissement, souvent assez important, n’est assurée qu’à cette condition.

Les précautions d’utilisation

Toute machine, qu’elle soit électroportative ou à poste fixe, doit être utilisée dans de parfaites conditions de sécurité, ce qui veut dire, avant tout, avec beaucoup d’attention. Cette règle est encore plus évidente avec le matériel à poste fixe, car on est en présence de machines fonctionnant en continu et dont l’arrêt ne peut être immédiat. Les blessures résultant d’une maladresse ou d’un défaut d’attention peuvent être très graves. Au-delà de la nécessaire attention, certaines précautions permettent de limiter ces risques.

Respectez les sécurités

La machine sur laquelle vous travaillez est dotée d’un certain nombre d’organes de sécurité qui vont du protecteur de lame au contacteur empêchant le moteur de démarrer dans certaines conditions. Ne les considérez pas comme une gêne, même s’ils ralentissent un peu votre rythme de travail ; ils ont été conçus par des professionnels pour votre sécurité.

Débranchez la prise d’alimentation ou coupez cette dernière au disjoncteur lorsque vous changez une lame ou un outil coupant (fer de toupie, par exemple). Vérifiez les serrages avant de remettre la machine en marche.
Ne portez pas des vêtements trop amples lorsque vous travaillez : ils peuvent se prendre dans la machine ou vous gêner.
Portez des lunettes de protection, à verres neutres, si vous ne portez pas de verres correcteurs habituellement.
Portez un masque lorsque vous utilisez une machine produisant beaucoup de sciure ou de poussière.
Ne laissez pas les enfants jouer dans l’atelier ; machines et outils sont très tentants pour eux, mais constituent des pièges redoutables.

Attention !  

En cas d’accident, gardez votre calme. S’il s’agit d’une plaie, limitez l’hémorragie en tamponnant la plaie avec un linge propre. Jamais de coton ! Ne pratiquez pas de garrot, mais appliquez fortement le linge. Consultez rapidement un médecin.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

L'outillage électroportatif

L'outillage électroportatif est devenu totalement indispensable au bricoleur d'aujourd'hui. Celui-ci a la choix entre un grand nombre d'appareils s'utilisant sur secteur ou sur batterie, intégraux ou à fonctions multiples.

image

Les outils du menuisier

Le bois est un matériau agréable à travailler. Tous les menuisiers amateurs ont éprouvé du plaisir à façonner une pièce de bois pour en faire un meuble ou un objet. N’importe qui croit savoir scier, clouer ou manier la râpe. Mais le travail du bois s’apprend, a fortiori lorsqu’il s’agit de réalisations un peu compliquées qui exigent des traçages et des coupes très précis, un rabotage et des assemblages résistants.

Les dernieres vidéos maison

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

image

Quand faire remplacer sa chaudière gaz ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Fabien MARGUERON de ENGIE Home Services évoquent les raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre chaudière gaz mais aussi le tour des offres vous permettant son remplacement.

image

Quand faut-il remplacer son poêle à bois ?

Avec Gilles MATRULLO du label flamme verte , Christian Pessey fait le tour des raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre poêle à bois. Certes la raison esthétique prime souvent, mais les performances et les économies sont également au rendez-vous.

Les derniers conseils maison

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Le plomb dans les peintures : diagnostic immobilier obligatoire

Le plomb est susceptible d’être présent dans les logements anciens notamment dans les veilles peintures. Son dépistage fait partie des diagnostics obligatoires avant la vente ou la location. Il peut se révéler très dangereux pour la santé. 

image

Gaz, électricité, bois et charbon... Quelle énergie pour cuisiner?

Depuis la nuit des temps l’homme fait cuire ses aliments avec de la chaleur, plus ou moins bien maîtrisée. Certaines énergies sont utilisés depuis très longtemps, comme le bois, d’autres sont d’apparition plus récente, comme le gaz et l’électricité. Bien sûr au-delà des énergies ce sont les appareils de cuisson qui ont beaucoup évolué, autrement dit, la manière d’utiliser ces énergies.

image

Quelle utilité d'un écran de sous-toiture (pare-pluie)?

Construction en cours :  a t'on droit a des aides pour installer un pare-pluie de toit? Nous sommes dans les Cévennes et l'ont a souvent de la pluie, parfois de la neige. Avec la météo de nos jours j'y pense fortement. Quel type de protection conseillez-vous? J'ai vu que vous parliez de celui de chez Actis sur le site. Pas trop bien compris, je l'avoue, le système pour la vapeur de la maison sur les videos que j'ai vues circuler? Ensuite déçu de voir la fin de l'émission sur RMC ! Louis-Philippe