Travailler le bois avec des combinées ou des machines intégrales

Autrefois réservées aux “pros” du bricolage, les machines à poste fixe combinées ou intégrales sont de plus en plus accessibles. Elles méritent un emplacement de choix dans l'atelier, dont les dimensions doivent être suffisantes pour que l'on puisse évoluer facilement autour d'élles, sans risques d'accident.

Les machines combinées

Si les travaux à entreprendre dépassent le niveau de l’intervention occasionnelle et s’ils entrent dans le cadre de travaux d’aménagement ou de transformation, il est possible d’envisager l’achat d’une machine combinant plusieurs fonctions (d’où son nom). Ce type de machine regroupe plusieurs machines de menuiserie autour d’un même moteur relativement puissant (environ 2 ch).

Ce sont, en général :
• une raboteuse/dégauchisseuse ;
• une scie circulaire ;
• une toupie ;
• une tenonneuse/mortaiseuse.

On trouve aussi, sur certaines d’entre elles :
• une ponceuse à bande ;
• une scie à ruban ;
• une adaptation “tour”.

Les différentes transformations se font par basculement d’organes, mais aussi par apports d’accessoires fournis avec la machine. Sachez qu’une combinée reste toujours un compromis. Il n’est donc pas souhaitable qu’elle soit trop polyvalente, car cela se ferait au détriment de l’efficacité dans chaque fonction. Les matériels sérieux n’offrent guère plus de trois ou quatre fonctions. Au-delà, un bon équipement fait d’intégrales électroportatives se révèle souvent plus efficace et beaucoup moins onéreux pour le bricoleur amateur.

Les machines intégrales à poste fixe

Il s’agit de machines directement dérivées de matériels professionnels et conçues pour une fonction déterminée. Leur acquisition ne se justifie que dans le cadre de travaux importants. De plus, il faut tenir compte de l’espace qu’elles occuperont dans l’atelier et qui ne se limite pas à la surface au sol, mais qui résulte de la place nécessaire pour travailler.

Les principales machines à poste fixe sont les suivantes :
- raboteuse/dégauchisseuse ; pour le dressage et le rabotage du bois brut que vous vous procurerez à moindre prix en scierie ;
- scie circulaire ; pour les débits droits ou d’onglet ;
- toupie ; pour le moulurage et la réalisation des feuillures ;
- tenonneuse/mortaiseuse (généralement associée à la toupie) ;
- ponceuse à bande ;
- tour à bois.

Il faut choisir des machines sérieuses, de puissance suffisante pour obtenir un bon rendement. La rentabilité de l’investissement, souvent assez important, n’est assurée qu’à cette condition.

Les précautions d’utilisation

Toute machine, qu’elle soit électroportative ou à poste fixe, doit être utilisée dans de parfaites conditions de sécurité, ce qui veut dire, avant tout, avec beaucoup d’attention. Cette règle est encore plus évidente avec le matériel à poste fixe, car on est en présence de machines fonctionnant en continu et dont l’arrêt ne peut être immédiat. Les blessures résultant d’une maladresse ou d’un défaut d’attention peuvent être très graves. Au-delà de la nécessaire attention, certaines précautions permettent de limiter ces risques.

Respectez les sécurités

La machine sur laquelle vous travaillez est dotée d’un certain nombre d’organes de sécurité qui vont du protecteur de lame au contacteur empêchant le moteur de démarrer dans certaines conditions. Ne les considérez pas comme une gêne, même s’ils ralentissent un peu votre rythme de travail ; ils ont été conçus par des professionnels pour votre sécurité.

Débranchez la prise d’alimentation ou coupez cette dernière au disjoncteur lorsque vous changez une lame ou un outil coupant (fer de toupie, par exemple). Vérifiez les serrages avant de remettre la machine en marche.
Ne portez pas des vêtements trop amples lorsque vous travaillez : ils peuvent se prendre dans la machine ou vous gêner.
Portez des lunettes de protection, à verres neutres, si vous ne portez pas de verres correcteurs habituellement.
Portez un masque lorsque vous utilisez une machine produisant beaucoup de sciure ou de poussière.
Ne laissez pas les enfants jouer dans l’atelier ; machines et outils sont très tentants pour eux, mais constituent des pièges redoutables.

Attention !  

En cas d’accident, gardez votre calme. S’il s’agit d’une plaie, limitez l’hémorragie en tamponnant la plaie avec un linge propre. Jamais de coton ! Ne pratiquez pas de garrot, mais appliquez fortement le linge. Consultez rapidement un médecin.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

L'outillage électroportatif

L'outillage électroportatif est devenu totalement indispensable au bricoleur d'aujourd'hui. Celui-ci a la choix entre un grand nombre d'appareils s'utilisant sur secteur ou sur batterie, intégraux ou à fonctions multiples.

image

Les outils du menuisier

Le bois est un matériau agréable à travailler. Tous les menuisiers amateurs ont éprouvé du plaisir à façonner une pièce de bois pour en faire un meuble ou un objet. N’importe qui croit savoir scier, clouer ou manier la râpe. Mais le travail du bois s’apprend, a fortiori lorsqu’il s’agit de réalisations un peu compliquées qui exigent des traçages et des coupes très précis, un rabotage et des assemblages résistants.

Les dernieres vidéos maison

image

Baromètre Qualitel 2020 (Attention debut du son à 3 minutes)

Le baromètre QUALITEL est une étude à la fois d’une ampleur et d’une robustesse inédites, mais surtout innovante avec la création du Qualiscore. Qualitel et Ipsos se sont donnés les moyens de fabriquer un instrument qui permet d’analyser de façon large et fine aussi bien les cibles que les sujets abordés.

image

C'est quoi un bon artisan ?

Jean-Christophe REPON a été élu , le 2 juillet 2020,  Président de la CAPEB , la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment, succédant ainsi au président Patrick LIÉBUS. Il est maître électricien à la tête d’une entreprise à Toulon dans le Var.

image

Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.

image

Doublage isolant des murs sans ossature : Optimax Habito®

La sortie d'un système de doublage isolant des murs sans ossature combinant le savoir-faire de Placo et d'Isover sans ossature a été accueilli avec enthousiasme tant par les professionnels que par les particuliers intéressé par la rénovation thermique des logement. Le détail du dispositif permet d'en mesurer le caractère révolutionnaire.  

image

La climatisation réversible

Dans cette vidéo, christian PESSEY fait le point sur la climatisation réversible et sur les offres de mensualisation proposées par ENGIE

Les derniers conseils maison

image

Maprimrenov : le barème des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMRENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

MAPRIMRENOV : LE BARÈME POUR BÉNÉFICIER DES AIDES

Jusqu’à présent réservée aux propriétaires occupants aux revenus modestes,   MaPrimeRénov' est désormais ouverte à l'ensemble des propriétaires depuis le 1 er  octobre 2020, et ce quels que soient vos revenus, que vous occupiez votre logement ou que vous le mettiez en location. MaPrimeRénov' est aussi accessible aux copropriétés pour les travaux dans les parties communes.

image

Quel type de fenêtre pour votre maison ?

Les fenêtres jouent un rôle à la fois esthétique et fonctionnel. Conçues pour éclairer l’intérieur des pièces à la lumière du jour, elles limitent le passage du froid, de la chaleur et des bruits. Ces dernières fonctions ont pris une importance croissante à cause du coût de l’énergie et de l’intensité des bruits en agglomération et près des routes, voies ferrées et aéroports à fort trafic.

image

Remplacer sa chaudière gaz, passer à la PAC ou à la PAC hybride gaz? Une priorité : l'isolation.

Nous avons une chaudière gaz de plus de 20 ans qu'il faut changer. Après renseignements et devis sur les chaudières gaz THPE nous avons des devis allant du simple au double , pour la même chaudière. Puis nous apprenons l’existence des PAC Air -Eau avec une entreprise qui nous dit que c'est intéressant financièrement , au delà de l'aspect écologique. Une autre entreprise nous dit que cela ne vaut pas la peine de passer du gaz à une PAC air -eau.  Puis en regardant sur votre site , nous prenons connaissance de la chaudière hybride.  Pourriez -vous nous éclairer car nous sommes dans le flou le plus total et ne savons plus à qui nous fier ? C'est une maison individuelle (de 1954) de 80m2, en région parisienne, non mitoyenne, sur 2 niveaux + sous-sol. Une douche, 4 personnes. Isolation intérieure faible épaisseur et double vitrage de + de 10 ans. Nous avons une facture gaz de 1400€ par an pour Chauffage et ECS. Greg

image

Eau de javel sur les tuiles : quels risques?

J'ai une une toiture en tuiles terre cuite et j ai appliqué de la javel dessus pour la première fois. Y a-t-il un risque pour ma toiture et si oui quelle solution appliquer? Nicolas

image

La ouate de cellulose : un isolant à base de papier

La ouate de cellulose est l'un des isolants les plus appréciés pour son caractère biosourcé et ses qualités isolantes, proches de celles des isolants minéraux. On l'utilise principalement en soufflage en vrac dans les combles perdus, mais aussi en panneaux semi-rigides à loger entre les chevrons de la toiture. Elle peut aussi être projetée sur des parois verticales ou sous des rampants.